SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Lun Déc 11, 2017 9:06 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Lun Mai 22, 2017 7:07 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image

La campagne des législatives commence


April Steiner, le 6 Mars 2033

Avec le mois de Mars commence comme de coutume la campagne pour les élections de mi-mandat, qui auront cette année lieu le 25 Août. Si, comme à l'accoutumée, tous els sièges de la Chambre des représentants sont remis en jeu, seul un tiers du Sénat est renouvelé, soit deux sénateurs par Comté. Les mandats en, jeu au Sénat cette année sont:

Comté d'Alder:
Siège Majeur: John Pastor (NCP)
Siège mineur: Nick Danton (PU)

Comté de Caulfield:
Siège Majeur: Joseph Brandgier (L)
Siège mineur: Dean Howard (NGP)

Comté de Crete:
Siège Majeur: Hope Paulson (L)
Siège mineur: Irene Gosch (MRP)

Comté d'Elm:
Siège Majeur: Jamie Zinner (C)
Siège mineur: Bob Corall (FPEC / Farmer's Party of Elm County) Parti régional

Comté de Fernwich:
Siège Majeur: Tommy Hickers (L)
Siège mineur: Nate Hooger (FM)

Comté de Garnemouth:
Siège Majeur: Wes Rivelle (L)
Siège mineur: Nathalie Knope (RL)

Comté de Greens:
Siège Majeur: Joan Jackson (C)
Siège mineur: Barry Harrison (RGP)

Comté de King:
Siège Majeur: Tim Ferrigan (L)
Siège mineur: Lucas Jones (LRP)

Comté du Marnyshire:
Siège Majeur: Neal Heerst (C)
Siège mineur: Rodney Carry (FM)

Comté du New Granshire:
Siège Majeur: Gary Arkoy (C)
Siège mineur: Glen Cooper (CUNG / Citizen's Union of New Granshire)Parti régional

Comté de Trenning:
Siège Majeur: Mia Thormond (C)
Siège mineur: Jack Logan (SPNG)

Si certains sièges sont plutôt surs, comme ceux des sénateurs Rivelle et Ferrigan, les Libéraux pourraient s'attendre à des pertes, notamment dans le comté de Fernwich, où le sénateur Hickers est en mauvaise position face à l'ancien gouverneur Conservateur Robert Barton, et le sénateur FM Nate Hooger, qui vote souvent avec les Libéraux, donné perdant face au candidat du RGP Jeremy Hempstead.

De plus, les élections de mi-mandat verront aussi l'élection de gouverneurs dans les comtés suivants, où tous les sortants sont candidats à leur rééléction:

Alder: Gouverneur sortant: Gideon Spencer (C)
Marnyshire: Gouverneure sortante: Rachel DeWitt (LRP)
New Granshire: Gouverneur sortant: Dean Cassier (PU)

La campagne a offciellement commencé avec l'investiture des candidats de la coalition de gouvernement (L,SPNG,NGP,RL), traditionellement faite la veille de celle des coalitions d'opposition.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Mer Sep 27, 2017 12:07 am 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image


Image


La popularité des Libéraux en chute libre.


April Steiner, le 19 Mars 2034
Il s'agit certainement d'une surprise pour l'administration Kendrick, qui se trouvait dans la comfortable position d'un taux d'approbation aux alentours de 40% depuis 2030 de voir la cote de popularité du Président, mais aussi du Vice-Président Gastwick et du parti Libéral en général baisser tant. La popularité personelle de Richie Kendrick est ainsi passée en l'espace de six mois de 43% à 29% de taux d'approbation, tandis que le Vice-Président Gastwick voit sa cote de popularité chuter à 16%, faisant de lui le deuxième Vice-Président le plus impopulaire de l'histoire, après Jonathan Kramer qui, rappelons-le, a été condamné plusieurs années de prison pour fraude fiscale. Le Parti Libéral, quand à lui, voit sa popularité chuter de 49% de taux d'approbation à 33%, encore une fois une perte spectaculaire.

Cette chute de popularité, bien que surprenante, est en fait explicable: malgré les grandes promesses faites par les Libéraux au cours des campagnes de mi-mandat, tels que la légalisation du mariage homosexuel ou bien la dépénalisation de la consommation de cannabis, ainsi qu'une réévaluation de l'imposition en faveur des plus démunis, plus de six mois après l'élection, rien n'a changé.

Le Parti Libéral devant se défendre aussi bien à sa droite des Conservateurs lui reprochant son irreligiosité et son "idéalisme naïf" et à sa gauche de l'Union des Droits dont le président Alex Karinsky critique sa "molesse" et son "indécision chronique face à des enjeux clefs de notre société", le Parti Libéral se trouve dans une position compromettante, trop progressiste pour certains et pas assez pour d'autres.

Pour Wes Rivelle (L-GN) Président pro tempore du Sénat, si les Libéraux continuaient dans leur voie de maintien du statu quo, le Président Kendrick pourrait bien être le premier Président à ne servir qu'un mandat depuis John Garland dans les années 1990. C'est d'ailleurs pourquoi Rivelle, ainsi que ses collègues Tim Ferrigan (L-KG) et Nathalie Knope (RL-GN), les trois sénateurs du Caucus Libéral les plus populaires, ont décidé de mettre en avanet un projet de loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe à l'échelle nationale.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Sam Sep 30, 2017 1:44 am 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image


Image


Objectif 2036: Wes Rivelle


Emma Robinson, le 28 Mars 2034

Notre nouvelle chronique, Objectif 2036, a pour but de présenter de manière succite les hommes politiques qui pourraient bien être à la tête de notre nation dans deux ans. Pour la première édition de cette chronique, il convient de se pencher sur le profil de Wes Rivelle, politicien Libéral et Sénateur du Comté de Garnemouth.

Natif du Comté de Garnemouth, le Sénateur Rivelle est né le 10 Juin 1979 à Codsbridge, capitale de la Paroisse d'Upnorth, de John et Eleanor Rivelle, tous deux avocats. Après avoir poursuivi un master d'histoire à Corwyn Colelge, il s'orientera finalement vers la politique et deviendra le député de sa ville natale de Codsbridge, pour le Parti Libéral, en 2006. Déjà à l'époque, le Député Rivelle était connu sur les bancs de la Chambre comme une "grande gueule" et un porte étendard du progressisme. Malgré son appartenance au parti qui tenait alors les rênes du pays, il n'hésita aps d'ailleurs à se faire connaître nationalement pour la première fois lors d'une interview à la sortie du Congrès, en 2010, où il critique vivement le Président Gabriel Moore, pourtant tout comme lui Libéral. Il se présentera d'ailleurs en 2015 pour les primaires Libérales pour le poste de Sénateur de Garnemouth, où son opposante Alice Meyer obtient le soutien de Moore. Contre toute attente, il vaincra son adversaire avec un large écart, notamment du à sa prestation lors du débat opposant les deux Libéraux, où Rivelle se montre très critique du bilan de Gabriel Moore et de la similarité des vues de Moore et Meyer. Il arrive alors en 2015 à être élu Sénateur de Garnemouth, battant le candidat Conservateur Sam LeRocque.

C'est au Sénat que la carrière de Rivelle va véritablement décoller: durant son premier mandat, de 2015 à 2024, il se pose comme l'une des principales voix des Libéraux, même une fois ces derneirs mis en minorité après les désastreuses élections de 2018 et 2021, qui voient un raz-de-marée Conservateur. En tant que progressiste convaincu, Rivelle peut toutefois profiter du soutien de l'Union des Droits, encore marginale à l'époque, et du Parti Socialiste,qui le propulsent en 2021 en nouveau chef de l'opposition après que le précédent, Peter Bennings, ait pris sa retraite. Depuis 2021, Rivelle sert donc le Parti et le Caucus Libéral en tant que chef de la Minorité jusqu'en 2030, puis depuis 4 ans maintenant, en tant que dirigeant du Caucus Libéral, de la Majorité et en tant que président pro tempore du Sénat.

La question que nous pouvons donc nous poser est: pourquoi Wes Rivelle ferait-il un bon PRésident? et pourquoi cehrcherait-il à remplacer Kendrick en 2036, alors que tous deux sont des Libéraux?

Il convient premièrement de se rendre compte de l'avantage de l'ancienneté. Rivelle a quinze ans de plus que Kendrick, et une carrière politique bien plus longue derrière lui. Kendrick, après tout, n'avait servi qu'un mandat de Sénateur avant d'être élu Président. Rivelle a été réélu l'année dernière pour un troisième mandat, et a d'abord servi sur les bancs de la Chambre des Députés. De plus, Rivelle est d'ores et déjà unpoltiicien Libéral à la stature nationale, et en dehors du gouvernement, ils ne sont qu'une poignée: Rivelle, Powell et Zhou étant les seuls noms de Libéraux véritablement connus hors de leurs comtés. On notera aussi que les deux derniers de cette list ont déjà perdu une chance à la Présidence: Powell aux primaires de 2030 face à Kendrick, et Zhou à l'élection de 2024 face au Conservateur Jack Eyton. Mais alors pourquoi un homme qui a laissé passer des occasions où il aurait tout à fait eu l'opportunité d'ètre élu Président, notamment en 2030, voudreait se présenter 6 ans plus tard? Nous ne pouvons malhereusement que spéculer, car le Sénateur Rivelle n'a pas encore annoncé son intention de défier le président Kendrick à des primaires. Tout d'abord, il convient de se rappeler que Rivelle est un progressite de coeur, et qu'il a été régulièrement critique de la branche modérée des Libéraux, comme Richard Kendrick ou Ethan Zhou. De plus, avec la montée en puissance de l'Union des Droits, qui seraient sans doute prête à lâcher Kendrick se ranger derrière Rivelle à la moindre occasion, le Sénateur dispose d'une base électorale motivée et loyale quilui faisait défaut lorsque tous ses soutiens étaient Libéraux. L'animosité entre Kendrick et Rivelle qui existe depuis leur temps passé au Sénat n'est un secret pour personne, et il serait fort possible que la possibilité de faire tomber son rival soit aussi une motivation pour Wes Rivelle à se présenter. Enfin, la médiocre organisation interne du Parti Conservateur permettrait d'organiser des primaires en 2036 sans avoir à se soucier de la chute dans l'opinion que cela engendrerait, ne serait-ce que par ce que le parti opposé ne s'en sort pas mieux.

Dans la prochaine chronique, nous aborderons le sujet de Thomas Anderson, président du Parti Conservateur, et probable candidat à l'élection présidentielle de 2036.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Dim Oct 01, 2017 8:35 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image


La loi sur le mariage homosexuel est votée au Sénat, va à la Chambre


3 Avril 2034, Nathan Irons, correspondant politique de NGNC

"C'est un pas en avant important pour notre pays", a dit Wes Rivelle, le Sénateur de comté de Garnemouth, plus tôt dans la journée à notre micro. Et même si le mariage homosexuel n'est pas encore légal, il est évident qu'il s'agit d'un enjeu de société important. Il y a un quanrt d'heure à peine, alors qu'une large manifestation pro-Mariage homosexuel faisait entendre sa voix à Woodston, de l'entrée du Congrès à la Cour Suprême, tout le long du Republic Boulevard, le Sénat a voté en faveur de la loi d'autorisation du mariage pour les homosexuels proposée par les sénateurs Rivelle et Knope de Garnemouth et le sénateur Ferrigan de King.

Sur les 66 sénateurs, 39 ont voté en faveur de la loi: 29 des 30 du Caucus Libéral, le sénateur Libéral Henry Lowes du comté de Greens étant le seul à avoir voté contre, ainsi qu'un sénateur du Mouvement Liberté, Ellie Statham de Caulfield, et 9 sénateurs du Caucus des Régions, les 6 sénateurs du Parti Vert Républicain, deux sénateurs du Parti Libertarien ainsi que Robert Fitzgerlad, des Républicains Indépendants de Caulfield.

Si ce vote est une grande victoire pour les Libéraux, beaucoup ici ne voient cependant pas ça comme à mettre au crédit du Président, comme Jamie, jeune femme de 26 ans, qui a déclaré à ce micro que Kendrick faisait honte aux Libéraux par son inaction, et que cette victoire n'est à imputer qu'aux parlementaires, et notamment à Ferrigan et Rivelle, qui ont réussi à rallier l'intégralité des Libéraux sauf un.

Le projet de loi ira maintenant à la Chanbre des Députés, dont le président John Mannis (L-EL) s'est d'ores et déjà déclaré en faveur de la loi. Avec le soutien probable des Verts Républicains, en faveur depuis longtemps du mariage homosexuel, il serait surprenant que la loi ne passe pas à la chambre.

Nathan Irons, pour NGNC, à vous les studios.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Lun Oct 02, 2017 8:06 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image

Image

Univision, la dernière-née des chaînes Néo-Gallesteriennes


6 Avril 2034
C'est sans grande fanfare qu'il y a quelques temps, un nouveau lot de chaîne télévisée gratuite a été ouvert. Hier, il a enfin trouvé acheteur, et a vu s'ouvrir la dernière-née des chaînes de télévision gratuites de Nouvelle-Gallesterre: Univision. Le programme de cette toute nouvelle chaîne est varié, incluant aussi bien des séries télévisée que des films et des bulletins d'information, tous en langue Britonne. Face à la stagnation du paysage télévisuel de Nouvelle-Gallesterre, la chaîne Univision propose une offre plus variée et en quelque sorte "exotique" puisqu'elle importe de nombreux programmes de l'étranger, principalement du Commonwealth, et apporte ainsi une diversté dont notre paysage télévisuel manquait bien.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Ven Oct 06, 2017 3:08 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image

Image

La Chambre des députés vote en faveur du mariage homosexuel


April Steiner, le 17 Avril 2034
"Il s'agit sans nul doute d'un jour historique pour la Nouvelle-Gallesterre" a dit le sénateur libéral Howard de Trenning à la suite du vote historique qu'a mené hier la Chambre des Députés. A la suite du vote par le Sénat sur un projet de loi visant à faire reconnaître le mariage et l'adoption par les couples homosexuels, c'est en effet au tour des Députés d'approuver la loi sur le mariage homosexuel, par 204 votes sur les 168 nécessaires. Parmi les partis en faveur, on retrouve l'intégralité de l'Union des Droits, du Parti Vert National et du Parti Socialiste, ainsi que 70 des 72 députés Libéraux pour le caucus Libéral, ainsi que tous les députés des Verts Républicains, cinq des sept députés Communistes, dix Libertariens, six membres de partis régionaux (trois de l'IRoC (Independent Republicans of Caulfield), les deux du PSP (Plyford Student's Party) et un député du CP (Confederalist Party)) et enfin sept membres du Mouvement Liberté.

Cette loi très attendue arrive avec un retard sur la mentalité du peuple de Nouvelle-Gallesterre, semble-t-il, puisque selon notre récent sondage, 64% des Néo-Gallesterriens sont d'ores et déjà favorables aux unions de même sexe. Pour célébrer l'occasion, les bureaux de plusieurs élus se sont vus recouverts de drapeaux arc-en-ciel, notamment le bureau des gouverneurs Judy Thorthon (GN-RL), James Powell (KG-L) et Ethan Zhou (CF-L). U grand absent à cette célébration est le Président Kendrick, qui a simpelement prononcé une sobre allocution à la Wharton Mansion vantant le progressisme de notre pays. Et pour cause, même si la mariage homosexuel était dans le programme du Parti Libéral en 2033 pour les élections de mi-mandat, ce n'est pas à Kendrick que l'opinion publique accorde ses faveurs, puisque son taux d'approbation est passé la semaine dernière sous la barre des 30%, mais plutôt aux parlementaires qui ont aidé à faire passer cette loi, particulièrement Wes Rivelle avec 71% de taux d'approbation, ce qui en fait le politicien le plus apprécié du pays, et John Mannis, président de la Chambre des Députés, qui voit sa popularité monter à 50%.

Outre le président, c'est aussi son principal rival qui se trouve dans une position précaire: le but avoué de Thomas ANderson était de contrer toute mesure visant à approuver le mariage homosexuel, et son pari a raté. le Député de Grandingham se trouve ainsi en mauvaise posture à la présidence du Parti Conservateur, une position qui pourrait bien lui être volée par l'ancien Vice-Président Andrew Blake ou le député Sean Eyton (FE) si ils choisissaient de lancer une motion de censure interne au parti Conservateur.

Dans l'ensemble, en plus de faire progresser socialement la Nouvelle-Gallesterre, le Sénateur Wes Rivelle a ainsi accompli un formidable coup politique, en se plaçant comme la figure Libérale en vue, tout en jetant le parti Conservateur dans la tourmente.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Sam Oct 07, 2017 2:15 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image

Image

Objectif 2036: Thomas Anderson


Emma Robinson, le 20 Avril 2034
Dans la deuxième édition de notre chronique, nous allons aujourd'hui nous intéresser à Thomas Anderson, député de la deuxième circonscription du New Granshire, et président du parti Conservateur.

Themas Anderson est né le 28 Septembre 1977 à Winchester dans le Comté de Crete, fils du maire de Winchester Paul Anderson et de sa femme Emily. Après une enface hereuse, il étudie l'économie à Ivy's College à Trinity, dont il obtient un doctorat, et où il rencontre sa future femme Anne Huntington. Après la fin de leurs études, ils s'installeront à Grandingham, ayant tous deux été recrutés comme enseignats à l'Université Comtale du New Granshire. C'est en 2011, à l'âge de 34 ans, qu'Anderson se lance dans la politique en devenant conseiller municipal de Grandingham, avant d'en être élu le maire deux ans plus tard. En 2018, lors des primaires pour l'élection présidentielle du parti Conservateur, il est l'un des premiers à se déclarer en faveur de Jack Eyton, qui devient le candidat Conservateur puis le Président de la Nouvelle-Gallesterre. Le soutien d'Anderson est récompensé, puisqu'il devient Secrétaire du Trésor durant le premier mandat d'Eyton. En 2024, il démissionne de son poste pour se préparer aux élections législatives, et après avoir été élu député de la deuxième circonscription du New Granshire, l'une des quatre de Grandingham, il devient président de la Chambre des députés jusqu'à la défaite électorale du parti Conservateur aux élections de 2030. Il est aujourd'hui président du Parti Conservateur, et l'un des plus sérieux challengers à l'élection présidentielle.

Ce qui fait à la fois la force et la faiblesse d'Anderson, c'est sa modération politique: dans al droite lignée du Président Eyton, Anderson est un conservateur relativement centriste, prêt au compromis avec les Libéraux et les Régionalistes, plus concerné par la mise en place d'une économie de libre-marché que d'une régulation puritaine de la société. Il pourrait ainsi avoir le soutien des Libertariens, avec lesquels il a souvent travaillé depuis son entrée à la Chambre, mais d'un autre côté il pourrait s'attirer l'inimité de la très conservatrice Union Puritaine, qui critique régulièrement la trop grande modération des conservateurs Andersoniens.

Le principal obstacle d'Anderson à la Présidence ne viendrait sans doute pas cependant des autres partis, mais bien de ses rivaux Conservateurs: sa modération est de moins en mois prévalente,e t le plupart des Conservateurs sont maitenant plus à droite qu'Anderson, qui pourrait avoir à affroner l'ex-Vice-Président Andrew Blake, candidat Conservateur à l'élection de 2030 et conservateur proche des Puritains, ou bien le fils de l'ancin président, le député Sean Eyton (FE-C), tous deux plus à droite et en opposition avec les Libéraux. Le passage de la loi sur le mariage homosexuel est de plus vu comme beaucoup comme la faute d'Anderson qui n'a pas fait tout son possible pour l'empêcher, e qui le place en position précaire. Si il y a à peine un mois, il aurait été de loin le plus probable candidat à l'éection de 2030 parmi les Conservateurs, ce n'est plus tant le cas aujourd'hui. C'est pourquoi notre troisième chronique s'intéressera à l'un de ses principaux rivaux, Andrew Blake.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: [Médias] Journaux et TV
Message Publié : Lun Oct 09, 2017 10:19 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 205
Localisation : Concord, Shendoake
Image


"Couronne de Chagrins", nouveau best-seller de R. Johnson?


Jack Potkins, le 27 Avril 2034
Il faut bien le dire, lorsqu'il s'agit de Reuel Johnson, le maître de l'heroic fantasy, on sait le plus souvent à quoi s'attendre: de longs romans aux personages multidimensionnels, une intrigue bien ficelée et un univers exotique. Certains diront même que la recette a déjà été vue. Cependant, le génial auteur de best-sellers tels que Le Faiseur de Rois ou Fils de l'Empire a secoué le monde de la littérature fantastique avec son tout dernier roman: Couronne de Chagrins.

Alors que les romans de fantasy, même ceux de Johnson, se concentrent bien souvent sur l'épopée de grands héros, la nouvelle oeuvre de l'écrivain Alderien prend une nouvelle perspective, illustrée dès le synopsis du roman: Richard Resten, le personnage principal, n'a pas de roi tyrranique à renverser, pas de terribles armées à affronter, et pour cause: ces conflits ont déjà eu lieu. Richard est devenu roi, et se retrouve pris dans les intrigues de la cour, un monde totalement étranger à ce guerrier dans l'âme. Loin des immenses paysages et des batailles titanesques, Johnson nous livre ici une histoire contenue dans les murs d'un château, où l'intrigue ne progresse pas à coups d'épée mais de mots. En somme, ce nouveau roman est en quelque sorte un ovni dans la bibliographie de Reuel Johnson, mais aussi un vent de fraîcheur.

Après tout, les ventes des romans de Johnson n'ont fait que baisser depuis une décennie, et pour cause: même si chacun de ses romans est excellent en lui-même, on pouvait y voir une certaine répétition. Couronne de Chagrins brise cette monotonie, et cela se voit dans les ventes du livre: il s'agit du roman s'étant le plus vendu dans sa première semaine depuis plus de 15 ans en Nouvelle-Gallesterre, et si il continue sur sa lancée pourrait bien devenir le livre le plus vendu de Reuel Johnson, dépassant même Le Faiseur de Rois. En somme, nous ne pouvons que vous reccomander ce roman si vous appréciez la fantasy de Johnson, mais que vous trouviez ses livres trop similaires. Ce nouveau roman nous ramène aux raisons pour lesquelles cet auteur est tant adulé: des dialogues bien écrits, un humour efficace, un style qui vons empêche de psoer le livre tant vous êtes pris et enfin des personnages complexes et complets, plus grande force de ce nouveau livre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO