SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Jeu Juin 22, 2017 8:56 pm

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Mer Jan 04, 2017 3:57 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie Répartition des revenus (2031)
Rappel : post300208.html#p300208

Image


Le tableau pour 2031 prend en compte les travailleurs étrangers.

Faits notables :
-La hausse des revenus est générale toutes catégories confondues.
-La hausse des revenus n'est pas égalitaire sur l'ensemble des catégories. Pour exemple, elle n'est que de 1,05 pour les miséreux, et atteint 1,49 pour la classe très aisée des 0,099% supérieurs.
-Influence de la pyramide des âges (beaucoup de personnes arrivées à l'âge naturel du décès) qui intensifie l'amélioration des moyennes du revenu par personne.
-L'immigration (45 000 naturalisations et 306 000 travailleurs étrangers) atténue la diminution du nombre de personnes par catégorie prédéfinie. En pourvoyant prioritairement à des métiers peu payés relativement aux autres, elle pousse les autochtones dans les catégories supérieures.
-La troisième plus forte hausse concerne la classe pauvre (9% de la population) avec 1,42 d'augmentation (42%). Une des moins fortes hausses concerne les classes moyennes hautes (1,06), qui peuvent avoir le sentiment d'une ascension bloquée.

À surveiller :
-Résultats à mettre en parallèle avec toutes données sur l'inflation, les changements de la consommation, l'évolution des politiques d'imposition, pour relativiser la hausse brute des revenues par rapport à l'évolution réelle du pouvoir d'achat.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 9:50 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie Détail de la Dépense Publique (moyenne 2021-2030)

Citer :
Nom du pays : Lega di Montalvo
Montant du PIB (2030) : 60 000 000 000$
La dépense publique dans votre pays représentait en moyenne, entre 2021 et 2030 : 40% du PIB
Montant de la dépense publique (2030) : 24 000 000 000$


- Défense : 900 000 000

*Salaires des travailleurs publics du secteur : (compris dans les frais d'entretien)
*Frais d'entretien des armées : (gratuits 2031-2030)
*Acquisition de matériel militaire : ...

- Administration, justice et sécurité intérieure : 3 400 000 000

*Salaires des travailleurs publics du secteur (Hauts-services de l'État) : 3 190 employés * 20 000$ = 638 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Services provinciaux) : 3 provinces * 20 000 employés * 10 000$ = 600 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Services régionaux) : 17 régions * 1000 employés * 20 000$ = 340 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Municipaux) : 20 000 maires * 10 000$ = 200 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Justice tous confondus) : 7 000 agents * 20 000$ = 140 000 000$
*Bourses de Recherche sur le Droit : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherche en géopolitique, géostratégie, science militaire, application des sciences au champ militaire, application des NTICs au champ militaire, histoire militaire : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Frais des services de sécurité intérieure, pompiers, anti-terrorisme, contre-espionnage/espionnage : 24 000 000$
*Achat de matériel de sécurité intérieure : 20 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Carabiniers) : 60 000 agents * 10 000$ = 600 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (SFL) : 6 000 agents * 20 000$ = 120 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 700 000 000$

- Politique éducative : 2 300 000 000

*Frais des écoles maternelles publiques : 100 000 000$
*Frais des écoles primaires publiques : 100 000 000$
*Frais des collèges publics : 200 000 000$
*Frais des Lycées publics : 300 000 000$
*Frais des Universités publiques : 300 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 10 000 employés * 10 000$ = 100 000 000$
*Bourses de Recherches sur la psychologie de l'enfance, la pédagogie, la pédopsychiatrie, sciences de l'enseignement : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 1 191 000 000$

- Hôpitaux et Santé publique : 2 600 000 000

*Frais de gestion des hôpitaux publics : 250 000 000$
*Frais de révision de la carte hospitalière publique : 50 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 40 000 employés * 12 000$ = 480 000 000$
*Subventions aux municipalités pour l'aide aux médecins communaux : 20 000 000$
*Bourses de Recherches sur la Médecine, la biologie humaine, la santé publique : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherches sur la biologie animale, la science vétérinaire : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherches sur l'application des nouvelles technologies au champ médical : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 1 773 000 000$

- Conservation du patrimoine et développement culturel : 1 700 000 000

*Frais des sites nationaux et musées : 150 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 10 000 * 10 000$ = 100 000 000$
*Subventions aux régions pour la sauvegarde et l'entretien du patrimoine : 50 000 000$
*Subventions aux municipalités pour la mise en valeur du patrimoine : 20 000 mairies * 5 000$ = 100 000 000$
*Bourses de Recherches sur le patrimoine et le développement culturel : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherches sur les langues, l'histoire, la géographie, la musique, la culture : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 1 282 000 000$

- Télécommunications et numérique : 2 800 000 000

*Subventions aux municipalités pour l'installation de relais télécoms : 100 000 000$
*Subventions aux entreprises pour la conversion au numérique : 100 000 000$
*Entretien des antennes : 50 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Surveillance du réseau) : 10 000 employés * 10 000$ = 100 000 000$
*Subventions aux écoles pour la formation numérique : 82 000 000$
*Bourses de Recherche pour les nouvelles technologies : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 2 350 000 000$

- Réseaux de transports : 4 400 000 000

*Entretien de la voirie routière publique : 200 000 000$
*Modernisation des transports en commun urbains : 200 000 000$
*Installation des tramways de Cartagina : 20 000 000$
*Subventions des lignes de cars inter-régionaux : 20 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Gestion du réseau terrestre, ports publiques) : 5000 * 10 000$ = 50 000 000$
*Entretien du réseau ferré : 60 000 000$
*Extension du réseau ferré : 110 000 000$
*Extension des lignes de métro : 111 000 000$
*Bourse de Recherche sur l'ingénierie des transports, évolution ferroviaire, transports de demain : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 3 800 000 000$

- Agriculture et industries : 2 400 000 000

*Subventions à la mécanisation agricole : 740 125 000$
*Subventions aux coopératives d'outillage et d'exploitation : 705 125 000$
*Subventions aux PME : 740 125 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Répression des fraudes et contrôle du travail) : 15 000 employés * 10 000$ = 150 000 000$
*Bourses de Recherche pour la recherche en ingénierie, mécanique, sciences appliquées : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Bourses de Recherche pour la recherche en chimie : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Bourses de Recherche pour la recherche en agronomie : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 10 625 000$

- Énergies, exploitation et distribution : 2 600 000 000

*Installation et entretien du réseau de distribution électrique : 600 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 50 000 * 15 000$ = 750 000 000$
*Frais d'entretien des barrages hydro-électriques : 300 000 000$
*Bourses de Recherche sur les Énergies, physique et ingénierie : 45 000 * 6000$ = 270 000 000$
*Subventions aux Laboratoires de Recherche en énergies : 680 000 000$

- Écologie, gestion et protection de la nature : 900 000 000

*Subventions aux municipalités : 600 000 000$
*Frais des services sanitaires de contrôle de l'industrie et de protection de la nature : 182 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 10 000 * 10 000$ = 100 000 000$
*Bourses de Recherche sur l'environnement : 3000 * 6000$ = 18 000 000$


dont
Citer :
Caisses de retraite et chômage :
*Versement des pensions de retraites : 4 203 050 retraités * 2500$ = 10 507 625 000$ (43% de la Dépense Publique ; 17,51% du PIB).
*Versement des pensions de chômage : 1 000 000 chômeurs * 600$ = 600 000 000$
____________
Total retraites et chômage : 11 107 625 000$


HRP : Toutes mes excuses pour cette répartition ubuesque des frais de retraite et de chômage sur plusieurs catégories... Je n'avais pas le choix, pour respecter mon renseignement de la DP à la modération, et pour respecter un ordre de valeurs en adéquation avec mes calculs de revenus / catégories. Théoriquement, cela fausse les catégories officielles de la modération, mais inRP je considèrerai que le gouvernement n'a pas eu d'autres choix que de ponctionner sévèrement les dotations. En conséquence, les joueurs regardant dans le détail peuvent me reprocher inRP d'avoir investi moins, concrètement, que les chiffres officiels le disent, dans les catégories visées. Je tenterai de corriger ça dès le renseignement de la Dépense publique 2031.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 10:39 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie Détail des Recettes publiques (moyenne 2021-2030)

Citer :
Nom du pays : Lega di Montalvo
Montant du PIB (2030) : 60 000 000 000$
La dépense publique dans votre pays représentait en moyenne, entre 2021 et 2030 : 40% du PIB
Montant de la dépense publique (2030) : 24 000 000 000$


Impôts directs :
Contribution provinciale : 11 572 150 adultes * 5 185$ (revenu annuel moyen) * 0,1665 (taux) = 3 600 455 910,591$
Impôt sur le bénéfice des sociétés : 0,06 (taux) * 1,667 milliards (bénéfices des sociétés) = 100 071 000$
Impôt sur le capital des sociétés : 0,0025 (taux) * 16,67 milliards (capitaux des sociétés) = 41 000 000$
Cotisation de retraite : 0,08 (taux) * 3 214 228 (actifs) * 5 185$ (revenu annuel moyen) = 1 333 261 774,7$

Impôts indirects :
Taxes sur les produits (TTM+TPV+droits import/export) : 3 096 546 960$

Permis :
Permis de Pêche : 54 000 000$
Permis de Chasse : 76 000 000$

HRP : Pour estimer le bénéfice des sociétés, je me permets une règle de trois entre les bénéfices entreprises en France IRL (78 milliards) par rapport au PIB français (2806 milliards), à partir du PIB montalvéen (60 milliards).
Pour le capital j'estime qu'elles ont dix fois plus en coffre au Montalvo.
Pour les cotisations de retraite, je conserve le revenu annuel moyen par habitant (bien qu'il soit minoré du fait des nombreuses retraites, et que l'actif moyen touche en fait davantage).

________________________________
TOTAL des RECETTES PUBLIQUES (moyenne 2021-2030) : 8 301 335 645,291$
TOTAL du DÉFICIT BUDGÉTAIRE annuel : 15 698 664 354,709$
DETTE PUBLIQUE totale (2021-2030) [intérêts nuls jusqu'en 2031] : 156 986 643 547,09$ (219% du PIB 2031)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 10:54 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie Détail de la Dépense Publique 2031
En rouge les secteurs ayant perdu en dotations par rapport à 2030.

Citer :
Nom du pays : Lega di Montalvo
Montant du PIB (2030) : 60 000 000 000$
La dépense publique dans votre pays représentait en moyenne en 2031 : 35,4833% du PIB
Montant de la dépense publique (2031) : 21 290 000 000$


- Défense : 900 000 000

*Salaires des travailleurs publics du secteur : (compris dans les frais d'entretien)
*Frais d'entretien des armées : (gratuits 2031-2030)
*Acquisition de matériel militaire : ...

- Administration, justice et sécurité intérieure : 3 400 000 000

*Salaires des travailleurs publics du secteur (Hauts-services de l'État) : 3 190 employés * 20 000$ = 638 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Services provinciaux) : 3 provinces * 20 000 employés * 10 000$ = 600 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Services régionaux) : 17 régions * 1000 employés * 20 000$ = 340 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Municipaux) : 20 000 maires * 10 000$ = 200 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Justice tous confondus) : 7 000 agents * 20 000$ = 140 000 000$
*Bourses de Recherche sur le Droit : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherche en géopolitique, géostratégie, science militaire, application des sciences au champ militaire, application des NTICs au champ militaire, histoire militaire : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Frais des services de sécurité intérieure, pompiers, anti-terrorisme, contre-espionnage/espionnage : 24 000 000$
*Achat de matériel de sécurité intérieure : 20 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Carabiniers) : 60 000 agents * 10 000$ = 600 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (SFL) : 6 000 agents * 20 000$ = 120 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 700 000 000$

- Politique éducative : 2 000 000 000

*Frais des écoles maternelles publiques : 50 000 000$
*Frais des écoles primaires publiques : 50 000 000$
*Frais des collèges publics : 150 000 000$
*Frais des Lycées publics : 150 000 000$
*Frais des Universités publiques : 300 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 10 000 employés * 10 000$ = 100 000 000$
*Bourses de Recherches sur la psychologie de l'enfance, la pédagogie, la pédopsychiatrie, sciences de l'enseignement : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 1 191 000 000$

- Hôpitaux et Santé publique : 2 500 000 000

*Frais de gestion des hôpitaux publics : 200 000 000$
*Frais de révision de la carte hospitalière publique : 0$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 40 000 employés * 12 000$ = 480 000 000$
*Subventions aux municipalités pour l'aide aux médecins communaux : 20 000 000$
*Bourses de Recherches sur la Médecine, la biologie humaine, la santé publique : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherches sur la biologie animale, la science vétérinaire : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherches sur l'application des nouvelles technologies au champ médical : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 1 773 000 000$

- Conservation du patrimoine et développement culturel : 1 600 000 000

*Frais des sites nationaux et musées : 100 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 10 000 * 10 000$ = 100 000 000$
*Subventions aux régions pour la sauvegarde et l'entretien du patrimoine : 50 000 000$
*Subventions aux municipalités pour la mise en valeur du patrimoine : 20 000 mairies * 1 000$ = 50 000 000$
*Bourses de Recherches sur le patrimoine et le développement culturel : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Bourses de Recherches sur les langues, l'histoire, la géographie, la musique, la culture : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 1 282 000 000$

- Télécommunications et numérique : 2 600 000 000

*Subventions aux municipalités pour l'installation de relais télécoms : 20 000 000$
*Subventions aux entreprises pour la conversion au numérique : 20 000 000$
*Entretien des antennes : 50 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Surveillance du réseau) : 10 000 employés * 10 000$ = 100 000 000$
*Subventions aux écoles pour la formation numérique : 42 000 000$
*Bourses de Recherche pour les nouvelles technologies : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 2 350 000 000$

- Réseaux de transports : 4 115 000 000

*Entretien de la voirie routière publique : 200 000 000$
*Modernisation des transports en commun urbains : 50 000 000$
*Installation des tramways de Cartagina : 0$
*Subventions des lignes de cars inter-régionaux : 5 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Gestion du réseau terrestre, ports publiques) : 5000 * 10 000$ = 50 000 000$
*Entretien du réseau ferré : 60 000 000$
*Extension du réseau ferré : 110 000 000$
*Extension des lignes de métro : 11 000 000$
*Bourse de Recherche sur l'ingénierie des transports, évolution ferroviaire, transports de demain : 1500 * 6000$ = 9 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 3 800 000 000$

- Agriculture et industries : 1 400 000 000

*Subventions à la mécanisation agricole : 240 125 000$
*Subventions aux coopératives d'outillage et d'exploitation : 205 125 000$
*Subventions aux PME : 740 125 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur (Répression des fraudes et contrôle du travail) : 15 000 employés * 10 000$ = 150 000 000$
*Bourses de Recherche pour la recherche en ingénierie, mécanique, sciences appliquées : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Bourses de Recherche pour la recherche en chimie : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Bourses de Recherche pour la recherche en agronomie : 3000 * 6000$ = 18 000 000$
*Participation aux versements retraites/chômage : 10 625 000$

- Énergies, exploitation et distribution : 2 250 000 000

*Installation et entretien du réseau de distribution électrique : 450 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 50 000 * 15 000$ = 750 000 000$
*Frais d'entretien des barrages hydro-électriques : 300 000 000$
*Bourses de Recherche sur les Énergies, physique et ingénierie : 45 000 * 6000$ = 270 000 000$
*Subventions aux Laboratoires de Recherche en énergies : 480 000 000$

- Écologie, gestion et protection de la nature : 525 000 000

*Subventions aux municipalités : 325 000 000$
*Frais des services sanitaires de contrôle de l'industrie et de protection de la nature : 82 000 000$
*Salaires des travailleurs publics du secteur : 10 000 * 10 000$ = 100 000 000$
*Bourses de Recherche sur l'environnement : 3000 * 6000$ = 18 000 000$


dont
Citer :
Caisses de retraite et chômage :
*Versement des pensions de retraites : 4 203 050 retraités * 2500$ = 10 507 625 000$ (43% de la Dépense Publique ; 17,51% du PIB).
*Versement des pensions de chômage : 1 000 000 chômeurs * 600$ = 600 000 000$
____________
Total retraites et chômage : 11 107 625 000$


HRP : Toutes mes excuses pour cette répartition ubuesque des frais de retraite et de chômage sur plusieurs catégories... Je n'avais pas le choix, pour respecter mon renseignement de la DP à la modération, et pour respecter un ordre de valeurs en adéquation avec mes calculs de revenus / catégories. Théoriquement, cela fausse les catégories officielles de la modération, mais inRP je considèrerai que le gouvernement n'a pas eu d'autres choix que de ponctionner sévèrement les dotations. En conséquence, les joueurs regardant dans le détail peuvent me reprocher inRP d'avoir investi moins, concrètement, que les chiffres officiels le disent, dans les catégories visées.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 11:06 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie Détail des Recettes publiques (2031)

Citer :
Nom du pays : Lega di Montalvo
Montant du PIB (2030) : 60 000 000 000$
La dépense publique dans votre pays représentait en moyenne en 2031 : 35,48333% du PIB
Montant de la dépense publique (2030) : 21 290 000 000$


Impôts directs :
Contribution provinciale : 11 572 150 adultes * 5 185$ (revenu annuel moyen) * 0,1665 (taux) = 3 600 455 910,591$
Impôt sur le bénéfice des sociétés : 0,06 (taux) * 1,667 milliards (bénéfices des sociétés) = 100 071 000$
Impôt sur le capital des sociétés : 0,0025 (taux) * 16,67 milliards (capitaux des sociétés) = 41 000 000$
Cotisation de retraite : 0,08 (taux) * 3 214 228 (actifs) * 5 185$ (revenu annuel moyen) = 1 333 261 774,7$

Impôts indirects :
Taxes sur les produits (TTM+TPV+droits import/export) : 3 096 546 960$

Permis :
Permis de Pêche : 54 000 000$
Permis de Chasse : 76 000 000$

HRP : Pour estimer le bénéfice des sociétés, je me permets une règle de trois entre les bénéfices entreprises en France IRL (78 milliards) par rapport au PIB français (2806 milliards), à partir du PIB montalvéen (60 milliards).
Pour le capital j'estime qu'elles ont dix fois plus en coffre au Montalvo.
Pour les cotisations de retraite, je conserve le revenu annuel moyen par habitant (bien qu'il soit minoré du fait des nombreuses retraites, et que l'actif moyen touche en fait davantage).

Le précédent calcul est bancal, je partirai la prochaine fois du classement officiel des chiffres d'affaires d'entreprises par pays.
________________________________
TOTAL des RECETTES PUBLIQUES (2031) : 8 301 335 645,291$
TOTAL du DÉFICIT BUDGÉTAIRE annuel : 12 988 664 354,709$

DETTE PUBLIQUE totale (2021-2030 + 2031) : 156 986 643 547,09$ + (intérêts 3% : 4 709 599 306,4127$) + 12 988 664 354,709$ = 174 684 907 208,21$ (243,7% du PIB 2031).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Sam Jan 07, 2017 9:16 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
“Potenza & ricchezza”


Le Palazzo del Governo est une longue bâtisse blanche ocrée, aux angles durs et aux lignes fermes, rappelant aisément l'architecture volontariste des régimes de fer, mais dans un paysage et des matériaux nord-algarbien. Située sur une modeste colline de Cartagina, assez élevée pour qu'on en voit la mer depuis sa façade ouest, la demeure qui accueille le gouvernement général, le Conseil de la Ligue et son Président, compose une goutte de chaux déposée au sommet de ce mamelon de terre beige, d'oliviers marronés et de remblais discrets, parcourus de sentiers ombragés reliant le fond urbanisé des valons aux cimes de ce lieu de pouvoir. Ces sentes tapissées d'épines de pins, de pommes sans pignons et de morceaux perdus de briques de ciment mêlés au sol, sont vaguement retenues par des pas-d'ânes de bois, jonchées de grillages de plastique délimitant quelques villas anciennes d'architectes et de poètes dont les jardins abondent de courts palmiers et de longs bananiers. Le long de ces chemins, fusiliers et carabiniers se relaient le jour et la nuit, assurant la sécurité du site, cherchant là où la branche et longue et l'odeur de sève modérée pour s'y assoir et attendre, face à la ville et la mer, les heures qui passent tout en imaginant les sous s'accumulant sur leur fiche de paie.

Le Palazzo est un ensemble rectangulaire, aux plafonds hauts, aux ouvertures timides, ouvert de cours intérieures qui sont autant de jardins d'où jaillissent des sources artificielle, dont on cache le plus souvent la vue au ciel chaud par des toiles de lin fin. Les salons intérieurs sont gardés par les bustes des plus grands Empereurs, les icônes des plus grands Saints, les enluminures des plus grands Sultans, et au-milieu d'eux les portraits se valant des moins mauvais présidents, ou des plus lointains Rois, de Dytolie ou de Cartagina, des premiers chemins de fer ou du commerce maritime balbutiant.

La mélopée des fontaines où se noient tour à tour les pétales morts et les insectes curieux, court dans les couloirs et jusque dans les bureaux, pour n'être interrompue qu'une fois par heure par le son d'un hélicoptère effectuant sa ronde, ou d'une ambulance venant chercher ça et là, dans une des villas d'un des valons, une personne âgée laissant son héritage au soin de ses heureux enfants. Encore faut-il que le son remonte au Palazzo sans être écrasé dans un étau de chaleur et de pollution provenant des gaz d'échappement ; mais les hauteurs de la ville se trouvent plutôt épargnées. Et des fois Jupiter s'en mêle, le ciel se fend, un chien jappe pour tenter de prévenir les hommes, puis un déluge d'eau pénètre par tous les cieux, transformant les sentiers en rigoles, entrainant les épines de cèdres, les pommes de pain, les détritus et la terre elle-même jusqu'aux bouches d'égouts bien plus basses, arrachant de-ci de-là un pan du sol au-dessus d'un des tournants escarpés de la route pour l'étendre sur un trottoir, faisant disparaître, en de rares occasions, une ancienne terrasse et quelques regains de figuiers sauvages.

Et dans les bureaux, le froid arrive, on ne devine plus l'odeur du miel s'échappant des bouquets de genêts et d'aloes, mais la senteur particulière du sol trempé. La terre, qui ne boit pas plus qu'un dromadaire en cette Province, se gave si vite qu'elle déborde bientôt sur le dallage de marbre et de céramiques des par-terres, devant l'entrée du Palazzo, justifiant le salaire du jardinier qui viendra reconstruire ses plates-bandes après chaque orage.

Image


Les appartements de travail du Président se composent de plusieurs bibliothèques en face d'un long bureau, où s'entassent des brouillons de lois, des rapports diplomatiques et des documents défense, en plus surtout de bibelots personnels et d'encombrants cadeaux dont le sort n'est pas toujours tranché rapidement. Au mur, le planisphère de l'Empire latin à son apogée, quelques cartes postales agrandies en l'honneur des Postes nazaliennes au travers de l'Algarbe, des bergers qui venaient encore faire paître leurs troupeaux à Cartagina après la guerre, de vieilles églises avant qu'elles soient enveloppées de leur manteau d'immeubles, ou des reproductions de pièces historiques : traités de corrections de frontière, fac-similé des accords de Montalvo, portrait d'un obscur philosophe, des dessins d'enfants de hauts-fonctionnaires, des caricatures de presse ou encore un sabre almohade.

Giuseppe Veraldini était un de ces grands héritiers, passionnés et cultivés, gestionnaires de l'après-histoire et du post-moderne, croyant féroce en la pacification du monde, en un progrès concret de la richesse et des moyens de confort, plutôt qu'apôtre d'une post-humanité, défenseur confiant de celle d'aujourd'hui, figée dans l'excellence des potentialités de l'époque.

Hélas, tensions plutôt que guerres n'avaient pas disparues, et une réaction violente et obtenue planait sur de nombreux pays dont ceux de la Dytolie. Hélas, des régimes maintenaient sans ambition la plupart de leur peuple dans la pauvreté sans chercher à comprendre les choses et à les changer. Hélas, les écarts de richesse et de mœurs demeuraient de partout, beaucoup trop pour construire le monde ouvert que cet ancêtre, confondant son sort à celui de toute l'espèce, appelait de ses vœux à l'automne de sa vie.

C'est pourquoi, en dépit de ses idées favorables à la modernité, il demeurait dans le respect des habitudes et des pratiques, montalvéennes comme étrangères, sans risquer de brusquer ceux qui demain devraient construire son projet ; si tant est que demain existe.

Il demeurait un véritable problème pour la diplomatie montalvéenne qu'il tentait de construire. Il n'avait pas osé franchir le Rubicon en ouvrant les portes de l'économie de la Ligue au libre-échange avec les EFOs. Une erreur, peut-être, alors que la Ligue se portait aujourd'hui mieux que les États-Fédérés, et que la concurrence agricole que tant redoutaient avait du mal à se faire menaçante vu d'ici. Trop de gens dépendaient, quoi qu'il en soit, de l'agriculture et de la petite production, et Veraldini avait préféré reculer que de faire un geste que trop peu auraient compris.

Le problème général était l'absence de partenaire en qui les Montalvéens voulaient sérieusement avoir confiance, peut-être trop échaudés à s'accoquiner avec un pays qui ne leur réserverait pas l'entièreté de son attention, au détriment d'autres partenaires que l'on ne jugerait pas fiables.
Au-delà des nations fermement campées derrière leurs palissades économiques et sociales (Arsois, Thorval, Osthurie), il y avait celle dont la voix et les agissements n'étaient pas gage de confiance pour les marchés et les chancelleries (Britonnie), il y avait aussi celles qui dialoguant avec toutes les autres ne renvoyaient pas l'image d'une volonté d'engagement poussé dans une relation particulière (Vonalya, Skogurjördin). Ce dernier parlait à l'Empire luciférien, qui outre le prosélytisme de son culte atypique constituait une donnée pluriculturelle potentiellement instable et inquiétante au coeur du continent.
Et l'Amarantie, grande et divisée, laissaient à ses composantes le choix de faire valoir des pratiques moralement intolérable pour la Ligue, dont la morale était née catholique, qui bien que marchande ne pouvant se résoudre à l'esclavage, au déséquilibre des sexes, à la domination des pratiques matrimoniales les plus hautes en couleurs... Le rapprochement avec la Ligue voisine devrait se faire aussi de façon fastidieuse, seulement en passant par le dialogue avec chaque entité, du moins les plus tolérables.

Alors qu'il s'était perdu dans ses pensées, au sujet de l'amélioration du sort des minorités religieuses en Alfranie, un proche conseiller arriva pour l'en extirper...

Guglielmo Fauchoz : Monsieur le Président, votre voiture arrivera d'ici une demi-heure. Vos bagages ont été préparées, mais peut-être souhaitez-vous emporter d'autres choses, il vous faut les faire donner.

Giuseppe Veraldini : Ah, c'est bien. Par un temps pareil, je serai mieux à Melolecco*. À quelle heure arrive cette Madame Lennartson ?

Guglielmo Fauchoz : Son avion y arrivera en début d'après-midi, à l'aérodrome de Santa-Giustina. Il est prévu que votre convoi s'arrête à Galarbo pour déjeuner.

Giuseppe Veraldini : Très bien, je pourrai prendre leur agneau à l'ail. À moins que non... si je dois m'entretenir avec la Ministre d'ici 14 heures, j'ai besoin d'avoir une haleine correcte.

Guglielmo Fauchoz : Voyez, voyez... Permettez-moi de vous redemander, quels chapitres pensez-vous aborder avec la signora Lennartson ?

Giuseppe Veraldini : Aucun de particulier, les affaires économiques courantes, pour nous assurer du respect de nos politiques douanières, de l'ouverture des ports, et négocier l'entrée des produits de Lacoroso et Converti au Skogurjördin.

Guglielmo Fauchoz : Lacoroso et Converti. Vous n'avez pas pu voir leurs équipes cette semaines.

Giuseppe Veraldini : Je dis eux, mais plus généralement tous les autres, vous savez que nos entreprises ont besoin d'exporter, Faucio. Et elles ont besoin des métaux du grand nord...

Guglielmo Fauchoz : Mais, sur le registre diplomatico-diplomatique, avez-vous arrêté vos propositions ?

Giuseppe Veraldini : La Dytolie est stable, quoi qu'on en dise. Aussi longtemps que durera la crise en Ashurdabad, les Réactions du continent ne seront pas une menace pour le bassin céruléen et tous ses commerces. La situation ne requiert pas la signature d'un pacte avec Vindormino.

Faucio prit une mine sceptique.

Giuseppe Veraldini : Pardon... je sais que vous-autres attendez de moi que je m'intéresse à nos armées, aussi je m'engage auprès de vous à aller voir nos soldats dès que mon séjour avec la signora sera terminé ; sur le retour, je trouverai une base militaire, il faut que vous prépareriez ça, et j'irai saluer nos armées. Mais vous savez que nous n'avons pas d'argent, et que nos amis, en Arovaquie, ont besoin de sentir que le Palazzo fait de bons comptes avec leur argent avant les Présidentielles. Sinon, le Président Verdogliaco peut dire adieu à son siège. Si seulement il pouvait se débrouiller seul. Et après j'irai manger mon agneau. Mais bon, à cette saison, ce sera plus du bouc congelé qu'autre chose.

Guglielmo Fauchoz : Avec tout mon respect, vous devriez reconsidérer l'idée de demander l'aide au Scogugliordìn. Une base...

Giuseppe Veraldini : Qui vous dit qu'ils ont de l'argent pour entretenir des soldats chez nous ?

Guglielmo Fauchoz : Les Bigots sont des fous et des ennemis historiques. Nous sommes sur le chemin de leur croisade contre les Lucifériens, si jamais ils la lancent un jour. Et ne me répondez pas qu'eux non-plus, n'ont pas d'argent ; leurs hommes compensent de maigres payes par d'importantes prières...

Giuseppe Veraldini : Et d'importants pillages... Je connais ça. Bon, Faucio, nous ne sommes plus au Moyen-âge, et je crois que ma voiture m'attend. Vous aimez la sécurité de nos cités, ce n'est pas en y installant les Scugugliari que vos bonnes gens se sentiront mieux et consommeront davantage.

Il se dirigea vers la porte, avec sa mallette à la main, avant de se retourner.

Giuseppe Veraldini : Et préparez cette histoire de visite aux soldats, pour le chemin du retour.

*autre nom de Melulech.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Dim Jan 08, 2017 1:24 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie La Ligue en Dytolie
Étude de Janvier 2032 - CAZZI Yvetta & GIANFREDO Renato, Les grands ensembles géographiques de l'économie dytolienne, 2032, 12p.

[+] +
Image


La première excuse de l'étude va aux Cascarini, Siracuzzini, et Meraglini, dont les pays n'ont pas été placés dans l'étude pour diverses raisons : insularité, faiblesse économique ou fraicheur empêchant de les classer dans un grand ensemble pour l'instant.

La deuxième va aux amoureux de la belle langue, face aux barbarismes et néologismes de statisticiens, nécessaires à ce tableau.

La troisième s'adresse à ceux qui attendaient une analyse sectorielle qualitative ; le découpage présenté ici est purement spatial, basé sur des ensembles potentiellement en interconnexions, souvent froissées par les réalités politiques, parfois similaires aux ententes interétatiques et parfois non.

---

La Dytolie (hors dépendances extérieures*) concentre 33,9% du PIB mondial en 2031.
Cinq grands ensembles spatiaux sont identifiables et peuvent être caractérisés.


Abroscinanois, ou Dytolie occidentale, espace cohérent par sa densité d'incohérences, concentre 35,4% du PIB dytolien, mais représente un espace de très importantes divergences politiques et de tensions diplomatiques extrêmes : deux Empereurs, deux ou trois prétentions absolues à représenter un modèle universel, tentations patriotiques ou ambitions mondiales d'ordres commerciales, diplomatiques ou territoriales (Hauteur de vue de la diplomatie d'Occidente, volonté d'amarrer le système pétrolier mondial aux Abrigs, rôle cru de Protection mondiale des Chrétiens pour l'Arsois, attachement à des colonies sous-développées pour la Posnanie), et autres cocasseries comme celle qui fait de l'Osthurie, principauté balnéaire ultra-conservatrice, le premier PIB mondial pour des raisons non encore parfaitement étudiées. C'est l'espace le plus probable d'une future guerre continentale.


L'IJdenthalya, ou interface nordique, 22,8% du PIB dytolien, possède une grande cohérence culturelle mais une importante dichotomie politique entre l'Ouest, développé, libéral, commerçant, et l'Est, traditionnel, familial, agricole. Son gigantesque espace marin et son pied posé sur l'Arctique en fait un espace qui, uni, peut déplacer des montagnes (ou des icebergs). Les forces qui l'habitent sont pour autant divergentes : le Vonalya est tourné vers la Mer, l'international et le Skogurjördin, en concurrence directe avec l'Odensie dont les intellectuels hésitent entre l'Hinterlandweg ou le Weltweg pour le nouveau développement de la nation germanique.


L'Amarantalvo, ou interface méridionale, 19,8% du PIB dytolien, doit sa cohérence à l'importance de l'économie informelle, aux difficultés sociétales induites par l'éclatement politique, à une grande diversité néanmoins unie dans une proximité culturelle forte entre Esperanto et italophones. Espace véritablement cohérent au niveau de la circulation des biens et des personnes, cette réalité précède une entente politique plus compliquée, du fait de distances dans les choix de vie et la nature religieuse des deux pays qui le compose. Le nombrilisme de ces latins, répondant à leur vécu d'une décadence par la remise en cause orgiaque des codes ou la tentation de l'anti-étatisme, les empêchent de constituer la porte orientale et méridionale du dialogue inter-continental.


La Néréphénie, ou Porte de l'Orient, 11,8% du PIB dytolien, ancienne voie de terre pour les grands commerces internationaux vers l'Extrême-Orient, a subi deux chocs historiques avec l'avancée des Turcophones sur la côte (chute de l'Empire latin d'Orient), et le grand développement maritime et naval de la Dytolie occidentale mondialisant sans passer par les anciens chemins et ports grecs ou slaves. Populations métisses d'une histoire de frontière des civilisations, des religions et des philosophies, la Néréphénie a les codes d'un dialogue avec la Marquésie, et au-delà, grâce au formidable potentiel de l'espace de l'Aznalfréhalistagaïuan, dont la première borne se trouve à deux pas.


La Skogurtonnie, ou Nord-Ouest marin, 9,8% du PIB dytolien, se construit une cohérence par les traités et les échanges, par un pied ambitieux en Arctique, par une capacité d'ouvertures internationales (proximité de l'Olgarie, ou liens avec l'Aleka et d'anciens comptoirs orientaux), sans doute également par une proximité d'humeur : nordiques, celtes saxonisés, fort sentiment d'insularité, rancœur contre les prétentions étrangères à la domination des Océans, sentiment belliqueux, impression que l'Histoire s'est trompé, restes païens importants réclamant la justice de Njörd... jusqu'aux confins de l'Orient musulman...

---

Le Caskar conserve une grande typicité en adéquation avec son histoire culturelle et son insularité, qui l'empêchent d'être relié à un grand ensemble continental. La cité-État de Siracuzzia aurait des liens légitimes avec l'Amarantalvo mais pourrait réorienter son dynamisme, s'il venait à reprendre, vers le tempérament cultureux d'autres chancelleries alors que ce dernier est moqué pour sa déliquescence morale et étatique. Le Mérail, en cas de développement, serait pris dans le double repoussoir des tensions politiques avec l'Ouest, et des tensions culturelles avec le Sud-Est. Ces trois pays, non classés, représenteraient 150 milliards de PIB à rajouter au continent, si tant est qu'ils sauraient remobiliser leurs forces intérieures.

*Aleka non comptée dans l'étude. Constantinois compté. Colonies posnanes comptées.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Sam Jan 14, 2017 11:57 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie parallèle Drogues et trafics
Étude de Février 2032 - GORNE Fabrizio, Les parasites de la mondialisation céruléenne, 2032, 14p.

Image


On ne sait que trop bien que l'économie parallèle se nourrie des lacunes du légal face aux besoins réels. Bien sûr, les besoins se créent et s'entretiennent par l'action de ceux qui veulent en profiter.

L'assemblage de petites féodalités, clientèles et habitudes quasi-claniques que constitue la Mafia montalvéenne, concentre la plupart de ses activités autour du Bassin céruléen et en Dytolie, là aussi où se concentre l'activité mondiale.

Il existe des trafics bien identifiés par les pouvoirs publics, qui en connaissent l'existence sans pouvoir toujours être en mesure de les combattre, faute de réactivité sur le terrain à l'inventivité et aux précautions que prennent les réseaux criminels de trafiquants. En 2031 encore, un camion était arrêté à Pilaschi, s'apprêtant à passer la frontière arovaque avec à son bord des dizaines de jeunes hommes à destination de l'Amarantie.

Il faut distinguer que le tableau macro-économique que dessinent les routes de ces trafics, illustrées ci-dessus, et la réalité de grande dispersion interne des familles, aires de pouvoirs, et guerres de marchés et de territoires entre branches du crime organisé. Car la Ligue et les Montalvéens sont les principales victimes, principaux clients, de cette criminalité et de ces trafics, sans oublier le cas particulier des zones frontalières où sont disputées des espaces avec certains réseaux implantés au-delà des frontières, comme la Mafia Daktýlios qui opère dans les deux parties de l'Alilée, la montalvéenne et l'amarantine, bien qu'établie à l'origine du côté amarantin.

---

Ces activités, concurrentes, portées par des gens pouvant être complices à l'extérieur tout en étant adversaires à l'intérieur, peuvent être schématisées au nombre de quatre principales.

- Le trafic d'éphèbes et prostituées : Du fait de la crise, qui a grignoté de nombreuses habitudes de consommation à l'exception de celle liée à la chair, et grâce à une facilité d'accès du terrain voire la complaisance de certains pouvoirs locaux en Amarantie, serait la principale activité de plusieurs mafias arovaques, nazaliennes et aliléennes. Contre une somme d'argent pouvant être parfois l'équivalent d'une année de revenus dans la Ligue, des jeunes hommes d'Algarbe du Nord, d'Algarbe centrale et de Dytolie orientale mettent leur destin dans les mains des passeurs, qui les conduisent en Amarantie avec la perspective d'y effectuer plusieurs mois ou années de service sexuel. Si certains sont trompés sur le destin que leur réserve cette émigration, d'autres en sont conscients, parfois homosexuels maltraités dans leur pays d'origine, ou simple candidats à une immigration et une intégration rapide en Dytolie méridionale. Ce trafic, construit sur mesure pour l'Amarantie, déborde aussi sur la Ligue, comprenant un nombre important de jeunes femmes de l'Est, tantôt prostituées tantôt candidates à une émigration au prix d'un mariage blanc ; la libération de la femme et la "morte della famiglia" dans la Ligue, ont conduit beaucoup de jeunes hommes à une situation de misère sexuelle et matrimoniale.
En Amarantie, l'arrivée semi-illégale de nombreux jeunes hommes creuse doucement mais sûrement le déséquilibre démographique, et pourrait constituer une des voies d'entrée principale de l'immigration dans ce pays.


- Le trafic de contraceptifs : Les "drogues du diable" tels que ces produits sont souvent connus dans les pays qui les reçoivent, sont autrement plus efficaces que les bouillies de belladone et autres rituels mimétiques sexuels autour d'un Chêne brûlé ou avec un placenta de chèvre. Élaborés sur mesure pour garantir rapidité de la fausse couche et/ou discrétion des stigmates (au prix d'un danger plus grand aussi), ces contraceptifs peuvent également être simplement achetés sur le marché régulier, ré-empaquetés ou non, puis envoyés en Arsois ou au Thorval plongés dans des paquets de sel, cachés dans des boisseaux avant la frontière, ou au milieu de chargements alimentaires divers et passés les jours de pluie, quand il est moins facile pour un douanier de demander à ce qu'on ouvre les sacs. Une fois à l'intérieur, les circuits de consommateurs ou d'autres réseaux illégaux locaux répandent ces produits, évitant aux Majestés diverses de devoir réguler manu militari la procréation.


- Le trafic de cannabis : On dit que les principaux circuits d'irrigation et autres infrastructures agricoles des Riaggiadi et des fonds de vallées cultivables du Lasahari, ces deux régions les plus pauvres de la Nazalie et de toute la Ligue, ne servent plus qu'à faire pousser cette plante odorante de laquelle on extrait ce dont on a besoin. À mi-chemin du désert, cachés à la faveur du relief, dissimulés sous des bâches couleur sable, de véritables laboratoires bondés de petites mains font sécher les plantes, empaquettent les doses, en font des pains qui sont envoyés ensuite vers les ports nazaliens où d'autres équipent les dissimules dans de la marchandise : glacières à poissons, matériel informatique, etc... La complicité de pêcheurs ou de locaux permet d'entrer dans certains pays, tandis qu'au nord de la Dytolie le commerce international est une voie de passage facile.


- Le trafic de méthamphétamines : Plus largement les drogues de synthèses, elles sont produites dans des laboratoires spécialisés, parfois en plein cœur des villes moyennes ou grande d'Alilée et d'Arovaquie. Leur fabrication emploi peu de personnes, mais des très qualifiées, puisque ces drogues sont produites par réactions chimiques savantes... Elles s'exportent essentiellement dans les pays riches, là où on peut trouver des consommateurs avertis.


----
HRP : Si vous n'êtes pas du tout d'accord, considérez que ce ne sont que des tentatives de pénétration de votre pays.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Sam Jan 14, 2017 3:48 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Défense Organisation interne de l'armée
Février 2032

Dispositif territorial :

Image



Centres de commandement :

-SMFA : Stato Maggiore delle Forze Armate - situé à Cartagina - dirigé par le Général Wolframo di Santaregina.
État-Major des forces armées ; c'est depuis ce lieu que l'entièreté de l'Armée montalvéenne est dirigée, ses différents éléments coordonnés. Le SMFA supervise également le SFL (Servizio degli Figli della Lupa), pour les affaires de sécurité de la Ligue.
Citer :
1 000 hommes



-DOA : Direzione delle Operazioni Aeree e sorveglianza del cielo montalveano - située à Duzzo - dirigée par le Général Agapio Scipione.
Direction des opérations aériennes et de surveillance du ciel montalvéen ; c'est depuis ce lieu que l'Armée surveille les frontières aériennes et supervise les opérations de défense de la souveraineté de la Ligue.
Citer :
500 hommes


-CAM : Centro per la sorveglianza degli affari marittimi - situé à Miliameni - dirigé par l'Amiral Luca Bocaletti.
Centre pour la surveillance des affaires maritimes ; c'est depuis ce lieu que la Marine est coordonnée et gérée, et que la souveraineté des eaux territoriales et de la ZEE montalvéenne est scrutée et garantie.
Citer :
500 hommes


-CPCS : Centro di Planificazione della Copertura Sanitaria et protezione civile - situé à Sidiamora - dirigé par le Colonel Nerio Bugri.
Centre de planification de la couverture médicale et de la protection civile ; c'est depuis ce lieu que les services médicaux des armées sont coordonnés, que l'Armée construit sa stratégie de défense sanitaire du territoire (chimique, bactériologique, ...), qu'on planifie le soutien médical aux opérations extérieures.
Citer :
500 hommes


-DEI : Direzione dell'Esercito Informatico - située à Dovernico - dirigée par la Colonelle Venera Frangiovicio.
Direction de la cyber-armée ; c'est depuis ce lieu que la souveraineté numérique du territoire et des intérêts montalvéens est scrutée et assurée, que des contre-offensives sont menées contre les pirates du continent Internet.
Citer :
500 hommes


Régiments :

I Reggimento di Fanteria "Dytolio" situé à Ogulino.
Citer :
1 200 hommes
-1 pièce d'artillerie
-6 chars d'assaut
-2 hélicoptères d'assaut


II Reggimento di Fanteria situé à Gorniglie.
Citer :
1 400 hommes
-1 pièce d'artillerie
-6 chars d'assaut
-2 hélicoptères d'assaut
-1 anti-aérien mobile


III Reggimento di Fanteria "Ceruleano" situé à Corfovoni.
Citer :
1 400 hommes
-3 chars d'assaut
-1 anti-aérien mobile


IV Reggimento di Fanteria "Alileia nostra" situé à Lamantra.
Citer :
1 400 hommes
-3 chars d'assaut
-2 hélicoptères d'assaut
-1 anti-aérien mobile


V Reggimento di Fanteria situé à Filipiada.
Citer :
1 400 hommes
-3 chars d'assaut
-1 anti-aérien mobile


VI Reggimento di Fanteria "Mauristano" situé à Sidibuzi.
Citer :
1 400 hommes
-1 pièce d'artillerie
-5 chars d'assaut
-1 anti-aérien mobile


VII Reggimento di Fanteria "l'Uragano del deserto" situé à Lalima.
Citer :
1 400 hommes
-1 pièce d'artillerie
-4 chars d'assaut
-2 hélicoptères d'assaut
-1 anti-aérien mobile


8 Reggimento di Fanteria situé à Spiridona.
Citer :
1 400 hommes
-1 anti-aérien mobile


IX Reggimento di Fanteria "Siracuzzio" situé à Poligira.
Citer :
1 400 hommes
-2 hélicoptères d'assaut
-1 anti-aérien mobile


X Reggimento di Fanteria "Monte Bianco" situé à Suresisca.
Citer :
1 400 hommes
-1 anti-aérien mobile


XI Reggimento di Fanteria situé à Primonica.
Citer :
1 500 hommes
-1 pièce d'artillerie



Reggimenti di Cavaleria


I Reggimento di Cavaleria "Barbaroux" situé à Miliameni.
Citer :
350 hommes
-1 anti-aérien mobile


II Reggimento di Cavaleria "Friolini" situé à Lassuno.
Citer :
350 hommes
-35 chars d'assaut


III Reggimento di Cavaleria "Ludovico" situé à Pilaschi.
Citer :
300 hommes
-35 chars d'assaut



Reggimenti d'artiglieria


I Reggimento d'artiglieria "Obertenghi" situé à Arovace.
Citer :
700 hommes
-15 pièces d'artillerie
-1 anti-aérien mobile


II Reggimento d'artiglieria "Grimaldi" situé à Ménavi.
Citer :
650 hommes
-15 pièces d'artillerie
-1 anti-aérien mobile


III Reggimento d'artiglieria "Grand'Amedeo" situé à Neopoti.
Citer :
650 hommes
-15 pièces d'artillerie
-1 anti-aérien mobile



Forze aeree


I Stormo "Conte Vincitore" situé à Bumerdi.
Citer :
350 hommes
-12 avions multi-rôle
-4 hélicoptères d'assaut
-1 anti-aérien mobile


II Stormo "Luria Granda" situé à Borgo-San-Stefano.
Citer :
350 hommes
-10 avions multi-rôle
-6 hélicoptères d'assaut
-1 anti-aérien mobile



Marina militare


Prima Flotta "Santa Eusebìa" située à Calamoni.
Citer :
1 500 hommes
-1 croiseur San Marco
-6 frégates
-3 sous-marins


Seconda Flotta "Maria-Cat'lìna" située à Lactano.
Citer :
1 500 hommes
-1 croiseur San Carlo
-6 frégates
-3 sous-marins


Forze straniere


Base navale della Soverovìa "Slavnoy Korolevy" située à Melulech.
Citer :
3 000 hommes
-3 croiseurs
-15 frégates
-5 sous-marins
-Missiles balistiques [<800km]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Mer Fév 08, 2017 1:38 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Sondages Présidentielles arovaques de Septembre 2032
Creno Instituto per la ricerca politica - sondaggio condotto 20-23 aprile

Si le premier tour des Présidentielles avait lieu ce dimanche, à qui apporteriez-vous votre voix ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 19%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 22,5%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 17,5%
Ne se prononce pas : 41%


Pour qui êtes-vous certain d'apporter votre voix lors de la Présidentielle ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 12%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 19%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 15,5%
Ne se prononce pas : 53,5%


À l'échelle de la Ligue,
Qui souhaitez-vous voir gagner les Présidentielles arovaques ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 31,5%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 32,5%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 5%
Ne se prononce pas : 31%


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Jeu Fév 09, 2017 12:06 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Sondages Présidentielles arovaques de Septembre 2032
Creno Instituto per la ricerca politica - sondaggio condotto 27-28 aprile

Si le premier tour des Présidentielles avait lieu ce dimanche, à qui apporteriez-vous votre voix ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 18,5%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 21%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 16,5%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 8%
Ne se prononce pas : 36%


En cas de duel entre ces candidats au deuxième tour, à qui apporteriez-vous votre voix ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 52,5%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 47,5%

Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 59%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 41%

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 54,5%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 45,5%

Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 69%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 31%

Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 50,5%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 49,5%

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 76%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 24%


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Jeu Fév 09, 2017 6:09 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Économie Usage des eaux en Mer céruléenne (Mare delle tre Gole)
CAGIERI Sofia, Atlante economico della Mare ceruleano, maggio 2032, 52p.


Pêche montalvéenne en ZEE et eaux internationales de Cérulée

Image
Jaune : Eaux internationales, ZEE montalvéenne et ZEE siracuzienne parcourues par les navires de pêche montalvéens (et siracuzziens).
Rouge : Zones parcourues contestées, considérées comme ZEE par des pays limitrophes.


Les chalutiers montalvéens ont pris l'habitude de traverser des zones parfois proches d'États étrangers afin de profiter des hauts-fonds et des zones poissonneuses, que certains considèrent comme faisant partie de leur ZEE. Cette prise de liberté s'est faite progressivement à la faveur du manque de représentation et d'autorité des pays concernés, affairés à des dossiers plus urgents.

Cette pêche "illégale" n'est pas intense mais existe, notamment dans des régions pouvant représenter un intérêt économique bien plus important à long terme comme c'est le cas au sud du Caskar, dont les sous-sols contiennent d'importantes réserves d'hydrocarbures.

Le manque de régulation de la Mer céruléenne profite aux nations de pêcheurs mais crée un contexte dangereux et demeure susceptible d'abîmer les relations diplomatiques entre pays pourtant voisins. Un autre exemple d'abus conséquent concerne les deux archipels dytolio-algarbiens situés en face de la Nazalie, et abondamment parcourus par les navires montalvéens pour des questions d'intérêts d'économies de carburant principalement : lors de la traversée des eaux à proximité de ces îles (indépendantes de la Ligue), il arrive que les chalutiers pêchent de façon donc illégale mais récurrente.

Depuis l'accord d'Avril 2032 entre Siracuzzia et la Ligue de Montalvo, les chalutiers des deux pays ont droit de pêche dans les zones économiques exclusives respectives des deux États, entre autres mesures nouvelles créant un espace de libre-circulation maritime qui facilite commerce et voyages.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Mar Fév 14, 2017 8:18 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Institutions Fonctionnement de la Ligue

Ci-dessous, une infographie sur le fonctionnement de la Ligue dite "de Montalvo", du nom du village où elle fut fondée en 1950, en Dytolie, par des représentants politiques des colonies italiques du Bassin céruléen, des personnalités du gouvernement et des services secrets.

[+] Infographie
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Sam Fév 18, 2017 11:27 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Finances Principales banques en fonction

Ci-dessous, une infographie sur les principales Banques de la Ligue de Montalvo. Les Banques de dépôt et d'investissement ne sont pas différenciées dans la Ligue. La Banque centrale est à l'origine dérivée de la banque commerciale de la Banca di Montefiori ; des liens d'origine historique, qui ne sont pas sans poser de questions sur de possibles conflits entre intérêts de l'État et intérêts de la BdM - cependant la banque centrale est indépendante de la banque commerciale au sein de la BdM.

[+] Infographie
Image


L'Unione dei Banchieri Siracuzzi est la principale banque étrangère opérant dans la Ligue. Avec le Traité de Duzzo signé en Avril 2032, et sous réserve de validation d'ici le 1er janvier 2033, les opérations de la Banque seront facilitées au titre du marché commun établi entre les deux pays : UBS pourra vendre ses produits financiers plus facilement aux Montalvéens, qui lui confieront de leur épargne.
Les Montalvéens disposent d'un capital épargné autour de 50 milliards. Un nombre faible en comparaison des 781 milliards détenus dans l'immobilier. Les fonds étrangers et hypothèques diverses expliquent les réserves des Banques commerciales, supérieures au total de l'épargne montalvéenne.

Rappel : Patrimoine des Montalvéens


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Activités diverses
Message Publié : Lun Fév 20, 2017 12:24 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 8071
Sondages Présidentielles arovaques de Septembre 2032
Creno Instituto per la ricerca politica - sondaggio condotto 25-26 maggio

Si le premier tour des Présidentielles avait lieu ce dimanche, à qui apporteriez-vous votre voix ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 18,5%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 19%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 16%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 10%
Giovena Dovonarco, candidate d'Ecologisti per Tutti : 5,5%
Ne se prononce pas : 31%


En cas de duel entre ces candidats au deuxième tour, à qui apporteriez-vous votre voix ?

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 53%
Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 47%

Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 57%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 43%

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 55%
Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 45%

Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 68%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 32%

Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 52%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 48%

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 74%
Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 26%

Girardo Mascarpone, candidat indépendant : 47%
Giovena Dovonarco, candidate d'Ecologisti per Tutti : 53%

Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta : 58%
Giovena Dovonarco, candidate d'Ecologisti per Tutti : 42%

Livia Fiorine, candidate de l'Unione Cristiano-Sociale : 56%
Giovena Dovonarco, candidate d'Ecologisti per Tutti : 44%

Addolorata Pozzi, candidate d'Avanti Arovachia : 47%
Giovena Dovonarco, candidate d'Ecologisti per Tutti : 53%


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO