SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Ven Nov 24, 2017 7:05 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Ven Déc 09, 2016 5:46 pm 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


Dans l'avion les menant jusqu'à Narvarion, où ils rencontreront le Roi Alwin XV Patte-de-foudre, les membres de la délégation ijndenlandaise sont détendus. Le trajet n'est pas très long et la rencontre n'a pas de raison de mal se dérouler. Le Grand-duc, Willem IV, lit une brochure d'information sur le Vonalya publiée par une agence de tourisme ijndenlandaise. Un cocktail dans la main, il sourit largement. Après s'être rendu à Forluno pour rencontrer le représentant de la Ligue Amarantine, voilà qu'on lui demande encore d'aller visiter un pays étranger et de discuter avec ses instances aristocratiques et exécutives. Lui qui est généralement réservé lors des dîners mondains avec les Ducs ijndenlandais se plaît à rencontrer les monarques étrangers. Et, qui plus est, le nouveau Président du Conseil, Wendelin van Buiren, lui a demandé que la rencontre se passe bien, pour faire du Vonalya un partenaire privilégié en Dytolie, autant que l'Amarantie. Le Vonalya et l'IJndenland ne semblent pas au premier abord avoir beaucoup de points communs, mais Willem est confiant quant aux chances de bonne entente. Le Vonalya semble être ouvert à la coopération avec les autres pays, et la vente du port de Daldestad à la Fraternité de la Mer du Vonalya est un maillon sur lequel pourront s'appuyer les relations. Autour de lui, quelques membres de sa délégation s'affairent, l'un pour gérer la remise du cadeau, l'autre pour installer une communication permanente avec l'IJndenland. Car si le Grand-duc est détendu, ceux s'assurant de sa sécurité, eux, sont sur le qui-vive. Une dépense inutile d'énergie, selon Willem, surtout dans un pays qui aime les aristocrates et qui est aussi calme que le Vonalya.

Dans l'avion se trouvent également M. Roeland Wauters, Vice-ministre des Affaires Étrangères, et Mme Diana Dreyer, Ministre de la Mer et de l'Outre-mer. Le premier, jeune et très peu expérimenté, a profité d'avoir de bons contacts amicaux avec le frère de M. van Buiren pour se voir attribuer une place de Vice-ministre. Aldert Meeuwes, le Ministre des Affaires Étrangères, étant en cours de négociations avec la Fédération des Îles-Unies, c'est son vice-ministre qui le remplace. Mais c'est la première rencontre diplomatique à laquelle assiste le trentenaire, et il a du mal à en subir positivement le stress. Mme Dreyer, elle, n'est pas très habituée à sortir du pays pour rencontrer des partenaires étrangers, mais elle a l'expérience pour elle, et a donc été conviée au sein de la délégation pour qu'elle puisse contrebalancer son collègue des affaires étrangères. De plus, ses bons contacts avec M. Tjeerd van Nifterijk, le maire de Daldestad, dont elle est originaire, fut bien utile pour convier celui-ci à faire partie de la délégation. Il s'est endormi dans un coin de l'avion après avoir pris des somnifères, relativement peu confiant à l'idée de prendre l'avion pour se rendre au Vonalya. Tjeerd van Nifterijk, enregistré au VAP, le parti travailliste, principale force d'opposition, n'était en effet pas très enclin à faire partie d'une délégation constituée du Grand-duc et de membres du gouvernement auquel il s'oppose continuellement. Mais après avoir été invité par Mme Dreyer et pour éviter que l'on décide à sa place, il s'était finalement décidé à participer. En plus de ces deux ministres, du maire et du Grand-duc, il y avait une trentaine d'assistants, de journalistes et d'agents de sécurité.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 10, 2016 2:29 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya.


25 octobre 2031, aéroport de Narvarion.


La rencontre avec l'IJndenland avait été longue à se voir confirmer par les services de ce voisin méridional : sans doute, en définitive, l'absence de gouvernement était-elle bel et bien un frein à la diplomatie, plus qu'elle ne pouvait l'être au commerce, par exemple, du moins chez eux, quoique Patte-De-Foudre ne saisisse pas bien en quoi un monarque méridional avait absolument besoin dudit gouvernement pour mener ses affaires. Quoiqu'il en soit, un gouvernement avait finalement été mis en place par le Grand-Duc, et une rencontre avait pu être programmée, à la satisfaction du monarque comme, sans doute, des autres acteurs engagés au Vonalya. Après tout, il était toujours plus intéressant, quand on parlait d'investissements comme ceux consentit pour le port de Daldehaven, il était toujours rassurant de savoir que la concorde régnait au niveau étatique et que l'ensemble desdits investissements ne pouvait pas être balayés simplement d'un revers de la main pour cause de brouille au niveau internationale.

Ce n'était pas le premier soucis d'Alwin le Quinzième, ceci dit, avant tout satisfait de pouvoir consolider la paix régionale qu'il voulait forger pour son pays en s'alliant un nouveau voisin tout proche. Comme la presse l'avait fait remarqué lors de l'acquisition de Daldehaven, il y avait moins de distance entre l'île la plus méridionale du Vonalya et l'île la plus septentrionale de l'IJndenland qu'entre les îles vonalyannes et le Vonalya continental, par exemple, ce qui en faisait un acteur particulièrement proche et important, avec qui de vieilles racines historiques imposaient, de l'avis du roi, un dialogue bien plus important que les questions commerciales. Mais bien sûr, d'un autre côté, et s'il n'avait pas lui-même l'âme d'un marchand, il n'allait certainement pas non plus cracher sur l'or que pourrait lui rapporter un partenariat fructueux au niveau commercial avec ce voisin du sud, que du contraire. Après tout, plus d'or était toujours une bénédiction des Dieux, surtout quand on avait un pays à gouverner !

Le souverain attendait donc à l'aéroport de Narvarion, en compagnie d'une délégation officielle dont le principal personnage était la Ministre de la Diplomatie, Ingrid Parle-d'Or, qui se chargerait entre autres choses de la traduction. Un autre acteur majeur de la discussion serait le Maître délégué par la Fraternité de la Mer, mais il interviendrait plus tard, directement au château. De fait, le monarque ne voulait pas éterniser la bienvenue qu'il offrirait directement à ses hôtes. Pour contenter la petite foule qui, comme toujours, était venue admirer le souverain étranger et souhaiter la bienvenue, drapeaux en main – à se demander qui fabriquait à chaque fois et aussi vite les drapeaux des invités qui voisinaient ceux du Vonalya ! – et pour respecter la tradition, elle se faisait en effet en plein air « sur le sol libre de la sainte île de Vonaborg », ce qui était bel et bon... mais n'empêchait pas qu'on était déjà en octobre, et que particulièrement pour des « sudiens » – ce qui dans le cas présent pouvait désigner toute personne établie sous le cercle polaire – il faisait bien froid.

Ce n'en fut pas moins avec le sourire que le Roi du Vonalya, qui portait la couronne traditionnelle du Vonalya, incrustée d'or, et une riche tenue agrémentée d'une cape en peau d'ours polaire, fermé par une fibule ornée d'un renard en ambre, vit la délégation sortir de l'aéroport, s'avançant d'un large pas jusqu'au Grand-Duc, qu'il s'était fait montré au part avant en photo.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Sois le bienvenu sur mes terres, Grand-Duc Willem IV d'IJndenland ! C'est un plaisir de te rencontrer enfin, de pouvoir enfin poser avec toi les bases sur lesquels, je l'espère, nous pourrons ensemble bâtir une paix et une amitié durable entre nos nations ! J'espère que tu as fais bon voyage, et que le froid n'est pas trop rude ! Ne t'en fais pas, notre voiture et mon palais seront plus chaud que cela, tu ne devrais donc pas mourir congelé avant la fin du voyage ! »

Ingrid Parle-d'Or s'était avancée avec son roi, accusant seulement un léger retard – elle avait l'habitude du personnage, après tout – et traduisit ses paroles avec un léger sourire indulgent sur la fin, avant de se présenter et de saluer. Elle parlait le néerlandais avec seulement un léger accent, elle qui devait son poste, entre autres, à sa vaste connaissance des langues des voisins directs du Vonalya, et traduirait pendant toute la rencontre, sauf si le Grand-Duc révélait une connaissance du vonalyan de son côté, bien entendu.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 14, 2016 5:50 pm 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


Submergé par l'enthousiasme du Roi vonalyan, Willem semble un brin décontenancé, puis se reprend. Sacré personnage. Lorsqu'Alwin a fini de parler, Willem tourne la tête vers Ingrid Parle-d'Or, la saluant sobrement avant d'écouter sa traduction.

S.A.R. Willem IV, Gand-duc d'IJndenland : Avant tout, j'aimerais dire que votre néerlandais n'est pas mauvais, loin de là. Un léger accent un peu trop nordique, mais je suppose qu'on ne peut pas y faire grand chose. Un rire, puis, se tournant vers le Roi : Alwin XV Patte-De-Foudre du Vonalya, c'est un honneur et un plaisir d'enfin fouler tes terres. Je te suis reconnaissant d'accueillir cette délégation ijndenlandaise.

Il tourne rapidement la tête vers les trois autres membres de sa délégation, qui sont en train de s'avancer lentement pour saluer leurs hôtes. Le Vice-ministre des Affaires Étrangères, Roeland Wauters, semble grelotter, ce qui accentue le caractère enfantin de son apparence.

S.A.R. Willem IV, Grand-duc d'IJndenland : L'IJndenland a beau se trouver au nord du continent, le froid n'est en rien aussi puissant qu'ici. C'est à la fois vivifiant et bien trop rude pour certains de mes camarades, apparemment. Vous devriez venir en IJndenland, sur une de nos îles tropicales, cela vous dépayserait ! Un rire, de nouveau, puis Willem présente les membres de sa délégation.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 23, 2016 1:40 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya.


Pour le coup, Patte-De-Foudre ne remarqua guère que son invité avait été décontenancé, mais fut au contraire agréablement surpris par son aisance et son aplomb, ne manquant pas de répondre avec le sourire et un certain enthousiasme, cependant que la ministre continuait toujours de traduire, s'efforçant de réduire au maximum les latences.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Ahah, je ne doute pas que cela changerait d'ici ! En effet, bien froide est Narvarion, la fille des glaces aux froides tours, et ne t'en fais pas, je n'avais pas l'intention de maintenir abusivement cette délégation dans le froid ! Avançons à la voiture, je ne doute pas que la température y sera déjà meilleure ! Je m'en voudrais si un de mes invités venait à attraper quelque mal d'avoir trop parlé ! »

Et toute la petite troupe d'avancer jusqu'aux voitures qui les attendaient effectivement, des « voitures » encore tirées par des chevaux, sur lesquels étaient posés une chaude couverture. Il fut proposé au Grand-Duc de monter dans la première avec un de ses compagnons en compagnie du Roi et de la Ministre cependant que les autres pourraient faire le voyage avec d'autres dignitaires vonalyans dans la seconde voiture. Une fois tout le monde installé et le voyage commencé, le monarque nordique repris.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Bien, voilà qui est mieux, je pense ! J'espère que vous avez fait bon voyage, et que nos discussions seront fructueuses ! Peut-être pourrais-tu, Grand-Duc Willem, me présenter ton pays en quelques mots pendant que nous avançons ? Si cela t’agrée, bien sûr ! »

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Déc 27, 2016 4:10 pm 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


[justify]Si le Grand-duc ne s'impressionne que peu de découvrir que les voitures annoncées ne sont pas motorisées, le maire de Daldestad et le représentant du Ministère des Affaires Etrangères marquent une pause, cherchant du regard un indice pour décider que ce n'est qu'une boutade et qu'une berline va arriver. Finalement, ils montent dans la seconde voiture, frigorifiés, mais assez curieux de voir que de tels objets roulent réellement.

S.A.R. Willem IV, Gand-duc d'IJndenland : L'IJndenland, de son nom complet la Communauté des Etats de Droit du Grand-duché d'IJndenland -- un nom pompeux pour dire que le pays est basé sur les idéaux de justice et de conservatisme --, est un ancien pays. Historiquement, nous étions auparavant unis avec la Fritzie, au sud. Mais leur folie anarchiste ayant entraîné la destitution de leurs aristocrates, la partie nord du pays est devenue un lieu de stabilité vers lequel beaucoup ont fui. Cela se passa à la fin du XIXe siècle. Depuis, nous n'avons aucun contact avec nos voisins du sud, qui sont encore bien trop éloignés idéologiquement pour nous, même si nous partageons une même culture néerlandaise et les mêmes valeurs -- quoiqu'à des degrés différents -- de libéralisme économique.

Aujourd'hui, l'IJndenland est une association de neuf Duchés dont les Ducs élisent parmi eux un Grand-duc -- moi, en l'occurrence --, qui aura pour mission d'assurer la sauvegarde de l'Etat de Droit jusqu'à sa mort. Je dispose légalement du pouvoir exécutif dans le pays, mais je suis également obligé de le déléguer entièrement à un Président du Conseil, que je choisis et qui est accepté ou non par les représentants élus du peuple. Car l'IJndenland est une démocratie parlementaire, et c'est donc un Parlement bicaméral qui détient le pouvoir législatif et contrôle le pouvoir exécutif. La première chambre, haute, est celle des Ducs, constituée des neuf Ducs ou un membre de leur famille ; la seconde, basse, est constituée de 200 députés élus par tous les citoyens. La justice est indépendante, et nous mettons un point d'honneur à respecter son autonomie. Un des principes fondateurs de la liberté ijndenlandaise est que chacun doit pouvoir être jugé selon le droit, et non selon les hommes. Nous avons pour ambition d'accueillir un maximum d'entreprises d'arbitrage et d'être reconnus dans le conseil aux entreprises, aux Etats et aux particuliers. De plus, de très bonnes formations et cursus universitaires dans les différentes branches du droit sont proposées dans les universités ijndenlandaises, et nous souhaitons faire connaître cela au monde entier afin d'accueillir des étudiants d'un peu partout. Politiquement, le pays est au mieux de sa stabilité : un Président du Conseil a été nommé pour quatre ans en septembre dernier, et la Chambre des Représentants a été renouvelée en janvier. Et comme je ne suis pas mourant, aucun changement ne devrait advenir avant 2034.

Le territoire ijndenlandais n'est pas contigu. Ayant une histoire de grandes compagnies commerciales installant des comptoirs dans le monde entier, l'IJndenland dispose encore de quelques territoire d'outre-mer. Ainsi, au-delà de l'archipel de Noordzeeland -- où se trouve Daldestad et qui est le bout de territoire le plus proche du Vonalya --, nous possédons deux îles dans le détroit de Penacova -- Veenland et Zuidland --, et l'archipel d'Eden, qui a été loué aux Etats de New Haven & Eden en 1933. Veenland et Zuidland disposent d'un Duc, tandis qu'Eden est considéré comme possession ijndenlandaise sans que l'IJndenland n'ait un quelconque pouvoir sur ce qui s'y déroule. Le contrat de location de l'archipel arrivera à son terme en 1932, et j'espère que nous trouverons une solution d'avenir efficace en coopération avec New Haven.

Que reste-t-il... ah ! Au niveau sociologique, les ijndenlandais sont très largement néerlandais, les immigrés sont relativement rares : les vagues d'accueil d'étrangers sont à présent loin dans l'histoire, et les générations suivantes se sont bien intégrées, si bien qu'aujourd'hui les étrangers sont peu nombreux en IJndenland. La population est majoritairement catholique, avec tout de même un nombre raisonnable de Juifs, surtout dans les îles et dans la capitale. Les autres religions sont présentes, mais de manière infime. L'Etat est officiellement laïc, mais je suis moi-même catholique, à l'instar de la quasi-totalité de mes prédécesseurs Grand-ducs.

Culturellement enfin, les ijndenlandais sont très attachés à l'eau. 20% du territoire métropolitain est sous le niveau de la mer, dont les quatre plus grandes villes. Le territoire ijndenlandais est en constante lutte contre les éléments pour survivre. La majorité du pays -- excepté à l'est, où ils ont des montagnes, mais bon -- est donc une vaste plaine aux routes droites et parsemée de bosquets, de canaux et de réservoirs d'eau artificiels. Quelques grands lacs habillent également le paysage. C'est donc sans surprise que les ijndenlandais ont dans l'histoire été à l'origine de certaines avancées majeures en termes d'ingénierie navale et aéronautique. Aujourd'hui encore, nos entreprises de construction navale sont renommées, à l'instar de Maessen Shipyards, fondé en 1946, qui possède, gère et opère le port de Daro-di-Suresisca, le dernier port moderne montalvéen, et emploie une dizaine de milliers de personnes en IJndenland.

Oh, j'ai peu-être parlé un peu longtemps. Pardonne-moi. As-tu des questions ?[/quote]


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 28, 2016 9:48 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya.


Le monarque vonalyan écouta avec attention la longue réponse de son interlocuteur, qui venait confirmer et compléter la connaissance préalable qu'il avait du pays que celui-ci dirigeait. L'IJndenland, en effet, ne lui était pas véritablement inconnue, mais il était avant tout curieux de l'entendre décrite par son souverain, et ne fut pas déçu par l'exercice. Une fois que sa Ministre eut fini de traduire l'ensemble des propos en question, il répondit avec un certain enthousiasme.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Il n'y a pas de mal, que du contraire ! Il est toujours plaisant d'entendre parler un homme qui a une véritable passion de son pays ! L'IJndenland vit à travers tes mots, et tu donnes assurément envie de le découvrir ! Je te remercie de t'être prêté à l'exercice en tous cas, ce fut des plus intéressant ! Même si ta nation ne m'étais pas tout à fait inconnue, j'en ai assurément maintenant une idée plus vivante !

Votre système politique paraît bien complexe vu du Vonalya, où une telle délégation des pouvoirs à un parlement n'existe pas, remplacé en quelque sorte par le contre-pouvoir très actif – hélas ! – formé par la haute noblesse. Je dois t'avouer que la démocratie m'a toujours paru un modèle bien compliqué et bien peu efficace, mais le modèle de ton pays permet du moins que tu sois là pour donner une impulsion cohérente et positive en choisissant la personne à qui tu déléguera ce fameux pouvoir exécutif !

Au niveau de la tête de l'état, nous sommes aussi une monarchie élective, mais, aujourd'hui, au sein d'une seule et même famille royale... il est d'ailleurs assez amusant de se dire que le Vonalya a en fait évolué à partir d'un modèle proche de celui qui a actuellement cours en IJndenland : d'une assemblée de hauts nobles élisant un roi en son sein, mes ancêtres sont parvenu à la faire passer à une même assemblée de hauts nobles élisant un roi en une seule et unique famille, mais non sans concéder en échange certains pouvoirs à l'assemblée en question... d'où la situation actuelle !

Mais je digresse, excuse-moi ! Si tu me permet une autre question, quel est ton point de vue, et celui de ton pays, sur la scène simpomondiale, géopolitiquement et économiquement ? Avez-vous des alliés, des ennemis ? C'est toujours quelque chose de précieux à savoir avant de se lancer dans une discussion diplomatique proprement dites ! »

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 02, 2017 10:45 pm 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


S.A.R. Willem IV, Gand-duc d'IJndenland : Je suis heureux d'avoir pu transmettre ma passion pour l'IJndenland. Je serai heureux de t'accueillir à Groenekerkedam, un jour, pour te faire découvrir mon pays. Ma porte t'est ouverte à tout moment.

La démocratie à outrage, où le peuple élit l'homme le plus puissant, est en effet bien dangereuse. Le risque d'avoir des hommes corrompus et de les voir changer de politique sans cesse est bien trop grand. Je suis personnellement convaincu qu'à la fin, le peuple a toujours raison des oppresseurs. Il est donc bien plus intéressant de guider le peuple et de le faire entendre à travers les représentants d'un système stable, par exemple une Noblesse ou un Grand-duc élu par celle-ci, plutôt que de le laisser se gérer lui-même. Le peuple est trop vaste, trop manipulable.

Eh bien, l'IJndenland n'a pas vraiment d'ennemis jusqu'ici. Le pays est ouvert à tous, considérant que tous les peuples du monde sont aptes à coopérer avec le peuple ijndenlandais. Quant aux alliés, nous nous sommes beaucoup rapprochés, dernièrement, des Îles-Unies et de l'Amarantie, avec qui nous souhaitons développer une véritable amitié entre nos peuples. L'Odensie et le Skogurjördin font partie des pays avec qui nous gagnerions à nous rapprocher, selon moi, tandis que je suis personnellement bien frileux à l'idée de nous associer avec la Britonnie, dont la colonie alekane célèbre la ségrégation raciale organisée. Avec ce pays, je n'imagine guère plus qu'une coopération économique, et encore, à reculons.

Mais avant d'aborder plus avant la discussion diplomatique, pourrais-tu me présenter le Royaume du Vonalya ? J'avoue connaître bien peu tes contrées et leur fonctionnement.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 7:01 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya.


Patte-De-Foudre ne pu que hocher la tête à la sanction du Grand-Duc sur la démocratie débridée et ses dérives, avant d'écouter avec attention sa présentation de la vision internationale de celui-ci. Il hocha la tête à sa question, et ne tarda guère à répondre.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Je ne peux que saluer cette position diplomatique ouverte et réfléchie. J'avoue que même si des partenariats ont été conclus avec la Britonnie, je vois aussi ceux-ci essentiellement comme économiques, et culturels pour la partie polaire du Commonwealth. Je pense qu'on ne peut qu'espérer que l'agitation ambiante venue de l'Aleka ne contaminera pas trop la métropole, même si de ce que j'ai vu certains candidats à leurs prochaines élections semblent aussi en tenir une bonne couche – ce qui montre bien les problèmes de l'électoralisme débridé, d'ailleurs.

Quant au Vonalya, hé bien ! Je t'ai déjà dis un mot de notre monarchie semi-élective, mais il y a bien entendu de nombreuses autres choses à dire sur notre pays. Le Vonalya est un vieux pays du grand nord, le cœur et la première impulsion de ce que l'on a appelé le monde viking, d'où sont partis jadis bien des navigateurs, comme ceux par exemple qui colonisèrent le Skogurjördin. C'est devant l'avancée de la chrétienté que finalement le vaste mais assez lâche état dont le Vonalya était le centre a peu à peu reculer, pour finalement se concentrer sur les îles du nord, d'où il rayonna en une seconde expansion jusqu'au continent polaire, pour prendre la forme qu'il garde toujours aujourd'hui.

Autant par tradition que par nécessité, nous sommes un peuple de marin et de commerçant. Si nous avons laissé de côté guerrier de nos ancêtres vikings, nous avons toujours en nous l'amour de la navigation et du commerce ! Si notre peuple n'a jamais vraiment été du genre à établir des colonies, du moins pas après l'époque des grandes colonies de peuplement des âges héroïques, comme celles qui peuplèrent les côtes septentrionales du continent, nous avons jadis compté des comptoirs commerciaux un peu partout dans le monde, jusqu'aux côtes lointaines du Kaiyuan, par exemple, et aujourd'hui nous travaillons à rebâtir ce vaste réseau de relations commerciales, en le rendant plus beau et éclatant encore que jadis !

Les vonalyans sont un peuple attaché à leur passé, à leur culture. Notre nation porte de nombreux artistes, des artisans, des historiens, des linguistes, des savants, bref, nombre de personnes qui ont fait de la recherche du savoir, de la beauté et de la culture leur quête quotidienne. Je dois dire que mes sujets sont d'ailleurs très fiers de cette culture, mais heureusement toujours capables de s'intéresser aux cultures du reste du monde, avec un goût particulier pour les cultures proches, même si nous sommes aussi curieux du reste du monde, bien sûr !

Sur le plan religieux, la majorité des vonalyans se réunissent dans le Vonatur, qui est l'héritage religieux venus de nos ancêtres, mais aujourd'hui le temps des guerres religieuses est passé. Il y a plusieurs minorités religieuses au Vonalya, essentiellement des déclinaisons de la religion chrétienne ou de l'animisme ancien des peuples du grand nord, mais cela a cessé depuis longtemps d'être un motif de combat. Nous avons bien encore quelques excités parfois, mais heureusement ils sont aussi rares que minoritaires ! Nous ne sommes pas de ceux qui essayons d'imposer notre foi au monde : tant qu'on respecte la notre, nous sommes satisfaits.

Bien, je pense avoir fais le tour... à moins que tu n'ai d'autres questions ? »

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 12:42 am 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


Willem est visiblement très intéressé par ce que dit le monarque vonalyan, hochant souvent la tête en écoutant la traduction.

S.A.R. Willem IV, Gand-duc d'IJndenland : Eh bien, je te remercie pour cette efficace présentation. Le Vonalya est décidément un pays très intéressant, unique par bien des aspects. Je suis ravi de pouvoir profiter de l'achat de Daldehaven par la Guilde de la Mer pour découvrir ton pays et ouvrir une coopération entre nos États.

Eh bien, j'ai une question : pour te retourner la tienne, et car cela m'intéresse, le Vonalya a-t-il des amis et des ennemis sur la scène internationale ? Comment analyses-tu la géopolitique actuelle ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 10:27 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya..


Le monarque fut heureux de voir qu'il avait su intéressé son interlocuteur en lui parlant de son pays – chose qu'il adorait faire, soit dit en passant, même si un bon verre l'aidait d'ordinaire dans cet exercice. Ce fut donc avec le sourire qu'il poursuivit pour répondre à sa question.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Je serai ravis de t'éclairer, bien sûr. De lui-même, le Vonalya ne se considère comme l'ennemi de personne. Certains nous blâment pour cet état de fait, mais en toute franchise, tant que nous sommes respectés dans nos frontières et nos racines, tant qu'on n'essaye ni de nous conquérir ni de nous convertir, bref, tant qu'on ne s'en prend pas à nous, nous ne sommes pas du genre à tirer la première balle d'une guerre. Bien entendu, si nous devons nous défendre, nous ou nos idées, c'est une autre question !

Pour l'heure toutefois, le Vonalya n'a pas d'ennemis. Nous avons une série d'alliés, dont le plus proche est sans doute le Skogurjördin, avec qui nous partageons bien des choses, mais nous avons aussi d'autres amis sûrs dans notre voisinage, en dépit parfois de nos divergences sur certains points, comme le Thorval. J'espère d'ailleurs que le Grand-Duché pourra devenir un partenaire de valeur supplémentaire, cela va de soit.

Notre diplomatie en fait peut se voir comme articulée sur deux axes : d'un côté, nous avons à cœur d'entretenir de bonnes relations avec nos voisins, tout simplement pour tenter de consolider la paix régionale et en tous cas la paix au Vonalya, ainsi bien sûr que pour des raisons culturelles et économiques. D'un autre côté, nous avons aussi une impulsion qui nous pousse vers des pays plus lointain, dans le but de reconstruire notre réseau diplomatique et commercial. Ces deux axes guident l'essentiel de nos démarches.

Géopolitiquement, je m'avoue un peu inquiété par la tendance à monter sur leurs grands chevaux de pays comme la Britonnie et l'Arsois. Je n'espère qu'une chose, que leurs querelles ne dégénéreront pas en une nouvelle guerre inutile qui impliquerait mes gens. Plus largement, d'autres axes de tensions sont préoccupants, mais celui-ci est le plus proche. J'espère toutefois, pour celui-là comme pour les autres, que le dialogue pourra prévaloir. Dans tous les cas, le Vonalya tendra à la neutralité, sauf si nous ou nos intérêts sont mis en danger, bien entendu.

Ais-je répondu à ta question ? Et, tant que nous y sommes, en as-tu encore d'autres, avant que nous n'arrivions à destination ? »

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 09, 2017 12:21 pm 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


Willem regarde par la fenêtre, se demandant subitement si la voiture a tourné en rond le temps que les premières discussions s'achèvent. Il revient ensuite à son interlocuteur.

S.A.R. Willem IV, Gand-duc d'IJndenland : Je suis heureux de voir que nous partageons cette vision de la géopolitique. Je considère la neutralité comme la meilleure solution diplomatique pour tout peuple, la meilleure pour assurer la sécurité de ses gens.

Eh bien, je n'ai plus de questions, et tu as parfaitement répondu à celles que j'avais, nous pouvons donc passer au coeur du sujet de cette rencontre.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 11, 2017 11:49 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya..


La voiture ne faisait nullement une boucle, simplement Patte-De-Foudre savait quel temps était nécessaire pour aller du port à son propre palais : il savait que si le Grand-Duc avait encore une question, ils avaient tout juste le temps d'en parler avant d'arriver à destination.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Ce sera une bonne chose bien sûr, mais comme je l'évoquais nous sommes presque arrivés. Je te propose de profiter de la vue sur la cité et sur la mer, et de commencer les discussions « sérieuses » une fois installés. »

Et en effet, après avoir gravit la route menant jusqu'à destination, qui laissait voir la vue sur la capitale nordique et sur la mer en partie prise dans les glaces, laissant les occupant descendre pour découvrir le palais de Narvarion. Il se dressait au-dessus de la mer glaciale, sur un promontoire rocheux qui le plaçant un peu à l'écart et au-dessus de la ville elle-même. C'était une construction puissante, une forteresse du grand nord, mais pourtant elle n'était pas dépourvue de beauté, à sa façon, avec ses hautes tours s'élevant de ses puissants murs pour partir à l'assaut du ciel glacé, couverte de glace et de neige en cet instant. De toute façon, vu le froid, Alwin Patte-De-Foudre ne s'attarda guère et, dès que les autres carrosses furent arrivés et le groupe reconstitué, mena ses invités à l'intérieur, passant par la grande porte devant laquelle attendait une haie d'honneur pour arriver dans le hall, vaste, magnifiquement décoré et surtout bien chauffé par de vastes brasiers. Après un court arrêt, et quelques mots échangés, le roi mena ensuite ses invités jusqu'à la salle de discussion.

Celle-ci était une pièce du premier étage, où on avait dressé une table de bois sombre, à laquelle attendait un homme qui avait tous les abords d'un rude travailleur, avec le teint buriné d'un marin au long cours, une barbe poivre et sel et des habits simples mais de bonnes qualités. Il s'agissait de Maître Sigfried Fend-les-Vagues, de la Guilde des Marins, représentant de la Fraternité de la Mer, comme la Ministre de la Diplomatie le présenta rapidement. Une vaste cheminée offrait sur un des murs ses flammes qui réchauffaient la pièce et rendaient la température agréable, surmontée d'un saisissant tableau représentant une mer déchaînée soudain figée par le froid. Une carte du Vonalya richement illustrée ornait un le mur d'en face, cependant que le dernier était occupé par une vaste fenêtre donnant sur la ville de Narvarion. Une fois que tout le monde fut installé, le monarque repris.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Hé bien, nous voici plus chaudement installés ! Maître Fend-les-Vagues est présent pour représenter la Fraternité dans les questions qui la concerneront, le reste du temps il restera en observateur... et justement, nous avons d'abord à traiter les affaires d'état, si je puis dire ! Grand-Duc Willem, je te propose de commencer par les éléments de base, la paix, la reconnaissance mutuelle, et ainsi de suite. Je ne pense pas que cela nécessite beaucoup de débats, sauf bien sûr si tu veux soulever un point particulier, cela va de soit ! »

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 23, 2017 12:59 am 
Hors-ligne
Admin, Inscriptions, Tech. civiles
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 28, 2011 9:04 pm
Message(s) : 3255
Localisation : IJndenland (Dytolie 112, 144, 49, 50)
Image


En entrant dans la pièce, Willem se dirige, tout sourire, vers le représentant de la Fraternité de la Mer, lui tendant la main en le saluant d'un "Hallo" qu'il espère intelligible en vonalyan. Tout en écoutant les propos de son hôte et leur traduction, il observe ensuite attentivement, curieux, la pièce et ses décorations, s'attardant un instant sur le tableau puis sur la vue de Narvarion, qu'il annonce trouver sublime, puis il fait venir son assistant personnel, à qui il chuchote un instant, avant que celui-ci disparaisse pressement. Il s'asseoit finalement à la table, en face de ses hôtes vonalyans, avec à ses côtés M. Tjeerd van Nifterijk, maire assez discret de Daldestad, et Mme Diana Dreyer, Ministre de la Mer et de l'Outre-mer. Le Vice-ministre des Affaires Étrangères, lui, a été dispensé d'assister aux discussions du jour.

S.A.R. Willem IV, Gand-duc d'IJndenland : Une fois encore, je te remercie, Roi Alwin Patte-de-Foudre, de nous accueillir dans si bel endroit. Je dois déjà l'avoir dit deux ou trois fois, mais je le redis. Avant que nous commencions, j'ai... Son assistant revient, chargé d'un grand panneau voilé. Ah, le voilà. J'aimerais, au nom du peuple ijndenlandais, t'offrir ce tableau. Le tableau est large (97,8x137,8 cm) et richement encadré d'or. Il a été peint par Aelbrecht van Kuip, un de nos plus illustres artistes, en 1642, et représente une vue du port de Daldestad. La ville était alors plutôt jeune, et était bien moins développée que de nos jours. La ville et son port ont crû depuis, et j'espère qu'avec l'aide du Vonalya par le biais de son port, Daldestad croîtra plus encore dans les années à venir. Oh, c'est l'œuvre originale, bien entendu. J'espère que tu trouveras une petite place dans ton palais pour l'accrocher.

Bien, que disions-nous, du coup ? Un traité d'échange d'ambassades, de reconnaissance mutuelle, d'amitié et de non-ingérence, c'est cela ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 23, 2017 8:48 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4009
Localisation : Royaume de Maok, F8
Image

Sa Majesté Alwin XV Patte-De-Foudre, Roi du Vonalya..


Si Sigfried Fend-les-Vagues profita de la main tendue par le souverain étranger pour la lui serrer franchement – les Maîtres-Marins étaient connus pour leur peu de manière, et le tonitruant Patte-De-Foudre lui avait plus tôt simplement rendu une poignée de main virile dont la force justifiait à elle seule son surnom – Alwin lui-même fut surpris par le présent soudainement proposé par son interlocuteur, mais d'une surprise positive, puisqu'elle amena un grand sourire sur son visage. Il contempla un moment le tableau, puis fit un signe à des serviteurs qui l'emportèrent. C'était tout à fait le genre de toile dans le goût du monarque et de fait dans le goût vonalyan en général.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « C'est là un magnifique présent, mon cher, et je suis sûr que Maître Fend-les-Vagues sera d'accord avec moi pour dire que nous serons heureux de contribuer à la prospérité de cette belle cité ! Je pensais, puisque je n'avais pas voulu l'opérer dehors de peur de te faire attraper froid, procéder aux échanges de cadeau à la fin de notre rencontre, mais puisque tu viens de m'offrir le tient, je ne résiste pas au plaisir d'avancer quelque peu la remise du mien également, avant de poursuivre notre discussion ! »

Sur un geste du monarque – et une discrète grimace de la Ministre de la Diplomatie, mais comme de coutume Patte-De-Foudre n'en faisait qu'à sa tête – deux serviteurs parurent bientôt, portant un magnifique manteau de fourrure blanche, brodé sur le col de fins fils d'or et fermé par une fibule également en or ouvragée en forme de vaisseau.

Alwin XV Patte-De-Foudre : « Mon présent est sans doute moins poétique, mais j'espère que tu sauras l'apprécier quand tu devras faire face aux frimas de l'hiver... ou de terres aussi froides que la mienne ! Il a été confectionné par les meilleurs maîtres-artisans en fourrure d'ours ! Oh et au cas où tu te ferais des soucis écologiques – il paraît que c'est la mode, dans le Sud – la bête fut tuée avant tout pour sa viande et pour protéger les troupeaux par des chasseurs du nord, la revente de la peau n'étant qu'un complément de revenu et pas la raison de la mort de celle-ci.

Mais revenons, une fois encore, à cette pauvre diplomatie, que nous aurons décidément bien brocardée ! Je pense que l'un dans l'autre nous en avons fait le tour, ceci dit, entre deux cadeaux, nous semblons être d'accord sur les points à aborder... de là que dirais-tu, sauf si tu as une autre surprise dans ta manche, de passer au volet culturel ? »

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO