SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Mar Déc 12, 2017 10:09 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Mar Oct 18, 2016 2:50 pm 
Fjöll Guðanna


Nom du site : Fjöll Guðanna
Localisation du site : Skogurjördin, île du Mikilljördin
Type du site : Naturel

Une brève description du site :
Née du rift déchinésien, qui marque la séparation des plaques tectoniques Olgarienne à l'Est et Dytolonatolicaine à l'est, le relief s'étendant au centre de l'île principale de l'archipel, appelé en langue vernaculaire "Fjöll Guðanna" est une chaîne montagneuse et volcanique formant un arc de cercle s'étendant sur plusieurs centaines de kilomètres.
Région sacrée pour les Asgardiste, qui considèrent les montagnes comme le domaine de leurs dieux, elle présente une sismicité importante et un volcanisme très actif, mêlant ainsi la chaleur et les couleurs de la lave au froid et à la blancheur de la glace et des neiges éternelles.
Cette région a un intérêt significatif pour les géologues et géographes, ainsi que pour tout scientifique s'intéressant de près à la dérive des continents ou à l'orogénèse.
Outre les volcans, la chaîne de montagne présente aussi d'autres signes de l'activité volcanique, en particuliers des solfatares, des sources d'eaux chaudes où il est possible de se baigner au milieu des glaces, ou encore des geysers. Plusieurs sources d'eau, issues de la fonte des glaces par l'action de la lave en fusion présente sous les neiges et les glaciers sont par ailleurs gazeuses et potables : il est très rare dans le monde de trouver des sources naturelles d'eau pétillante!

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
Sacralisé par le peuple Skogurjördinois, la chaîne de montagne et la forêt qui l'entoure sont bien préservées. Toutefois, avec le réchauffement climatique et la présence d'agents acides dans l'atmosphère issus des usines pétrochimiques et chimiques de Dytolie ou d'Olgarie, la végétation qui préserve le relief de l'érosion souffre et a tendance à reculer dans certaines régions. Les valkyries et milices druidiques, gardiennes des zones sacrées travaillent de concert avec les biologistes du Skogurjördin pour trouver des solutions pérennes de protection des essences végétales.
Certains sites ont été aménagés afin de permettre aux Skogurjördinois, de profiter des sources chaudes. Des stations de ski, en particulier à Fjalliðborg ont été créé afin de laisser la place belle aux sports d'hiver. Certaines zones de la chaînes peuvent se visiter, et bon nombre d'habitants ont ouvert des gîtes destinés à accueillir les voyageurs dans la région. Il est ainsi possible de faire de grandes randonnées sur plusieurs semaines, un sentier permettant de faire la traversée d'est en ouest!

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image


Validé


Haut
  
 
Message Publié : Ven Oct 21, 2016 12:15 am 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 14, 2016 12:08 am
Message(s) : 296
Mosquée Mausolée de Sidi Youssef


Nom du site : Mosquée de Sidi Youssef
Localisation du site : Sultanat d'Alfranie - muhafazat de Sidi Youssef - Sidi Youssef (capitale)
Type du site : Historique

Une brève description du site :

Plus grande mosquée du pays, elle fut édifiée dès le XIVème siècle à la mort du Grand Imam, Sidi Youssef, fondateur de la zaouïa Al Rahma, plus connue sous le nom de zaouïa Sidi Youssef. Le saint soufi est enterré à l'intérieur du lieu de culte, véritable lieu de pèlerinage pour tous les adeptes de son enseignement. L'ensemble des cheikhs lui ayant succédé à la tête de la zaouïa sont enterrés sur le côté Est de la mosquée.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :

Le site est très bien entretenu par la famille royale, qui s'en sert comme moyen de propagande, afin d'attester leur piété. De plus, le Sultan et toute la famille royale vient y prier chaque vendredi et fête religieuse.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image Image Image Image

Validé


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Oct 23, 2016 10:56 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Oct 20, 2016 6:48 pm
Message(s) : 219
Localisation : UNICS
L'igloo vert et la porte de feu


Nom du site : L'igloo vert et la porte de feu
Localisation du site : UNICS, Ubiboréa, région rurale
Type du site : Patrimoine hybride

Une brève description du site : L'igloo vert est une serre de 90 mètres de diamètre, elle accueil un grand nombre de plantes exotiques et tropicales qu'on ne trouve évidemment pas sous le climat UNICS et des insectes de toutes sortes, sa construction fut décidé après l'accident qui mit feu à un gisement de gaz Ubiboréen il y a 20 ans.
Le gouvernement UNICS désireux de ne pas laisser se gaspiller une telle source d'énergie décida de créer un symbole d'espoir en montrant que les énergies pouvaient réussir à transformer le pays en bien, si nous arrivions à nous en servir, et fit construire une immense serre au dessus du gouffre de feu. D'ailleurs, il est toujours possible de le visiter.

Certains, voient en cette porte de feu et ce jardin si vert un présage de la nation paradoxale que l'UNICS deviens de plus en plus.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Pour les UNICS c'est un endroit à voir, le gouvernement met déjà en place des bus et des groupes organisés pour aller passer un peu de temps au village qui entoure la serre. Des touristes étrangers après réservation et analyse de leur passé pourront visiter la serre sous peu et un site internet est créé pour améliorer la visibilité du site.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site : Image

Image

Image

Refusé


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 08, 2016 2:22 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 206
Localisation : Concord, Shendoake
Balsam Mountains


Nom du site : Balsam Mountains
Localisation du site : Nouvelle-Gallesterre, New Granshire County, Balsam Mountains National Park
Type du site : Naturel

Une brève description du site :
Situées au centre de la péninsule de Nouvelle-Gallesterre, les Balsam Mountains sont une formation montagneuse composée en grande partie de volcans éteints, la péninsule ayant été un point chaud il y a de cela des millions d'années. Aujourd'hui, il s'agit donc d'une chaîne de montagnes dans le nord du New Granshire County, au centre du pays. Dans le folklore des tribus Irouques, ces montagnes sont le pont qui relie le monde terrestre aux cieux, où vivent leurs dieux ancestraux, il s'agit donc du lieu où se réunissent, encore aujourd'hui, les Chamanes Irouques. Si les pics montagneux sont généralement dépourvus de végétation, ce n'est pas le cas des verdoyantes vallées qui les séparent, notamment connues pour la variété endémique de sapin Abies Balsamea Neogalesterandi, ne poussant qu'en Nouvelle-Gallesterre. Ces montagnes sont aussi pasemées de lacs hérités de leur passé volcanique.

Outre la beauté du paysage et leur nature sacrée , les Balsam Mountains sont aussi réputées pour al pureté de leur air et de leur eau, qu'on dit être transparente comme de l'air. On y trouve de nombreuses espèces animales, notamment des ours, des cerfs et des lynx roux.


Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
Le site est relativement bien protégé, étant le tout premier parc national a avoir été créé par le Department of Environment, en 1977. Il est interdit d'y établir des habitations permanentes, sauf sur autorisation du gouvernement. Les Balsam Rangers, qui s'occupent du site, sont au nombre de 678. Ils maintiennent le plus possible la propreté du parc, en encourageant les touristes a rester sur les chemins balisés, et en établissant des poubelles pour éviter les détritus. Les seuls bâtiments dans le parc sont les tours et postes des Rangers, cinq Longères Irouques, où se réunissent les Chamanes, et le Balsam Hotel, un hôtel à vocation médicale, où vont les personnes ayant besoin d'air frais, qui a été construit en 1998, et dont les déchets sont pris en charge pour ne pas polluer le parc.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

ImageImageImage

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 16, 2016 5:12 pm 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Polder de Noomsden


Nom du site : Polder de Noomsden
Localisation du site : IJndenland, Duché de Vleesecht
Type du site : Historique

Une brève description du site : Le polder de Noomsden est le premier polder de l'histoire ijndenlandaise. Construit en 1636, il a permis l'assèchement de 72,08 km² de terres autrefois sous l'eau. Une série de moulins en cascade permettent d'extraire l'eau (grâce à des turbines actionnées par les mouvements des pales), tandis qu'une digue continue délimite le polder. L'altitude moyenne de la zone est de -4 mètres. Une fois asséché, le polder fut séparé en parcelles rectilignes de 180 mètres sur 900 afin de permettre la culture de ces nouvelles terres, chaque parcelle étant séparée des autres par de fins canaux. Le réseau routier est, lui aussi, rectiligne. Le village de Noomsden a été fondé au centre du polder, autour de l'église, et fait partie entière du polder. En effet, ses maisons carrées à toit pyramidal (stolpboederij), typiques de l'architecture ijndenlandaise des années 1620 à 1670, sont adaptées au lieu : le lieu de vie et les lieux utilitaires (grange, étable, etc.) se trouvent dans le même bâtiment, ce qui permet de gagner de l'espace et donne un cachet unique au lieu, aujourd'hui considéré comme un des plus beaux polders d'IJndenland, qui en compte plus un millier. Le polder de Noomsden est un chef d'œuvre de planification créatrice utilisé par les ijndenlandais pour conquérir et maîtriser leur environnement.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Depuis sa création, les terres du polder de Noomsden sont unies administrativement au sein de la commune de Noomsden. Cela a permis de conserver son caractère unique au fil des siècles et d'entretenir correctement les moulins et les digues. Le plan en damier, la digue continue d'encerclement, les stolpboederij et le réseau routier bordé d'arbres ont été conservés et protégés. Reconnu par le Grand-duché d'IJndenland comme un Monument Histoire National (MNH) en 1981, une modification du polder ne peut plus se faire sans de lourds et exhaustifs contrôles d'intégrité. Ainsi, lorsqu'en 2008 une autoroute fut construite pour relier Vleesecht et Grenzburg en passant par Nieuwkoop, elle fut construite en respectant le trajet rectiligne du Bijderenweg, la route principale historique, et des limitations de vitesse et de largeur de la voie ont été imposées par l'État.


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image Image
Plan du polder de Noomsden / Stolpboederij et sa parcelle

Image Image
Bijderenweg, la route principale, qui traverse le polder du nord au sud / Moulin participant au drainage du trop-plein d'eau vers des réservoirs externes


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 10, 2017 12:43 am 
Hors-ligne
Dirigeant non reconnu
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Déc 27, 2016 5:44 pm
Message(s) : 35
Ville hanséatique d'Ebene


Nom du site : Ville hanséatique d'Ebene

Localisation du site : Provinces-Unies d'Odensie - Province du Gotland - Ebenefreistadt (Ville libre d'Ebene)

Type du site : Historique

Une brève description du site : La ville et ses alentours sont habitées depuis le néolithique d’après les dernières traces archéologiques connues. Lieu de contes et de légendes, la région était peuplée, selon les croyances locales, de sirènes qui trouvaient en cet endroit calme et poésie pour exercer la beauté de leur chant. Chassées par les hommes, elles reviennent, dit-on, chaque soir de juillet s’échouer sur les bords de la Spreewald pour chanter leur espoir de retour vers cet Eden perdu.

Fondée par des marchands odenßois au Xe siècle, à l’embouchure de la Spreewald, sur la colline de l’Elstra, elle prend véritablement son essor au XIIe siècle pour devenir l’un des principaux centres commerciaux de la Ligue hanséatique (association des marchands de Dyotilie du nord) et la capitale du négoce. En étroite collaboration avec les villes d’Hagen et d’Alsinki, elle domine rapidement le commerce dyotilien en raison de sa situation géographique, particulièrement favorable, ouverte sur les principales routes commerciales de l’époque.

L’architecture flamboyante de la ville accompagne ce dynamisme économique et culturel et fait de la ville la "Perle de la Hanse". Ebene est incontestablement un chef d’œuvre de l’art hanséatique. Elle a influencé l’architecture des autres villes marchandes d’Odensie et d’ailleurs. Toutes présentent ce même héritage gothique en brique rouge ou marron, ses maisons avec pignons à échelons, ses entrepôts et ses quais où venaient s’amarrer les Kogge (bateaux utilisés pour le commerce avec les villes et nations voisines).

La ville au cinq clochers, surnommée ainsi en référence au cinq églises luthériennes qui dominent son centre, symboles de la ferveur religieuse des hanséates, est aujourd’hui divisée en trois parties :

  • L’ancienne ville située sur un îlot à l’embouchure de la Spreewald. Il s’agit de l’Ebene historique et médiévale. L’ancienne ville était structurée selon une division socio-économique particulièrement stricte, assez représentative de la mentalité odenßoise : les riches-marchands habitaient à l’ouest, tandis que les petits commerçants habitaient l’est de la ville. Aujourd’hui cette division n’est plus. Le centre historique est majoritairement habité par la grande bourgeoisie odenßoise. Parmi les attractivités touristiques célèbres, on peut citer les Gänge, réseau de petites rues étroites qui communiquent entre les Buden (les ateliers qui se trouvent dans les arrières cours où étaient stockées les marchandises venues du port) et les grandes artères commerciales ;

  • Le port, encore en activité, et ses innombrables entrepôts. Le déclin de la Hanse a considérablement diminué l’importance de son port qui reste malgré tout l’un des plus importants de la région. Par ailleurs, il abrite aujourd’hui une partie de la marine militaire d’Odensie;

  • La ville nouvelle, située à l’intérieur des terres, date du XIXe siècle et symbolise le renouveau économique d'Ebene.

Les Odenßois éprouvent un grand attachement à la ville d’Ebene qui tient une place particulière dans la culture nationale. Pour beaucoup, c’est à Ebene qu’est née la nation odenßoise (sa mentalité, ses coutumes, sa culture). Candidate malheureuse au statut de capitale de l’Odensie (les Constituants avaient finalement choisi Duisburg qui avait à l’époque peu marqué l’histoire de l’Odensie et qui n’était pas une ville membre de la Ligue), Ebene est l’une des principales villes de la Province du Gotland et le lieu de pèlerinage d'un peuple en perpétuelle recherche de son identité.


Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :

La législation fédérale, et la législation locale, ont accordé à la ville d’Ebene, ses monuments et son vieux-port, le statut de "Ville historique – Patrimoine protégé". Programme de protection de l’intégrité visuelle, ce statut règlemente toute construction et modification architecturale dans la vieille ville (des bâtiments jusqu’au pavement des rues et son éclairage). La planification urbaine est donc particulièrement stricte et est coordonnée par un bourgmestre adjoint spécialisé dans la conservation et la mise en valeur du patrimoine ebenois (circuits touristiques, promotion nationale et internationale,…) en collaboration avec les marchands locaux.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image Image Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Avr 16, 2017 3:39 pm 
Hors-ligne
Dirigeant sur papier

Inscription : Lun Mars 06, 2017 7:51 am
Message(s) : 23
Château de Guillaume II


Nom du site : Château de Guillaume II
Localisation du site : Région de la Lorre à l'Ouest de Myrrima, et aux côtés du fleuve de Morlaix
Type du site : Historique

Une brève description du site :
Le château datant du XVIème siècle a été construit pour le monarque Guillaume II d'où vient le nom du château. On peut diviser ce lieu exceptionnel en quelques parties; les jardins extérieurs au château qui entourent le château, la cour et le château et la vieille ville d'à côté.
Après plus d'un siècle de travaux, le monarque pu y habiter avec sa famille et sa cour,en effet il y avait de la place pour loger tout ce beau monde car le château comporte 200 chambres, 50 salles de bains, 35 salons et 10 cuisines mais aussi 50 places pour chevaux. Ce fut à la fin du XIXème siècle que le château connut de graves heures, en effet des rebelles ont provoqué un incendie voulant monter leur désaccord avec la monarchie.
En 1887, le roi de l'époque (Pierre II) mettra en vente ce château au prix de 800 millions de dînes soit aujourd'hui 400 millions de dollars myrrimiens. Heureusement pour le patrimoine de notre belle nation, le château ne fut pas acheté en effet le prix était trop élevé et les travaux après l'incendie était immense.
Aujourd'hui, ce château accueille 500 000 touristes du pays qui arrive en péniche, train, bus, voiture et .... montgolfière (activité touristique permettant de voir le château de haut.


Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
Pour ce site, le gouvernement et plus particulièrement le ministère de la culture et du patrimoine a pris beaucoup de mesures. En effet, la première est plus importante peut-être est la limite de touristes fixés à 2000/jour ce qui a réduit de moitié l'afflux à ce site mais qui a permis à mieux le préserver. En revanche, il y a une exception à cette règle c'est lors de "Les journées nationales de la culture et du patrimoine myrrimien" ce week-end là, la limite est à 3500/jour.
La seconde est la mise en place d'un budget 20% plus élevé pour la culture et le patrimoine, ce qui a permis de refaire certaines pièces intérieures et de restaurer la cour ainsi que les jardins.
Et enfin, la région a mit en place un système de publicité pour les sites culturelles sur beaucoup de panneaux des grandes villes mais aussi poursuit une vaste opération afin de réduire les inégalités culturelles.


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image
Image
Image

_________________
°-°-°-°-°-°

"La République c'est le droit de tout homme, quelle que soit sa croyance à avoir sa part de souveraineté."
"Un patriote est celui qui soutient la République en masse ; quiconque la combat en détail est un traître."

°-°-°-°-°-°


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Juil 06, 2017 11:52 am 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Juin 02, 2017 6:48 pm
Message(s) : 213
Localisation : Derrière toi
Mont St-Erwan


Nom du site : Mont St-Erwan
Localisation du site : Breizhmor, Penn-ar-Bed, Péninsule du Sant
Type du site : Historique

Une brève description du site : Le Mont St-Erwan est un îlot à l'extrémité de la plus petite des deux péninsules du Breizhmor sur lequel est construite une abbaye où résident les membres de l'Ordre des Chevaliers Celtes de St-Erwan. Il s'agit d'un pointement granitique d’environ 960 mètres de circonférence, cet îlot s’élève au-dessus d'une plaine sablonneuse à 92 mètres d’altitude. La construction de l'abbaye modifie cette perception : la hauteur des grèves à l'abbatiale fait 78,60 mètres, celle du sol de l'abbatiale au sommet de la tour fait 34,70 m, la flèche atteint une hauteur de 39,80 m. La statue d'orée de St-Erwan de 4 m de hauteur culmine ainsi à 157,10 mètres. Le Mont St-Erwan partage certaines caractéristiques avec le Hightide's Rock, bien que plus petit, tel que l'inaccessibilité à marrée haute et la vocation religieuse du site.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : L'îlot fait officiellement parti du territoire breizhmorave et est classé monument historique et monument religieux, et rien de plus. Tout le pouvoir sur l'îlot même appartient en fait à l'Ordre des Chevaliers Celtes de St-Erwan, qui s'occupe lui-même de l'entretient du Mont. L'entretient reste malgré tout largement subventionné par l'état.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image
Vue aérienne du Mont St-Erwan à marrée basse

Image
vue du Mont à marrée haute

Image
le cloitre de l'abbaye

Image
L'Archange St-Erwan terrassant le Dragon au dessus du Mont qui porte son nom

Image
L'Archange St-Erwan dans toute sa splendeur au sommet de la flèche de l'abbaye

_________________
Image

"Merde !" Général Pierre Cambronne, au général britannique Charles Colville lors de la bataille de Waterloo.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Août 18, 2017 1:16 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Août 20, 2015 12:22 pm
Message(s) : 1103
Localisation : Donostia, Axberiko, République Fédérale du Txile (Dorimarie)
Il Palazzo reale di Taggiorna


Nom du site : Il Palazzo reale di Taggiorna [le Palais royal de Taggiorna]
Localisation du site : Royaume des Deux-Lucagnes, Lucagne péninsulaire, Campanitie, ville de Taggiorna
Type du site : Site historique

Une brève description du site : La construction ayant débuté en 1752 par les rois de Napoli et ayant été finie par le roi lucanien Alberto Ier en 1801, l'endroit est un chef d'oeuvre italique. Composé d'une grande bâtisse entourée d'un gigantesque parc de plusieurs hectares, l'architecte qui l'a construit, Valioteni, s'est largement inspiré de ce qui avait déjà été fait notamment dans les monarchies germaniques. Le Palazzo est somptueux, avec cinq étages, mille deux cents pièces incluant vingt-quatre appartements royaux ou ducaux, un théâtre et une grande bibliothèque. Le bâtiment lui-même mesure 247 mètres sur 184, et a quelques 235 000 m² de superficie en incluant tous les étages à la fois, ce qui en fait théoriquement le plus large palais du monde (aux XVIIIème et XIXème siècles en tout cas). Le lieu a été longtemps le siège des gouvernements lucaniens jusqu'en 1843, puis il est devenu le siège de la Forza di Aria Lucaniana (FAL) jusqu'à sa réhabilitation en tant que demeure royale et site historique national.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Le site a été placé comme patrimoine historique, et bien qu'une des ailes du Palazzo soit réservée à la famille royale, tout le reste fait partie d'un important musée qui met en avant le lieu de façon régulière : expositions d'oeuvres contemporaines au Palazzo, bals avec costumes d'époque... Le tourisme génère assez d'argent pour maintenir le lieu en bon état, et le reste est financé par les caisses de l'Etat. Le lieu a reçu en 1987 la certification de "Sito Storico Nazionale" [Site Historique National].


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
[+] Entrée
Image - La facade du bâtiment depuis l'entrée

[+] Salle du trône
Image
- La salle du trône

[+] Jardins
Image - Vue du palais depuis l'extrémité nord des jardins

[+] Vue aérienne
Image - Vue aérienne du palais dans son ensemble

_________________
Image
République Fédérale du Txile | Image | Txileko Errepublika Federala

« Je vous propose ni salaire, ni quarts, ni nourriture. Je vous offre seulement la faim, la soif, marches forcées, batailles et mort. Que celui qui aime son pays avec son cœur et non pas seulement avec ses lèvres, suivez-moi. » Giuseppe GARIBALDI
« Tous les princes ont vaincu les armes à la main ou ont péri étant désarmés. » Nicolas MACHIAVEL
« Plutôt mourir vite et debout que de se consumer lentement et à genoux. » Ernesto GUEVARA
Discord : Djinndigo#4879


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO