SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Dim Sep 24, 2017 8:06 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : Dim Avr 16, 2017 7:21 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Jan 15, 2017 11:06 am
Message(s) : 387
Localisation : Vanuaha
Île de Bouru


Nom du site : Île de Bouru
Localisation du site : Archipels Unis du Vanuaha, du Maïa et du Hipolulu ; Hipolulu ; Explona ; Île de Bouru
Type du site : Naturel

Une brève description du site : L'Île de Bouru en plein milieu de la Néchinésie accueille un site d'une exceptionnelle beauté. Le vert des bosquets et des palmiers se marient avec merveille et grandeur au blanc du sable de l'île et au bleu cyan de l'Océan. L'endroit est paradisiaque et attire ainsi les touristes les plus fortunés du monde, en quête de beauté et de tranquillité. Les activités pouvant y être réalisés sont nombreuses, que ce soit de la plongée, des expéditions en mer, de la randonnée le long de la côte ou encore la rencontre avec des espèces animales à l'intérieur de l'île.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : De grandes mesures environnementales ont été mises en place afin de protéger du mieux possible l'environnement : on note l'interdiction du plastique et du pétrole, l'utilisation de bateaux à vents ou électriques pour les transports et l'aménagement de locations bio-conscientes. C'est en tout cas l'objectif visé par l'organisation Nage'ciel, qui gère l'installation et le développement touristique et environnemental de l'île.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image Image

Image Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Mai 01, 2017 12:12 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 15, 2017 5:33 pm
Message(s) : 1435
Localisation : Kurskaw, Soverovie
La Place Écarlate


Nom du site : La Place Écarlate
Localisation du site : Principautés-Unies de Soverovie, Province Royale, Kurskaw
Type du site : Historique

Une brève description du site : Construite à la suite du grand incendie de Kurskaw en 1505, la Place Ecarlate est située au coeur de l'actuelle capitale soverove. Remplaçant les faubourgs du Fort d'Orelsov, construits en bois et donc disparus dans le grand incendie, la place est un grand espace pavé accueillant le marché dominical. Avec son importante taille de près de 8 hectares, elle fut et est le théâtre privilégié d'événements majeurs pour la Soverovie, privilégiée notamment grâce au grand nombre de bâtiments majeurs la bordant. La cathédrale Saint-Grigor, le fort d'Orelsov (siège du Sejm, le parlement soverov), le Goum (importante galerie commerciale de luxe), le Palais Sokurov et le mausolée de Saint-Oleg sont les bâtiments principaux bordant la place et lui conférant une aura encore plus impressionnante.
Il est d'ailleurs intéressant de noter que la place ne doit pas son nom à la couleur rouge des bâtiments qui la compose mais au fait que le terme "krasny" qui sert à la qualifier, signifie désormais "écarlate" alors que ce mot servait à dire "beau" en ancien soveroviet.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : La Soverovie a toujours chérit cette place et l'entretient donc avec une grande intention.
De grands événements continuent d'avoir lieu sur la place comme les défilés militaires (événements très courants et appréciés en Soverovie). Le marché dominical, après près de 200 ans d'absence, a fait son grand retour dès 1997 et peut se targuer d'être le plus important marché de Soverovie. De plus, le pouvoir soverov organise depuis 2005, un marché de Noël gigantesque durant le mois de décembre, marché de Noël qui comprend notamment une importante patinoire très fréquentée durant ces festivités.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image
Peinture du XIXème siècle représentant la Place Écarlate

Image
Vue aérienne de la Place Écarlate

Image
Vue de la place depuis la Cathédrale Saint-Grigor

Image
Défilé militaire sur la place

Image
Le marché de Noël

_________________
=> RESULTATS ENQUETE IDH 2033 <=

"Il est manifeste que pendant ce temps où les humains vivent sans qu'une puissance commune ne leur impose à tous un respect mêlé d'effroi, leur condition est ce qu'on appelle la guerre ; et celle-ci est telle qu'elle est une guerre de chacun contre chacun." - HOBBES (le vrai, pas moi)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Mai 01, 2017 1:26 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3809
Localisation : Royaume de Maok, F8
Forteresse d'Omganborg


Nom du site : Forteresse d'Omganborg
Localisation du site : Royaume du Vonalya, Île de Vonaborg
Type du site : Historique

Une brève description du site : Omganborg est la plus ancienne et la mieux conservée des forteresses circulaires vikings qui furent bâties sur les îles de Vonaborg et de Fangrord au Xe siècle. Ces forteresses furent bâties sous le règne du roi Amalrik II Croc-des-Mers, et ne furent occupées que pendant quelques dizaines d'années, avec des fonctions qui restent encore aujourd'hui mal connues en dépit des fouilles qui y furent effectuées. Certains historiens veulent y voir une ligne de défense bâtie par le Roi pour contrôler des points-clés contre ses rivaux, d'autres y voient au contraire des camps d'entraînements qui servirent à former la puissante armée qu'Amalrik II envoya piller une série de territoires, dans une des dernières grandes vagues guerrières de l'époque viking triomphante.

Omganborg se distingue de ses soeurs par la très bonne conservation du site, son ancienneté, prouvée par la dendrochronologie, et l'importance cultuelle et culturelle qu'elle a prise avec les ans. Elle se constitue d'un vaste rempart circulaire de 159 mètres de diamètre et de plus de cinq mètres de haut, percé par quatre portes situées aux quatre points cardinaux, et parcouru par deux routes rectilignes reliant les portes face à face. Chaque section est occupée par 4 maisons longues de 29,4 m disposées en carré. Un rempart supplémentaire barre l'accès à la presque-île fluviale où s'élève la forteresse, protégeant une quinzaine d'autres maisons longues. On estime que la forteresse pouvait accueillir environs 1300 guerriers, certains avec femmes et enfants.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Considérée comme une trace majeure de l'époque viking triomphante, la forteresse d'Omganborg est protégée et entretenue depuis sa redécouverte par des archéologues au milieu du XXe siècle. Il est interdit d'y construire quoique ce soit sans la permission de l'état, et l'accès pour les visiteurs est géré et réglementée par le musée archéologique qui a ouvert tout prêt, et organise des visites guidées sur le site, qui permettent de découvrir à la fois la forteresse et les pratiques archéologiques vonalyannes d'hier et d'aujourd'hui. Les bénéfices servent à entretenir et protéger les lieux.

De plus, un culte est rendu deux fois l'an à la statue en bois de Thor retrouvée enfouie non loin du centre de la forteresse, et depuis restaurée puis replacée à la croisée des chemins. Le culte vonaturien surveille donc de prêt la préservation du site qui en plus d'être protégé pour son caractère culturel est vu comme sacré par les habitants des environs.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image
Le site actuel vu du ciel.

Image
Reconstitution de l'état du Xe siècle par le musée d'Omganborg.

Image
Vue aérienne mettant en évidence l'emplacement des maisons longues.

Image
Reconstitution d'une des maisons longues du site par le musée d'Omganborg.

Image
Statue de Thor restaurée au centre de la forteresse.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Juil 06, 2017 11:52 am 
Hors-ligne
Dirigeant impliqué
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Juin 02, 2017 6:48 pm
Message(s) : 196
Localisation : Breizhmor
Mont St-Erwan


Nom du site : Mont St-Erwan
Localisation du site : Breizhmor, Penn-ar-Bed, Péninsule du Sant
Type du site : Historique

Une brève description du site : Le Mont St-Erwan est un îlot à l'extrémité de la plus petite des deux péninsules du Breizhmor sur lequel est construite une abbaye où résident les membres de l'Ordre des Chevaliers Celtes de St-Erwan. Il s'agit d'un pointement granitique d’environ 960 mètres de circonférence, cet îlot s’élève au-dessus d'une plaine sablonneuse à 92 mètres d’altitude. La construction de l'abbaye modifie cette perception : la hauteur des grèves à l'abbatiale fait 78,60 mètres, celle du sol de l'abbatiale au sommet de la tour fait 34,70 m, la flèche atteint une hauteur de 39,80 m. La statue d'orée de St-Erwan de 4 m de hauteur culmine ainsi à 157,10 mètres. Le Mont St-Erwan partage certaines caractéristiques avec le Hightide's Rock, bien que plus petit, tel que l'inaccessibilité à marrée haute et la vocation religieuse du site.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : L'îlot fait officiellement parti du territoire breizhmorave et est classé monument historique et monument religieux, et rien de plus. Tout le pouvoir sur l'îlot même appartient en fait à l'Ordre des Chevaliers Celtes de St-Erwan, qui s'occupe lui-même de l'entretient du Mont. L'entretient reste malgré tout largement subventionné par l'état.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image
Vue aérienne du Mont St-Erwan à marrée basse

Image
vue du Mont à marrée haute

Image
le cloitre de l'abbaye

Image
L'Archange St-Erwan terrassant le Dragon au dessus du Mont qui porte son nom

Image
L'Archange St-Erwan dans toute sa splendeur au sommet de la flèche de l'abbaye

_________________
"Merde !" Général Pierre Cambronne, au général britannique Charles Colville lors de la bataille de Waterloo.

"Ce ne sont pas les horreurs de la guerre qui m'inquiètent, mais celles, invisibles, de la paix."
"D'où vient la peur ?
De périr sans avoir exécuter sa tâche.
Quelle est le but de la vie ?
Mourir une fois son devoir accompli."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Juil 25, 2017 10:26 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 15, 2017 5:33 pm
Message(s) : 1435
Localisation : Kurskaw, Soverovie
Le ballet romantique soverov


Nom : Le ballet romantique soverov
Localisation du site : Principautés-Unies de Soverovie
Type du site : Immatériel

Une brève description du site : Le ballet est un genre dramatique dont l'action est figurée par des pantomimes et des danses. Ses origines remontent à la Renaissance mais son arrivée en Soverovie est plus tardive. Le ballet est arrivé en Soverovie au début du XIXème siècle grâce à un célèbre compositeur dytolien influencé par le romantisme et installé à Kurskaw nommé Léon Minkus. Minkus composera et organisera des dizaines de ballets qui séduiront très rapidement la noblesse soverove. Rapidement installé dans la société soverove grâce à ce succès éclatant, le ballet va acquérir en Soverovie des caractéristiques particulières et arrêté d'évoluer pour conserver et perfectionner la forme qu'on lui connaît aujourd'hui. Le ballet soverov abandonne progressivement les mythes de l'Antiquité et les scènes de la Bible pour se tourner vers la mythologie slave. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'il s'agit de la seule propagation de paganisme autorisé par le pays. Même si il fait preuve d'un certain conservatisme pour perfectionner sa forme, le ballet soverov sait innover et inventer de nouvelles danses (comme les danses aériennes) tout en gardant son format: une succession d'épisodes qui s'enchaînent de manière continue.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Le ballet soverov fait partie intégrante de la culture et de la société soverove. Chaque ville possède une prestigieuse école de ballet, financée par les différents Princes du pays. Il existe également une Compagnie Royale de Ballet, à la réputation internationale, et entièrement financée par la Couronne des Principautés-Unies afin de protéger et répandre le ballet et la culture soverove dans le monde. Un autre fait intéressant sur le ballet en Soverovie est que les représentations de ballet sont gratuites pour tous lors de la fête nationale. Lors de la fête nationale, un ballet est également organisé chaque année au sein du fort d'Orelsov, siège du Sejm à Kurskaw, et retransmis par la chaîne de télévision nationale.
De plus, on estime qu'une jeune soverove sur deux pratique le ballet de façon hebdomadaire. Il ne s'agit cependant pas d'un sport uniquement réservé à la gente féminine, même si il a moins de succès chez les hommes.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image
Danseuse de ballet

Image
Jeunes soveroves à un cours de ballet

Image
Représentation du "Lac des Cygnes" de Piotr Ilitch Tchaïkovski

Image
Représentation de "La Bayadère" de Léon Minkus

_________________
=> RESULTATS ENQUETE IDH 2033 <=

"Il est manifeste que pendant ce temps où les humains vivent sans qu'une puissance commune ne leur impose à tous un respect mêlé d'effroi, leur condition est ce qu'on appelle la guerre ; et celle-ci est telle qu'elle est une guerre de chacun contre chacun." - HOBBES (le vrai, pas moi)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Juil 26, 2017 11:08 am 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Avr 10, 2017 4:02 pm
Message(s) : 592
Localisation : Eskha, Capitale de l'Eashatri
Massif du Rashari


Nom du site : Massif du Rashari
Localisation du site : Empire d'Eashatri, Mérebes-Rashari
Type du site : Naturel

Une brève description du site : Formé par un volcanisme de point chaud, le massif du Rashari occupe une surface de plus de 38 000 km², et culmine à 2758 m, faisant ainsi de lui le point culminant des Mérebes eashes. Le volcan explique la présence d'une petite multitude de sources d'eaux chaudes, qui font que les ruisselets qui dévalent les pentes du volcan ont une température moyenne de 29°C, ce qui rend les quelques bassins naturels très agréables. Outre le plan géologique, il s'agit d'une région riche d'un point de vue végétal, puisque le paysage de la fin-septembre à mi-mai s'apparente à celui d'un maquis, avant de redevenir luxuriant à chaque mousson humide.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Le Massif du Rashari a été sanctuarisé en 2026, dans la mesure où il fait partie depuis cette date du Parc Impérial du Rashari et de la Coulée d'Erdhin, une zone protégée de 50 285 km² qui pose des limites importantes à la construction dans les communes adhérentes, mais qui empêche aussi de manière quasi-totale le défrichement sur le territoire du parc, deux actions importantes dans la mesure où l'est du parc fait partie de l'agglomération d'Eskha, qui est en pleine expansion. De même la faune est particulièrement protégée ici, et il y a notamment une interdiction totale d'abattre des dhôles dans le parc, ce qui est la seule zone d'Eashatri à appliquer une telle réglementation. On peut aussi citer le fait qu'il s'agisse du dernier foyer de tigres situé dans les Mérebes, mais du fait du danger que représente ce prédateur au portes d'Eskha, la question d'une réglementation renforcée pour la protection des tigres fait débat.


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
Image
Vue depuis le nord du Rashari, en avril.

Image
Un des bassins naturels du massif

Image
Vue sur les Mérebes Orientales, en juillet. En aval, cachée derrière le plateau du premier plan, se trouve l'agglomération eskhane

Image
En arrière plan, la Coulée d'Erdhin

_________________
Discord: #phiWill5175


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Juil 26, 2017 7:00 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5469
Localisation : Novgorod, Rostovie
Registon (place centrale de Tchardjou)


Nom du site : Registon (place centrale de la ville de Tchardjou)
Localisation du site : Karmalistan, au Nord du pays, au "Qarlukstan"
Type du site : Historique

Une brève description du site : Bâti à la fin du XIVe par le conquérant Taragaï, cette place cultualo-universitaire de la capitale Tchardjou du nom de Registon ("place sablonneuse" en langue farsi) fut le cœur politique, culturel et religieux de l'empire syiro-qarluk des Taragaides, lors de son apogée à l'orée du XVe siècle. Véritable carrefour civilisationnel, son architecture est un syncrétisme culturel empruntant aux mondes janubien (indien easho-horbarien), marqazien (arabo-perse alfrano-séranien) et ventélo-natolicain (syirs). La place du Registon est auréolée par trois grandes madrasa (médrésé, école) à pishtak, portails géants sur façade creusée en forme d'arc -iwan- (voute caractéristique du style oriental). La première est Ulugh Beg, la principale université, et l'une des plus vastes du monde musulman, où fut enseigné l'astronomie dès son ouverture. De chaque côté du portail se trouve deux salles d'études à coupoles, tandis que se cache derrière une vaste cour intérieure au pourtour carré délimité par quatre autres portails à iwan. Enfin, la mosquée elle-même se trouve au fond de la cour, d'où les immenses minarets aux angles du pishtak. La deuxième médrésé, Sherdor, est placée en miroir de la première et s'inspire largement de son vis-à-vis, elle est toutefois dépourvue de mosquée. Enfin entre les deux se trouve Tilla-Qari, dont on peut apercevoir la coupole du mihrab de la Mosquée, niche architecturale semi-circulaire indiquant la qibla, soit la direction de Makkah.
Toutes superbement décorées de mosaïques colorées et d’inscriptions calligraphiques islamo-marqazes de style coufique, ces trois médrésé ont été (et demeurent encore) le centre de gravité de la tariqa naqshbandiyya, à savoir la confrérie soufie de Muhammad Baha'uddin Naqshband, dit "Bukharkadyri" (né à Arkhadyr au XIVe siècle), lui-même suivant la voie d'Abu Bakr, le premier calife rashidun ("bien guidé"), selon une chaîne initiatique de transmission spirituelle ("silsila") remontant en réalité à la fin du XIIe siècle. La confrérie (ou "voie") de Naqshband est la branche théologique dominante de l'islam sunnite chez les Qarlouks, et le Registon en fut son principal relai pour son développement tout au long de la fin du deuxième millénaire.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Le site est menacé. Les réserves financières manquent pour le rénover dans cette région relativement instable, bien que, régulièrement, des récoltes de dons par la population locale (et ses apprentis) a pu sauver le monument d'un probable désastre. Cela, certes, conjointement à l'ouverture par Karagol d'un petit fond annuel d'entretien en faveur du site historique le plus célèbre et mythique du Karmalistan.
Heureusement en 2033, aucune faction insurrectionnelle -pas même les islamistes de l'Emirat- ne souhaitent raser le site (pourtant soufi, donc considéré comme "kafir / mécréant" par les hanafites déobandis). Une telle destruction serait vue comme un sacrilège absolu par l'ensemble du peuple, une blessure dans l'âme karmali.


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image - Image
Les trois madrasa : à gauche Ulugh Beg, à droite Sherdor, en face Tilla-Qari.

Image - Image
Les madrasa de Sherdor et Tilla-Qari.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Juil 26, 2017 7:59 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3102
Localisation : Amarantie (Second Univers) / Sébaldie (V3)
Steppe de Pierres


Nom du site : Steppe de Pierres (« Stepo de Ŝtonoj » en espéranto)
Localisation du site : République de Spongorie, Ligue amarantine (localisation plus détaillée décrite ici)
Type du site : Naturel

Une brève description du site :
Région naturelle de 13 km² située au cœur de la République de Spongorie, non loin des zones marécageuses, la Steppe de Pierres est un terrain sableux, jalonné par une colonie de roches présentant des formes insolites, que certains qualifient même d’humaines. Vieux de plusieurs millions d’années, ces rochers calcaires contiennent des fossiles de coquillages et ont été façonnés par l’action érosive de l’eau au fil du temps, lorsque la région n’était encore qu’un marécage. Aujourd’hui, les eaux ont disparu, notamment sur l’action des hommes à partir du XIXe siècle, venus assécher les régions aux alentours pour y pratiquer l’agriculture sur ces terres très fertiles. L’activité a endommagé une partie du patrimoine mais l’essentiel réside, les rochers les plus insolites restent fièrement debout.

Les dodécathéistes attribuent une parenté divine à la Steppe de Pierres, si bien qu’elle est devenue un lieu de pèlerinage. Mais son caractère mystique n’est toutefois pas reconnu par l’assemblée des hauts-prêtres de la Cité-Etat de Dorobie. Le culte dodécathéiste représente les dieux sous la forme physique d’humains. Aussi, à l’image de la photo de droite, certains croyants voient à travers ces rochers des visages humains et donc l’expression du divin. Certaines légendes urbaines prétendent par ailleurs qu’il s’agit d’hommes transformés en pierre par les dieux pour l’éternité.


Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
La Steppe de Pierres a fait l’objet d’une résolution votée en décembre 2031 par le Conseil exécutif, lui accordant le statut de milieu protégé. Cette protection ne répond cependant qu’aux normes amarantines, et la Ligue a souhaité aller plus loin en l’inscrivant au patrimoine mondial de l’humanité. Qui plus est, la terre recèlerait d’hydrocarbures, attisant certains appétits, une protection plus étendue serait la bienvenue.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Août 13, 2017 5:54 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 588
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Théâtre des Ombres Wayang


Nom du patrimoine : Théâtre des Ombres Wayang
Localisation du site : République du Lianwa
Type du site : immatériel

Une brève description du patrimoine : Pendant dix siècles, le wayang s’est épanoui dans les cours royales des royaumes du Lianwa, ainsi qu’en milieu rural. Il s’est répandu dans d’autres villes de l'île où divers styles locaux d’interprétation et d’accompagnement musical se sont développés. Si ces marionnettes fabriquées artisanalement avec minutie sont de tailles, de formes et de styles variables, deux grands types dominent: la marionnette en bois en trois dimensions (wayang klitik ou golèk) et la marionnette de théâtre d’ombre, plate, découpée dans du cuir (wayang kulit) et dont la silhouette est projetée en ombre chinoise sur un écran. Les deux types se distinguent par leurs costumes, leurs traits de visage et leurs corps articulés. Le dalang, maître marionnettiste, manipule les bras à l’aide de fines baguettes fixées aux marionnettes. Des chanteurs interprètent des mélodies complexes en s’accompagnant d’instruments en bronze et de gamelan (tambours). Les marionnettistes étaient autrefois considérés comme des hommes de lettres cultivés qui transmettaient les valeurs morales et esthétiques à travers leur art. Les paroles et les actions des personnages comiques représentant « l’homme ordinaire » constituaient d’efficaces artifices pour critiquer les problèmes sociaux et politiques. C’est sans doute à ce rôle particulier que le wayang doit sa survie au fil des siècles. Les récits empruntent leurs personnages aux mythes indigènes, aux épopées janubiennes et aux contes ventéliens. Le répertoire et les techniques d’interprétation étaient transmis oralement au sein des familles de marionnettistes, de musiciens et de confectionneurs de marionnettes. Les dalang doivent être capables de mémoriser un vaste répertoire d’histoires, déclamer des passages de récits anciens et chanter des chants poétiques avec esprit et inventivité. Le théâtre de marionnettes wayang reste très prisé du public malgré la concurrence de formes contemporaines de divertissement comme la vidéo, la télévision ou le karaoké.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel partrimoine : La République du Lianwa reconnaît le Wayang comme une tradition culturelle. A ce titre elle subventionne les théâtres locaux et les familles de marionnettistes.

Deux à cinq photographies pour illustrer le patrimoine :

ImageImage
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Août 18, 2017 1:16 pm 
En ligne
Dirigeant vénéré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Août 20, 2015 12:22 pm
Message(s) : 846
Localisation : Palepoli, Lucagne insulaire, Royaume des Deux-Lucagnes
Il Palazzo reale di Taggiorna


Nom du site : Il Palazzo reale di Taggiorna [le Palais royal de Taggiorna]
Localisation du site : Royaume des Deux-Lucagnes, Lucagne péninsulaire, Campanitie, ville de Taggiorna
Type du site : Site historique

Une brève description du site : La construction ayant débuté en 1752 par les rois de Napoli et ayant été finie par le roi lucanien Alberto Ier en 1801, l'endroit est un chef d'oeuvre italique. Composé d'une grande bâtisse entourée d'un gigantesque parc de plusieurs hectares, l'architecte qui l'a construit, Valioteni, s'est largement inspiré de ce qui avait déjà été fait notamment dans les monarchies germaniques. Le Palazzo est somptueux, avec cinq étages, mille deux cents pièces incluant vingt-quatre appartements royaux ou ducaux, un théâtre et une grande bibliothèque. Le bâtiment lui-même mesure 247 mètres sur 184, et a quelques 235 000 m² de superficie en incluant tous les étages à la fois, ce qui en fait théoriquement le plus large palais du monde (aux XVIIIème et XIXème siècles en tout cas). Le lieu a été longtemps le siège des gouvernements lucaniens jusqu'en 1843, puis il est devenu le siège de la Forza di Aria Lucaniana (FAL) jusqu'à sa réhabilitation en tant que demeure royale et site historique national.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Le site a été placé comme patrimoine historique, et bien qu'une des ailes du Palazzo soit réservée à la famille royale, tout le reste fait partie d'un important musée qui met en avant le lieu de façon régulière : expositions d'oeuvres contemporaines au Palazzo, bals avec costumes d'époque... Le tourisme génère assez d'argent pour maintenir le lieu en bon état, et le reste est financé par les caisses de l'Etat. Le lieu a reçu en 1987 la certification de "Sito Storico Nazionale" [Site Historique National].


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
[+] Entrée
Image - La facade du bâtiment depuis l'entrée

[+] Salle du trône
Image
- La salle du trône

[+] Jardins
Image - Vue du palais depuis l'extrémité nord des jardins

[+] Vue aérienne
Image - Vue aérienne du palais dans son ensemble

_________________
Image
« Il re, la nazione, la forza » - Terra di Somalia et Triplutania


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Août 23, 2017 2:58 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 15, 2017 5:33 pm
Message(s) : 1435
Localisation : Kurskaw, Soverovie
Le Palais de l'Aigle (Дворец Oрла)


Nom du site : Дворец Oрла (Dvorets orla - trad: "Le Palais de l'Aigle")
Localisation du site : Principautés-Unies de Soverovie, Province Royale, Kurskaw
Type du site : Historique

Une brève description du site : Située au nord de la Place Écarlate, là où se trouvait jadis la Place Saint-Grigor - célèbre place où résistèrent les troupes nobles contre les troupes républicaines lors de la Guerre Civile Soverove - et plusieurs quartiers environnants, le Palais de l'Aigle est un véritable chef-d'oeuvre de l'architecture baroque, le baroque qui est un courant particulièrement apprécié en Soverovie. Sa construction dura de 1696 à 1699. Le Palais fut évidemment construit pour héberger le monarque de Soverovie mais également pour symboliser le pouvoir royal fraîchement restauré et légitimé par la Charte des Princes. Il remplit fièrement cette fonction depuis 1699 et est encore maintenant le siège du pouvoir royal des Principautés-Unies. Il est également le lieu privilégié par les Principautés-Unies pour héberger les rencontres diplomatiques du pays.
Le parc du château est un véritable enclos vert dans la capitale soverove. Il s'étend sur 1,2 kilomètre d'est en ouest et sur environ 1 kilomètre du nord au sud, ce qui en fait le plus grand parc de Kurskaw. Le Parc est également réputé pour "La Gloriette du Palais" qui matérialise le symbolisme souhaité pour le Palais: la victoire lors du siège de Kurskaw en 1691, est un lieu se voulant propice au repos et à la poésie car il s'apparente plus à un pavillon de plaisance par ses dimensions.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site : Étant le siège du pouvoir de Son Auguste Altesse Royale, le Palais de l'Aigle est constamment entretenu et ce, que ce soit le bâtiment ou le parc. Bien que le Palais en lui-même ne soit pas ouvert au public, le parc, lui, est ouvert au public depuis 1896 lors de périodes déterminées annuellement. Ces ouvertures sont une occasion utilisée par la Couronne d'instruire les individus à l'histoire de la monarchie soverove et à cette fameuse guerre contre la République de Krowenkov.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image
Face avant du Palais de l'Aigle

Image
Face arrière du Palais de l'Aigle

Image
Le parc, lors d'une ouverture au public

Image
"La Gloriette du Palais"

Image
Le Salon des Diplomaties

_________________
=> RESULTATS ENQUETE IDH 2033 <=

"Il est manifeste que pendant ce temps où les humains vivent sans qu'une puissance commune ne leur impose à tous un respect mêlé d'effroi, leur condition est ce qu'on appelle la guerre ; et celle-ci est telle qu'elle est une guerre de chacun contre chacun." - HOBBES (le vrai, pas moi)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Sep 03, 2017 10:20 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 5:59 pm
Message(s) : 2049
Localisation : Khanat de Gazar-Khün
Chuluu-Yasluu


Nom du site : Chuluu-Yasluu
Localisation du site : Désert du Gelbshâm, Khanat de Gazar-Khün
Type du site : Naturel

Une brève description du site :
Le Chuluu-Yasluu est une vaste région du désert du Gelbshâm qui comporte plusieurs falaises de sable sédimentaire ocres où on a retrouvé de nombreux fossiles de dinosaures. C'est en 1920 que des scientifiques Britons y découvrent des os et œufs de dinosaures fossilisés. qui appartenaient à un dinosaure qui n’était pas encore identifié à cette époque, cornu et herbivore de 2 mètres de long, le protoceratops. En deux années de fouilles, plusieurs centaines d’ossements furent déterrés de diverses espèces devenues célèbres : tyrannosaures, vélociraptors, etc... Bientôt, des chercheurs et des aventuriers venus du monde entiers entraient clandestinement dans le Gelbshâm avec l'aide des populations nomades, ce furent des milliers d'ossements et d’œufs fossilisés qui furent pillés et sortis du désert à dos de chameaux pendant plusieurs décennies. Tantôt jungle humide, tantôt désert semi-aride ou aride comme de nos jours, le Chuluu-Yasluu, par la nature de son sol et son climat est devenu l'une des principale réserve d'os et d'oeufs fossilisés de dinosaures.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
C'est seulement dans les années 1990 que le gouvernement Khün a commencé à s'intéresser à cette réserve d'ossements, et mis en place un programme de protection et de conservation. Hélas, par manques de moyens matériels et humains, les pillages ont continué malgré une faible diminution. En toute fin d'année 2033, suite à une vente aux enchères des restes d'un tarbosaurus dans une salle d'enchères de Lancaster au Deseret, le gouvernement de Gazar-Khün a décidé de protéger le site et d'interdire l'accès de certaines zones riches en fossiles. Un museum est en cours de création dans la capitale du pays, et le gouvernement a décidé de commencer à réclamer les fossiles et squelettes détenus par des collectionneurs et des museums de l'étranger, afin de les rapatrier sur son sol. C'est l'armée, désormais qui s'occupe de la sécurité des différents sites, tout en y effectuant des exercices militaires.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Sep 03, 2017 10:50 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Mars 26, 2011 9:30 pm
Message(s) : 3957
Localisation : Fuxianji, Empire du Kaiyuan.
Parc National de la forêt de Heiwan


Nom du site : Parc National de la forêt de Heiwan
Localisation du site : Empire du Kaiyuan, Préfecture de Liangsu
Type de site : Naturel


Une brève description du site :
Le parc de Heiwan est une zone d'intérêt historique et paysager dans la préfecture de Liangsu au sein du Royaume de Kunhan au Kaiyuan, célèbre pour ses piliers de grès. Cette zone compte environ 3 100 piliers, dont certains atteignent plus de 200 m de hauteur. Le parc forestier s'étend sur une région de 130 km2 et bénéficie d'un climat subtropical et d'une biodiversité étonnante. Il abrite des variétés d'arbres rares et plusieurs espèces d’animaux en voie de disparition comme la panthère longibande.


Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
Déjà parc national avant la guerre civile, le site a été réhabilité et réaménagé durant les cinq dernières années afin d'y effacer les traces de la guerre, notamment la présence de mines antipersonnel et de cache d'armes. Des gardes forestiers ont été engagé pour lutter contre le braconnage illégal et protéger les espèces animales en voie de disparition qui y vivent. Un tourisme naturel a été mise en place pour financer la préservation du site avec toutefois des limites de fréquentation journalier imposé par le Ministère Impérial de l'Environnement, des Parcs et des forêts.


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Sep 05, 2017 2:35 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Avr 06, 2013 4:09 pm
Message(s) : 1572
Localisation : Royaume de Siang (Wenlei)
Taman Negara - Parc National de Kuantan


Nom du site : Parc national de Kuantan
Localisation du site : Royaume du Siang, Siang péninsulaire, ville de Kuantan
Type du site : Naturel

Une brève description du site : Le parc de Kuantan est un parc naturel national situé au Siang péninsulaire. Il renferme ce que les scientifiques considèrent comme l’une des plus anciennes forêts tropicales du monde. Elle héberge un écosystème riche et complexe. De nombreuses activités sont proposées aux touristes pour découvrir le parc. Ainsi, des chemins balisés sont aménagés à l’intérieur de la forêt pour observer l’environnement naturel. Il est même possible d’emprunter un pont suspendu au niveau de la canopée pour admirer la forêt de haut. Des excursions accompagnées par un guide sont organisées par des agences. À l’intérieur de la forêt, il est possible d’escalader des collines et de visiter des grottes. Il est également possible d’obtenir une licence de pêche.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
Le Parc national de Kuantan a été la première zone protégée du Siang. En effet, depuis l'indépendance du pays, 130 000 ha ont été déclarées « strictement protégés » par la législation Siangaise. Pour préserver durablement l’environnement naturel du parc, il a été décidé que chaque Wileyat (département) le gérerait indépendamment les uns des autres selon les lois du Royaume. Aucune exploitation commerciale n’est autorisée, seuls le peuple aborigène est autorisé à y chasser.


Deux à cinq photographies pour illustrer le site :
[+] Photo 1
Image

[+] Photo 2
Image

[+] Photo 3
Image

[+] Photo 4
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Sep 17, 2017 6:07 pm 
Hors-ligne
Dirigeant sur papier

Inscription : Mar Sep 12, 2017 1:21 pm
Message(s) : 20
Le Grand Récif de Poséidon


Nom du site : Le Grand Récif de Poséidon
Localisation du site : S'étale sur toute la cote Est d'Orphyre
Type du site : Naturel

Une brève description du site :

A l'est de la côte orphyriote, le plus grand ensemble corallien du monde offre, avec ses 400 espèces de coraux, ses 1 500 espèces de poissons et ses 4 000 espèces de mollusques, un spectacle d’une variété et d’une beauté extraordinaires et d’un haut intérêt scientifique. C’est aussi l’habitat d’espèces menacées d’extinction, comme le dugong et la grande tortue verte.

Le Grand Récif de Poséidon constitue, en tant qu’écosystème de récifs coralliens le plus étendu du monde, une entité exceptionnelle d’importance mondiale. La quasi-totalité de cet écosystème, couvrant une superficie de 348 000 km² le long de la cote Orphyriote. Le Grand Récif de Poséidon (ci‑après désigné « GRP ») présente une grande diversité perpendiculairement au plateau continental, dans une zone allant de la laisse de basse mer le long du littoral d'Orphyre jusqu’à 250 kilomètres en mer. Cette grande variété de profondeurs marines inclut des eaux côtières peu profondes, des récifs situés au milieu et en bordure du plateau continental et, au-delà de ce plateau, des eaux océaniques de plus de 2 000 mètres de profondeur.
La GRP comprend environ 2 500 récifs distincts de tailles et de formes diverses et plus de 900 îlos allant de petits bancs de sable ou de cayes de plus grande taille couvertes de végétation à de larges îles continentales escarpées s’élevant, dans un cas, à plus de 1 000 mètres au-dessus de la mer. Ensemble, ces paysages terrestres et marins forment l’un des sites maritimes les plus spectaculaires du monde.

Les mesures déjà mises en place pour protéger et valoriser un tel site :
Le GRP couvre environ 348 000 km². La plus grande partie du bien se trouve à l’intérieur du Parc marin du Grand Récif de Poséidon : d’une superficie de 344 400 km², ce parc marin national englobe pratiquement 99% du bien. Les limites de la compétence légale du Parc marin du GRP correspondent à la laisse de basse mer sur le littoral d'Orphyre (exception faite des zones portuaires) et autour des îles. La pêche y est interdite, ainsi que le déversement de déchets dans les eaux du parc. Les pesticides sur la cote sont interdit pour empêcher la mort des coraux.

Deux à cinq photographies pour illustrer le site :

Image

Image


Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO