SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Jeu Nov 23, 2017 6:59 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 95 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
Message Publié : Ven Nov 10, 2017 11:13 am 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 651
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Aide humanitaire lianwadaise en Hachémanie
29 juillet 2034


Image
Chargement d'un avion en eau potable à destination du Royaume d'Hachémanie.


A la demande des autorités royales, le Lianwa a mis en place un programme d'aide humanitaire à destination de l'Hachémanie, particulièrement touchée par la marrée noire, au même titre que toute la façade maritime janubio-marquésienne. Le gouvernement royal a d'ailleurs enclenché le plan d'assistance de l'ADI afin de bénéficier de l'aide des membres de l'alliance dans sa lutte contre la pénurie d'eau.

La terrible catastrophe naturelle à la suite du naufrage de trois navires pétrolier ne cessent d'émouvoir la communauté internationale alors que la marrée noire est difficilement contenue par les pays riverains. Mahajanubia, Dosalhi, Hachémanie, l'ensemble de la côte janubienne est concernée par l'arrivée prochaine sur ses plage de 400'000 tonnes d'hydrocarbures.

Il s'agit de la plus grande catastrophe écologique de notre époque et les conséquences, à court, moyen et long terme, ne peuvent même pas encore être envisagées tant il faut parer au plus pressé. La question de l'eau dans ces régions désertiques ou sèches reste d'ailleurs la première urgence. L'Hachémanie, membre de l'ADI, a d'ailleurs activé le plan d'aide humanitaire de l'alliance afin d'obtenir de l'eau pour sa population après l'arrêt des usines de désalinisation.

"Les Forces Armées Lianwadaises ont dépêché un pont aérien afin de livrer du matériel humanitaire et de l'eau au gouvernement hachémanien. Bien entendu le conflit en cours ne doit pas être oublié et le Lianwa est particulièrement vigilant sur la question, mais l'urgence et l'ampleur de la catastrophe ne doivent pas être placées au second plan." déclarait un membre de l'Etat-Major à l'occasion de la conférence de presse organisée par la République en vue d'annoncer sa décision d'aider l'Hachémanie.

La facture de cet incident écologique et la responsabilité des acteurs représente le point le plus problématique. Sans doute une cour d'arbitrage internationale permettra-t-elle d'apporter la réponse la plus juste et équitable.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Nov 12, 2017 1:55 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 651
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le président dissout le parlement
3 août 2034


Image
Le président Zui Wanquan a décidé de dissoudre le parlement près d'une année avant les élections.


Décision surprise du Président de la République après l'annonce du décret stipulant la tenue d'élections législatives anticipées et la dissolution du Parlement. La récente scission au sein du Parti Indépendantiste est très probablement l'élément déclencheur derrière le décret présidentiel. La perte de la majorité des sièges a dû peser lourd dans la balance, avec la crainte de devoir former une coalition afin de contrer des propositions formulées par les opposants au Parti Indépendantiste.

La République tiendra des élections législatives d'ici 25 jours selon la législation lianwadaise. Les grands partis politiques doivent donc s'organiser en urgence afin de mener bataille pour les élections dès lundi date du début officielle pour les campagnes. Le Parti Indépendantiste a déclaré sur son site internet se montrer confiant envers le soutien de ses électeurs et de la population, "oeuvrant ensemble depuis 1954 pour le Lianwa."

La décision du Président d'organiser la tenue d'élections anticipées reste une incompréhension chez beaucoup de personnalités proches du régime. La législature actuelle s'achevait en 2035 et le choix de la dissolution apparaît précipitée. Le gouvernement, dont le Premier Ministre est issu du parti majoritaire, a assuré qu'il continuerait à gérer les affaires courantes jusqu'au premier septembre.

La décision semble toutefois une manoeuvre politique extrêmement intelligente comme nous l'explique le politologue de la State Academy of Politics : "La scission au sein des Indépendantistes puis la formation d'un nouveau parti est une catastrophe pour le régime habitué à gérer le pays sans négocier et former de coalition avec les partis minoritaires. Diviser pour mieux régner est une devise utile contre ses adversaires. Quand elle s'applique dans son propre camp, c'est un problème. En déclenchant des élections anticipées, le régime espère que le NUSS n'arrivera pas à organiser une campagne susceptible de lui faire gagner des sièges et ainsi détruire le mouvement dans l'oeuf. Reste à savoir si le NUSS est une véritable scission et l'annonce d'un changement politique pour le Lianwa ou la révolte de quelques trublions."

Reste que le Parti Indépendantiste bénéficie d'un large soutien populaire et d'un prestige inégalable par rapport aux autres formations. Acteur de l'indépendance, créateur de la République et de ses institutions, fondateur de la prospérité du Lianwa, difficile d'imaginer l'avenir du pays sans le parti.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Nov 13, 2017 5:17 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 651
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le G4 ratifie les Accords de Sapritaya
8 août 2034


Image
Dirigeants, ministres des finances et banquiers centraux des principales puissances économiques se sont réunis au Lianwa en vue d'une gouvernance économique mondiale.


Alors que les inquiétudes se multipliaient pour les économies des Etats restées en dehors du conflit actuel, notamment sur la question du commerce maritime depuis le naufrage de pétroliers au large de l'Hachémanie, les premières puissances économiques mondiales ont décidé de plusieurs mesures phares sur des questions de gouvernance internationale. Amarantie, Deseret, Lianwa et Vonalya, les dirigeants de ces nations ont ainsi édicté les nouvelles règles du jeu en matière financière.

Au sein du complexe hôtelier du Supritaya Bay Park sous haute surveillance au nord de la ville, le G4 fondé officiellement lors de l'occasion a fondé un nouveau système financier et monétaire international afin de stabiliser les échanges commerciaux et simplifier les politiques d'interventions des banques centrales ayant un impact potentiellement global. La création d'un nouveau système financier international permet d'espérer une diminution des crises monétaires et financières ainsi que l'amélioration de la coopération économique au plus haut niveau entre Etats.

"La République du Lianwa est extrêmement satisfaite des accords conclus dans le cadre du premier Sommet du G4. Réunir les puissances économiques mondiales reste une victoire pour la diplomatie dans le cadre du conflit international actuel, mais les engagements pris au sein de cette rencontre témoignent d'un changement de paradigme important pour la gouvernance mondiale. Paix, prospérité, stabilité, nos 4 gouvernements se sont accordés pour que jamais nous ne revivions une crise semblable à celle des années 2000." déclarait le Président en marge du Sommet.

Malgré l'avance annoncée, le Sommet et le G4 n'ont pas pris de mesures concrètes contre les problèmes de droit maritime et de l'armement de navires civils, pierre d’achoppement entre l'UPO et la Coalition avec le développement du programme Skorpion. "La réunion visait plus à rassurer et offrir à l'économie mondiale des outils stabilisateurs que de proposer des réformes législatives qui ne concerneraient que quatre Etats, d'ailleurs peu ou pas concernés par la question des armes embarquées. Selon moi le Sommet a été un succès." s'enthousiasmait un expert des relations internationales à la LSE.

Alors que la bourse lianwadaise dégringolait depuis l'éclatement du conflit, les déclarations du G4 lors du Sommet de Sapritaya sont venues rassurer les marchés. Reste que le mode d'utilisation du Fond International doté à terme de 5 milliards n'a pas encore discuté. Certains estiment qu'un nouveau consensus économique pourrait naître si les membres du G4 s'accordent sur une politique de prêt du FISED.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Nov 14, 2017 12:24 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 651
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
La Chancellerie valide les listes électorales
11 août 2034


Image
Trois membres du Parti Indépendantistes ayant reçu leur titre d'éligibilité selon les normes du cursus honorum.


Etape désormais nécessaire afin d'entrer officiellement dans l'arène politique, les candidats des partis doivent subir la validation de la Chancellerie pour être éligibles au Parlement selon la loi de 2031 qui avait été votée suite au décès du président Yu Ling Lao. Les partis minoritaires ont souffert de ces nouvelles dispositions appliquées pour la première fois. Certaines voix critiquent un processus d'élimination institutionnalisée de l'opposition au mastodonte du Parti Indépendantiste (PI).

Les Sociaux-Démocrates (PSD) ont particulièrement souffert de la loi sur les critères d'entrée aux magistratures. Alors que 32 candidats figuraient sur la liste de 2030, le parti le plus à gauche de l'échiquier politique ne dispose pour cette élection que de 18 candidats validés par la Chancellerie. Le parti social-démocrate a déclaré se conformer aux décision de la Chancellerie, tout en appelant les électeurs à se mobiliser d'avantage pour que l'ensemble des candidats remportent un siège.

Certains membres de l'opposition, PSD et NUSS principalement ont tenus des propos virulents sur le système électoral lianwadais actuellement en vigueur. "Il faut avoir été fonctionnaire pour faire de la politique, c'est tout simplement scandaleux. Si vous ne rentrez pas dans les cases lors de l'embauche, et si vous avez le malheur d'être trop critique envers la politique lianwadaise ou d'appartenir à un parti d'opposition, les portes des administrations publiques vous sont fermées."

Interrogée sur la question, la population s'est dite plutôt favorable au système actuel. "Savoir que les gens qui nous représenteront connaissent le système et ont été sélectionnés pour leurs compétences, c'est quelque chose de positif qui garantie que les choses tiennent la route" expliquait une passante. "Selon moi, tout le monde devrait pouvoir se présenter pour que le parlement rassemble tout le Lianwa, et pas seulement des bureaucrates cooptés" déclarait un autre.


Rappelons que la loi stipule : "tout individu de plus de 25 ans et ayant été admis au sein d'une administration d'Etat peut être élu au Parlement de la République." Elle devrait permettre un large renouvellement des 87 députés élus au système majoritaire. Un procédé là encore critiqué. "Le système majoritaire permet d'améliorer généralement le score du parti vainqueur. Si le système était proportionnel, je peux vous garantir que le PI n'aurait pas depuis 1954 la majorité absolue. Selon les résultats des Libéraux et du PSD, certains pourraient réclamer ce mode de scrutin" expliquait pour sa part le professeur de sciences politiques de la State Academy of Politics.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Nov 15, 2017 4:24 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 651
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Vers la fin de la Livre Sterling ?
14 août 2034


Image
Le champ de bataille de la Guerre des Containers s'étend désormais à l'économie.


Autrefois première monnaie internationale reconnue pour le commerce et les investissements, bénéficiant de sa primauté en tant que monnaie d'un Empire colonial planétaire pour asseoir son usage, stable et forte en lien avec les réserves d'or de la Bank of Albion, la Livre (£) apparaît aujourd'hui comme une monnaie en perte de vitesse. La décision du G4 de fonder un étalon international sans le Commonwealth témoigne d'ailleurs de sa perte d'importance au niveau de l'économie mondiale.

L'argent est le nerf de la guerre. Si l'ELA peut compter sur une main d'oeuvre servile pour maintenir son économie à flot, bénéficiant en outre de vastes ressources naturelles, et donc ne pas s'intégrer dans les rouages de la mondialisation économique et financière, le Commonwealth et les membres de l'UPO pâtissent de leur côté de la crise de confiance de leur monnaie. Difficile d'estimer pour l'heure l'impact négatif du conflit, mais il est certain que son coût sera supérieur aux attentes.

La bourse du Lianwa connaît d'ailleurs depuis le début du conflit une crise sur la Livre, surnommée désormais Flash Paper, le papier à combustion rapide utilisé par les prestidigitateurs, en lien aux risques de pertes sur le marché des changes. Avec la décision récente du gouvernement briton d'augmenter les impôts, la chute de certaines valeurs s'est encore accentuée alors que les banques lianwadaises essaient de couvrir leur exposition aux risques, les sanctions économiques de la Coalition et d'Etats tiers commençant à déployer leurs effets.

"Le problème du Commonwealth est d'avoir deux monnaies au sein de son espace, la Livre pour la Britonnie et le Rand pour l'Algarbe du Sud. Une même entité ne bénéficie déjà pas d'une même monnaie. Je pense que si l'UPO veut avoir ses chances dans la guerre économique qui s'annonce alors que les appétits d'économies rivales se précisent, il faut absolument que les Océanistes s'accordent pour une union monétaire. Le G4 pourrait agir au niveau mondial en cas de chute et de crise durable de la Livre, mais pas spécifiquement en faveur de celle-ci, car cela reviendrait à soutenir un camp au détriment d'un autre."

L'Amarantie n'a pas été concernée par le problème, bénéficiant de son nouveau rôle et statut sur le plan international depuis les Accords de Sapritaya du G4. Désormais associée au Dollar, au Lyuan et à la Couronne du Vonalya, la Lire a réussi à maintenir son niveau d'avant-guerre, soutenue par les actions concertées des Banques centrales du G4. Un parti pris qui n'est pas un désavantage pour l'UPO. "Les échanges entre la Lire et la Livre ou le Rand sont techniquement possibles, mais dans la monnaie d'un autre membre du G4 n'imposant pas de sanctions. La fluidité de l'économie et des échanges était l'objectif du G4, on peut déjà dire qu'il est atteint."

Seule la couronne posnane reste un mystère pour les analystes et les cambistes. Bien que le pays soit impliqué dans le conflit aux côtés des Lucifériens, la (ƿ n'a pas encore dégringolée. Il faut dire qu'elle avait déjà durement subi lors de l'indépendance de la Nouvelle-Occilée.


Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 95 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO