SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Ven Juil 21, 2017 3:02 pm

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Mer Jan 04, 2017 10:07 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1632
Localisation : Wildhorn
Université de Vindurhiminn, le 12 janvier 2032.

Une tempête de neige s'est abattue sur la ville, rendant les conditions d'arrivée difficiles. Les différents membres de l'équipe, venus de Dytolie et d'Olgarie arrivent tour à tout dans le salon de réception où des boissons chaudes et une collation leur sont proposées.
Salína Agðasdóttir n'en menait pas large. Si elle avait déjà pris la tête de diverses expéditions archéologiques dans le pays, c'était la première fois qu'elle constituait une équipe internationale. Elle se savait jeune, elle se savait femme, elle se savait Asgardiste, autant de handicaps possibles que les membres de son équipe pourraient lui reprocher.

Elle accueilli les membres les uns après les autres, invitant chacun d'entre eux à s’asseoir et à profiter du repas qui les attendait. Une fois tous les membres du groupes présents, elle prit la parole.


Image
Salína Agðasdóttir, archéologue et cheffe d'expédition


Salína Agðasdóttir : Madame, messieurs, je vous souhaite la bienvenue à Vindurhiminn, et vous remercie, au nom de l'Empire, d'avoir souhaité participer à cette exploration.
Comme vous le savez, la mission est dangereuse. le bâtiment est à l'abandon depuis plusieurs siècles, et nous ignorons complètement ce que nous allons trouver à l'intérieur. En outre, nous sommes en plein hiver, aussi devrons nous porter un équipement chaud afin de ne pas souffrir du froid. La neige, la glace et les températures extrêmement froides seront sans doute nos pires ennemis sur le terrain, aussi je vous invite à profiter au mieux de ce repas.
Une équipe de militaire restera à la surface de l'îlot, prête à nous porter assistance si nécessaire. Nous serons hélitreuillés à partir de Græntfroða jusqu'au rivage situé en face de l'îlot. La traversée à pied de la baie est prévue dès demain matin à marée basse, des militaires déjà sur place ont relevé les différents bancs de sables mouvants, aussi nous pourrons traverser en toute sécurité. Nous nous équiperons en matériel demain matin, lorsque nous serons sur l'îlot.
Voilà, dans les grandes lignes, pour le début de ce programme. Nous partirons dès cet après-midi par bateau jusque Græntfroða. Chacun d'entre nous disposera d'une cabine privative dans la péniche afin de pouvoir y dormir, je vous suggère de vous coucher tôt, car nous prévoyons de partir pour l'îlot demain dès 5H30. Nous dînerons ensemble ce soir sur le bateau.
Avez-vous des questions?

_________________
Discord : FdC#0912


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 9:36 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Jan 27, 2014 7:34 am
Message(s) : 2009
L'abbé de la Bérengie était parmi les premiers arrivés à l'Université, si ce n'est le premier. Sa tenue avait de quoi surprendre ici : il était venu vêtu de la soutane noire et s'était emmitouflé dans une cape noire. Sur sa tête était vissé un béret de la même sombre couleur. Enfin, on voyait par dessus sa cape apparaître le rabat arpitan, signe distinctif des prêtres de l'Arsois sur les autres prêtres catholiques du monde.

Il avait eu du mal à venir jusqu'à l'Université et pour cause, il ne parlait pas un mot de norrois. De manière générale, il ne parlait pas un mot d'une langue étrangère. Les seuls langues qu'il maîtrisait étaient les dialectes de l'Arsois (arpitan et occitan) et le latin. Mais il était arrivé à l'Université et fit la rencontre de l'archéologue. Ils n'avaient pas réellement discuté : après tout, comment pouvait-on se comprendre sans avoir une seule langue en commun.

Il prit place peu après être arrivé : puisqu'il ne pouvait pas communiquer avec la jeune femme, autant s'asseoir. Il attendait néanmoins les autres invités pour commencer à manger. Il prit néanmoins la parole, en latin, pour essayer de demander du vin :


Image
Monsieur l'abbé de la Bérengie
Documentaliste et linguiste

Vinum Habesne ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 5:12 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 19, 2016 12:55 am
Message(s) : 83
Hujus loci vina, optima Arpitana vina non valent! Répondit une voix au fond de la salle. L'homme se réchauffait près du feu. Très grand et large, il était vêtu d'un pantalon de velours et d'un chandail à col roulé. Il avait précédemment posé son manteau sur le dos d'une chaise. En dépit de sa grande taille, son apparence était modeste, si ce n'est la chevalière qu'il portait à son auriculaire gauche. Charles avait remarqué le rabat arpitan du prêtre, et se disait qu'il pourrait sans grande peine converser avec lui, vu son origine si proche de la sienne. Après un signe de tête vers la jeune femme, dont il avait déjà fait la connaissance, il s'assit en face du prêtre, et lui tendit un pichet de vin.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 7:24 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Oct 25, 2005 10:00 am
Message(s) : 7394
Localisation : Jensgård, Thorval
Vêtu d'un ensemble chemise, tunique et brais en toile de lin rustique, Kjeld se retrouvait pour la première fois à l'intérieur des murs d'une université et ne pu s'empêcher de scruter le moindre détail. Il salua la chef d'expédition et les personnes présentes. Lui ne parlait que le véhiculaire du royaume (thorvalois) et le vernaculaire de sa ville (dialecte). Il écouta et compris plus ou moins le discours de la jeune femme. Au terme, le charpentier leva la main pour s'exprimer :

« Est-ce que... Combien sont les chances que les sous-sols soient inondés ? »

_________________
« Si j'avais fait pour Dieu tout ce que j'ai fait pour le roi, je serais sauvé dix fois. » Colbert

Si vous ne voulez pas que votre pays soit grisé sur la carte, participez à cette étude sur les systèmes juridiques !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 7:38 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Jan 27, 2014 7:34 am
Message(s) : 2009
L'abbé de la Bérengie avait tout de suite reconnu en son voisin une personne raffinée, appréciant le bon vin, fière d'elle-même et maniant la plus belle des langues. Bref, il ne pouvait qu'être un Roman. Il s'agissait du prince de Ventymis. Après le discours de l'archéologue finie, il lui adressa la parole en roman standard :

Image
Monsieur l'abbé de la Bérengie
Documentaliste et linguiste

Votre Altesse, puisque vous m'avez traduit le discours de notre hôtesse, peut-être pourriez-vous traduire mes questions.
Dites-lui que je souhaite pouvoir utiliser la chapelle de Saint-Thorlak pour y célébrer le Saint Sacrifice de la Messe quotidiennement ainsi que les différents offices religieux. Après tout, ce lieux a déjà accueilli le Corps du Christ, alors il est légitime qu'il l'accueille à nouveau. J'ai une pierre d'autel dans mes affaires et je devrai pouvoir reconsacrer le lieu, enfin avec l'accord de l'ordinaire du lieu, mais encore faut-il le trouver dans ce pays si peu chrétien. Enfin bref. Contentez-vous de traduire ma demande de pouvoir servir la Messe à la Chapelle. Pour des raisons de praticité, j'avoue que je préfèrerai avoir l'usage de l'église plutôt que de la petite chapelle mariale.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 8:10 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 19, 2016 12:55 am
Message(s) : 83
Bien qu'excité à l'idée de cette expédition, Charles ne se sentait guère à son aise. Aussi les paroles du prêtre le rassurèrent quelque peu. Lui qui vivait quelque peu à rebours de son rang, sourit lorsqu'il l'appela "Votre Altesse". Il ne pensait pas que les règles qu'il appréciait si peu le suivraient jusqu'ici! Néanmoins il ne s'en formalisa pas, et lui répondit dans la même langue.

Je ne suis pas sût d'arriver à faire le traducteur universel durant tout le voyage mon Père, mais je peux essayer. Néanmoins je suis heureux de savoir qu'une expédition scientifique ne sera pas une excuse pour nous dispenser de Messe! Je suis peut-être un mouton noir dans ma caste, mais pas à ce point!


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 10, 2017 9:04 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1632
Localisation : Wildhorn
Salína se sentait ridicule. Elle avait réalisé et mesuré l'ampleur du problème auquel tous les membres de l'équipe se heurtaient : la barrière de la langue.
Elle avait pourtant pensé à mentionner dans l'annonce qu'il serait demandé à ce que les participants parlent le Vieux Vonalyan, ou au moins le Briton, deux langues qu'elle maîtrisait parfaitement en plus du Skogurjördinois. Hélas, l'annonce avait été recopiée par des stagiaires qui avaient omis d'indiquer cette information pourtant cruciale.
Si elle pu comprendre quelques mots en Thorvalois qui partageait des racines nordiques et avait été influencé par le Vieux-Vonalyan, elle ne comprenait un traître mot du Latin, et encore moins de l'Arpitan ou de l'Occitan. Elle pestait.


L'Empreur Valdemar VII lui même apparu soudain dans la salle, accompagné des frères Wilhjelm et Hartmod af Veiðiættin. Il était venu rencontrer les membres de l'équipe qui avait été montée pour l'explication de l'îlot, une expédition qu'il avait lui même ordonné. Il salua les convives, mais compris très vite que bon nombre d'entre eux ne le comprirent pas. Son regard se tourna vers Salína.


Valdemar VII : Un problème?

Salína rougit, baissant les yeux.


Salína Agðasdóttir : Ils... ils ne comprennent pas notre langue, ni le Vieux-Vonalyan Monseigneur. Si je maîtrise moi même le Briton, je suis incapable de communiquer avec eux.

L'Empereur se tint le front de sa grande main, dépité.


Image
Hartmod af Veiðiættin, commando d'élite


Hartmod esquissa un sourire. Membre des forces spéciales, commando d'élite, il avait participé à plusieurs missions secrètes en Dytolie, dont une récemment en Ardogne, et avait du avec le temps apprendre certaines langues usuelles du centre de continent. Il maîtrisait relativement bien le Thorvalois, et même si il lui arrivait de cafouiller un peu, se débrouillait pas trop mal en Arpitan. Il salua les membres de l'équipe dans ces langues, puis demanda à Salína.


Hartmod af Veiðiættin : Que souhaitiez-vous leur dire?

Salína répéta à Hartmod ce qu'elle avait déjà expliqué en Vieux-Vonalyan. Il traduisit mot pour mot en Thorvalois, puis en Arpitan. Kjeld reposa à nouveau sa question.


Salína Agðasdóttir : Nous n'en savons rien en réalité. L'îlot s'élève à une altitude de 92m sur une surface sablonneuse, les bâtiments sont quant à eux construits en calcaires et en grès. Nous ignorons par contre à quelles profondeur descendent les souterrains que nous désirons explorer, mais nous supposons que les bâtisseurs de l'abbaye ont eu l'intelligence de faire attention aux risques d'inondation.
Il y a donc un risque oui, particulièrement à marée haute. Nous le découvrirons seulement sur place, en espérant que ce ne soit pas à nos dépends. Nous connaissons l'horaire des marées, et ferons attention à ne pas risquer nos vies. Si le risque paraît trop élevé, nous patienterons.

Hartmod traduisit en Arpitan et en Thorvalois, tandis que Salína répétait ce qu'elle venait de dire en Briton. L'Empereur intervint.


Valdemar VII : Bien, je crois que le problème est réglé! Hartmod, je t'ordonne de te joindre à l'équipe, tu servira de traducteur. Tu as une expérience de terrain, tu es sportif, vous ne serez pas trop de deux avec ce monsieur Olgarien pour assurer les autres membres de l'équipe lors des descentes, ni pour déplacer les débris les plus lourds.

Wilhjelm af Veiðiættin : Mon frère a aussi des notions de premiers soins, ce qui peut-être utile pour suppléer votre médecin. Si celui-ci venait à se blesser et à perdre connaissance, vous serez heureux je crois d'avoir un secouriste à vos côtés.

Valdemar VII : Mesdames et messieurs, je vous salue. Je vous souhaites bonne chance pour cette expédition! Revenez-moi tous sains et saufs je vous prie.

L'Empereur et Wilhjelm quittèrent les lieux.

_________________
Discord : FdC#0912


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 11, 2017 7:35 pm 
En ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 6:58 am
Message(s) : 3196
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Svaria Arbald, médecin de l'expédition.


Svaria était arrivée en même temps que la plupart des membres du groupe, mais était restée assez discrète, s'installant dans le calme et avec le sourire. Pour sa part, elle n'avait aucun mal à comprendre la cheftaine de l'expédition, pas plus que leur charpentier d'ailleurs, ayant forgé une pratique efficace des différentes langues scandinaves au travers des ses voyages de ces dernières années. Elle n'entendait en revanche pas un mot de briton, et ne comprenait pas grand-chose au latin, sinon le peu qu'elle avait retenu du catéchisme : assez pour comprendre des brides de-ci de-là, mais pas assez pour parler couramment la langue sacrée, dont on avait peu usage dans le monde expéditionnaire du grand nord, hélas ! Elle se demandait bien comment la meneuse du petit groupe allait résoudre cette apparente contradiction linguistique qui semblait bien partie pour compliquer sérieusement la suite de l'expédition.

De fait, la solution lui vint d'une soudaine apparition royale, celle de Valdemar VII lui-même, souverain de ce pays occidental. Svaria lui présenta de respectueuses salutations à son arrivée, et le vit ensuite prendre les choses en main avec efficacité. Leur expédition gagna ainsi un membre de plus, un soldat polyvalent et surtout quelque peu polyglotte, ce qui allait sans nul doute faciliter les choses, même si passer par un traducteur ne serait pas le plus évident... enfin, on y pouvait rien de toute façon, au moins pourraient-ils tous se comprendre. Sur ce, le monarque s'en retourna, laissant le petit groupe légèrement renforcé derrière lui.

"Hé bien, vous avez un souverain efficace, c'est le moins que l'on puisse dire, dit-elle directement, avec un fin accent vonalyan, dans la langue de leurs hôtes. Je suis certaine qu'une personne de plus ne sera pas de trop. Plaise à Dieu que nous n'en ayons pas besoin, mais je serai heureuse d'avoir un coup de main de quelqu'un qui s'y connait en cas de blessure ou autres pépins !"


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 13, 2017 4:40 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Jan 27, 2014 7:34 am
Message(s) : 2009
Image
Monsieur l'abbé de la Bérengie
Documentaliste et linguiste
Et qu'en est-il de la chapelle ?

Je vous rappelle qu'en tant que clerc ordonné, je dois célébrer le Saint-Sacrifice de la Messe, et je préférerai que cela se fasse dans l'enceinte où cela se fit autrefois.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 16, 2017 8:12 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1632
Localisation : Wildhorn
Salína Agðasdóttir : Il est certain que la chapelle est en très mauvais état. Mais ne vous inquiétez pas, si Mr Poulsen juge sur place que la charpente et les murs sont sûrs, nous vous laisserons le temps de célébrer votre Messie.

_________________
Discord : FdC#0912


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 23, 2017 1:13 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Oct 25, 2005 10:00 am
Message(s) : 7394
Localisation : Jensgård, Thorval
Kjeld renfila sa pèlerine et plaça le capuchon sur sa tête. Il se tourna vers la petite assemblée.

« Bon, qu'attendons nous pour y aller ? »

_________________
« Si j'avais fait pour Dieu tout ce que j'ai fait pour le roi, je serais sauvé dix fois. » Colbert

Si vous ne voulez pas que votre pays soit grisé sur la carte, participez à cette étude sur les systèmes juridiques !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 26, 2017 3:08 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1632
Localisation : Wildhorn
Salína acquiesça. Escortés par des militaires, tous les membres de l'équipe se rendirent au port fluvial de Vindurhiminn où une péniche les attendait. Ils embarquèrent.
Le voyage commença. Dans la péniche, les discussions allaient bon train. on apporta plusieurs ensembles de vêtements, gants et bonnets, chauds et surtout étanches, et on demanda à chacun des membres de procéder à des essayages.
Dans le même temps, on déposa plusieurs outils et ustensiles sur la table. Des jeux de corde de différentes longueurs, des lampes de poches, batteries de rechange, des bâtons lumineux, un briquet ainsi que des couteaux multi-fonction, des crampons d'escalade. Une trousse de secours fut par ailleurs confié à la médecin Vonalyanne, une seconde à Hartmod à qui l'on confia aussi une cmbinaison de plongée. Un jeu de mousquetons et de harnais de sécurité fut confié au spéléologue. Au charpentier, l'on confia des outils, en particulier un maillet, une petite scie et des clous. Chaque membre eu ainsi droit à un sac à dos étanche. On leur donna bien sur un sac de couchage et un tapis de sol.
Enfin, on distribua des vivres et de l'eau à chacun, leur permettant de tenir si besoin jusque cinq jours.
On questionna chacun des membres de l'expédition afin de savoir si ils pensaient à d'autres outils qui puissent leur être nécessaire.

_________________
Discord : FdC#0912


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 31, 2017 8:05 pm 
Hors-ligne
Dirigeant vénéré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Mai 02, 2013 3:24 pm
Message(s) : 988
Localisation : Suisse
Image


William s'était montré peu enclin à la discussion lors de sa rencontre avec les autres membres de l'équipe de l'expédition de l'îlot. En effet, sa mauvaise connaissance des langues dytoliennes autres que le briton, malgré quelques notions d'arpitan, William ayant étudié le posnanais culturellement et géographiquement voisin à l'université, William se retrouvait pour ainsi dire coupé du reste des membres de l'expédition. Lors des essayages sur la large péniche qui leur servirait à se rendre sur l'îlot abandonné, William trouva assez vite de quoi se munir et accepta avec gratitude les outils lui ayant été offerts, comme convenu dans le contrat qu'il avait signé avec le Skogurjördin.

Pour le spéléologue et aventurier, cette exploration d'un lieu abandonné et supposé maudit par grand nombre de personnes proches des milieux aventuriers à l'extérieur du Skogurjördin avait tout d'un doux rêve, avant de partir à la conquête des ruines sengaïaises et des steppes natoliques. Cependant, la mission ne relevait pas seulement de l'exploration, mais aussi de la transmission d'informations gardées ici pendant des siècles. Essayant maladroitement de se faire comprendre dans un mélange surprenant de briton, de posnanais et d'arpitan, William demanda :


"Sommes-nous certain que personnes n'a mis les pieds sur cette île de façon profonde depuis des siècles ?"


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Fév 11, 2017 8:57 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1632
Localisation : Wildhorn
Salína répondit dans un briton correct avec un fort accent, tandis que Hartmod traduisait dans les autres langues.

Salína Agðasdóttir : Officiellement, personne n'a pénétré les lieux depuis plusieurs siècles. Cependant, il n'est pas impossible que des individus y soient entrés sans que nous ne le sachions : punks, jeunes voulant avoir des sensations froides. Nous ferons un état des lieux sur place. Cependant, étant donné l'état des bâtiments, je doute que quiconque y ait pénétré en profondeur. Les lieux sont dangereux, les murs fragiles, et les éboulements possibles. C'est pour cela que nous souhaitions un charpentier parmi nous.
Bien, si vos équipements vous conviennent, je vous propose que nous rejoignons chacun nos cabines. Un bon repas nous est préparé pour ce soir, profitez-en. Rendez-vous à 19 heures.
A partir de demain, nous serons sur place.

La fin de l'après-midi s'écoula paisiblement, chacun vaquait à ses affaires tranquillement. Comme annoncé, le soir même fut proposé un repas chaud et solide, puis, tout le monde se retira pour la nuit.
Le lendemain matin, dès 5 heures, tout le monde était prêt. La péniche était arrivée à sa destination, tous débarquèrent puis prirent place dans des voitures pour se rendre sur place. La route dura encore plusieurs heures, quant enfin, l'Îlot apparu au loin.
Arrivés, chacun descendit de voiture silencieusement. La marée était basse, et le groupe, accompagné de militaires, procéda à la traversée à pied.

_________________
Discord : FdC#0912


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO