SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Ven Sep 22, 2017 6:16 pm

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 101 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Mer Fév 08, 2017 3:32 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(22 avril 2032) Remaniement ministériel| Jean exclue et démissionne

Image
(La gouverneure Bates a procédé à un remaniement ministériel)

Au lendemain de la publication d'un sondage défavorable aux démocrates, le gouvernement deseran est le théâtre d'un vaste remaniement ministériel, accueillant au détriment de certains de nouveaux visages.

La firme de sondages Hanfield Marketing a peut-être réussi le coup de grâce : provoquer un remaniement ministériel pourtant démenti ces derniers mois après la publication d'un sondage plaçant le Parti démocrate en seconde position, sept points exactement derrière les unionistes. Si la gouverneure Margaret Bates refuse de faire le lien entre ce remaniement et les sondages publiés, la coïncidence est forte et le hasard en politique très difficile à croire. D'après les sondages publiés cette semaine, l'Union deserane formerait un gouvernement majoritaire avec 45,17% des suffrages contre 38,17% pour le Parti démocrate de la gouverneure Bates. L'Olgaria Strong conserve son éternelle troisième position avec 14,35% des voix exprimés dans le sondage. Ces chiffres auront raison notamment de quelques membres du gouvernement qui se voient confier de nouvelle tâches.

Le changement le plus attendu, et celui qui aura causé le plus de remous à Lancaster ce matin, est l'exclusion de Dawn Jean du gouvernement Bates. Jusqu'alors ministre de l'Éducation, Jean ne se retrouve désormais que simple députée, mais pas pour longtemps. À la suite de son exclusion, l'ancienne ministre controversée a annoncé démissionner de sa fonction de députée. Démission effective aujourd'hui. «La trahison vécue ne sera jamais pardonnable», a-t-elle annoncé dans un court point de presse. La ministre de la Famille Fannie Davis quitte son ministère pour prendre le ministère de l'Éducation. «Je suis heureuse de la confiance de madame la gouverneure», a-t-elle dit. Philip Revilla, importante figure du Parti démocrate et ministre de la Santé et des services sociaux, s'est attiré les foudres du milieu de la santé pour son inaction et son incapacité à trouver des solutions à la défaillance du système. Il prendra dorénavant les commandes du ministère de la Famille, non sans cacher sa déception : «je crois qu'il y avait encore beaucoup à faire, je crois que j'étais encore membre de la solution». Laura Gerdes, députée de la région d'Onegakawti, fait son entrée au gouvernement et prendra la tête du ministère de la Santé et des services sociaux.

Jeu de chaises musicales entre Steven Williams (Développement économique) et Earl Speaks (Agriculture, pêcheries et alimentation). Le ministre Williams s'envole vers le ministère de l'Agriculture, des pêcheries et de l'alimentation tandis que le ministre Speaks quitte pour le ministère du Développement économique. Le ministre Speaks s'est principalement fait connaître ce printemps pour avoir accordé une grande importance aux craintes des scientifiques deserans qui alertaient les producteurs de maïs d'un stress hydrique historique et demandait des actions du gouvernement. Selon ce qui se dit dans les couloirs de la Chambre des députés, la gouverneure Bates n'auraient pas apprécié certaines mesures annoncées sans concertation préalable au conseil des ministres. Sa popularité grandissante le protège néanmoins d'une exclusion et la perte de l'Agriculture pourrait être une mauvaise nouvelle pour les scientifiques deserans qui voyaient en lui un allié de taille.

Ashley Adamson (Affaires municipales) devient ministre des Services gouvernementaux, elle qui souhaitait un nouveau défi et dont la bonne entente avec les principales mairies n'était pas au beau fixe. Mary King (Services gouvernementaux) laisse donc son siège et devient ministre des Transports avec le difficile mandat d'améliorer le réseau routier d'Est en Ouest. Emily Brown (Transport) qui semblait intouchable dans le ministère qu'elle gérait d'une main de maître est envoyée au ministère des Affaires municipales. La gouverneure Bates comptant sur sa capacité à rassembler pour discuter avec les conseils régionaux et les mairies. Dernier mouvement de ce remaniement d'envergure, James Cole (Culture, patrimoine et tourisme) est exclu du gouvernement et est remplacé par la députée Barbara Jones. Hors de question de démissionner, néanmoins, de son rôle de député. Pour le moment.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] The Republic
Message Publié : Jeu Fév 09, 2017 2:14 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(24 avril 2032) 19 candidats à la chefferie de l'Union deserane

Image
(Gordon Waskaganish, l'un des candidats favoris)

Pas moins de dix-neuf candidats sauteront dans l'arène pour prendre part à la course à la chefferie de l'Union eserane qui se profilera jusqu'au vote du 10 août prochain. Une course rapide pour se préparer à 2034.

Décidément, les chiffres sortis par la firme de sondages Hanfield Marketing encouragent les unionistes qui aspirent à gouverner le Deseret. Alors que la firme annonçait que les chiffres étaient plus qu'encourageants pour la formation politique conservatrice, dix-neuf candidats ont annoncé qu'ils feraient campagne pour obtenir l'appui des membres du parti le 10 août prochain. Il s'agit d'un nombre record de participation pour une course à la chefferie d'un parti politique depuis que le Deseret forme un territoire dirigé sous la démocratie, en 1703. Si le Parti démocrate et l'Olgaria Strong se moquent de l'opportunisme de certains unionistes, certains députés de la formation qui a amené le Deseret à son indépendances semblent également en accord avec cette accusation. Selon ce qu'a appris The Republic, plus d'une dizaine de candidats n'obtiendrait pas plus de deux pourcent des appuis des membres selon un sondage interne demandé par les instances unionistes. Les modalités de l'élection du prochain chef de l'Union deserane ne sont pas encore connues.

Parmi les favoris pour remporter cette élection, l'ancien vice-gouverneur et ministre des Affaires extérieures Gordon Waskaganish dans le gouvernement Bickford. Arrivé deuxième lors de la course à la chefferie de l'an dernier, Waskaganish jouit d'une forte popularité dans la région de l'Onegakawti et auprès d'une frange plus conservatrice de l'Union deserane. Militant pour les droits des autochtones deserans, il réclame depuis toujours aux États-Fédérés d'Olgarie un territoire d'environ deux cent kilomètres carrés au nord de la région de Victoria. Fervent défenseur de la souveraineté du Deseret, il plaide pour une rupture nette de la coopération entre le Deseret et les États-Fédérés, n'hésitant pas à évoquer des «actions militaires» pour «préserver l'intégrité déserane». Gordon Waskaganish devra néanmoins tenir tête à Andrew MacKenzie, unioniste modéré, qui pourrait venir brouiller les cartes.

Au moins huit candidats éphémère
Selon l'analyste politique George Mayer, au moins huit candidats pourraient ne pas être en mesure de déposer officiellement leur candidature, attendue au maximum le 20 juillet prochain. Pour déposer son billet de candidature, un candidat doit obtenir trois mille signatures de citoyens deserans, dont au moins trois cent signatures dans chacune des régions de Simons, d'Onegakawti et de Victoria et pas plus de huit cent dans chacune des régions deseranes. Il doit également déposer un chèque avec fonds de dix mille dollars en plus d'être propriétaire d'une propriété ou d'un terrain sur le territoire de la République. Huit des candidats annoncés pourraient ne pas avoir le nombre de signatures requis, sans compter du dépôt exigé afin d'éviter les candidatures qui ne sont pas sérieuses. «Dix mille dollars, c'est énorme. Certains candidats ne gagnent pas cela dans une année. Les donateurs se feront rares pour les petits candidats», estime l'analyste Mayer.






(24 avril 2032) Brèves nationales et internationales

Dawn Jean, ancienne ministre de l'Éducation déchue et députée démissionnaire s'est dites «outrée» du sort qui lui a été réservé. Invité sur un plateau de télévision, elle s'est farouchement opposé à la direction prise par le gouvernement Bates : «2034 sera fatal», prédit-elle.
Le gouvernement de l'État du New Haven & Eden Island permet aux entreprises d'exiger les préférences sexuelles les candidats lors d'entretiens d'embauche. «On m'a demandé si j'aimais le sexe brutal lorsque je consommais du porno», se surprend l'un d'entre eux. Malgré les protestations des organisations locales de la communauté LGBT, les entreprises ont le champ libre dans cette dégueulasse intrusion de la vie privée.
L'Administration Arnold (États-Fédérés d'Olgarie) songe à un rapprochement diplomatique avec les états sécessionnistes tels que New Haven & Eden et le Deseret. La réflexion, entachée par un sentiment de colère vis-à-vis les sécessionnistes, pourrait s'étaler sur plusieurs mois encore. Le ministère des Affaires extérieures a refusé de commenter.
La nouvelle première-ministre de la Britonnie Margaret Spencer aura du pain sur la planche pour justifier sa victoire électorale. Selon un sondage, 76% des répondants ayant donné leur voix à Spencer affirment l'avoir fait pour «faire cesser la paralysie technique» du pays. Un défi à la hauteur de la dame? Pour d'innombrables analystes, ça passera ou ça cassera.
Au Montalvo, la Banca di Montefiori (banque centrale) songerait à augmenter les taux directeurs contrairement à la National Bank of Deseret qui a annoncé ce matin qu'il maintiendrait ses taux indéfiniment.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] The Republic
Message Publié : Ven Fév 10, 2017 10:24 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(29 avril 2032) Nouveaux taux d'imposition dès l'an prochain

Image
(Le gouvernement en a fait l'annonce ce matin)

Le gouvernement Bates s'efforce de mettre en œuvre ses nombreuses promesses électorales face à des sondages peu positifs. Comme promis, l'an prochain, les Deserans feront face à de nouveaux taux d'imposition.

La ministre des Finances Julia Oakes était aux côtés del a gouverneure Margaret Bates lorsqu'elle a annoncé que l'une des mesures phares du programme du Parti démocrate sera effectif dès l'an prochain. Les taux d'imposition changeront pour les contribuables deserans, une modification aux finances de l'État qui pourraient augmenter les revenus d'imposition de 8% selon le ministère. Jusqu'à présent, le gouvernement deseran comptait sur trois taux d'imposition : celle à 13,3%, celle à 18,7% et celui à 21,8%. Les taux considéraient qu'il y avait trois classes au pays : les pauvres, les moyens et les riches. Pour la ministre des Finances, la modification des taux et l'ajout de trois classes supplémentaires permettra d'alléger le fardeau fiscal des moins nantis en imposant davantage les plus nantis et ceux qui, considérés comme la classe moyenne, dispose d'un revenu plus élevé que la moyenne. «Aujourd'hui, nous allégeons le fardeau des moins nantis de notre société, mais nous permettons également à l'État deseran d'assurer les services essentiels qui sont justifiés et mérités aux yeux des Deseranes et des Deserans», a annoncé la ministre Oakes.

La République du Deseret passera donc de trois taux d'imposition à six. La classe pauvre (TR1) avec un taux de 16,2%, la classe pauvre intermédiaire (TR2) avec 18,7%, la classe moyenne (TR3) avec 21,4%, la classe moyenne intermédiaire (TR4) avec 23,10%, la classe riche (TR5) avec 24,4% et la classe super riche (TR6) avec 25,5%. Ce changement permettra au gouvernement deseran d'accroître ses revenus en s'assurant que les contribuables deserans ne soient pas surtaxés, affirme la ministre avec fierté. «Nous sommes loin les pays qui, en ces temps difficiles, demandent à leurs contribuables de participer à la hauteur de la moitié, parfois plus, de leur salaire. Il s'agit d'un non-sens et le Deseret affiche des taux d'impositions en-deça de la moyenne mondiale», a analysé la ministre sans toutefois donner de chiffres à ce niveau.

Les unionistes s'insurgent
Les députés unionistes de la Chambre des députés se sont réunis en bloc pour dénoncer cette modification qui, selon eux, n'allégera pas du tout le fardeau fiscal des contribuables. «Qu'on regarde cela comme on veut, mais les pauvres paieront plus et la classe moyenne en subira également les contre-coups. Je ne sais pas d'où la ministre prend que les Deserans paieront moins, mais s'elle s'est mise à la drogue, peut-être devrait-elle modérer les doses», s'est exclamé l'unioniste et candidat à la chefferie de l'Union deserane Gordon Waskaganish.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Sam Fév 11, 2017 8:20 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(02 mai 2032) Le métro de Jefferson sera démantelé

Image
(La station James-Burk du métro, abandonné depuis 2011)

Le symbole de l'échec de l'indépendance du Deseret sera démantelé au cours des six prochaines années, a annoncé la ministre des Transports Mary King.

Le seul métro de la République du Deseret sera rempli de terre au courant des six prochaines années, a annoncé la nouvelle ministre des Transports Mary King. Inauguré dans l'État du Deseret en 1969, dans la ville de Jefferson, le métro faisait alors la fierté des États-Fédérés d'Olgarie qui contribuaient avec l'État du Deseret à le maintenir en service, notamment grâce à des subventions fédérales du gouvernement central. La ville de Lancaster, dans l'État de l'Ongher, avait alors violemment dénoncé l'investissement, voulant elle aussi son métro. Chose qui ne se produira jamais, levier de menace du gouvernement fédéral des États-Fédérés : «Rejetez la sécession, ou nous ne financerons aucun projet à Lancaster», avait menacé le ministre fédéral des Transports. La suite du roman était déjà écrite : En 2008, les États du Dawson, du Deseret et de l'Ongher s'associent pour ne former qu'une seule et unique république sous le nom du Deseret, investigateur d'un référendum finalement remporté par les sécessionnistes. Dès lors, le gouvernement des États-Fédérés cesse la plupart de ses investissements dont les subventions accordés à la Société de transport de Jefferson. Si les dirigeants sécessionnistes promettent que le métro sera maintenu en vie, il doit vite se rendre à l'évidence qu'avec la crise économique mondiale : ils n'ont plus les moyens de fournir les services essentiels aux utilisateurs. Le 11 juin 2011, le gouvernement de la République du Deseret annonce qu'il cesse de mettre le moindre sous dans la survie du métro de Jefferson. Dix jours plus tard, le métro ferme ses portes, ses milliers d'employés se retrouvent au chômage, et certains dans la rue.

Lors d'une conférence de presse ce matin, la nouvelle ministre des Transports a annoncé qu'elle souhaitait mettre un terme à la popularisation du symbole de l'échec deseran. Conjointement avec la ministre des Finances, le ministre du Développement économique et la gouverneure, la ministre King a annoncé un plan sur six ans visant à remplir le métro souterrain de terre. Le plan, admet-elle, a des apparences de sécurité publique. «Aujourd'hui, l'état du métro de Jefferson est à un degré inquiétant. Nous ne voulons pas attendre que certaines parties s'effondrent. Nous ne voulons déplorer aucun accident, nous agissons donc immédiatement.» Pour la ministre King, il est hors de question de songer à un plan de remise en marche, dont les coûts de rénovation seraient «catastrophiques», et le gouvernement du Deseret n'a pas le budget nécessaire pour aspirer à obtenir un métro fonctionnel. «Aujourd'hui, nous décidons de mettre un terme à un débat qui fait rage depuis plus de deux décennies : le métro de Jefferson est chose du passé. Nous allons le remplir.» Inutile de demander à la ministre King si le Deseret aura un jour droit à un nouveau métro : «Vous ne trouvez pas que l'amélioration de notre réseau routier et ferroviaire est déjà un projet imposant? Nous fermons la porte à un métro au Deseret. Aujourd'hui comme dans dix ans», a-t-elle catégoriquement affirmé.

Le ministère des Transports déposera devant le Congrès du Deseret un plan de remplissage sur six ans dans les prochains mois et les coûts pharamineux pourraient s'étaler sur plus de dix ans, admet la ministre King, parlant d'une «nécessité» et d'une «urgence d'agir». L'an dernier, une portion du nord de la ligne principale de métro s'est affaissée à la hauteur de la 81e avenue à l'emplacement d'un centre commercial rasé par les flammes en 2029. La ministre King souhaite éviter qu'un nouvel affaissement se produise, citant à plusieurs reprises les «hauts risques de blessures ou de morts».

L'Opposition s'inquiète des coûts
L'Opposition à la Chambre des députés s'inquiète des coûts qu'engendreront le remplissage du métro de Jefferson, même si elle admet qu'il est inévitable et pressant d'agir dans l'intérêt des habitants de Jefferson. Si les députés de l'opposition se désolent qu'une importante page de l'histoire du Deseret se tourne, ils demandent au gouvernement d'agir selon les règles de l'art quant à l'octroi du contrat de remplissage et demandent que la République fasse un appel d'offre international pour «obtenir le meilleur résultat au meilleur prix». Si la ministre King n'a pas précisé de quelle façon fonctionnerait l'appel d'offre et ses modalités, elle s'est dite davantage intéressée à «faire travailler les gens d'ici, faire rouler l'économie d'ici».






(02 mai 2032) Brèves nationales et internationales

X En Aleka, le Free Mail Online publie dans sa plus récente parution les résultats d'une investigation journalistique d'ampleur : l'armée de l'Aleka développerait secrètement des armes chimiques prohibées. Jusqu'à présent, le gouvernement de l'Aleka n'a pas réagit, ni l'armée.
X L'ancien gouverneur du Deseret Charles Francis Bickford, gouverneur unioniste entre 2026 et 2030, s'est dit profondément déçu du peu de sérieux que les députés unionistes accordent à la course à la chefferie : «je condamne cette volonté égoïste d'un moment de gloire au détriment de la prise du pouvoir en 2034». Il a exclu tout retour en politique, mais s'est dit en droit de commenter la politique. «Je serai un amoureux de ce pays jusqu'à ma mort, et seulement elle pourra mettre un terme à ma passion».
X Le ministre de la Sécurité intérieure et de l'immigration Joseph Nortley a refusé de donner suite aux demandes de l'Union deserane d'augmenter la sévérité les conditions d'éligibilité d'entrée sur le territoire aux ressortissants des États-Fédérés d'Olgarie, à la grande joie d'Olgaria Strong.
X La Ligue deserane de football passera de quatorze à seize équipes lors du prochain championnat. La ville de Lancaster obtiendra une seconde équipe et la ville de Tirely obtiendra son premier club en histoire.
X Les entreprises deseranes notent une augmentation des ventes dans les pôles principaux de l'économie commerciale, des signes encourageants d'une économie en pleine relance depuis le crash mondial.
X Le ministre de la Défense Glen Daniels a refusé d'indiquer s'il comptait réduire les effectifs des Forces deseranes, comme l'accuse l'Opposition en Chambre des députés : «je n'ai à l'agenda rien qui s'y rattache».

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Mar Fév 14, 2017 10:04 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(11 mai 2032) Les deux prochaines années décisives pour le Sénat

Image
(La chambre du Sénat deseran)

Le débat entourant le renouvellement des deux sièges vacants à la Chambre des députés et les sondages défavorables au Parti démocrate ouvre la porte à la question de la représentativité du Sénat.

Parce que si le Sénat est actuellement majoritairement démocrate (seize sièges contre onze), il se sera encore plus d'ici les prochaines élections. Entre aujourd'hui et octobre 2034, sept sénateurs quitteront la vie politique puisqu'ils auront soixante-quinze ans. De ces sept sénateurs qui quitteront le Sénat, deux sont unionistes : Brian Fitzgerald (Jefferson) et Michael Lacoste (Onegakawti). C'est donc de dire qu'à la fin du présent mandat, le Sénat sera composé de dix-huit démocrates et de neuf unionistes puisque le gouverneur en fonction nomme les sénateurs parmi les gens de son propre clan. Néanmoins, rien n'est joué pour les démocrates puisque s'ils perdent les élections générales au profit des unionistes en 2034, le prochain gouvernement aura à remplacer huit sénateurs dont cinq sénateurs démocrates. Le compte en 2038 serait donc de quatorze sénateurs unionistes contre treize pour les démocrates. Le Sénat est l'un des enjeux les plus importants dans la politique deserane : ce sont, après tout, les sénateurs qui approuvent ou rejettent ultimement les lois adoptées par la Chambre des députés. Si aucun démocrate ne l'admet publiquement, la possible perte du pouvoir sénatorial est une énorme crainte dans les rangs actuels du gouvernement Bates.

L'analyste politique Christopher Litteral croit d'ailleurs que le Sénat pèsera énormément dans la prochaine campagne électorale : «d'un côté, les démocrates imploreront les Deserans de ne pas redonner le contrôle aux unionistes, et de l'autre côté, les unionistes demanderont aux Deserans de ne pas donner la totalité du Sénat aux démocrates et de rétablir la stabilité représentative de la chambre haute». Si, dans les faits, le Sénat approuve généralement les lois votées par la Chambre des députés, il pourrait en être tout autrement pour les projets d'envergure. «Si nous avions aujourd'hui un Sénat unioniste, l'adoption d'une loi sur la légalisation du mariage homosexuel ne serait qu'illusion. D'ailleurs, si les olgariens venaient à prendre le pouvoir, il y a fort à parier que le Sénat bloquerait toute tentative de retour sous les États-Fédérés. Il s'agit-là d'une réalité concrète du Sénat et de son pouvoir», explique Christopher Litteral. Les prochains mois seront donc décisifs pour la gouverneure Bates : si elle perd le Sénat, elle pourrait perdre bien plus que sa propre carrière politique : «c'est chaud pour les deux clans. 2034, c'est l'élection que personne ne peut perdre».

«Pas de Sénat das nos pensées actuelles
Le vice-gouverneur et ministre de l'Environnement, des ressources naturelles et de l'énergie Mario McCoy a mentionné à The Republic que le Sénat n'était pas dans leurs pensées actuelles et qu'ils devaient «travailler à livrer la marchandise» promise aux Deserans lors de la campagne électorale de 2030. Le gouvernement Bates n'est pas le favori pour les prochaines élections qui n'auront lieux que dans plus de deux ans. De quoi largement remplir leurs obligations et inverser la tendance.






(11 mai 2032) Brèves nationales et internationales

X La gouverneure Margaret Bates a confirmé qu'elle ne déclencherait pas des élections partielles dans Cardston et Clayton pour remplir les sièges laissés vacants par Curtis Hart (Union deserane) et Dawn Jean (Parti démocrate)
X Le ministre du Développement économique Earl Speaks compte sur l'économie locale et artisane pour relancer l'économie régionale et participer à la relance économique nationale.
X Le ministre des Affaires étrangères Robert Jacobs a confirmé ce matin qu'il n'avait eu aucune discussion avec l'Administration Arnold (ÉFO) concernant une «relation forte et stable».
X Les indicateurs économiques semblent indiquer que le Deseret pourrait surprendre à la fin de l'année, au grand bonheur d'un gouvernement à la recherche de bonnes nouvelles.
X Le troisième film de la trilogie deserane «Carter&Wells» sera tourné en majeure partie à Lancaster, cet été, en collaboration avec un studio olgarien.
X Les scientifiques desero-olgariens demandent des comptes au gouvernement des États-Fédérés d'Olgarie à la suite de leur mise en garde concernant la sécheresse hydrique menaçant les productions de maïs et déplorent que seul le gouvernement du Deseret ait mis en place un plan d'action et de soutien aux agriculteurs.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Jeu Fév 16, 2017 4:04 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(17 mai 2032) Une manifestation pro-ÉFO fait un mort à Jefferson

Image
(Un manifestant attaque un officier de la police nationale)

Une manifestation pro-ÉFO a mené une fois de plus à des affrontements entre les participants, les indépendantistes et les forces de l'ordre, causant la mort d'un homme de quarante-sept ans.

Un homme de quarante-sept ans, dont on ne peut dévoiler l'identité puisque sa famille n'a pas été prévenue dans sa totalité, a perdu la vie alors qu'il confrontait des manifestants en faveur d'une adhésion aux États-Fédérés d'Olgarie. Si la scène est habituelle, la perte d'un Deseran est un triste constat que la situation n'est pas pour autant réglée dans la nouvelle République qui fêtera ses vingt-deux ans le 20 mai prochain. Alors qu'environ quinze mille personnes étaient dans les rues de Jeffersonn, dans la région éponyme, pour y manifester leur désaccord de l'accession à l'indépendance du Deseret, une centaine d'individus se disant fièrement indépendantistes sont venus confronter les manifestants, créant ainsi le conflit menant les forces de l'ordre à déployer leurs unités spéciales pour déployer la foule. Y voyant un geste politique, les manifestants ont attaqué les policiers, alimentant la haine qui était palpable dans les rues. Trois policiers ont été conduits à l'hôpital pour soigner des blessures mineures tandis qu'on dénote plus d'une centaine de blessés chez les manifestants, la plupart n'allant pas aux soins hospitaliers par crainte de représailles du gouvernement.

Sur place, The Republic s'est entretenu avec plusieurs manifestants, tantôt unionistes, tantôt annexionnistes. Un manifestant pro-ÉFO, qui préfère conserver l'anonymat comme tous les auteurs de ce dérapage que nous avons rencontrés, a avoué qu'il savait que la manifestation se terminerait en affrontement : «C'est toujours comme ça avec ceux qui protègent nos gouvernements : quand on choque le pouvoir établi, quand on montre notre désaccord, on devient tout de suite des ennemis. La guerre ne fait que commencer», a dit celui-ci qui s'attend à «un épisode vengeance». Un autre, toujours en faveur d'une annexion, âgé d'une soixantaine d'années, nous a affirmé qu'il était prêt à «mourir pour la cause». Sur une civière ambulancière, un jeune garçon d'à peine vingt ans a avoué qu'il souhaitait que le gouvernement «casse ceux qui veulent détruire la République».

Il ne s'agit pas du premier affrontement entre ceux qui défendent la République et ceux qui défendent un retour sous les États-Fédérés d'Olgarie, mais il s'agit de l'affrontement le plus dévastateur de 2032. Plusieurs ont annoncé que le 20 mai, date de l'Indépendance deserane, serait une journée chargée pour les forces de l'ordre, les clans unionistes et annexionnistes ayant déclaré sur les réseaux sociaux qu'ils tiendraient une manifestation respective dans les rues de la capitale de Lancaster. Un problème que les autorités cherchent à régler, mais dont les pouvoirs leur manquent. «Actuellement, nous n'avons pas l'autorité d'annuler des manifestations sans préavis sur le seul fondement de la sécurité civile, ce qui me semble surnaturel», a admis le porte-parole de la police nationale. «Ce que nous demandons, ultimement, c'est d'obtenir les pouvoirs de protéger les habitants de ce pays, car ces écarts de conduite reviendront forcément toujours de plus en plus puissants.»

Varner veut «que ça change»
Le ministre de la Sécurité publique Derek Varner, contacté par The Republic, a avoué qu'il fallait que ça change dans les rues du Deseret que le gouvernement deseran ne tolèrera pas plus longtemps «les dérapes d'une quelconque manifestation d'opinion». Il a d'ailleurs confirmé qu'il déposerait en urgence une loi au Congrès visant à donner davantage de pouvoir aux forces policières pour qu'elles puissent faire régner l'ordre sans craindre de flou juridique. «Le message est clair : manifestez, hurlez, mais faites-le dans les règles de l'art parce que, ce qui s'est passé aujourd'hui à Jefferson, c'est inacceptable.» Le candidat à la chefferie de l'Union deserane et député de James-Park East Francis Richardson s'est exprimé sur les réseaux sociaux, demandant au gouvernement de «donner l'ordre aux policiers de briser ce mouvement, peu importe le moyen employé».






(17 mai 2032) Brèves nationales et internationales

X Le ministère du Travail et de l'industrie estime que jusqu'à présent, il y a 17,3% plus d'entrepreneurs au Deseret que l'an dernier, démontrant une fois de plus que l'économie semble sur le point de présenter des chiffres records après trente ans de misère.
X Le chef d'Olgaria Strong James Corwin a déploré la perte d'une vie humaine lors de la manifestation de Jefferson, ajoutant que l'annexion du Deseret aux États-Fédérés passerait «par la voie de la démocratie».
X L'ancien gouverneur démocrate Russell Carson, condamné à vingt ans de prison en 2021 pour corruption, abus de confiance, fraude et détournement de fonds publics, a fait hier une demande de liberté conditionnelle qui sera étudiée dans les prochaines semaines.
X Une onzième journée consécutive de pluie s'abat sur le Deseret, faisant respirer un peu les producteurs de maïs de la République. Si les scientifiques s'entendent pour dire que cela n'aura pas d'impact sur le stress hydrique prévu, ils affirment que les producteurs peuvent respirer quelques instants, sans pour autant ménager leurs efforts pour réduire l'impact sur leurs récoltes.
X James Cole, ancien ministre de la Culture, du patrimoine et du tourisme qui a été écarté du gouvernement lors du remaniement ministériel, a confirmé à The Republic qu'il songeait à son venir politique, sans préciser s'il terminerait son mandat ou non.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Ven Fév 17, 2017 8:10 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(20 mai 2032) Brèves nationales et internationales

X La République du Deseret fête ses vingt-deux ans d'existence à la suite d'une sécession des États-Fédérés d'Olgarie en collaboration politique avec les états de l'Ongher et du Dawson.
X Quelques débordements dans les rues de Lancaster entre les pro-ÉFO et les pro-Deseret, mais aucun accident grave grâce à une présence accrue es forces policières.
X Le ministre des Finances a annoncé ce matin qu'il songeait à augmenter considérablement les impôts des contribuables l'an prochain, mesure exceptionnelle et temporaire vivant à permettre à l'État d'offrir des services accrus aux particuliers.
X Le candidat unioniste à la chefferie de l'Union deserane promet que s'il est élu chef le 10 août prochain, il mettra sur pied un plan d'alternative au gouvernement démocrate et qu'il «cassera leur majorité» pour le censurer et déclencher les premières élections générales précoces de l'histoire de la République.
X Le projet de loi visant à donner plus de pouvoirs aux forces policières sera déposé très bientôt au Congrès du Deseret et au Parti démocrate, on promet son adoption rapidement.
X Un homme et une femme, gravement blessés lors de la manifestation de Jefferson, ont succombé à leurs blessures la nuit dernière, rendant le bilan à désormais trois morts.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Lun Fév 20, 2017 12:15 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(27 mai 2032) Le Deseret doit raffermir ses frontières

Image
(Gordon Waskaganish s'en est pris aux EFO et à la Britonnie, entre autres.)

L'actuel député de Zucaina et candidat à la chefferie de l'Union deserane Gordon Waskaganish a exhorté le ministre des Affaires étrangères Robert Jacobs de raffermir ses frontières à plusieurs pays qui ne respectent pas la démocratie.

Nul doute que le député unioniste Gordon Waskaganish est un homme qui sait de quoi il parle. Ancien vice-gouverneur et ancien ministre des Affaires étrangères (2026-2030) sous le gouvernement de Charles Francis Bickford, l'actuel candidat à la chefferie de la formation politique ayant menée le Deseret à son indépendance croit que le gouvernement Bates devrait adopter la ligne dure envers les pays qui ne respectent pas la démocratie et qui ne «respectent pas l'Humanité». Présent dans un évènement partisan pour sa campagne au sein de la formation unioniste, le candidat Waskaganish a plaidé pour une politique étrangère «intelligente et axée sur les valeurs de la République» du Deseret en exhortant le ministre actuel des Affaires étrangères Robert Jacobs d'adopter des sanctions diplomatiques envers des pays comme la Britonnie, les États-Fédérés d'Olgarie, l'Aleka et le Komodo. «Ceux qui ne respectent pas l'Humanité, la démocratie et qui ne partagent pas les valeurs deseranes ne devraient avoir aucun droit au sein de notre société. Leurs ressortissants doivent être traités comme des ennemis et leur situation doit être mise à jour», a-t-il annoncé sous les applaudissements de ses fidèles.

Si l'ancien vice-gouverneur deseran plaide pour la disparition de plusieurs droits et libertés pour les ressortissants de ces pays, il plaide pour que les ressortissants des États-Fédérés d'Olgarie et de la Britonnie soient «chassés, évincés, mis à la porte immédiatement», ceux-ci pouvant représenter un «danger palpable et imminent» pour la survie de la République deserane. «Nous devons chasser les esprits du passé et mettre un terme à leur présence nocive pour notre nation. Les Olgariens ne sont pas les bienvenus, les britons n'ont plus rien à faire ici depuis deux cent ans», a-t-il rajouté devant une foule de deux cent cinquante personnes qui en demandaient plus. Si Gordon Waskaganish est porté à la chefferie de l'Union deserane et qu'il obtient le pouvoir en 2034, il promet d'«éliminer les dangers» qui «marchent allègrement dans nos rues». Et hors de question que le gouvernement deseran paie les billets d'avions pour que les ressortissant indésirables retournent dans leur pays d'origine : «vous les arrêtez, menottes aux poignets et aux pieds, vous les transportez jusqu'à la frontière la plus proche et vous les expulsez. Le pays voisin refuse de les accepter? alors vous les mettez dans une barque et leur demandez de prier le Seigneur».

Gordon Waskaganish, qui part largement favori dans les intentions de vote chez les membres de la formation unioniste, souhaite que le gouvernement Bates mette immédiatement en œuvre des procédures pour expulser les Britons «soupçonnés de vouloir reprendre le territoire du Deseret» et les Olgariens «parce qu'ils ont fait leur temps ici». L'homme politique refuse d'ailleurs qu'on lui attribue l'étiquette de fou et d'homme d'extrême-droite : «peu importe ce qu'ils vous diront, la soumission ne sera jamais acceptable. Vous méritez mieux».

Invité à rester dans son «monde parallèle»
Alors qu'il était interrogé sur les déclarations du candidat unioniste, le ministre démocrate Robert Jacobs a invité Gordon Waskaganish à «retourner et rester dans son monde parallèle». Il s'est dit profondément dégoûté par les récentes déclarations de Waskaganish et s'est rassuré que lorsqu'il était ministre de la diplomatie, «le gouverneur Bickford ne l'ait pas laissé amener le Deseret dans les profondeurs du trou de sa tombe». Il a refusé de donner suite aux suggestions de l'unioniste, affirmant que «la diversité deserane passe avant tout par une cohabitation sereine» axée sur «le développement économique» d'un pays qui se trouve dans le cœur de «tous ses artisans». Robert Jacobs a mis en garde les unionistes qui seraient tentés de le mener à la tête de son parti politique : «il n'y a rien de drôle dans la dangerosité des paroles d'un homme comme monsieur Waskaganish. Sa colère et sa violence ne sont pas les bienvenues dans notre façon de faire de la politique».

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Ven Mars 03, 2017 6:23 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(08 juillet 2032) Corwin veut retirer la majorité parlementaire aux démocrates

Image
(Le chef de l'Olgaria Strong est gonflé à bloc)

Le chef de l'Olgaria Strong croit pouvoir être en mesure de retirer la majorité parlementaire au Parti démocrate avant le début du mois de septembre pour forcer le gouvernement à tenir des élections générales en octobre prochain.

La loi sur les élections générales est claire : un gouvernement du Deseret ne peut être défait par un vote du Congrès. Il existe néanmoins un espoir pour les partis d'opposition qui souhaiteraient contrer le gouvernement en place. Effectivement, la loi prévoit qu'un gouvernement majoritaire demeure en place pour une durée de quarante-huit mois. Si un gouvernement est minoritaire, il ne peut demeurer en place que vingt-quatre mois. Si un gouvernement majoritaire perd sa majorité en Chambre des députés avant le premier mardi du mois de septembre de sa deuxième année de mandat, il n'est plus éligible à une gouvernance de quatre ans et doit donc convoquer des élections générales pour renouveler la chambre élue du Congrès deseran. C'est sur cet espoir que James Corwin souhaite défaire le gouvernement de Margaret Barnes, lui qui est conscient du retard qu'il accuse dans les sondages nationaux et régionaux. «Nous devons mettre un terme à l'inaction de ce gouvernement et tout mettre en œuvre pour lui barrer le chemin», a-t-il annoncé en conférence de presse.

Le chef olgarien, en faveur d'une ré-annexion du Deseret au sein des États-Fédérés d'Olgarie, se défend d'utiliser une tactique opportuniste. Le Parti démocrate peine à faire oublier les vagues du récent remaniement ministériel et l'Union deserane est sans chef jusqu'à la mi-août. Au-delà des difficultés personnelles de chaque formation politique, le chef olgarien présente plutôt sa vision de l'exercice comme une «passation obligatoire pour le peuple deseran» dans un contexte où «les politiques ne vont plus». S'il admet que le Deseret affiche des résultats flatteurs au niveau de la création d'entreprise et en éducation, il persiste et signe que le système de santé est «défaillant et il ne s'améliorera pas sous un gouvernement démocrate». Il pointe également le taux de chômage à 9,4%, une «honte indescriptible face à ces créations d'emploi depuis quelques mois», estimant que le gouvernement Bates «l'a échappé».

Au courant des prochains jours et des prochaines semaines, James Corwin entamera des discussions avec des députés démocrates qui se sentent «floués» par le gouvernement Bates pour conclure «des ententes de principes» quant à une adhésion à l'Olgaria Strong ou à leur retrait volontaire du caucus démocrate. Il n'exclut d'ailleurs pas de demander une alliance à la formation politique ennemie : l'Union deserane : «S'il le faut, oui, ils quittent le caucus démocrate pour l'unioniste.» Sa principale quête n'est d'ailleurs pas d'agrandir la représentation de son parti au Congrès, mais «de mettre hors d'état de nuire ce gouvernement».

Vers une première historique?
Dans toute l'histoire du Deseret (tant lorsqu'il était un État des États-Fédérés que epuis qu'il est une République), jamais un gouvernement deseran n'a été au pouvoir que deux ans. Sous les États-Fédérés, cette particularité était inconnue. C'est lors de sa sécession que le Deseret s'est entendu avec l'Ongher et le Dawson pour ajouter le principe des contraintes d'un gouvernement minoritaire dans le soucis d'une démocratie plus respectueuse. Depuis 2010, aucune formation politique n'a obtenu une minorité parlementaire et aucun gouvernement n'a perdu sa majorité en cours de route d'un mandat gouvernemental.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Sam Mars 04, 2017 6:34 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(11 juillet 2032) Les députés approuvent le mariage homosexuel

Image
(Vers la possibilité du mariage pour les homosexuels?)

Une énorme étape a été franchie au Congrès du Deseret alors que la Chambre des députés s'est prononcée en faveur du mariage homosexuel. Une première depuis 1998.

Dawson, Deseret, Ongher. Les trois états des États-Fédérés d'Olgarie les plus farouchement opposés au mariage homosexuel lorsqu'ils étaient sous la bannière olgarienne. Voilà que trente-quatre ans après la première tentative de l'Ongher de permettre aux homosexuels de contracter le mariage, les députés de la République du Deseret se sont largement prononcés en sa faveur. Une réussite pour les démocrates qui avaient vu leur dernière tentative, en 2027, être bloquée par la majorité unioniste. Il s'agit d'une énorme poids en moins sur les épaules du gouvernement Bates qui plaçait beaucoup d'espoir en cette adoption et l'évolution de l'acceptabilité sociale au sein d'une société regroupant les trois entités les plus fermées. «Aujourd'hui, nous démontrons que l'ouverture est la ligne directrice des Deseranes et des Deserans», a déclaré la gouverneure Bates dans une conférence de presse suivant l'adoption par la Chambre des députés du projet de loi. «Nous avons démontré notre réelle motivation d'apposer notre marque dans l'histoire», a pour sa part déclaré le ministre de la Justice, parrain du projet de loi.

Tout n'est pas joué puisque le Sénat doit désormais se prononcer sur la décision de la Chambre des députés. Considéré comme conservateur, le Sénat devrait toutefois adopter le projet de loi dans les prochaines semaines, les démocrates détenant la majorité. Bien que le Sénat soit en mesure de bloquer le projet de loi et de le refuser, la gouverneure Bates a rappelé qu'il était très rare que le Sénat aille au sens contraire des décisions de la Chambre des députés : «C'est arrivé, bien sûr, mais généralement, le Sénat est la continuité de la Chambre des députés et je n'ai aucune crainte que lorsque leur étude du projet de loi sera complétée, le mariage pour tous sera chose possible pour tous les homosexuels du Deseret». Reste cependant à espérer que le Sénat ne créera pas la surprise.






(11 juillet 2032) Brèves nationales et internationales

X Le candidat à la chefferie de l'Union deserane Gordon Waskaganish s'est dit «ouvert» à tolérer les Alekans et les Britons sur le sol deseran «dans la mesure où ils renient les valeurs de leur pays natal».
X Les résultats de la rencontre entre la Nouvelle-Gallesterre et le Deseret se font attendre, mais la gouverneure Bates assure que «le Deseret gagnera beaucoup».
X L'économie semble afficher meilleure mine que les années précédentes à pareille date, un signe encourageant pour le gouvernement démocrate qui mise sur les résultats de l'économie pour les prochaines élections générales.
X Le chef d'Olgaria Strong James Corwin a mentionné qu'il avait discuté avec deux députés démocrates se disant intéressés à quitter le caucus démocrate pour rejoindre sa formation politique. Il a refusé de mentionner qui étaient ces deux députés et assure «qu'il y en aura d'autres».

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Jeu Mars 16, 2017 11:38 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(18 août 2032) Les unionistes choisissent -enfin- leur chef

Image
(Gordon Waskaganish vainqueur au troisième tour)

Avec une semaine de retard, les membres unionistes se sont enfin prononcés en faveur de Gordon Waskaganish avec 54,2% des suffrages totaux.

Ils n'étaient finalement que neuf candidats à briguer la direction de l'Union deserane, favorite dans les sondages pour les élections de 2034. Si le vote a été retardé d'une semaine pour des conflits internes dans l'organisation du vote, les unionistes auront tout de même réussis à remplacer Curtis Hart, parti tôt dans l'année pour prendre soin de son épouse atteinte d'un cancer. Dès le premier tour, le député de Murray, Frank Lehay, s'est retrouvé en première position avec 31,6% des votes contre 28,1% pour Gordon Waskaganish. Les membres avaient alors deux heures pour communiquer via téléphone ou Internet leur choix pour le second tour. Dans le clan Lehay, la victoire semblait assurée. Leur confiance était telle que l'équipe de campagne du député de Murray s'activait déjà à dénicher du temps d'antenne pour offrir des entrevues après la décision de sa victoire. Tout s'est cependant écroulé au second tour où Gordon Waskaganish (député du Zucaina) a été plébiscité de 39,8% face à Frank Lehay qui a obtenu 39,1%.

La convention de l'Union deserane ayant convenue de ne présenter qu'un maximum de trois tours, tous les autres candidats ont été exclus de la courses et les membres ont été invités à voter pour Waskaganish ou Lehay. Le controversé candidat a finalement obtenu la majorité requise de 50%+1 pour devenir le nouveau chef de l'Union deserane. Une victoire qu'il a immédiatement attribuée au «désir féroce des Deserans de changer la trajectoire politique de la République». Le nouveau chef unioniste compte sur une éclatante victoire en 2034 pour mettre en place des «politiques de changements majeurs», notamment au niveau de l'immigration, la politique diplomatique et le domaine de la santé. «En 2034, nous allons souffler le vent de l'indifférence nationaliste hors de notre territoire», a-t-il déclaré devant environ trois cent personnes venues acclamer la victoire de leur prochain chef. «Nous allons faire entrer le Deseret dans une nouvelle Ère», a-t-il promis.

Sous un gouvernement Waskaganish, le vainqueur de la course à la chefferie de l'Union Deserane a l'intention de mettre un terme définitif aux relations diplomatiques entre les États-Fédérés et le Deseret : fermeture des ambassades, expulsions d'olgariens considérés comme nocifs à l'économie deserane et solidification des conditions d'entrées aux frontières communes. Il compte également mener une guerre politique contre la Britonnie, l'Aleka et les État-Fédérés en demandant des compensations financières pour l'occupation du territoire deseran il y a près de quatre cent ans. Gordon Waskaganish espère également être porté au pouvoir pour réformer le système de santé, une aberration depuis l'accession à l'indépendance.

Pas «extrémiste», se défend-t-il
Le nouveau chef de l'Opposition officielle du Deseret s'est cependant défendu d'être un extrémiste après avoir été attaqué par plusieurs personnes ces dernières semaines. «Si un homme qui aime sa République est un extrémiste, alors votre définition est horrible», a-t-il martelé devant des centaines de membres de sa formation politique. «L'extrémisme est de laisser notre République à la solde de nos ennemis, de se croiser les bras et de ne rien faire.» Avant d'être chaudement applaudit, il a promis qu'il passerait «à l'action» une fois élu. Lors des derniers sondages, l'Union deserane était créditée de 44,1%

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Ven Mars 17, 2017 7:35 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(20 août 2032) Dès l'an prochain, les personnes âgées auront droit à une allocation de retraite

Image
(Diverses associations de personnes âgées manifestaient pour une telle mesure)

Ce matin, le ministre de la Famille Philip Revilla et la gouverneure Mary Bates ont annoncé que dès l'an prochain, des centaines de milliers de personnes âgées recevront une allocation de retraite.

La mesure avait été écartée à la suite de l'accession à l'indépendance du Deseret. La nouvelle République étant incapable de fournir des prestations de retraites à ses habitants (ces prestations étaient offertes par le gouvernement des États-Fédérés d'Olgarie), elle avait rapidement oublié la possibilité de fournir un tel service à ses personnes âgées. Si bien que le taux de suicide chez les personnes âgées de plus de soixante-dix ans a triplé en quelques années seulement. Si le Parti démocrate promet de réinstaurer cette mesure depuis 2018, jamais la promesse n'avait été concrétisée. Et pour cause : cette mesure coûterait des milliards de dollars et les fonds manquent. Le gouvernement Bates a pourtant fait fi des inquiétudes reliées au coût et a annoncé ce matin que dès l'an prochain, un million de Deserans âgés de soixante-dix ans et plus recevront une allocation qui n'a pas encore été déterminée par le gouvernement. Cette allocation de retraite viendra s'ajouter aux maigres allocations qu'ils recevaient déjà des fonds de pensions des entreprises où ils ont travaillés durant leur vie : une loi deserane obligeant les entreprises à fournir un fonds de pension à leurs employés en échange d'une imposition en-dessous des 30%.

Le ministre de la Famille, anciennement à la Santé et aux services sociaux, s'est dit ravi de pouvoir mettre sur pied une «mesure historique» qui permettra à des centaines de milliers de personnes âgées de sortir de la pauvreté et e pouvoir vivre décemment dans une situation économique précaire. S'il a admis que le coût de l'opération, pouvant atteindre plus de trois milliards de dollars sur un budget de moins de vingt milliards, était faramineux, il a affirmé qu'il était essentiel que le Deseret soutienne les plus démunis. Le montant annuel de la prestation est inconnu pour le moment, mais le ministre Revilla a dit espérer qu'on puisse leur offrir «au moins 3 000$». Une mesure qui plombera nettement les possibilités du gouvernement Bates d'investir massivement l'an prochain dans divers programmes sociaux.

«Irresponsable», plaide Waskaganish
Le chef de l'Union deserane Gordon Waskaganish s'est dit contre une telle mesure et croit que le Congrès du Deseret devrait se prononcer sur une mesure aussi néfaste pour les dépenses publiques : «Je crois que cette annonce était irresponsable, ce matin. L'an dernier, nous présentions un déficit de 131 millions de dollars et nous étions choqués. Quel sera le déficit, l'an prochain? 3 milliards de dollars? C'est irresponsable». Le chef de l'Union deserane s'est dit troublé que le gouvernement Bates prépare un «déficit plus important que le déficit total du Deseret» qui se chiffre à 3,6 milliards de dollars. De son côté, le chef de l'Olgaria Strong James Corwin s'est dit extrêmement satisfait de cette annonce. «Nous le proposions depuis longtemps, c'est vraiment une excellente nouvelle!»






(20 août 2032) Brèves nationales et internationales

X La gouverneure Margaret Bates s'est rendue le 18 août dernier aux Principautés-Unies où diverses ententes ont été conclues entre les deux parties.
X Le ministre de la Défense s'inquiète des coûts d'entretien des forces militaires inactives du Deseret et songe sérieusement à démanteler une partie des Forces deseranes pour réduire les coûts du budget en Défense.
X Le taux de chômage est passé de 9,4% à 9,2%, un signe encourageant pour l'économie deserane.
X Il n'y a finalement pas d'effet significatifs dans les sondages pour l'Union deserane depuis l'élection de leur nouveau chef Gordon Waskaganish.
X Le médias San (Sankakkei) SanNews a demandé et obtenu auprès du Congrès deseran une accréditation pour la journaliste Kasumi Tsuho.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Sam Mars 18, 2017 9:19 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(24 août 2032) Réactions mitigées en Arovaquie vis-à-vis Waskaganish

Image
(Le chef unioniste fait parler de lui jusqu'au Montalvo)

À peine élu à la chefferie de l'Union deserane, Gordon Waskaganish ne laisse personne indifférent. Au Montalvo, les candidats à la présidentielle de la province d'Arovaquie se sont tous prononcés sur l'homme de l'heure au Deseret.

La Ligue Montalvienne et le Deseret sont sur de nombreuses lèvres d'experts en relations étrangères depuis des mois, un rapprochement diplomatique pouvant être amorcée dans l'année en cours entre les deux nations. Si le silence radio est le mot d'ordre entre les deux parties, les candidats à la présidence de la province d'Arovaquie ont dû se mouiller suite à l'initiative du média Arovachia Nuova. Qualifiant le chef unioniste d'«iconoclaste» et de «symbole d'un revival nativiste», le journal provincial a cherché à tâter le pouls des candidats arovaques, dont l'élection sera dans dix jours, face à cet homme dont la réputation semble franchir des frontières inimaginables. Si le chef unioniste, dont ses origines directes descendent des natifs olgariens, laisse croire que le rôle des premières nations seront importantes sous son hypothétique mandat gouvernatorial, nombreux sont ceux qui le remettent en question concernant son programme économique strict envers les États-Fédérés d'Olgarie.

Cinq candidats se sont prêtés au jeu, dont Livia Fiorine. La candidate de l'Unione Cristiano-Sociale croit que peu importe le gouverneur deseran, «nous devons discuter [...], mais jamais au prix d'une rupture diplomatique» avec les États-Fédérés. La Ligue montalvienne, allié historique des États-Fédérés, ne pourrait se passer d'une relation aussi importante. La candidate, qui croit que le «pouvoir tempère toutes ardeurs», est l'une des favorites pour remporter le scrutin alors qu'elle domine tous les duels si elle atteint le second tour. Le second favori, Giuliano Verdogliaco, candidat de Nazione&Liberta, a une opinion moins optimiste vis-à-vis le chef de l'Opposition à la Chambre des députés du Deseret. Estimant que des projets sont insensés et in-finançables, il dénonce l'électoralisme de Waskaganish. «Un homme au programme inconsistant», représentant un faux changement pour le Deseret, monsieur Verdogliaco n'y va pas de main morte en laissant entendre qu'il ne conseillera pas le président de la Ligue du Montalvo d'entretenir des relations diplomatiques avec le Deseret de Gordon Waskaganish.

La candidate Avanti Arovachia, Addolorata Pozzi, souhaite pour sa part que la Ligue du Montalvo respecte la «volonté souveraine» du peuple deseran dans le choix qu'il sera invité à faire en octobre 2034. Elle met d'ailleurs l'accent sur le patriotisme de Gordon Waskaganish, ajoutant que l'Union deserane est «la concrétisation du rêve d'indépendance». Elle croit notamment que l'élection de l'Union deserane en octobre 2034 serait «une bonne chose pour la cause» de ceux qui aspirent à obtenir leur indépendance ou leur autonomie. Une opinion peu partagée par Girardo Mascarpone, candidat indépendant, qui n'aime pas les propos du chef unioniste concernant les États-Fédérés d'Olgarie. Peu intéressé par la politique deserane, le candidat indépendant s'est cependant dit intéressé à l'ouverture d'ententes commerciales entre l'Olgarie et la Ligue. La candidate d'Ecologisti per Tutti Giovena Dovonarco, dernière dans les sondages, encense l'homme politique deseran, estimant qu'il «fera avancer la cause native en Olgarie». Celle qui n'a aucune chance de posséder le pouvoir arovaque en septembre va même jusqu'à trouver Waskaganish «sympathique», puisqu'elle le décrit comme un homme s'opposant «frontalement aux délires libéraux et chauvinistes».

Waskaganish indifférent
Rejoint au téléphone, le principal intéressé s'est dit «indifférent» des commentaires émis sur lui qui «vont à l'encontre des fondements de l'Indépendance deserane». S'il s'est dit touché par les propos d'Addolorata Pozzi (Avanti Arovachia) et de Giovena Dovonarco (Ecologisti per Tutti), il n'a pas souhaité exprimer un appui à un candidat quelconque. «Il est vrai que madame Pozzi serait la présidente arovaque idéale pour le Deseret, en octobre 2034, mais je n'appuierai publiquement aucune candidature.» Il a cependant exprimé le souhait que Giuliano Verdogliaco (Nazione&Liberta) ne soit pas porté au pouvoir, estimant qu'il serait un homme «très néfaste» pour la Ligue dans les années à venir. «Le poids de la paix repose sur ses épaules», a-t-il dit, sans en dire plus, avant de raccrocher.






(24 août 2032) Brèves nationales et internationales

X La gouverneure Margaret Bates (Parti démocrate) ne s'est pas dite surprise par les réactions négatives vis-à-vis Gordon Waskaganish, déclarant que «celui qui sème la haine ne récolte pas l'amour».
X Malgré l'opposition des unionistes face à la prestation d'aide aux retraités, le gouvernement Bates ira de l'avant dans le budget de l'an prochain, refusant cependant de chiffrer sa mesure.
X La gouverneure Bates a annoncé avoir bloqué temporairement l'initiative du ministre de la Défense de vouloir désarmer une partie des forces militaires, estimant qu'une étude en comité parlementaire devrait être priorisée sur la question.
X Le chef olgarien James Corwin a affirmé cet après-midi en point de presse que les discussions avec les deux députés démocrates allaient de bon train en vue de les accueillir sous sa bannière politique.
X Le chef unioniste Gordon Waskaganish a mis un terme à sa volonté de retirer la majorité parlementaire aux démocrates, estimant que le délai est trop serré pour déclencher des élections en octobre prochain.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] The Republic
Message Publié : Lun Mars 20, 2017 5:06 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image
Votre voix et vos mots depuis 1997



La crainte de l'ignorance
Chroniqueur : Gordon Waskaganish

Je suis entré en politique lors de la campagne électorale de septembre 2026 après une florissante carrière à l'Université de Lancaster. Le chef unioniste de l'époque, le très grand Charles Bickford, souhaitait me compter parmi son équipe. Non seulement parce qu'il avait confiance en mes nombreuses qualités et mon expérience dans de nombreux domaines, mais parce qu'il savait l'étendu de mes capacités. Le gouverneur Bickford, l'un des plus grands gouverneurs de notre République, ne craignait pas la véhémence de Gordon Waskaganish. Parce qu'il savait. Dans notre société d'aujourd'hui, terrassée par l'affreux constat que l'impossibilité peut se produire et tout détruire sur son passage, citant en exemple la crise économique mondiale qui nous a tous ramener au moyen-âge -j'exagère à peine, l'inconnu fait peur. Et cette crainte, cette terreur, elle est compréhensible, quoi que largement idiote, et il faut s'encourager collectivement à ne pas passer le seuil de la porte de ce sentiment qui nous fera passer à côtés des plus grandes choses pour notre République.

Voilà désormais que la crainte irrationnelle s'est accentuée avec mon arrivée à la chefferie de l'Union deserane. Cet homme est fou! Cet homme causera des torts irréparables au Deseret et à la communauté internationale! La guerre, la mort, le carnage sociétal! Vous n'êtes pas sans savoir que les occasions ne manquent désormais plus pour attaquer Gordon Waskaganish. Celui qui dit tout haut ce que bien des gens pensent tout bas. Celui qui n'a pas peur des conséquences politiques : elles sont bien faibles si nous les comparons au sort du Deseret si notre pays demeure dans cet immobilisme insoutenable. Depuis mes débuts sur la scène politique deserane, je n'ai qu'une seule mission : apporter votre voix à la Chambre des députés. Depuis quelques jours, ma mission est désormais d'apporter votre voix au gouvernement de la République. Ceux qui craignent l'ignorance peuvent salir autant qu'ils le souhaitent votre voix et vos opinions, ils ne réussiront qu'à augmenter leur sentiment de déception quand vous les porterez au pouvoir dans deux ans. Quand vous porterez un plan solide au pouvoir de la République du Deseret.

Un plan solide, qu'est-ce que c'est? C'est un plan qui améliorera la transparence des actions politique, y compris au niveau des contributions de partis et du financement des candidats aux investitures des différentes formations politiques. C'est de nommer un conseil des ministres qualifié, compétent et exigeant. C'est partir à la chasse aux fraudes fiscales et ramener des les coffres de l'État des millions de dollars. Un plan solide, c'est d'alléger le fardeau fiscal des Deserans qui seront étouffés dès l'an prochain par des taux d'imposition abominable. Un plan solide, c'est de créer des emplois, de stimuler une économie souffrante pour la sortir de la misère. Un plan fort, c'est d'annuler la croissance faramineuse des dépenses enclenchée par le gouvernement démocrate de Margaret Bates. C'est de réduire de la dette. C'est de soutenir adéquatement nos agriculteurs. C'est d'utiliser le Désert barbelé à des fins commerciales. Un plan solide, c'est de diminuer les subventions aux programmes superflus et d'user de rigueur dans un contexte économique difficile. C'est d'offrir un système de santé digne de ce noms aux Deserans. C'est d'offrir une politique économique honnête et forte.

Un plan solide, c'est d'offrir aux Deserans une politique économique honnête et forte. Celle de l'Union deserane.

Ils nous craignent, ils ont peur de ce que peut faire le peuple Deseran lorsqu'il se soulève. Ils l'ont vu en 2008. Puis en 2010. Ils ont vu les États-Fédérés d'Olgarie chuter après notre départ. Après que notre fièvre indépendantiste soit devenue contagieuse. La force 'un peuple qui se soulève est inimaginable. Qu'ils pleurent, qu'ils chialent, qu'ils utilisent tous les mots qu'ils veulent. En octobre 2034, nous règlerons nos comptes avec eux. Nous leur demanderons de suivre le pas, d'obéïr, de se taire. Ou d'assumer les conséquences de leurs actes. Et de leurs paroles. Vous pouvez le faire. Nous pouvons le faire.

Ensemble, éliminons la crainte de l'ignorance. Ensemble, devenons l'alternative. La vraie, la puissante, l'unique.

Gordon Waskaganish




À propos de Gordon Waskaganish
Gordon Waskaganish est député au Congrès du Deseret, chef de
l'Union deserane et chef de l'Opposition officielle. Considéré par
plusieurs comme une menace pour la stabilité du continent olgarien,
notamment à cause de ses critiques envers les États-Fédérés, il
entend remporter l'élection à venir en octobre 2034.

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Médias nationaux
Message Publié : Mar Mars 21, 2017 1:49 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 21, 2008 3:00 am
Message(s) : 2789
Localisation : Deseret (Olgarie centrale)
Image



(31 août 2032) Maïs nord-olgarien : tout se jouera en septembre

Image
(Les plantes sont anormalement basses, dans les zones sans irrigation)
Courtoisie : presse internationale


Rien n'est joué, mais tout n'est pas perdu pour les producteurs deserans de maïs, comme le rapporte cet article, une courtoisie de la presse internationale scientifique.

En dépit de l'épisode pluvieux de longue durée qu'a connu le continent dans la première moitié du mois de mai, l'Olgarie du Nord (et principalement le Deseret) subit un été chaud et sec, qui conformément aux prévisions du début de l'année, amènent les producteurs de maïs à pomper activement les nappes phréatiques. Conséquence? Si les exploitations pourvues en puits modernes se portent encore bien, les plus archaïques (dont celles des zones rurales éloignées du Deseret et surtout les zones natives) accusent déjà les premières pertes définitives de champs jugés désormais comme «irrattrapables». C'est effectivement dans ces difficiles régions que le maïs brûle sur pied avant même sa maturité, une situation prévue et inquiétante pour les revenus des plus petits producteurs.

Heureusement, le ministère deseran de l'Agriculture, des pêcheries et de l'alimentation avait tenté de prévenir la menace en constituant des bourses critiquées pour les exploitations touchées. Une action utile, mais inoffensive face à la météo. Le plant de maïs n'est pas un consommateur exceptionnel d'eau, par rapport aux autres céréales, mais doit sa réputation de gros buveur à sa poussée tardive dans la saison, souvent au moment d'un déficit pluviométrique annuel, fortement accentué cette année. Si les producteurs nord-olgariens ont su adapter leur travail durant ces deux mois quasi-caniculaires par endroits (et notamment grâce aux mesures gouvernementales prises par l'ancien ministre Earl Speaks), en travaillant de nuit pour assurer l'arrosage et le respect des volumes de pompe (et ce, malgré des fraudes à répétition, excusées par le gouvernement deseran qui a préféré fermer les yeux pour éviter d'immenses pertes), «tout se jouera en septembre» selon les experts agronomiques du Deseret, principal pays concerné par la situation de par sa position géographique.

Si septembre est l'occasion d'un nouvel épisode de pluie permettant de remplir les nappes, les récoltes de novembre et décembre peuvent demeurer dans la moyenne. Si la pluviométrie demeure insuffisante face à des températures qui se maintiennent à hauts niveaux, la filière fera face à de lourdes pertes et les petites économies mésolgariennes importatrices de farine de maïs pourraient connaître des difficultés conséquentes directement par un renchérissement de la vie et indirectement par les conséquences sociales et migratoires induites.

Corwin veut investir 200 millions de dollars
Le chef olgarien James Corwin, chef de la seconde opposition parlementaire, juge que le financement du gouvernement démocrate dans cette crise est insuffisant et sollicite le gouvernement Bates afin qu'il investisse deux cent millions de dollars supplémentaires pour soutenir les agriculteurs et éviter qu'ils perdent trop de revenus face à la crise. «Un gouvernement qui souhaite redresser l'économie ne doit pas avoir honte d'investir et de soutenir ses acteurs économiques.» Il presse le gouvernement d'agir et de ne pas avoir peur d'engendrer des déficits. «Le Deseret a de la difficulté à s'en sortir parce que, justement, il n'investit jamais.» Le chef de l'Olgaria Strong a estimé que le déficit du Deseret (moins de 6% du PIB) est ridicule si l'on veut que l'économie survive et «reparte de plus belle».

_________________
Compte Skype : Stephsou | Email : provost15963@gmail.com | NIP bancaire : 82076
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 101 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO