SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Mer Jan 24, 2018 11:22 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : Lun Déc 04, 2017 6:09 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5682
Localisation : Corea (V1), Tehran (V2), Rostovie (V3), Karmalistan (V4), Rovostranie (V5)
11 octobre 2034
Seh-rang Beyragh

Image - Image

Économie : l'or temir

Avec 121 millions de tonnes annuelles, le Karmalistan produit à lui seul plus de la moitié du minerai de fer dans le Monde (environ 52%). Cette concentration de la production rend cette ressource particulièrement vulnérable aux évènements historiques de notre pays. Comme si les crises présentes ne suffisaient pas, le pire est encore devant nous : cette situation de dépendance ne fera que s'accroître à l'avenir.

Déjà relativement élevé en raison de la concentration géographique de ses principales mines et des incertitudes qui planent sur la sûreté de notre propre production, intégralement située en Transkormalie (Arkadyriane / vallée de l'Iaxarte et... Ala-Tau, là où sévit l'organisation islamiste Amarat), le prix du fer devrait très bientôt, selon les prévisions les plus sérieuses, connaître un boom prodigieux.
Pour appuyer cette observation, les causes ne manquent pas.

D'abord, constatons la profonde léthargie des autres grands pays producteurs. Jadis sur le prodium avec 6% de la production mondiale, le Vahagnastan s'est complètement disloqué. Le 4ème du classement global, le Händeland [HRP : qui a remplacé, avec une production nettement inférieure, le défunt Tötternland], dont la production de fer est envisagée (par défaut pour 3 filons sans NT officiel) autour de 12 millions de tonnes, soit 5% de la production mondiale, souffre d'un irrémédiable déclin structurel, semblable à celui de la Sovérovie. Le Sokolo (2 filons NT3) subit le même processus de déclin, quoique plus récent. Enfin, l'effondrement du Breizhmor (faible réserve mais production élevée grâce à une technologie d'extraction élevée) et de l'Arizona (autre bénéficiaire de grands bassins ferreux, quoiqu'en NT4), n'a rien arrangé.

En somme, seuls six pays peuvent, très loin derrière le Karmalistan (16 filons NT2 : suprématie dans ce secteur), prétendre à une relative mais sérieuse exportation : le Txile (4 filons NT3), l'Uhmali (3 filons NT3), le Yuhanaca (3 filons NT4), la Bykova (2 filons NT3), le Landgard (2 filons NT3) et l'Aminavie (2 filons NT3).

Mais derrière cette liste qui semble encore rassurante, se cache d'autres fragilités, à commencer par la faiblesse de leur production. Le Yuhanaca a des réserves correctes, mais une technologie d'extraction nettement insuffisante : aussi n'est-il que le douzième producteur avec moins de 2%. Les parts respectives de l'Aminavie, du Landgard [HRP : en état de sous-activité] et du Bykova ne dépassent pas les 4%. Qui plus est, l'Aminavie est exténuée par la guerre et connait des troubles intérieurs inédits.
Enfin, concernant les deux restants sur le podium, le Txile (17,7 millions soit 7,6%) et l'Uhmali (13,2 millions soit 5,7%) : ils sont en guerre... l'un contre l'autre. Si la seconde -avec dignité- ne prétend pas nous faire concurrence, ce n'est pas le cas du premier, l'insolent État basque de Dorimaria, lequel nous nargue et cherche à justifier ses exportations à l'étranger en invoquant l'instabilité du Karmalistan pour nous décrédibiliser. Au caractère latent de la crise karmale, à savoir la persistance dans la durée (plusieurs décennies, voire siècles...) d'une guerre périphérique et de faible intensité, s'ajoute la menace d'un blocus naval contre le Txile, opération menée par la flotte uhmalienne dans le cadre de l'UPO. Un affrontement qui, s'il a lieu, forcera le Txile (de gré pour sa consommation militaro-industrielle, ou de force par son isolement militaire) à baisser ses exportations. Pire, si la guerre prend fin plus tôt que prévu avec la capitulation txiléenne, le remboursement des dettes contractées par ce pays pour dédommager l'UPO victorieuse (certainement plusieurs milliards de dollars !) conduira probablement à un scénario tout aussi difficile à supporter pour les finances de ce pays.
Autrement dit, pas sûr qu'il soit un fournisseur de fer plus "sûr" que le notre. Et peut-être faudrait-il rappeler au Txile qu'en matière de fer et d'acier, il ne peut monter sur ses grands chevaux dans la cour des grands, et devrait se contenter raisonnablement d'une compétition à l'échelle de son seul vrai rival : l'Uhmali, qui justement croise le fer avec lui (sans mauvais jeu de mot).

Cerise sur le gâteau, et paroxysme d'une imminente tendance à la hausse par une offre aussi faible que vulnérable : l'explosion de la demande, en raison de la guerre quasi-mondiale dite "des conteneurs" (Union contre Coalition) et de la hausse brutale de la consommation de fer et d'acier qui découle des industries d'armement et chantiers navals pour rebâtir navires de guerre et cargos (nombreux furent ceux qui ont été coulé), sans parler des missiles et autres jouets de ce genre. Une guerre qui, on l'a vu, voit justement participer les n°2 et 3 mondiaux de la production de fer !

En conclusion, nous voilà face à une situation, aussi inquiétante pour le monde que prometteuse pour notre pays, sachant que l'acier karmali est le moins coûteux (et donc le plus attractif à l'export), cela grâce aux immenses gisements de houille et lignite présents en Arkadyriane et Altaï, rendant notre pays quasi-autonome (les besoins en zinc sont marginaux dans le processus de transformation du fer en acier). Cependant, notons qu'en regard de cette revalorisation massive du fer, le Karmalistan est désormais sous la menace du "resource curse", la malédiction des matières premières, pouvant susciter l'appétit de nations étrangères cupides et agressives ou des insurrections intérieures (y puisant le financement de leur guérilla), et surtout rendre notre économie dépendante du cours du fer.
Et justement, la guerre latente avec la crise politique karmalie à la suite de l'assassinat d'Ismaïl V, autre point commun avec l'Aminavie elle aussi productrice de fer en crise, ne fait que contribuer à surenchérir les prix du fer, tel un cercle vicieux.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Déc 10, 2017 2:11 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5682
Localisation : Corea (V1), Tehran (V2), Rostovie (V3), Karmalistan (V4), Rovostranie (V5)
mi-octobre 2034
Parcham

Le Dahar dans l'obscurité

Image

Finalement, le vent aura fait dévier l'essentiel des émissions de l’éruption volcanique eashe vers le Sud-Est janubien et la Ventélie-Sud. Cependant, tel une spirale, le panache volcanique, nuage de cendres et de débris de roches vient d'atteindre le ciel du Dahar. Si la majeure partie du territoire national a été épargné, ce n'est pas le cas de la riche province côtière.
Les conséquences se font d'ores-et-déjà sentir : populations masquées, avions cloués au sol, agriculteurs inquiets, fermiers et éleveurs qui mettent à l'abri leurs cheptels...
La baisse de la production agricole dans cette région fertile aurait pu avoir des répercutions terribles dans un pays en proie aux disettes. Heureusement, la multiplication des contrats d'importation de produits alimentaires a largement anticipé ce scénario, et la hausse probable du prix du fer devrait largement financer cette opération.
Néanmoins, l'appauvrissement des agriculteurs et les dégâts causés sur la santé seront des phénomènes à surveiller et défis à relever dans les prochains mois.

[...]

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Déc 11, 2017 3:05 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5682
Localisation : Corea (V1), Tehran (V2), Rostovie (V3), Karmalistan (V4), Rovostranie (V5)
1 novembre 2034
Seh-rang Beyragh

Image
Au Karmalistan, les enfants représentent plus des deux cinquièmes de la population totale.

Le Karmalistan, une bombe démographique

Avec une estimation comprise entre 90 et 91 millions d'habitants en cette fin d'année 2034, le Karmalistan est la 8ème puissance démographique mondiale, loin devant la 9 et 10ème (Posun à 70, Mahajanubia à 62). Il est également le plus grand pays islamique du Monde avec 64 millions de musulmans.

Mais ces honneurs n'en sont peut-être pas. Au Karmalistan, près de la moitié de la population est mineure. Les enfants de moins de 15 ans représentent 41% des karmali. La population active et capable au sens large (15-64 ans) n'est estimée qu'à 57%, avec 52 millions d'actifs potentiels seulement. Ce qui déconstruit le mythe d'un "géant démographique", lequel demeure en réalité bien immature.
Si le vieillissement d'une société provoque des surcoûts à supporter pour les personnes capable afin de soigner et entretenir les personnes âgées, une société trop jeune et trop féconde impose à son tour des surcoûts peut-être plus lourds encore : en effet, à l'inverse du vieillard qui peut mourir seul, l'enfant en très bas âge ne peut absolument pas envisager l'autonomie. Vaccins et autres dépenses de santé pour les nouveaux-nés, et surtout les dépenses faramineuses pour l'éducation et l'instruction... à destination d'une population qui restera improductive pendant une (jeunes enfants) ou deux décennies (nouveaux-nés). Cela est à mettre en balance avec la modeste force de travail karmali ("labor force"), véritable indicateur de puissance démographique, du moins en l'état présent.

Image
Pyramide des âges prévu et estimé au 1er janvier 2035

Image

La bombe démographique karmalie ne cesse d'approcher de l'explosion : avec au minimum 14 millions de femmes en âge et droit de procréer (28,8 millions de 20-39 ans), accompagné d'un taux de fécondité moyen de 6,8 enfants par femme (malgré un fort taux de mortalité infantile), on estime que le nombre de naissances pourraient grimper jusqu'à 5 millions en 2035. Avec un taux de mortalité de 10 pour mille (910 000 décès annuels), et de faibles flux migratoires extérieurs (émigration estimée à 100 000 par an), le taux théorique maximal prévisionnel de croissance naturelle en 2035 dépasserait donc nettement les 4%, à égalité avec le Kaiyuan, autre bombe démographique.
Pire encore : contrairement à ce dernier pays, la contraception est interdite au Karmalistan ! Autrement dit, notre pays pourrait bien obtenir le plus fort taux de croissance naturel du Monde dès l'année prochaine.
En clair, le gouvernement devra augmenter drastiquement les dépenses à l'éducation, sous peine de voir un retour des déscolarisations et de l'analphabétisme, dans un pays qui cherche à sortir de son état de "sous-développement".

Toutefois, une tendance à la baisse du taux de fécondité, qui devrait chuter brutalement à 5 ou 4,5 d'ici 2040, servira d'amortisseur à cette explosion, dans le cadre de la transition démographique en cours. Cela bien-sûr, malgré la hausse considérable du nombre de mères potentielles d'année en année.

La population est majoritairement concentrée sur le littoral (15 millions), dans la vallée de l'Iaxarte / Sürgüngë (25 millions), sur les rives du lac d'Henokh (15 millions) et autour de Karagol (15 millions).

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Déc 19, 2017 4:57 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5682
Localisation : Corea (V1), Tehran (V2), Rostovie (V3), Karmalistan (V4), Rovostranie (V5)
Mise à jour au sujet de la presse au Karmalistan
LES PRINCIPAUX JOURNAUX

Shakhan'anjar ("le larynx / la Voix du Shakhan")
Hebdomadaire royaliste, exprime l'opinion du roi et de ses partisans. Il est actuellement contrôlé par les partisans de l'Emir, mais nourri l'espoir de redevenir l'organe du pouvoir légitime, celui de la Reine Mamta.
Peut traiter de politique, comme de sujets plus légers, divers et variés.
Autorisé, le plus influent de tous les journaux, mais surveillé et censuré (depuis la prise du pouvoir par l’Émir).

Suqqur ("l'Aigle")
Hebdomadaire libéral-conservateur tenu par la bourgeoisie du littoral, qui défend les intérêts du Dahar et du GDI.
Traite surtout de politique.
Autorisé, de plus en plus influent, libre.

Seh-rang Beyragh ("la Bannière tricolore")
Hebdomadaire formellement républicain tenu par le Jumurhiat.
En réalité, il aborde avant-tout des thèmes politiques et géopolitiques par focalisation externe. Reconnu pour le sérieux de ses analyses et leur relative objectivité.
Autorisé, influent, libre.

Parcham ("l'Etendard")
Hebdomadaire social-démocrate à socialiste-démocratique, tenu par le PRIK et quelques éléments du PRDK. Principal journal d'opposition franche et réelle, il est discrètement devenu le porte-voix informel de la reine, et se tourne ainsi peu à peu vers une forme sociale-progressiste et laïque de royalisme.
Autorisé et influent, libre mais surveillé.

____________________________________________

JOURNAUX CLANDESTINS :
(rarement relayé ici, voir dans leurs sujets)

Marqaz-Wenloyat ("la région du Marquaz-Wenlei")
Hebdomadaire islamiste-fondamentaliste tenu par "l'Emirat" d'Ibn al-Khatab (Nord-Ouest). Il s'acharne particulièrement contre les communistes, les Syirs et la reine Mamta. Également très hostile au KhAD (services de renseignement) et au GDI (Dahar). Étrange silence à propos de l’Émir.
Officiellement interdit mais influent.

Khalq ("le Peuple")
Hebdomadaire communiste marxiste-léniniste tenu par le PRDK-ML. Appelle à la guérilla populaire, défend la cause du peuple opprimé syir (considère Orghana Khatoune comme une alliée fidèle). Le Nod est décrit avec respect, comme une potentielle manifestation légitime de la colère du peuple karmal. Soutien franc et assumé envers la Communauté de Turgaï (malgré son pacifisme, que le PRDK-ML "comprend", sans pour autant y adhérer). Ses cibles prioritaires semblent être le GDI, l’Émir et le KhAD.
Officiellement interdit mais influent dans sa zone.

Enokh'ovoz ("la Voix d'Henoch")
Mensuel local siro-qarlouk (turco-mongol) tenu par la Confrérie théocratique et communiste du Nod (région de Turgaï).
Ligne éditoriale étrangement calme et sereine : l'influence pacifiste de la Communauté de Turgaï subsiste. Traite majoritairement des faits divers locaux, traite des fêtes populaires, de la vie en communauté, etc... Dénonce occasionnellement l'injustice sociale mais sans désigner un ennemi en particulier. Très peu d'ouverture à l'actualité élargie (nationale et mondiale). Millénariste, elle promet l'imminence du retour du Messie (Qobyl).
Commentaires amicaux et élogieux à l'égard du PRDK-ML et du Syirkhanat.
Interdit et, pour l'heure, insignifiant.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 22, 2017 4:36 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5682
Localisation : Corea (V1), Tehran (V2), Rostovie (V3), Karmalistan (V4), Rovostranie (V5)
4 décembre 2034
Brèves

I- Le Karmalistan est-il tombé amoureux de la Janubie ? Shakhan'anjar
_ ouverture diplomatique prioritaire vers les pays janubiens (Eashatri, Horbarash et Dosalhi surtout jusque maintenant)
_ immense succès des films eashes
_ Urmila de Bengakaar, haute personnalité horbarienne (fille du Radja de Bengakaar) et miss-univers 2034, pourrait être formellement invitée à un voyage culturel au Karmalistan pour y promouvoir l'esprit janubien, à travers l'inauguration de certains monuments commémoratifs, écoles de musiques, chants et musées en rapport avec la culture horbarienne
_ le Dosalhi : el dorado des émigrés karmali
_ mondiovision : grand succès populaire (avant-vote) des chansons "Sun Raha Hai Na Tu" de l'horbarienne Djevaa Hadshij et "Eq Mulaqat" de l'eashe Anmol Malik.
_ miss-univers 2035 : selon un sondage, la candidate eashe Sena Gazdar arrive nettement en tête (47%), suivie en second par l'oyestarnaise* Bhumika Sil (33%). Si l'on tient compte de l'exception caskare (Elwina Storvalos est troisième avec tout de même 12%), les autres candidates sont toutes très loin derrière...
*l'Oyestarna, un pays culturellement rattaché à la Janubie (surnommé la "Ventélie janubienne" pour son gigantisme démographique).

II- Économie : le fer et ses revers Seh-rang Beyragh
_ dépendance karmale accrue
_ coût de production relativement élevé à cause des enjeux sécuritaires et de la pauvreté des réseaux de transport (insalubrité et dangerosité des routes sur relief très accidenté, manque de stations services, de voies ferrées...)
_ saturation des exports : la multiplication des clients impose une réduction des livraisons par pays (pour nos propres intérêts, l’Amarantie a bien fait de renoncer aux échanges avec le Karmalistan)
_ rapporte aussi... à certains groupes insurgés du Nord
_ heureusement, la sidérurgie et le complexe militaro-industriel (production, alliage et usage de l'acier, dopée par les commandes militaires) se porte très bien.

III- L’Émir Barakzaï en difficulté Parcham
_ les protestations au Majlis contre son autoritarisme, se multiplient
_ regain de faveur et grande popularité de la reine Mamta, "la diplomate"
_ liens troubles entre Barakzaï et l'Amarat (une conspiration contre la reine est-elle en cours ?)

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 10, 2018 8:47 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5682
Localisation : Corea (V1), Tehran (V2), Rostovie (V3), Karmalistan (V4), Rovostranie (V5)
27 janvier 2035
Suqqur

à lire avant : http://www.simpolitique.com/post330848.html#p330848

Un film thodermoscyan qui fait l'apologie du terrorisme

Le réalisateur thodermoscyan Bacchides vient donc de recevoir sa récompense au festival cinématographique des "Temps présents". Son film "Orghana Khatoune", du nom d'une cheffe de guerre et insurgée ethno-communiste syire, est arrivé troisième du classement (quatrième à l'unité).
Quand le registre humoristique évolue en registre tragique : cette réalisation ne serait restée qu'une hilarante comédie si elle n'avait pas reçu un tel et si inquiétant succès.

Ce film, en effet, est une histoire romancée, racontée sous un prime idéologique des plus caricaturaux, à charge contre le gouvernement karmal, contre les peuples du Sud du pays, et contre la démocratie. Il nous fait découvrir, sous des traits élogieux et mystiques -pour ne pas dire mythologiques- le Syirkhanat, l'organisation terroriste, communiste et ethniciste qui sème le chaos au nord de notre pays. Alliée du PRDK-ML et complice des assassins du Shakhan Ismaïl V (Nod), l'objectif de cette "défenseure des opprimés", Orghana Khatoune, n'est autre que l'instauration d'une dictature totalitaire raciale, imposant le joug d'une ethnie sur toutes les autres, dans son bastion de l'Altaï.
Malgré ses purifications ethniques, ses massacres contre les garants de la sécurité et autres représentants de l'autorité du gouvernement légitime, elle suscite encore les illusions de beaucoup d'idéalistes.

Cette propagande adoubée par la presse thodermoscyane, répand ainsi une fausse image, idyllique et intéressée, d'une grave menace à la stabilité du pays et de toute la région.
Malgré le sexe du réalisateur, on se demande si le caractère matriarcal de son pays n'a pas joué un rôle dans la promotion de son film propagandiste. Après tout, quoi d'étonnant à voir un État socialisant dominé par les femmes, soutenir une guérilla révolutionnaire dirigée par une femme...
...mais interrogeons d'ailleurs sur ce point, la principale représentante et figure de proue de l'émancipation de la femme au Karmalistan : la nawab de Sujawal, Madhuri Banerjee.

Image
Nawab Madhuri Banerjee
Citer :
Le film "Orghana Khatoune" n'est rien de plus qu'une fable, idéologique et paranoïaque, qui altère la réalité à dessein, et propage plusieurs théories du complot autour d'une prétendue oppression du peuple syir par le gouvernement. Cette guérilla ethno-totalitaire [le Syirkhanat], quelle que soient les membres de sa direction, ne représente aucunement ni la démocratie des peuples, ni le noble combat de l'émancipation de la femme karmale face au patriarcat.
M. Bacchides et certains pseudo-"progressistes" tant au Thodermoscya qu'au Karmalistan, idéalisent un mouvement qui se situe pourtant, de facto, aux antipodes de leurs propres aspirations politiques revendiquées : traditionalisme religieux-nestorien, ethnicisme pantouranien, dictature rouge qurultaïde.
Pis, avec mauvaise foi, le réalisateur de cette supercherie prétend que nous aurions voulu le menacer de mort. En guise de réponse, je lui rappellerai juste que nous ne sommes justement pas comme les sbires d'Orghana : les menaces de morts et exécutions sont le propre des terroristes ethno-communistes, pas des défenseurs de la liberté et de la démocratie qui règne, heureusement, au Dahar.
Cependant, il va de soi qu'une apologie du terrorisme n'est pas tolérable en pays civilisé.


[HRP, à Vik' : écrire ce torchon m'a brûlé les doigts. :D ]

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO