SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Lun Oct 23, 2017 2:59 pm

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : --- ATLAS DU KORMALESTAN ---
Message Publié : Lun Déc 26, 2016 3:19 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
ATLAS DU KORMÂLESTAN (KARMALISTAN)

SOMMAIRE

1- SYMBOLES
2- GÉNÉRALITÉS
3- GÉOGRAPHIE
4- PEUPLES, CULTURES ET RELIGIONS
5- SYSTÈME POLITIQUE
6- ÉCONOMIE
7- DÉFENSE
8- HISTOIRE
9- LÉGISLATION




I- SYMBOLES

Shākhānot-e Islami-e Kormālestan

Image


Signification du drapeau :
1) le vert représente l'islam, et la grandeur à la fois spirituelle et culturelle du peuple karmal
2) le rouge commémore le sang versé pour l'indépendance et tous les martyrs sacrifiés pour préserver la dignité du pays
3) le noir symbolise la terrible Histoire du pays - meurtri par les guerres, ainsi que la volonté d'indépendance, la combativité, la féroce capacité de résistance culturelle, politique et militaire du peuple
4) l'étoile et le croissant lunaire (blancs, couleur de la pureté) rappellent qu'il s'agit d'un État officiellement musulman


II- GÉNÉRALITÉS


Nom officiel : Shakhanat Islamique du Karmalistan (Shākhānot-e Islami-e Kormālestan)
Nom courant : Karmalistan (Kormālestan)

Capitale : Karagol
Plus grande ville : Karagol -"rivière noire"- (7 millions d'habitants)
2ème plus grande ville : Dahārpur -"ville de la grande porte"- (5,5 millions d'habitants)

Superficie : 1 063 023 km²
Population : 85 000 000 d'habitants

Densité : 80 hab/km²

Langue officielle première : dari (farsi/perse oriental)
Autres langues officielles/reconnues : langues perses/iraniennes (dari et tadjik), langues turques-karlouks (ouzbek et ouïgour), langues turques-kiptchaks (kirghiz, kazakh), pachto, ourdu, mongol, russe
Gentilé : karmal (m./neutre), karmale (f.), karmali (pl.)

Monnaie : Tengi (= 0,001 €)

Devise : "Il n'y a de Dieu qu'Allah, et Mohammed est son prophète"

Hymne national : "La Voix d'Hénoch"

Fête nationale : 3 novembre (libération du pays de la domination slavo-sibérienne)

Nature du régime politique : Monarchie héréditaire islamique ultra-conservatrice

Système économique : Capitalisme corporatiste et Féodalisme agraire

Population urbaine : 40%

Indice de fécondité : 7,1 enfants par femme

Taux d'alphabétisation : 55%

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 29, 2016 8:14 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
III- GÉOGRAPHIE


Emplacement géographique :
-22 Marquaz
-2 Marquaz
-30 Wenlei
-25 Wenlei
-26 Wenlei
===> Carte principale du Karmalistan
Grands carrés rouges : les deux principales villes de + de 5 millions d'habitants
Carrés rouges moyens : villes de 500 000 à 5 millions d'habitants
Petits carrés rouges : villes de 50 000 à 500 000 d'habitants (population moyenne : 100 000)
Bleu : mer, lacs, fleuves et rivières
Marron clair : hauts plateaux, massifs montagneux anciens
Marron foncé : hauts massifs montagneux
Blanc : montagnes à très hauts sommets


Les grands fleuves (du plus grand au plus petit) :
_ Sürgüngë
_ Tunduk Dariya
_ Tshygysh Dariya
_ Tushtuk Dariya
_ Batysh Dariya
_ Marqaz Dariya

Les massifs montagneux :
_ l'Ala-Tau (pt culminant : Mont Özbeg à 5 900m)
_ la Chaîne du Kormal (pt culminant : Qullai Kormal à 6 997 m)
_ le Massif de Khanbalik (pt culminant : Pic Ismoïl Khan à 7 495 m)
_ Tshygysh Khrebet (pt culminant : Kachgor Kangri à 7 152 m)
_ Monts Karakoram (pt culminant : à 7 307 m)

Les déserts arides (hors-Toundra) :
_ Arkad Koum

A) Les grandes villes

1 ) Karagol -----: 7 000 000 habitants
2 ) Daharpur ----: 5 400 000 hab.
3 ) Tchardjou ---: 2 050 000 hab.
4 ) Enokhobod ---: 1 870 000 hab.
5 ) Hyperabad ---: 1 620 000 hab.
6 ) Sürgün ------: 1 340 000 hab.
7 ) Altaï-Ata ---: 1 150 000 hab.
8 ) Sanghar -----: 1 020 000 hab.
9 ) Khorramshar ---: 890 000 hab.
10) Mirpur --------: 760 000 hab.
11) Arkadyr -------: 700 000 hab.
12) Khaybar -------: 610 000 hab.
13) Khunjerab -----: 590 000 hab.
14) Ortosundagol --: 520 000 hab.

B) Agriculture

Image

C) Organisation économique spatiale

Carte des principales voies de communication du Karmalistan

[url=[/url]Carte des secteurs secondaires et tertiaires du Karmalistan (en attente)

______________________________________________________________________________

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 30, 2016 2:10 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
IV- PEUPLES, CULTURES ET RELIGIONS


Composition ethnique :

_ Tojiks (persanophones musulmans sunnites) : 31,0 millions ===> 36,5 %
===> au Centre, au Centre-Sud, au Nord et au Nord-Ouest (villes principales : Karagol, Sanghar, Enokhobod, Korramshahr, Khaybar, Khunjerab, Ortosundagol)
_ Qarlouks (turcophones musulmans sunnites) : 22,0 millions ===> 25,9 %
===> au Centre-Ouest -vallée du Sürgüngë- et au Nord (Tchardjou, Sürgün, Arkadyr, Khunjerab)
_ Rajans (indo-baloutches -pachtounes- musulmans sunnites et hindouistes) : 19,0 millions ===> 22,3 %
===> au Sud et sur le littoral -Dar- (villes principales : Daharpur, Hyperabad, Mirpur)
_ Syirs (mongols chrétiens nestoriens et musulmans chiites) : 12,0 millions ===> 14,1 %
===> à l'Est et au Nord-Est (villes principales : Altaï-Ata, Sürgün, Enokhobod)
_ autres (slaves, sibériens, wenleians, autres d'origines étrangères...) : 1,0 million ===> 1,2 %
===> ensemble du territoire

=========> Carte de la répartition ethnique

Composition religieuse :

_ musulmans sunnites : 55,0 millions ===> 64,7 % (beaucoup de non-pratiquants)
_ hindous : 9,0 millions ===> 10,6 %
_ chrétiens-nestoriens : 8,0 millions ===> 9,4 %
_ non-croyants : 7,0 millions ===> 8,2 % (estimation)
_ musulmans chiites : 4,0 millions ===> 4,7 %
_ autres : 1,0 million ===> 1,2 %

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 10, 2017 5:15 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
1- LES TOJIKS

Première ethnie du pays (majorité relative : plus d'un tiers), les tojiks sont des persanophones musulmans sunnites parlant le farsi oriental (la langue officielle du pays, et celle de l'administration). Ils habitent au centre du pays, le long de la chaîne du Kormal, et notamment dans la capitale Karagol (peuplée à 70% de tojiks), ainsi qu'au Nord-Ouest, autour des monts de l'Ala-Tau.
Morcelé au sein d'une société tribale et clanique, leur principe unificateur est l'islam : très attaché à la religion (d'un soufisme hanafite -85%- au fondamentalisme déobandi -15%-), ce peuple, bien qu'étant "celui du roi" est surtout particulièrement touché par la pauvreté. Mais son incroyable richesse culturelle, fruit de sa situation de carrefour entre cultures (indo-janubienne au Sud, arabo-marqaze à l'ouest, sires turco-mongoles au nord, sino-wenelei à l'est) lui donne une grandeur d'âme hors du commun, ses membres développant un sens de la modestie qui fascine les visiteurs et inspire le respect chez tous les gens de bon sens.
Avec l'esprit de communauté (très puissant lui aussi), la solidarité générationnelle est une des plus remarquables au monde. Les personnes âgées sont si respectées qu'on peut même parler de "vénération" (qui n'est pas adoration bien-sûr), croissante à mesure que celles-ci s'éteignent.
Le point noir : la situation des femmes. Bien qu'elles soient en majorité non-voilées ou faiblement voilées (chevelure uniquement), elles sont toutes victimes d'un patriarcat très fort, qui, bien qu'inégal selon les régions, demeure omniprésent. Très peu d'entre-elles travaillent en-dehors du foyer, et elles sont généralement beaucoup moins instruites que les garçons (l'enseignement est séparé/non-mixte, et n'est bien-sûr pas le même entre les deux sexes). De plus, les mariages forcés sont encore très pratiqués avec l'imposition des parents respectifs du futur couple.
Mais, telle une cisaille, les vagues communiste (venu de la contestation sociale des centres urbains pauvres) et libérale (venu du commerce avec le littoral Sud) bouleverse ces coutumes patriarcales, et tend à répandre chez les femmes, soit l'engagement "pour le bien de la cité" et la soif d'apprendre (socialisme, communisme), soit le consumérisme et la soif de liberté (libéralisme, capitalisme).
En campagne, ils vivent de l'élevage (ovins, caprins) et de la culture du blé. Quant au secteur secondaire dans les régions peuplées de tojiks, il est dominé par l'artisanat : la tapisserie est mondialement reconnue, et existe autour d'elle toute une production textile propre aux traditions locales (très beaux vêtements typiques). L'agroalimentaire et la fabrication de divers objets utilitaires/culturels traditionnels représente une part essentielle de la vie économique du pays.
Enfin, l'ensemble de la région des tojiks ("Tojikistan") au Nord du pays abrite les plus gros gisements de fer du Monde, classant le Karmalistan au premier rang mondial pour la production de ce minerai.

[+] photos
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 13, 2017 6:18 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
2- LES QARLOUKS

Deuxième ethnie du pays (plus du quart), les qarlouks sont des turcophones-orientaux musulmans sunnites parlant l'ouzbek (la "langue de l'armée") -langue voisine du ouïgour, de même famille linguistique-. Ils habitent au Nord du pays, le long du fleuve Sürgüngë.
Malgré une histoire chargée en conflits avec les tojiks, au Karmalistan ils vivent relativement en harmonie avec ce peuple voisin, dont-ils partagent l'esprit de communauté, le sens de la solidarité et de la modestie. Cependant, les qarlouks en général sont beaucoup moins attachés aux traditions religieuses, ce qui peut entrainer quelques frictions avec les ultra-conservateurs tojiks. De plus, le clanisme y est infiniment moins prononcé, au point que les clans n'existent pratiquement pas (sinon sur papier, dans quelques généalogies).
Beaucoup plus uni que le peuple tojik, sa réputation de "peuple guerrier" n'est pas infondée : grands amateurs d'arts martiaux (notamment la lutte et le sambo), les qarlouks sont majoritaires au sein de l'armée karmalie, bien que les officiers supérieurs soient surtout tojiks et rajans (on se méfie de ce peuple très soudé...). Leur langue est ainsi désignée comme la "langue de l'armée".
Malgré la "virilité" bien connue de ses hommes, la situation des femmes bénéficie de leur souplesse en matière religieuse. Musulmans sunnites, les qarlouks sont très majoritairement soufis : le voile est soit absent, soit léger (hijab sur la chevelure), tandis que les écoles pour femmes sont à la fois plus nombreuses, plus laïques et plus instructives. Il n'est pas rare de voir des femmes travailler, voire occuper des postes de direction, au grand dam du Conseil des mollahs à Karagol.
Si les tojiks sont sur-représentés chez les groupes islamistes-radicaux ou ultra-conservateurs, les qarlouks le sont plutôt dans les organisations révolutionnaires socialistes et communistes.
Dans la vallée du Sürgüngë, -ce fleuve étant la véritable colonne vertébrale du "Qarloukistan"-, les paysans vivent avant-tout de la culture du coton, si prospère et intensive qu'elle constitue l'or blanc du Karmalistan. De façon subsidiaire, dans les montagnes, on vit encore de l'élevage de moutons.
Comme ailleurs dans le pays, l'agroalimentaire et l'artisanat du textile et de la tapisserie sont particulièrement présents dans les villes, mais les deux activités majeures du secteur secondaire sont la chimie, et les industries mécanique et sidérurgique : en la matière le "Qarloukistan" est un pôle majeur de l'économie du pays, une "dorsale industrielle" qui n'a de rival supérieur que Karagol et la région du Dar. C'est aussi un haut lieu de la production d'armement, relativement bien-sûr à ses capacités techniques.
Enfin, leur région partage avec celle des sirs (turco-mongols de l'Est) le plus gros bassin houiller (production de charbon) de toute la Marquézie.

[+] photos
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Juin 26, 2017 4:21 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
3- LES RAJANS

Troisième ethnie du pays, les Rajans sont des indo-baloutches musulmans. Les autres peuples du Karmalistan les surnomment les "Janubiens", puisqu'ils sont originaires du continent austral, la Janubie. Habitant au sud du pays, notamment dans et autour des centres urbains du littoral du Dar, ils représentent l'élite économique et politique. La plupart des conseillers du roi, des généraux et des hommes d'affaire sont rajans. Tandis que le roi lui-même est d'ascendance rajano-tojik. Par rapport au reste du pays, ils bénéficient du plus haut niveau d'instruction, et la femme profite d'une laïcité et d'une tolérance caractéristique du Sud du pays (malgré l'instrumentalisation dont elles peuvent faire l'objet dans les campagnes publicitaires ou la prostitution). Même si le tojik est la langue administrative, et l'ethnie éponyme la plus nombreuse en effectif, ce sont bien les Rajans qui sont considérés comme les "maîtres" du pays. Des privilèges "de fait", suscitant parfois l'hostilité envieuse ou indignée des autres ethnies.
Généralement moins religieux que les Tojiks, et moins communautaires que les Qarlouks, ils sont hâtivement qualifiés de libéraux et individualistes, tant sur le plan moral qu'économique. Néanmoins cette réputation cache une nuance de taille : il existe effectivement une bourgeoisie individualiste, sur-représentée chez cette ethnie, mais la majorité des Rajans demeurent issus des classes populaires, et certains sont mêmes victimes de la grande pauvreté (notamment dans les grandes villes). Et cela est d'autant plus vrai que les disparités sociales les plus prononcées touchent principalement les Rajans : des cadres supérieurs dans les gratte-ciels aux chômeurs des bidonvilles de Daharpur, des villages victimes de la guerre et de l'intégrisme religieux au sud-est, aux superbes villas de campagne du "paradis" agricole du sud-ouest.
A la base, ils vivent de la production de céréales dans les plaines fertiles du bassin du fleuve Tushtuk Darya. Puis ils développèrent des activités de services modernes (finances en particulier), nourris et concrétisés par le commerce extérieur via les grands ports de la côte. Les activités souterraines "relativement tolérées" participent également à la production de richesse locale : industrie du jeu, prostitution et divers trafics internationaux. Bien qu'en progression, le tourisme est sérieusement menacé par la "mauvaise image" du pays, la guerre civile du Nord écornant la réputation du riche et paisible Sud.

[+] photos
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Juin 27, 2017 7:24 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
4- LES SYIRS

Les Syirs sont un peuple atlaïque mongol et mongolophone, de confession chrétienne nestorienne ou musulmane (chiite, mais aussi sunnite). Ils habitent dans toute la partie nord-est du pays, entre le massif de Khanbalik et le bassin du Tshygysh-darya (d'est en ouest) et entre le lac d'Enokh et les monts du Tshygysh Krebet (du nord au sud). Une importante minorité habite également au nord du désert d'Arkad Koum. Encore très marqué par le nomadisme, on le surnomme le "peuple des steppes". Il a la réputation d'être la catégorie ethnique la plus méprisée du pays, notamment par les haut-fonctionnaires royaux, officiers généraux et hommes d'affaire. Certains rajans prétentieux les qualifieront de "peuple barbare", par opposition aux "Janubiens civilisés" du Sud.
Bien que nomades et majoritairement chrétiens, les Syirs partagent avec les sédentaires musulmans tojiks et les qarlouks de nombreux points communs : sens de la modestie, de la communauté et de la solidarité, taux de fécondité très élevé, respect des ancêtres... Ils se distinguent toutefois des Qarlouks pour leur clanisme plus prononcé et la subsistance d'une forte spiritualité. A l'inverse, ils s'opposent aux Tojiks dans la mesure où les sociétés syires sont relativement égalitaires : moins de disparités matérielles, tandis que l'ensemble du monde turco-mongol (Siro-qarlouk) considère la femme comme l'égale de l'homme. Par exemple, les Syirs entraînent indistinctement tous les enfants, garçons et filles, aux arts équestres et aux tirs à l'arc.
Aujourd'hui les Syirs demeurent particulièrement pauvres : peuple du "Nod", ils sont "marginalisés parmi les marginaux". Suspectés de séparatisme et de sympathies communistes, tout cela mêlé à une forme de traditionalisme mystique, ils considèrent les Qarlouks comme un "peuple frère", et se méfient des Tojiks et plus encore des Rajans, les "ethnies du pouvoir".
Historiquement, les Syirs, peuples cavaliers victimes de la sécheresse d'été et des hivers glaciaux, ne vivent pas : ils survivent. Leur salut repose sur l'élevage d'ovins et de chevaux, mais on trouve aussi en certaine quantité, des bœufs, des caprins, des yacks en zones montagneuses et des chameaux bactriens à deux bosses en zone désertique. Le mouton fourni la laine et la viande, tandis que le petit cheval mongol, endurant, trapu et débrouillard, est un moyen de transport absolument essentiel. D'ailleurs, dans ce rôle, les chameaux leurs sont complémentaires (plus lents, mais infatigables, pouvant supporter des charges de 200 kg sur 50 km par jour). Les chevaux apportent également le lait traditionnel caractéristique des Syirs : la jument fourni le fameux aïraq, lait fermenté riche en vitamines et en acides aminés (indispensables à la nutrition humaine). En clair, les troupeaux pourvoient à la subsistance des Syirs, dans tous les domaines : ils fournissent la nourriture, la boisson, les vêtements (laine et peaux), les couvertures, les tapis, les cuirs, les feutres de tentes, les cordes, les lanières, et même le chauffage avec la bouse séchée des bœufs.
Si le climat (continental) est très rude, le sous-sol du Syirstan est richissime : il regorge de charbon, de fer, de cuivre, d'argent et de gaz. Les centres industriels (mécanique, sidérurgie, chimie, diverses usines alimentées par les centrales à charbon) se limitent à une poignée de centres urbains, notamment Altaï-Ata, Sürgün et Enokhobod.

[+] photos
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Juil 04, 2017 1:40 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
V- SYSTÈME POLITIQUE


Image

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Juil 14, 2017 2:03 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
VI- ÉCONOMIE


Modèle économique : capitalisme (libéral au Dahar -Sud-, corporatiste au Nord)

____________________________________________________________________________________________________________________________

Productions agricoles, bois et textiles naturels :
_ élevage -extensif- d'ovins et de chevaux (lait, viande, laine, cuirs...) (gros producteur)
_ élevage -extensif- de caprins et de bovins
_ céréales (blé, orge, riz...)
_ coton (gros producteur)
_ bois

Productions minières :
_ Fer (probablement le premier producteur mondial)
_ Cuivre (gros producteur)
_ Argent (gros producteur)
_ Phosphates

Productions énergétiques :
_ Charbon (gros producteur)
_ Gaz naturel

Productions industrielles (potentielles) :
_ armement tactique : pièces d'artillerie modernes, dca mobiles, avions de combat moyens, hélicoptères d'attaque et sous-marins
_ armement balistique et/ou stratégique : SRBM
_ ordinateurs
_ divers matériaux pour BTP

____________________________________________________________________________________________________________________________

Technologies maîtrisées :
Citer :
1. Centrale électrique à Charbon ▮▮ = Acier + Charbon + Cuivre + Éléments électroniques pour industrie + Ordinateur
2. Centrale électrique à Gaz ▮▮= Acier + Gaz + Cuivre + Éléments électroniques pour industrie + Ordinateur
3. Barrage hydroélectrique ▮ (type jura) = équipements électroniques d'industrie et véhicules
4. Raffinage du pétrole = Platine
5. Chaîne de montage automatisée ▮ =
6. Ordinateur = Argent + Cuivre + Or + Coltan + Plastiques
7. Réacteurs d'avion = Éléments en acier + Coltan
8. Avion de combat multirôle ▮▮ = Éléments en acier + Équipements électroniques d'industrie et véhicules + Réacteurs d'avion
9. Satellite ▮ (??) = Diamant + Or + Équipements électroniques d'industrie et véhicules + Lithium + Ordinateur
10. Navire (Croiseur) ▮▮ = Éléments en acier + Équipements électroniques d'industrie et véhicules
11. Charge bactériologique ▮▮▮ =
12. Hélicoptère d'Assaut ▮▮ = Éléments en acier + Équipements électroniques d'industrie et véhicules
13. Antiaérien mobile ▮▮ = Éléments en acier + Équipements électroniques d'industrie et véhicules
14. Sous-marin ▮▮ (Type) = Lithium + Éléments en acier + Équipements électroniques d'industrie et véhicules
15. Missiles balistiques courts [<800km] = éléments en acier + Platine + Lithium + Bauxite + ordinateur

Citer :
1. Pièce d'artillerie ▮▮▮▮ = Éléments en acier + Équipements électroniques d'industrie et véhicules + ordinateur
2. Gratte-ciels ▮▮ (Manhattan)= Sable + Acier


____________________________________________________________________________________________________________________________

Besoins à l'import. : ====> et actuels fournisseurs
_ pétrole (pour les plastiques notamment)
_ coltan (pour les ordinateurs et réacteurs d'avion)
_ lithium (pour les SRBM et sous-marins) ====> Mahajanubia
_ platine (pour les SRBM)
_ or
_ bauxite (pour les SRBM)
_ diamant

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Juil 17, 2017 6:54 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
Économie - quelques chiffres (estimations 2033)

Chômage : entre 15 et 20%

Structure de la population active :
_ 45% agriculture
_ 35% industries, mines et énergies
_ 20% services

Structure approximative du PIB :
_ 20% agriculture
_ 50% industries, mines et énergies
_ 30% services

Productions estimées 2033 :
_ Fer* : 120 millions tonnes [4ème mondial IRL 2016]
_ Cuivre : 340 000 tonnes [15ème mondial IRL 2016]
_ Charbon* : 36 millions tonnes [18ème mondial IRL 2016]
_ Gaz Naturel : 5,6 milliards de mètres-cubes [47ème mondial IRL 2013]
_ Phosphates : 98 000 tonnes [30ème mondial IRL 2016]
_ Argent : 31 tonnes [bas dans le classement IRL 2016]

*Remarque : une petite partie de la production de fer et de charbon est sous le contrôle de l’Émirat, ou de la coalition communiste PRDK / PRDK-ML.

_ Héroïnes : quelques centaines de tonnes [? 2ème IRL 2016 ?] (sous le contrôle du Hezb Djouma Khodjiev)

Dette publique : ??? milliards $ (??? % du PIB)

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Juil 19, 2017 3:11 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
VII- FORCES ARMÉES


Image

Par son gigantisme, l'armée (Qurol Kutchlar) karmali joue un rôle essentiel dans le pays. Elle garantie sa défense extérieure, mais aussi sa sûreté intérieure en luttant contre les soulèvements armés (surtout islamistes) qui menacent les régions septentrionales. La culture militaire (conscription obligatoire, service militaire d'1 an pour les hommes à 21 ans) imprègne particulièrement les peuples qarluks et syirs.
Une force spéciale de 100 000 hommes, professionnel et à équipement moderne, est chargée de défendre les intérêts du Dahar, et affronte plus spécifiquement les groupes communistes.

Nom officiel : Qurol Kutchlar

Commandant en chef : Shakhan Ismaïl V

Les exemples d'armes donnés ne sont que des indications du niveau pour références IRL. A voir ultérieurement pour les armes précises en soi.

Effectifs totaux existants dans le pays : autour d'un million et demi

Effectifs totaux réels de l'armée karmali : 1 400 000

Soldats modernes : 100 000
===> niveau d'entrainement professionnel élevé
===> pistolets Makarov, fusils d'assaut AK-74, Colt M-4, AK-12, fusils de précision Dragunov, lance-roquettes RPG-7, gilets pare-balles, équipements électroniques variés
===> salaire très élevé
Soldats obsolètes : 1 300 000
===> niveau d'entrainement variable (généralement faible)
===> pistolets Makarov, fusils d'assaut AKM, Type-56, M-16, AK-74, lance-roquettes RPG-7, vieilles mitrailleuses DShK
===> salaire "de misère" (compensation par corruption -officiers-, ou magouilles et débrouillardise)

Véhicules blindés légers : 5 000
===> BTR-60/70/80, BRDM-2...

Chars d'assaut modernes : 300
===> T-72, T-80, T-90

Chars d'assaut obsolètes : 5 000
===> T-34/85M, T-54, T-62

Artillerie autopropulsée (mobile) moderne : 100
===> BM-30, Pion (2S7), Msta

Artillerie autopropulsée (mobile) obsolète : 8 000
===> BM-21 Grad, Gvozdika(2S1), Akatsiya(2S3M), BM-27

Artillerie tractée ("towed") : 12 000
===> 2A19/2A29/BS3/T12A-100mm, 2A18/M30/D30/D74-122mm, M46-130mm, ML20/D1/D20-152mm, B-4(M1931)-203mm

Avions de combat multirôles modernes : 50
===> F-16, F-15, MiG-29, Su-27

Avions de combat multirôles obsolètes : 100
===> MiG-21, MiG-23, MiG-27

Hélicoptères de combat modernes : 150
===> Mi-24 améliorés , Ka-50/52

Hélicoptères de combat obsolètes : 300
===> vieux Mi-24

Systèmes anti-aériens mobiles modernes : 30
===> Buk-M1 et S-300PMU-1 (à missiles 48N6)

Systèmes anti-aériens mobiles : 1000
===> Shilka, Kub, Osa, Strela-10

Frégates : 10
===> ... (type occidental/français)

Croiseurs : 1
===> ... (type occidental)

Sous-marins : 3
===> ... (type français)

Porte-avions : 0
===> Néant.

Missiles balistiques : ???
===> Scud, FROG-7, OTR-22 "SS-12 Scalboard", OTR-21A/B Tochka/-U "SS-21 Scarab A/B", OTR-23 Oka "SS-23 Spider"

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Juil 19, 2017 3:22 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
Divisions militaires : noms et organisation

Image

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Août 11, 2017 7:57 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
VIII- HISTOIRE

Image


Genèse mythique du Karmalistan
?


Alors que le péché originel avait déjà souillé la terre du jardin d'Eden (Marqaz occidental, Alfranie), ses deux occupants connus, Adam et Eve, eurent deux premiers fils : Caïn l’aîné puis Abel le cadet. Le premier est un paysan, s'appropriant la terre pour vivre de l'agriculture ; le second est un berger, partageant la terre pour vivre du pastoralisme.
Les deux frères doivent apporter un tribut à Dieu : Caïn offre des produits agricoles de son exploitation, tandis qu'Abel offre un mouton de son troupeau. Dieu manifeste sa préférence pour l'offrande d'Abel, suscitant chez Caïn une indescriptible colère qu'Il lui demande de maîtriser. Emporté par sa jalousie, Caïn tombe dans le péché par la vengeance, et assassine Abel. C'est le premier meurtre de l'Histoire.
En conséquence, Dieu décide de punir Caïn en le maudissant, lui et les siens. Il lui appose d'abord un signe particulier, une marque de souffrance mais aussi de protection divine. Cela, avant de le bannir du jardin d'Eden.
Caïn fuit vers l'Orient, condamné à l'errance sur des terres stériles, jusqu'aux hauts-plateaux steppiques de l'actuel Karmalistan, sur l'inhospitalière "terre de Nod". Adoptant le nomadisme pastoral de son défunt frère Abel, il cherche à expier son péché qu'il regrette amèrement. Connaissant son épouse, il fonde une famille, puis une "ville" baptisée du nom de son fils : Henoch, située quelque part entre l'est du Marqaz et l'ouest de la Ventélie.
Le Karmalistan mythique est né.
Néanmoins le mode de vie nomade et l'activité pastorale pérennisent. Dieu ayant maudit la civilisation, et sa gestion privatisée de la terre (espaces clôturés avec contrats de propriété...), Caïn adopte la coutume ultérieurement qualifiée de "barbare", à savoir le partage commun des terres et du troupeau pour toute la tribu naissante des "marqués de Caïn".

Image
Caïn / Qobyl banni du jardin d'Eden et marqué par Dieu, condamné à l'errance et au nomadisme, fuit au pays de Nod à l'Est.
(Fernand Cormon, 1880)

_ Présence humaine -traces archéologiques (pierres taillées)- datant de 50 000 à 100 000 ans avant notre ère.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Août 14, 2017 9:58 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
Civilisation de l'Arkadyriane (Arkadyrians, puis Sarmatars, peuple scythique proto-kormali, Âge du bronze)
-3 500 à -450

Capitale : Arkadyr à partir de -700 (avant : "nouvelle Enoch", site archéologique près d'Enokhand, auj. Enokhobod)

Image

_ Le nomadisme mute progressivement en sédentarité : élevage puis développement de la culture du blé et de l'orge avec irrigation, nombreux villages et quelques grands centres urbains fortifiés, dont de nombreux temples et tombeaux (tumulus). Innombrables outils en bronze, dont des armes. Les peuples se succèdent, les nomades chassent les sédentaires avant de se sédentariser à leur tour. Le plus mythique d'entre-eux donne son nom à la région : les arkadyrians.
_ Vers -700, fondations de Tchardjou et d'Arkadyr par les Arkadyrians.
_ Vers -600, déclin des Arkadyrians, qui s'entre-déchirent. Leur population diminue drastiquement à cause des tueries mutuelles et des maladies.
_ A partir de -550, Tchardjou et Arkadyr deviennent les centres de gravité d'un nouveau peuple nomade -très partiellement sédentarisé- scythique proto-kormal venu du Nord : les Sarmatars. Ils s'installent dans une région déjà sous-peuplée depuis la tragédie des arkadyrians. Au cours des siècles suivants, ils deviendront les pires ennemis à la fois des perses occidentaux de Marquézie et des hellènes de Dytolie orientale.
_ Commerce de fourrures, de bois, de bétail, de céréales et d'esclaves. Invention de l'échiquier.
_ L'archéologie progresse grâce aux découvertes de tumulus saramatars (kourganes) riche en mobiliers funéraires.

Image
Les Sarmatars.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Août 15, 2017 2:25 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5497
Localisation : Novgorod, Rostovie
Confédération tribale Sarmatare et Empire Madaylar (occupation partielle mèdo-iranienne)
-700 à -450

Capitale : ? (ville de Marquézie du nord-ouest)

_ Contrôle madaylar sur la majeure partie du Karmalistan, sauf le Nord-Est. Relation curieusement pacifique avec les Sarmatars, qui se soumettent parfois volontairement au pouvoir madaylar, exceptée quelques tribus (dont les Amazones*).
_ Vers -700, un seigneur nomade venu du Nord-Est, du nom d'Afrasiab, s'installe sur les hauts-plateaux de l'Altaï (Karmalistan Nord-Est) et fonde la cité qui deviendra Altaï-Ata. Il serait le mythique fondateur des Tourans (peuples syiro-qarluks). Ils fuiront à nouveau la région au siècle suivant.
_*Du peuple sarmatar naît les Amazones sarmatares (v.-600 à -150), femmes guerrières commandées par une reine élue au moyen d'une assemblée de femmes. Les hommes sont tous mutilés ou rendus estropiés peu après à la naissance, ils sont sous-instruits et n'occupent que des fonctions serviles au sein d'une société matriarcale.

Image
Une amazone sarmatare.

D'après la légende, à l'origine, une tribu de Sarmatars aurait perdu son jeune roi et la plupart de ses meilleurs guerriers lors d'une désastreuse bataille contre les Madaylars (perses). Sa jeune veuve se serait alors octroyée tous les pouvoirs grâce au soutien des autres veuves de la tribu. Parmi les hommes qui restaient, une vingtaine se seraient proposés pour épouser la reine. Tous vantaient leur force physique, leur courage et leur adresse au combat... à l'exception d'un seul, un estropié, gravement blessé après la bataille. Celle-ci choisit ce dernier pour nouvel époux. L'estropié devînt alors roi, à l'égal de son épouse, dans une véritable dyarchie. Jaloux, les autres complotèrent pour assassiner l'heureux élu estropié, et y parvinrent quelques semaines après le mariage. Accablé par son chagrin, la reine tua tous les hommes de la tribu. Désormais, afin de la perpétuer, celle-ci familiarisa toutes les femmes aux techniques de combat. Érigées en cavalières, celles-ci prirent l'habitude de kidnapper les hommes des tribus voisines pour en faire des serviteurs-géniteurs estropiés.
Les Amazones sarmatares d'Arkadyriane sèmeront la terreur sur les terres de Madaylar, de l'empire satrape, et ce jusqu'en Marquézie occidentale, affrontant même les cités hellènes à plusieurs reprises. Ces dernières, généralement masculinistes, les considèrent alors comme l'anti-modèle absolu, "l'anti-civilisation" : un peuple-cavalier pratiquant un nomadisme pastoral et matriarcal, contre un peuple de marchands ou cultivateurs des cités-Etats sédentaires et patriarcaux. En Arkadyriane (Karmalistan-Nord) elles cohabitent avec d'autres tribus sarmatares. Ces autres tribus contrôlant Arkadyr et Tchardjou (bien que toujours majoritairement nomades), appliqueront au final un système relativement égalitaire (hommes et femmes combattent, avec prise de décision collective), modèle typique des peuples-cavaliers de la steppe (dont héritera le modèle du Qurultaï syir).
Elles disparaitront vers -150, à la suite des terribles invasions nomades sürgüngë (tourans proto-syirs et proto-qarluks) peuples-cavaliers venus du Nord-Est.

Image - Image
Statue d'une reine Amazone (à gauche). Les Amazones sarmatares sont avant-tout des archères montées (à droite, une reconstitution cinématographique).

____________________________________________________________________________________________________________________________
Empire Satrape (occupation irano-perse)
-450 à -320

Capitale : ? (ville de Marquézie du nord-ouest)

_ Conquête perse du proto-Dahar et de l'Arkadyriane. Les populations sarmatares le long du fleuve Iaxarte (actuel Sürgüngë), dont les cités d'Arkadyr et de Tchardjou opposent une féroce résistance.
_ Pour mâter la résistance, le roi satrape engage des mercenaires tourans venus du Nord. Ceux-ci conservent pourtant leur mode de vie nomade et sont particulièrement difficiles à contrôler. Ils contribuent finalement à affaiblir l'empire...
_ Développement du zoroastrisme.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO