SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Sam Jan 20, 2018 8:35 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Ven Août 19, 2016 5:24 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Oct 14, 2010 11:48 am
Message(s) : 1828
Image
ENYCLOPÉDIE DE LA FÉDÉRATION
DES PEUPLES D'IJKOU-IJKA


SOMMAIRE

_________________
Tout est à nous,
Rien n'est à eux


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Août 19, 2016 5:30 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Oct 14, 2010 11:48 am
Message(s) : 1828
1. Informations Générales

Drapeau :
Image


Nom officiel : Fédération des Peuples d'Ijkou-Ijka
Nom courant : Ijkou-Ijka
Devise : Toujours mouvant, jamais absent (ancienne devise nomade de la horde ijka)
Gentilé : Ijkou.s (masc.) Ijka.s (fem.)
Langue officielle : Itelmène
Autres langues reconnues : Russe (les langues sibériennes autres que l'Itelmène majoritaire ne sont pas reconnues par l'État fédéral mais possèdent des statuts régionaux particuliers)

Capitale : Kiej (274 000 hab.)
Ville la plus peuplée : Ikorsk (746 000 hab.)
Population totale : 9 500 000
Superficie : NC
Densité : NC
Divisions administratives : bods (12)
Répartition ethnique :
    - Sibériens (67%)
    - Slaves (23%)
    - Mongols (9%)
    - Asiatiques (1%)
    - Autres (négligeable)

Forme de l'État : Fédération de peuples
Idéologie : socialisme volontaire, autonomisme, décentralisation
Économie : semi-planifiée dans les centres urbains, pastorale et vivrière dans les campagnes
Monnaie officielle : l'uvki (û)

_________________
Tout est à nous,
Rien n'est à eux


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Août 19, 2016 9:22 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Oct 14, 2010 11:48 am
Message(s) : 1828
6. Partis Politiques de la Fédération


Introduction

Bien que les élections se déroulent au niveau de chaque bod, les partis politiques se sont pour la plupart uniformisés au niveau national afin de pouvoir défendre leur cause communément au niveau du Parlement Fédéral lorsque besoin est.
S'il n'existait qu'un parti officiel jusqu'en 1964, plusieurs autres partis informels existaient également pendant cette période, ils ont pu enfin entrer dans la légalité en 1965 avec la proclamation de la république d'Ijkou-Ijka.


Partis en activité (par ordre chronologique de fondation)


Parti de l'Ijk (PI)
Fondation: 1908
Membres: 500 en 2000
Idéologie: Centralisme, nationalisme autoritaire, militarisme, capitalisme protectionniste, xénophobie
Unique parti légal durant la dictature de 1908 à 1964 le Parti de l'Ijk était le parti de masse du pouvoir en place et son soutien inconditionnel. Il atteignant durant cette période le demi-million d'adhérents et possédait de nombreuses organisations associatives et de jeunesse. Depuis la fin de la dictature le Parti de l'Ijk a connu une chute vertigineuse de ses adhérents et s'est radicalisé, découvrant ses penchants xénophobes visant principalement les minorités asiatiques, mongoles et slaves dans une moindre mesure.


Parti Social Ijkou (PSI)
Fondation: 1964
Membres: 275 000 en 2000
Idéologie: Socialisme volontaire, décentralisation, autonomisme, internationalisme
Le Parti Social Ijkou est né en 1964 à la fin de la dictature de la fusion des trois partis clandestins de la gauche ijka pendant la dictature ayant contribué pour la plus grande partie à sa disparition, à savoir : le Parti Communiste Ijkou (PCI), la Lutte Ijka des Travailleurs (LIT) et le Front Socialiste pour l'Ijkou Libre (FSIL). Depuis 1964 le Parti Social Ijkou, seul réel parti de masse de gauche en Ijkou-Ijka est en position de domination politique. Pratiquement toutes les majorités gouvernementales au Parlement Fédéral depuis 1964 étaient issues du PSI, la parenthèse de droite de 1988 à 1997 s'est achevé brutalement par la démission des Ijkou et Ijka de leur mandat exécutif et la dissolution de leur gouvernement et des parlements suite à plusieurs mois de gronde populaire ayant suivi un projet de privatisation des services publics d'eau et d'électricité. Le PSI a pu compter sur sa forte imbrication avec les syndicats afin de nourrir son opposition.


Union Tribale
Fondation: 1964
Membres: 2 500
Idéologie: défense des intérêts tribaux, traditionalisme
L'Union Tribale Ijka est un parti né en 1964 de la volonté des tribus de s'associer politiquement en vue de défendre leurs intérêts au sein des nouvelles institutions politiques. Depuis lors c'est un parti allié au Parti Social Ijkou à toutes les élections fédérales, les tribus se méfiant particulièrement du Rassemblement National Fédéral issu de l'ancien parti unique de la dictature. Cette dernière menait en effet une politique discriminatoire envers les tribus et tenta plusieurs fois de les sédentariser de force. Si le nombre de membres de l'UT peut sembler faible c'est en réalité une force politique qui pèse dans le débat en raison du poids des nomades dans la population totale.


Rassemblement National Fédéral (RNF)
Fondation: 1970
Membres: 76 000
Idéologie: Libéralisme, patriotisme, conservatisme
Le Rassemblement National Fédéral est issu d'une scission du Parti de l'Ijk en 1970 au cours de laquelle la majorité des membres ont quitté le parti afin de créer un nouveau mouvement moins entaché par les années de dictature et moins axé sur l'autoritarisme politique. Le RNF a été à la tête d'une coalition gouvernementale de 1988 à 1997.


Association Écologiste Nationale (AEN)
Fondation: 1982
Membres: 2 400
Idéologie: écologisme politique
L'Association Écologiste Nationale est née en 1982 et est un mouvement proche du PSI. Bien que l'écologie soit une des priorités de tous les gouvernements depuis la fin de la dictature l'AEN a été créé comme ayant pour but de défendre plus spécifiquement l'écologie en politique et pour se poser en force de proposition en la matière bien qu'elle soit peu représentée en terme d'électorat.


Mouvement pour la Libération Animale (MLA)
Fondation: 1999
Membres: 100 en 2000
Idéologie: Véganisme, végétarianisme, antispécisme, écologisme
Le Mouvement pour la Libération Animale a été créé en 1999 par une poignée de militants végans et végétariens. Ceux-ci ont un projet politique d'extermination de la domination humaine sur les animaux. Ayant peu de candidats à proposer et ayant peu de soutien, ceux-ci ne sont jamais parvenus à dépasser 1 % des voix à une élection législative ou municipale. Les membres du MLA sont considérés comme des extrémistes par tous les autres partis politiques notamment en raison de leurs propos et de leurs actions extrêmes et violentes contre les tribus et leurs élevages qu'ils qualifient de « reliquat moyen-âgeux de la barbarie humaine contre l'animal ». La plupart des militants du MLA ont été affiliés au mouvement anarchiste ijkou. Ce dernier ne se représente pas politiquement et n'est pas organisé, sa seule activité consiste en quelques coopératives minoritaires et désorganisées dont le Parti Social Ijkou combat farouchement la rhétorique.


Partis politiques disparus (par ordre chronologique)


Parti Communiste Ijkou
Fondation: 1904
Dissolution: 1964
Membres: 32 000 en 1960 - 115 000 en 1964
Idéologie: Marxisme-Léninisme, Internationalisme, planification économique, autonomisme ouvrier
Le Parti Communiste Ijkou a été fondé en 1894 en parallèle à la fondation du principal syndicat révolutionnaire ijkou. Son existence fut toléré sous le triumvirat en raison de son imbrication avec le monde syndical alors en ébullition. Il fut dissout en 1908 mais resta toujours une des bêtes noires de la dictature. Son organisation rendait particulièrement difficile pour la police politique le démantèlement de ses structures clandestines.
Durant les années 1960 sa popularité s'accrut fortement et multiplia par plus de quatre son nombre de membre avec la déliquescence de la dictature. En 1964 il s'associa à la Lutte Ijka des Travailleurs et au Front Socialiste pour l'Ijkou Libre pour former le Parti Social Ijkou.


Mouvement des Femmes Ijkas
Fondation : 1905
Dissolution: 1914
Membres: 6 500 en 1907
Idéologie: Féminisme
Le Mouvement des Femmes Ijkas est le premier et le seul mouvement politique ijkou uniquement porté sur la thématique du féminisme. Fondé au début du XXè il a ensuite été combattu farouchement dès le début de la dictature. Grâce à une politique de répression particulièrement féroce d'arrestation et d'emprisonnement de ses militant.e.s la dictature militaire est parvenue à faire disparaître le mouvement devenu illégal en 1914. La plupart des théoriciennes féministes du mouvement ont rejoint le Parti Communiste Iskou, lui aussi clandestin, après leur libération dans les années 20.


Lutte Ijka des Travailleurs
Fondation: 1909
Dissolution: 1964
Membres: 1 250 en 1960 – 9 500 en 1964
Idéologie: Trotskisme, Internationalisme
La Lutte Ijka des Travailleurs est un mouvement fondé clandestinement en 1909, un an après l'instauration de la dictature personnelle. C'est une réaction à la dissolution des syndicats et au refus d'une parti des syndicalistes de rejoindre le Parti Communiste Ijkou qu'ils ne jugeaient pas à même de combattre la dictature. Dans les années 1930 et 1940 la LIT s'est teinté de trotskisme, accentuant le fossé avec le PCI. En 1964 la LIT fut le parti le plus réticent à une fusion avec le PCI et le FSIL par crainte d'être submergé dans la masse des adhérents des deux autres partis. Finalement c'est la frange du parti prônant la stratégie de l'intégration et de la « contamination idéologique » qui obtint gain de cause. Aujourd'hui cette stratégie ne semble pas avoir payé et la frange trotskiste du PSI ne peut quitter le parti sous peine d'être rejeté en marge de la scène politique.


Front Socialiste pour l'Ijkou Libre
Fondation: 1943
Dissolution: 1964
Membres: 16 500 en 1960 – 74 000 en 1964
Idéologie: Socialisme volontaire, décentralisation, internationalisme
Le Front Socialiste pour l'Ijkou Libre a été fondé en 1943 par des transfuges du Parti Communiste Ijkou jugeant leur parti devenu trop proche et trop influencée par l'Internationale Communiste et ne répondant pas correctement à la réalité socio-politique de l'Ijkou. En 1964 le FSIL a été à l'initiative de la fondation du Parti Social Ijkou qui a permis de faire la synthèse des partis de gauche du pays et de former un pôle fort pour peser dans les transformation du pays après la dictature.

_________________
Tout est à nous,
Rien n'est à eux


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO