SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Sam Août 19, 2017 6:10 am

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Pays réel du Constantinois
Message Publié : Mar Jan 03, 2017 11:10 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Jan 27, 2014 7:34 am
Message(s) : 2012
Sommaire :


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Pays réel du Constantinois
Message Publié : Mar Jan 03, 2017 11:25 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Jan 27, 2014 7:34 am
Message(s) : 2012
Départ pour le grand nord
08 janvier 2032 - presbytère de Saint-Sidoine-du-Constantinois

L'abbé Philippe-Chrysostome de Molin-Malifoy de la Bérengie-Marcandois était sur la terrasse du presbytère. Comme chaque soir, il sirotait un verre de gentiane en regardant la savane qui entourait le lieu. Décidément, il aimait être prêtre ici : le climat y était agréable et la mission auprès des locaux palpitante. Contrairement à l'Arsois, on était sans cesse en contact avec d'autres croyants qu'il faut convertir. Et puis la culture locale était si exotique. De nombreux objets d'arts locaux décoraient son salon. Soudain Marcellin, le domestique du presbytère, interrompit ce moment de pause pour apporter à monsieur l'abbé une lettre.

Marcellin
Domestique de M. l'abbé
Tenez monsieur l'abbé, une lettre pour vous.

Abbé de la Bérengie
Vous l'avez déjà lu ?

Marcellin
Domestique de M. l'abbé
Non monsieur l'abbé.

Abbé de la Bérengie
Et bien allons, décachetez là et lisez-la moi. Maintenant que vous avez interrompu ma pause, j'espère que c'est pour une bonne nouvelle.

Marcelin
Domestique de M. l'abbé
Bien monsieur l'abbé.

C'est une lettre écrit en Roman, envoyé par le ministère de l'archéologie du Skogurjördin. Vous avez été recruté pour une expédition là-bas visiblement. Vous êtes convoqués pour le 12 de ce mois.

Abbé de la Bérengie
Deo Gratias ! J'ai été accepté là-bas. Préparez mes valises Marcellin, je vais prévenir monsieur le curé.

Allons dépêchez Marcellin, je n'ai pas toute la journée. Je suis attendu dans quatre jours à l'Université de Vindurhimm !

Marcelin
Domestique de M. l'abbé
Oui monsieur. Mais c'est que je ne sais plus où se trouve votre codex de droit canon.

Abbé de la Bérengie
Mais pourquoi donc voulez-vous que j'amène un tel codex ? Je pars dans une expédition archéologique. Préparez-moi seulement deux valises avec les choses suivantes : mes dictionnaires de latin, mon missel du Rit Arpitan, mon bréviaire latin, une étole violette, une or, une rouge et une verte, ainsi que le nécessaire de Messe. Ajoutez-y une ou deux soutanes, mon nécessaire de toilette et ma cape. Il va sûrement faire froid là-bas.

Marcelin
Domestique de M. l'abbé
Bien monsieur l'abbé. Êtes-vous sûr de ne rien oublier dans votre liste ?

Abbé de la Bérengie
Vous avez raison, les nordiques ont bien mauvais goût en terme d'alcool. Ajoutez là où vous le pourrez quelques bouteilles de gentianes et de vin rouge.
Cette expédition promet d'être rude : parmi les participants, je vais me retrouver avec un aventurier olgarien, une des rares chrétiennes du Vonlaya, un charpentier thorvalois et un grand d'Osthurie.. Ca promet d'être haut en couleur. Je suis le seul ecclésiastique, je vais aussi assurer le service spirituel sur place. Vous demanderez à monsieur le curé de m'envoyer des hosties non-consacrées. D'ailleurs mettez-en une vingtaine dans ma valise, pour que je puisse servir la Messe correctement là-bas. J'ignore si ils pourront me fournir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Pays réel du Constantinois
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 11:48 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Jan 27, 2014 7:34 am
Message(s) : 2012
Une journée chez... un conscrit
janvier 2032 - Fort Saint-Michel-de-la-Savane

Félicien était un jeune conscrit de 18 ans. Comme tout les jeunes du Constantinois, il avait l'obligation de servir l'Etat dans l'un de ses corps. Entre l'armée, l'hôpital, l'administration et la maréchaussé, le tirage au sort lui avait attribué l'armée. Il se retrouvait donc dans une caserne durant une année entière, à vivre comme un militaire.

Six heure. Dans le couleur, le clairon résonne. Dans la chambre de Félicien, c'est l'agitation. Le sergent, un conscrit comme lui, active les onze autres gars de la patrouille pour le réveil. Ils ont un quart d'heure pour enfiler leur uniforme, faire le lit au carré et descendre dans la cour pour la revue et l'échauffement matinal.

Rapidement, toute la troupe était présente dans la cour du fort. Les six cents conscrits portaient l'uniforme impeccable : la chemise beige et le pantalon vert. Ils avaient tous sur la tête le képi de l'unité. Le gouverneur du fort fit l'inspection des uniformes avant d'entamer l'exercice physique. Celui-ci consistait en une série d'effort physique qui n'avaient d'autres but que d'échauffer le corps des conscrits, et surtout leur apprendre à obéir à l'officier supérieur.

Sept heure. L'heure du déjeuner. Les conscrits se retrouvent dans la grande salle et déjeunent dans le plus grand des silences. Pas un seul d'entre eux n'a l'autorisation de parler. Le menu est frugal : du pain blanc, du beurre, du lait froid. Ils mangent en vitesse car ils savent que la mâtiné va être rude : des exercices supplémentaires les attendent. En effet, de sept heure trente à onze heure, les conscrits sont mobilisés, comme chaque jour, à l'entretient du fort.

Midi. L'heure du dîner. Les conscrits se retrouvent une nouvelle fois dans la grande salle pour un repas où la discussion est autorisée. Félicien dine avec sa patrouille. Elle est composée de jeunes gens comme lui, tant noirs que blancs d'ailleurs, et tant catholiques que musulmans. Si la conscription existe dans le Constantinois et pas de les autres Etats de l'Empire, c'est pour permettre l'unité des différentes communautés ethniques et religieuse.

L'après-midi, les patrouilles étaient divisés selon leurs travaux du jour. Parmi les cinquante patrouilles du fort, dix étaient assignés à la défense du fort, dix à la surveillance des régions proches, dix aux différents services de la logistique interne (intendance, infirmerie), dix aux exercices physiques et de tir, et enfin dix étaient permissionnaires avec autorisation de quitter le fort. Aujourd'hui, la patrouille de Félicien était de permission. Lui et quelques-uns de ses camarades de patrouille, Godefroid et Bohémond, avaient décidés de partir au village de Saint-Néri-de-l'intérieur, à un peu plus d'une lieue pour y boire quelques verres.

Ils entrèrent dans le bar du village en uniforme et y burent plusieurs verres de gentiane, alcool bon marché et apprécié en Arsois. Ils passèrent toute leur permission accoudés au bar à boire et à boire. Tout en buvant, ils discutaient avec les habitués du bar, qui voyaient souvent des conscrits passés. Ce jour-là, comme tant d'autres, les jeunes gens en vinrent à s'insulter mutuellement : les "sales bougres", "espèce de briton" ou encore les "libéraux" fusaient. Ils étaient fin ivre quand soudain ils virent l'heure : dix-sept heure, ils n'avaient qu'une heure pour rentrer au fort à pied.

Ils se dépêchèrent, se précipitant sur la route pour atteindre le fort. En effet, tout retard au retour des permissions étaient sévèrement punis puisqu'à dix-huit heure débutait la Sainte Messe, que seul les conscrits musulmans pouvaient éviter, ce qui n'étaient pas le cas de Félicien et de ses amis. Par chance, ils arrivèrent à l'heure pour la Sainte-Messe.

Dix-neuf heure trente. Souper. Ce repas n'avait jamais aussi bien porté son nom. Les soldats n'avaient comme repas qu'une soupe et du pain. Comme le petit-déjeuner, celui-ci est pris dans le silence. Après celui-ci, les soldats ont le droit à un temps libre avant l'extinction des feux à vingt-deux heures.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO