SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Dim Nov 19, 2017 12:36 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 256 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Mar Oct 31, 2017 12:31 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 30 juin 2033, 10h30.


Merci encore une fois à la chorale du Temple d'Odin pour ce magnifique chant composé tout récemment pour rendre gloire à la bonté età la sagesse du Père de Tout ! Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*La nouvelle est passée étonnamment inaperçue dans les médias internationaux, et pourtant elle est de taille : la Britonnie et le Montalvo ne seront plus seulement liés par des intérêts économiques, ils seront gouvernés... par le même homme ! En effet, c'est peut-être ce qui a été le plus retenue, Madame Spencer a quitté le poste de Première Ministre de la Britonnie. En lieu et place a été nommé Monsieur Edmund Butler qui a été nommé par le Roi de Britonnie... exactement le même homme déjà mis en place à Cartagina ! La presse britonne peut bien tenter de le présenter comme un « lord obscure », c'est un personnage de premier plan qui est donc nommé pour prendre la succession de la très contestée Première Ministre, qui ne sera revenue sur le devant de la scène seulement pour choisir un remplaçant plus à son goût, à la grande satisfaction de ses détracteurs.

Si en soit il est probable que Monsieur Butler soit compétent, vu qu'il a su pour l'instant tenir en main un Montalvo au bord de la désintégration avant son arrivée au pouvoir, la question est plus qu'il occupe en même temps le poste de leader dans les deux pays à la fois, dans une sorte « d'union de la couronne » à la sauce moderne, du jamais vu dans l'histoire moderne des démocraties de tous poils ! Pour l'instant, cela n'a causé aucun remous, que ce soit d'un côté ou de l'autre, mais il semble douteux que cette situation ne fasse pas réagir dans un futur proche dans l'un des deux pays qu'il dirige, si pas dans les deux, à moins d'une extrême docilité soudaine de ces deux nations...

[...]


*La politique démocratique, on le sait, intéresse globalement peu les vonalyans. Et pourtant, il semblerait que ces dernières semaines, par internet et via les bulletins d'informations radiophoniques, nos concitoyens suivent avec intérêt un pays démocratique en particulier : le Deseret. Il faut dire que la campagne du géant olgarien est pleine de rebondissements et de suspenses, au point que plusieurs auditeurs ont écrits à notre chaîne pour nous féliciter de « ce nouveau feuilleton palpitant ». Au cas où certains de nos plus reculés auditeurs l'ignoreraient donc encore, nous vous le confirmons, tout est vrai, et le moins que l'on puisse dire c'est bien que la campagne deserane est réellement des plus animée !

Alors que les démocrates, forts d'un bilan économique exceptionnel, semblent agir avec force pour imprimer la marque du nouvel exécutif sur la démocratie deserane, multipliant les rencontres et renforçant les liens anciens avec des visites diplomatiques – comme celle conduite chez nous il y a quelques temps – les unionistes surfent sur la vague de scandale de l'ancien exécutif, mais pourraient bien à force de fanfaronner risquer de ce brûler les ailes. Car en politique, comme chacun le sait, crier victoire trop tôt peut souvent se révéler fatal, en démocratie comme dans tous les autres régimes d'ailleurs !

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*La recherche énergétique suit toujours son cours, alors que la Compagnie Horbaro-Vonalyanne à l'Énergie Verte continue de soutenir le projet de turbine hydroélectrique sans réservoir que développent les ingénieurs vonalyans, avec l'aide des données transmises par le Kodomo il y a plusieurs mois déjà. Les tests grandeur nature profitent de la belle saison pour se conduire un peu partout, et les responsables du projet se sont dits « enthousiastes et satisfaits » à propos de l'avancée de leur projet !

[...]


*Les recherches militaires, bien entendu, ne sont pas non plus en reste, avec le perfectionnement par nos scientifiques d'un nouveau système de stabilisation plus performant qui devrait permettre aux futurs missiles vonalyans d'atteindre leurs cibles beaucoup plus sûrement, ce qui était apparemment l'un des gros points faibles relevés lors des derniers tests en conditions réelles...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, nous accueillons une chorale chrétienne itinéraire, les « Amis de la Croix », qui vont nous interpréter un joyeux chant chrétien sur les merveilles de la nature, et tout spécialement celles du grand nord !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Oct 31, 2017 12:53 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Radio Glace :


L'information sans chaînes et sans retenue, maintenant aussi sur les ondes et toujours sur le web !
Programme du 30 juin 2034, 12h00.


Eeeeeeeeeeet oui vous êtes bien sur Radio Glace, la radio libre, sans concession, sans retenue, sans faux semblants ! C'est l'heure de notre bulletin d'information de la mi-journée, qui va vous présenter les nouvelles du simpomonde et de notre cher pays, sans filtre et sans chaînes ! Aujourd'hui au menu, entre autres choses, l'ADI envoie chier les propositions de paix du Vryheid, les progrès de la SVG dans l'art d'exploiter toujours plus le sous-sol eeeeeeeeeeet bien entendu le point sur les efforts du gouvernement pour engloutir un budget fou dans un vaisseau géant avec lance-pierre à avions intégré ! Nous rappelons que le Roi ne nous cautionne pas, l'Évêque non plus et le Haut-Prêtre encore moins, c'est bien pour ça qu'il faut nous écouter !

Nouvelles du monde :

*Vous vous souvenez de tout le blabla auquel on a eut droit, et patati et patata, l'Alliance Défensive Intercontinentale ne s'est absolument pas formée contre l'Union Panocéanique, ni même par peur de celle-ci, pour contrer celle-ci ou pour monter une cabale pour faire tomber la Dame de Fiel – bien que ça pourtant, c'est fait, notons-le au passage ! – mais bien seulement pour favoriser la paix ! Et pourtant, en des thermes très fleuris, hein, attention, sous la plume élégante d'une presque-miss-univers-mais-pas-tout-à-fait-en-fait, l'Alliance a refusé la proposition d'établir un pacte de non-agression avancée par le Vryheid. On les comprend les mecs du Vryheid, en même temps, ils ont sans doute pas spécialement envie d'aller crever pour une guerre déclenchée par un génocide alekan – cause la plus probable maintenant que Spencer a cassé a pipe – sur les noirs n'ayant pas réussi à fuir chez eux, et ils auraient sans doute aimer calmer le jeu et sécuriser le truc, en prenant le poste de négociateur de l'UPO qui semble de plus en plus leur être dévolu !

Seulement voilà, c'est non. La raison, on vous la donne, c'est que l'ADI en gros ne tient pas assez ses membres pour leur imposer la paix. Ouai, ouai, la miss elle a dit « respect de la souveraineté de chacun » et blablabla, mais bon en gros les rênes ne sont pas assez solidement entre les mains de l'Alliance pour ça, c'est la version officielle. Du ressentit des membres sur le fait que ce soit l'UPO en particulier qui ait demandé l'alliance de la catastrophique Britonnie, du génocidaire Aleka ou encore du très suspect Sokolo, la Consul n'a habillement pas pété un seul mot, ce qui en soit est une belle manœuvre. Parce que bon, on y était pas, dans la salle de réunion, mais il y a fort à parier que les mecs se sont pas dit « diantre, on aimerait teeeeeeeellement accepter les fous sanguinaires et génocidaires, mais c'est dommage les règles le permettent pas »,quand même. Mais ça on le saura jamais, parce que c'est « refusé pour raisons techniques de souveraineté des membres ». On applaudit la pirouette, qui évitera si possible au passage de froisser le Vryheid, certainement le plus fréquentable et apprécié des états panocéaniques...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Réjouissez-vous, réjouissez-vous, il n'y a pas que la recherche militaire qui avance à grands pas, nooooooon, le civil n'est pas en reste ! C'est en gros le message qu'on a fait passer ces derniers temps au Vonalya. Sauf queeeeeee bien sûr dans ces projets « civils » il y a, et c'est le plus gros morceaux, les recherches de la Société Vonalyanne du Gaz. Menées en partie en collaboration avec la Soverovie et le Kodomo, ces recherches se sont en vérité souvent retrouvées à « peser » surtout sous les épaules de la toute-puissante Société, qui peut néanmoins largement se le permettre vu l'étendue de ses chiffres d'affaires. Et, partenaires défaillants ou pas, celle-ci semble bien continuer de progresser, pour pomper encore et toujours plus les ressources du sous-sol, au Vonalya et ailleurs, une entreprise bien entendu bénie par tous les pouvoirs publiques vonalyans, mais en même temps... qui se serait attendu à autre chose ?

[...]


*Et parce que ce serait dommage de perdre les bonnes habitudes, il ne faut bien entendu pas croire que c'est parce que la Société Vonalyanne du Gaz fait joujou avec ses puits en cherchant à les améliorer que le volet militaire est en reste, bien sûr ! Les recherches sur les portes-avions, exceptionnellement longues, soulignons-le, sont toujours en cours. D'après nos sources, on en serait maintenant à faire peser le gros des efforts sur la construction du véritable navire en lui-même, le premier à « sortir » des chantiers navals vonalyans, et qui marquera la réelle acquisition de cette technologie-clef qui, en dépit de la relative apathie de la Soverovie, devrait permettre, ô joie, à l'Ild Krasny de capter encore plus de parts de marché, enfin, si tout se déroule au mieux !

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de la mi-journée ! Nous nous reverrons dans deux heures pour un nouveau bulletin, sans fautes ! En attendant, nous allons vous diffuser un débat un peu polémique, puisque plusieurs spécialistes ont souhaité partager publiquement leurs débats sur ce thème « Le silence envers l'union des couronnes présidentio-primo-ministérielle entre la Britonnie et le Montalvo, signe d'une apathie des peuples ou de la peur qu'inspire l'homme qui a pris une fois le pouvoir en pendant haut et court tous les opposants qui n'étaient pas d'accord avec lui ? », un thème sur lequel notre radio reste bien évidemment neutre !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Oct 31, 2017 1:14 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Le Rire des Glaciers :


L'information sans chaînes et sans retenue, sur papier et sur le web !
Édition du 30 juin 2034.


Un véritable drame social frappe l'Amarantie :

Note : Le présent article n'engage que la responsabilité de son auteur. Ni le journal, ni le pays, ni le Roi, ni sa femme de chambre, ni votre mère – à moins que vous soyez mon fils, auquel cas bonjour fiston, pense à te brosser les dents ! – ni la femme du capitaine ne sauraient être tenus responsables des propos ici tenu.

En Amarantie se joue un drame méconnu, une horreur rampante niée par les médias féminins, oui, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, une véritable tragédie : la progression dans le combat anti-esclavagiste ! Car voyez-vous, grâce au sacrifice « totalement volontaire » d'un vieil homme en train de faire une crise, l'esclavage, s'il n'est pas abolit, est maintenant restreint : il est interdit aujourd'hui d'utiliser des esclaves comme employés dans des entreprises. Ô rage, ô désespoir, ô vie... pardon mauvais texte, bref, il y a plein de « pauvres » petits esclaves qui se retrouvent sur le carreau, perdu sans personne pour leur tendre la main, leur torcher les fesses et leur dire quel couvert ils doivent utiliser pour manger leur soupe à l'eau claire avec de l'eau claire comme ingrédient secret du chef !

Pour la petite histoire, une cinéaste a fait un petit film en interviewant des esclaves ou anciens esclaves ayant eut leurs vies chamboulées par cette nouvelle réalité, et le journal contestataire amarantin, qui, vu l'ambiance dans le pays, est forcément féministe et anti-esclavagiste, s'est empressé de descendre en flamme cette histoire, accusant la réalisatrice de réactionnisme et de trahison à la cause des femmes, tant qu'à faire. Tu parles d'ailleurs d'un « journal libre », c'est comme si on était obligé nous, au Rire, de se revendiquer démocrates et athéistes pour aller à contre-courant du courant majoritaire au Vonalya ! En soit cette posture à elle seule mériterait une analyse détaillée, pour montrer que cette prétendue « opposition des idées » n'est qu'une partie du système général, reprenant à son compte les principaux points de contestations les plus évidents du régime pour faire du bruit autour et ensuite les laisser se tasser, sans véritable recherche de positionnement en profondeur, d'où des réactions aussi caricaturales... mais pardon je digresse, laissons là l'analyse de la presse amarantine, ce n'est pas le sujet !

Mais si on creuse, sur le « vrai » sujet, j'entends, qu'est-ce que les idéologies masquent, dans l'affaire ? Hé bien c'est tout simple, elles masquent le caractère complètement bâclé de cette prétendue avancée. On a pas abolit l'esclavage, on a juste interdit un usage précis, celui de l'usage d'esclaves en tant qu'employés dans une entreprise. Résultat, non seulement on a soigneusement évité de se frotter à certains « emplois » d'esclaves d'autres natures, par des collectivités notamment pour diverses tâches, mais en plus l'esclave qui avait un poste dans une entreprise et qui vivait en relative autonomie, avec certes un sort peu enviable mais du moins des libertés dans la plupart des cas à son travail et partant de là une véritable vie sociale se « frottant » aussi à des « libres », aujourd'hui, il y a trois grands cas : soit, c'est l'idéal, il est libéré et a pu retrouver un poste de même nature en tant que travailleur libre. Pour celui-là ok tout vas bien. Ce sont les gens qui peuvent saluer la réforme et applaudir, on est d'accord avec ça.

Soit, deux cas merdiques et plus probables, le mec – ou la fille, ne tapez pas les opposants amarantins ! – ben petit un il n'a pas été libéré parce qu'il a coûté du fric à son propriétaire qui a pas envie de perdre de l'argent, et il va rester enfermer à des tâches domestiques ou clandestines, si pas revendu direction un autre pays, genre chez les lucifériens, ou dans un pays où on lui donnera plus le nom d'esclave mais où il sera tout aussi mal traité. Ou enfin, dernier cas, il est libéré parce que devenu une charge trop lourde et trop improductive, mais n'a plus son poste et n'a aucune compétence à valoriser pour rebondir, voir pour les plus âgés aucun élément pour reconstruire une identité après des décennies à vivre en esclave, ce qui fait que oui on peut se retrouver avec des gens pleurant sur leurs anciens statuts, comme ceux interviewés par la fameuse cinéaste « traître à son sexe » en Amarantie.

Alors ok, on peut descendre cette fille. Ou alors, on peut reconnaître qu'on a certes sacrifié un vieux pour faire une réformette de forme, mais qu'on a fait cela en négligeant de prendre des mesures d'une part pour l'affranchissement des esclaves concernés et d'autre part pour leur formation en cas d'affranchissement. Franchement quitte à passer l’amendement en sacrifiant un mec, ils auraient pu prendre le temps de le « fouiller », puisque de toute façon les emmerdeurs pouvaient pas s'y opposer. Mais cela a été négligé, et résultat, si bien sûr on peut applaudir le progrès dans la cause esclavagiste blablabla, au fond on se rend compte qu'on a simplement déplacé le problème, ou plutôt qu'on l'a simplement transformé : le sort de certains sera meilleur, oui, mais beaucoup connaîtront soit un sort pire, soit un sort différent mais tout aussi néfaste. Sans doute largement parce qu'il faut se souvenir que ce texte adopté par sacrifice n'avait pas été pensé par le sacrifié pour améliorer le sort des esclaves, mais bien pour des raisons commerciales et diplomatiques – qui se sont totalement effondrées avec la trahison du Montalvo et l'effondrement des Deux-Lucagnes d'ailleurs, souhaitons lui de pas voir ça depuis l'autre monde, mais bref encore une fois c'est pas le sujet, désolé, respect aux morts, et tout et tout !

En conclusion nous pouvons dire que s'il est sans doute un peu trop partisan en pointant exclusivement des cas qui « ne vont pas » dans toute cette affaire, le documentaire descendu en flèche par l'opposition féminazi amarantine aurait sans doute mériter une analyse plus profonde, pour pointer les réels problèmes de la réforme... mais ça bien sûr ça nécessiterait d'être un vrai journal libre, et pas simplement le reflet en négatif des organes du pouvoir qui se contentent de descendre tout ce que la presse « officielle » encense, alors ne leur en demandons pas trop ! Dommage pour les esclaves, mais bon, en Amarantie, ils ont l'habitude...

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Oct 31, 2017 9:58 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 30 juin 2033, 15h30.


Merci encore une fois à la chorale du Temple de Hel pour ce superbe chant sans paroles destiné à accompagner le chemin de ceux qui descendent vers les salles glacées de la Déesse ! Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de quinze heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Heureuse nouvelle dans l'Empire Luciférien, où l'Impératrice a mis au monde deux fils, de faux jumeaux, mettant ainsi fin a passage aux rumeurs de stérilité qui courraient sur le couple impérial luciférien ! Bien entendu, de par le caractère électif de l'institution impériale dans ce pays, plus encore depuis la réforme menée par l'actuelle Impératrice elle-même, rien ne garantit que les deux jeunes gens puissent un jour accéder au trône impérial luciférien. Il serait même plutôt probable qu'un tiers suive sur le trône impérial, et il n'y aurait aucune garantie ou même probabilité spéciale que l'un d'entre eux puisse ensuite le regagner, leurs familles n'ayant, en fait, rien de prestigieux ou de puissant, sauf ce qu'aura bâtit leur impériale génitrice, bien entendu.

Mais bien sûr, tout cela reste très théorique, surtout quand on sait que l'Impératrice Marie-Claire a déjà fait muter une fois plus que radicalement la structure impériale, et qu'il n'est pas exclu qu'elle recommence à un moment donné avant sa mort, qui, vu sa relative jeunesse, ne sera sans doute pas pour tout de suite. Qui sait si, d'ici là, elle n'aura pas réussi à rendre la dignité héréditaire, pour couronner l'un des deux jumeaux ? En tous cas, héritiers ou pas, nous ne pouvons que souhaiter le meilleur aux deux jeunes princes, et féliciter bien entendu leurs heureux parents !

[...]


*D'après les récents sondages en Britonnie, environs une moitié des britons est soulagé de voir la fin de l'ère Spencer. Aucun sondage ne précise toutefois le sentiment des britons quant au fait d'être maintenant dirigé en lieu et place par une personne qui dirige en même temps un autre pays, surtout en sachant les méthodes peut-être plus radicales encore que celles de Spencer dont le nouveau Premier Ministre s'est montré capable au Montalvo, même si nous pouvons espérer qu'il aura une main plus douce pour diriger son pays natal, et surtout pour apaiser la diplomatie de celui-ci...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*D'après nos informations, l'une des bases militaires isolées sur le continent polaire aurait connu un autre genre de test pour les missiles... ceux des charges explosives ! On parle en effet souvent de la partie en soit la plus technique, à savoir celle qui consiste à fabriquer le missile et à l'envoyer à très longue distance de façon viable, mais n'oublions pas que tout l'intérêt est aussi d'être capable de frapper non seulement loin mais aussi de frapper fort. Pour des raisons évidentes de sécurité, ces tests n'étaient pas ouverts au publique, mais de ce que l'on a pu en savoir là aussi tout progresserait dans la bonne direction...

[...]


*Les équipes chargées de maîtriser la technologie des turbines hydroélectriques sans réservoir ont été « jeter un coup d'oeil » selon leurs propres thermes du côté des turbines utilisées dans diverses autres énergies « vertes » déjà maîtrisées par notre beau pays. Alors qu'ils continuent d'exploiter les données apporter par le Kodomo, les ingénieurs ont assuré que ces comparaisons sont « des plus instructives » pour leur permettre d'avancer au mieux.

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de quinze heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, nous accueillons la chorale du village de Kurvork, qui va nous interpréter un joyeux chant local sur le cycle de la vie dans le grand nord !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Nov 01, 2017 8:32 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
La Plume de Corbeau :


Toujours à la pointe de la culture et de l'art du Vonalya !
Édition du 1 juillet 2034.


Nouvelle exposition au Musée du Soleil de Sundebard :

C'est un rendez-vous régulier de chaque été au Vonalya, les fameuses collections estivales du Musée du Soleil de Sundebard ! Pour ceux de nos lecteurs qui néanmoins ignoreraient de quoi il retourne, précisons que le Musée du Soleil est un musé situé dans le plus méridional des duchés vonalyans et destiné avant tout à abriter le « trésor solaire » retrouvé lors de fouilles de l'île il y a deux siècles environs maintenant, restes d'un très ancien culte rendu à une Déesse Solaire en cet endroit, et visiblement en d'autres de l'archipel vonalyan, comme on l'a découvert par la suite : avec le temps la plupart des objets remarquables dédiés à cet ancien culte et découverts ailleurs dans le royaume ont été confiés au musée, qui dispose aujourd'hui d'une collection tout fait remarquable sur ce sujet des plus intéressants pour comprendre le passé vonalyan.

Sur ce culte, les avis divergent, il faut bien le dire, entre divers groupes d'experts, d'historiens, de prêtres et d'archéologues. Certains considèrent que le culte de la déesse-soleil serait le culte le plus ancien du territoire, et aurait peu à peu été supplanté par le culte des Douze Dieux et du reste du panthéon, d'autres pensent qu'il s'agit du culte d'un groupe d'hommes totalement différents des vonalyans qui avec le temps se serait acculturé au reste de notre peuple, voir qui aurait été présent avant nos ancêtres. Quant à cette déesse, certains ont voulu l'assimiler à Frigg et à Freya, d'autres ont voulu y voir une figure de la sœur de Mani qu'il poursuit éternellement dans le ciel, d'autres encore soutiennent qu'il s'agit de l'une des ancêtres de la première génération de nos bien-aimées divinités, et d'autres encore qu'il s'agirait d'une ancienne déesse vaincue par les armées d'Odin et jetée à bas, d'où la disparition de son culte.

Difficile de connaître la vérité, à moins que les Dieux ne daignent un jour nous la communiquer par une voie ou une autre Quoiqu'il en soit, l'étude de ce trésor et des autres pièces qui sont venues s'ajouter au fil des ans a fini par faire venir nombre de visiteurs, d'où le lancement, au milieu du siècle dernier, de grandes expositions estivales, réparties sur les mois d'été principalement, et prenant des thématiques liées – de façon parfois très vagues, avouons-le – à la thématique du soleil. C'est bien entendu ce qui nous intéresse ici ! Si les premières années les expositions tournaient autour de liens simples, par exemple les œuvres consacrées au soleil, celles consacrées à l'été ou au printemps ou encore celles consacrées à l'élément du feu, avec le temps les organisateurs se sont parfois permis de belles petites excentricités.

Cette fois-ci toutefois on est revenu à un classique, puisque l'exposition portait sur les œuvres en bois, selon le raisonnement que les plantes ont besoin du soleil pour croître, et de la belle saison pour s'épanouir, en ce compris les arbres dont a été tiré la matière première pour ces œuvres. Bien entendu, c'est la sculpture qui tient le haut du pavé dans cette exposition, avec des œuvres souvent magnifiques et saisissantes de réalismes, parfois peintes d'ailleurs pour un effet plus frappant encore, quelques-uns se concentrant sur le symbolisme, sans moins de succès d'ailleurs. Mais de nombreux autres arts ont bien entendu également été mis à l'honneur à côté de celui-là, à commencer par la sculpture sur bois, la gravure ou encore la peinture sur bois, voir une combinaisons de plusieurs de ces arts, pour former des créations parfois saisissantes... sans parler encore bien entendu d'autres créations plus originales encore et moins facilement classables.

Et le pari semble réussi pour le Musée, puisque les visites tournent bien, et que de nombreux autres visiteurs sont à attendre dans les temps à venir. C'est que la sculpture de pierre ou sur pierre et la peinture sur toile tiennent ordinairement le haut du pavé du marché artistique vonalyan. Non seulement cette exposition est l'occasion de permettre un peu de publicité à ces artistes qui travaillent une autre matière, le bois, mais c'est aussi l'occasion, en miroir, de sensibiliser un peu plus le publique vonalyan à ces arts, ce qui ne peut qu'être une bonne chose : plus l'horizon artistique est ouvert et plus la scène artistique peut être riche et productive, ce qui bien entendu est tout le bien que nous souhaitons à la scène artistique vonalyanne.

Prions donc les Dieux pour la réussite de cette exposition et pour qu'ils continuent longtemps encore de développer l'esprit artistique dans notre beau pays !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Nov 01, 2017 12:50 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Arc du Nord :


Toute l'actualité sportive du Vonalya et du Simpomonde !
Édition du 2 juillet 2034.


Deux athlètes créent la surprise lors des championnats d’athlétisme :

Nous l'avions déjà développé plusieurs fois entre ces pages, les championnats mondiaux d'athlétisme qui se tenaient au Peos cette année n'étaient pas vraiment le terrain où le Vonalya pouvait s'attendre à briller le plus dans le monde sportif ! L'athlétisme en effet n'a jamais été une discipline-reine chez nous, pour tout avouer elle n'a même jamais été spécialement ancrée dans les mœurs. Contrairement aux pays de traditions grecques et latines, où les antiques jeux du stades, dont les fameux « jeux olympiques » qui donneront plus tard leurs noms aux compétitions géantes du vingtième siècle, étaient en grande partie des jeux reprenant les disciplines aujourd'hui rassemblées dans l'athlétisme, justement en leur mémoire, plus quelques autres, un tel « substrat culturo-sportif » n'a jamais exister dans les pays scandinaves et à plus forte raison au Vonalya, où le climat ne se prête de plus pas vraiment à la plupart de ces disciplines !

Pourtant, le Vonalya repartira des championnats mondiaux avec pas moins de deux médailles ! Aucune en or, certes, mais une médaille d'argent et une autre de bronze tout de même, ce qui est déjà un score magnifique quand on ne s'attendait absolument pas à quelque triomphe que ce soit ! Les deux disciplines dans lesquelles nos compatriotes sont parvenus à briller ont été le lancer de disque, pour l'argent, et le lancer de marteau, pour le bronze. On peut le voir, ce n'est pas vraiment un hasard non plus si c'est là que nos athlètes sont parvenus à briller : dans les disciplines de courses en général, quelques soient les distances et les modalités, non seulement les gens issus de pays plus pauvres ont certaines facilités tenant au fait qu'il n'y a pas de matériel précis à acheter, mais en plus les suderons ont un certain avantage pour les terrains d'entraînement : les janubiens par exemple ont de quoi s'entraîner à courir partout, toute l'année, alors qu'au Vonalya une bonne partie de l'année il faut faire ça en salle, ou alors dans la neige, et la chose est valable toute l'année pour certaines parties du territoire ! Rien d'étonnant à ce que ce soit en lancer que nous nous débrouillons le mieux !

Car sans diminuer en rien les mérites de Veggo Bjerregaard, qui aura ramené dans notre pays une médaille de bronze pour laquelle nus ne pouvons que le féliciter grandement, et qui reste après tout l'un des meilleurs athlètes du Vonalya, nul doute que le véritable vainqueur de ces jeux d'entre nos compatriotes est le lanceur de disque Tom Truelsen. Non seulement parce qu'il est parvenu à décrocher l'argent, mais aussi parce que, globalement, la victoire ne lui a échappé que d'un cheveux, et au sens propre, puisque l'écart entre lui et celui qui est parvenu finalement, de très haute lutte, à lui arracher l'or, l'amarantin Zahario Kuzo, ne l'a battu que... de deux centimètres ! D'un côté cela a sûrement dû être bien enrageant pour notre compatriotes, mais d'un autre côté cela prouve que pour une discipline athlétique au moins, le Vonalya est « au top » et n'a pas à rougir de ces performances, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir ! Félicitons d'ailleurs au passage monsieur Kuzo pour ses excellence performances !

Au final, alors que le Vonalya repart avec deux médailles, qui seront tout le lot de la Scandinavie, c'est sans nul doute la Janubie qui tire son épingle du jeu, comme nos analystes le prévoyaient déjà depuis un bon petit moment, d'ailleurs : bien que seulement deux pays aient envoyé des délégations au Peos cette année, ils ont raflés un nombre très impressionnants de médailles, le Peos pouvant se couronner assurément comme « roi » de ces jeux. Reste bien sûr maintenant à ne pas se reposer sur leurs lauriers, et à parvenir à consolider cette avance pour de prochains jeux, mais sur ce point nous ne pouvons que leur faire confiance !

Pour les nations qui n'ont pas spécialement briller lors de ces épreuves, comme le Vonalya et comme tous ceux qui, hélas, n'ont même pas réussi à décrocher deux ou ne fusse qu'une médaille, qu'ils se rassurent ! En dépit de la forte médiatisation accordée aux championnats d'athlétisme, de nombreuses autres épreuves sportives ont à venir, où d'autres nations auront sans nul doute l'occasion de briller ! Avec l'arrivée de nouveaux compétiteurs scandinaves récemment dans les compétitions, les vonalyans attendent d'ailleurs avec une impatience toute particulière la prochaine compétition internationale de voile, notamment, dans laquelle, assurément, nous aurons droit à du haut niveau !

Quoiqu'il en soit, remercions les Dieux pour ces deux médailles qui ont rappelé à tous que le Vonalya savait tendre la main vers la gloire et la victoire, même dans les situations paressant tout à fait difficiles, et prions-les pour que le sport continue longtemps encore de faire vibrer les cœurs à travers le simpomonde !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Nov 02, 2017 11:30 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 6 juillet 2033, 10h30.


Merci encore une fois à la chorale du Temple de Mani pour ce « Champ de la Poursuite » comptant la course du Dieu à travers le ciel nocturne ! Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*La situation semble se tendre entre l'Empire Luciférien et le Commonwealth. Après, apparemment, quelques échanges diplomatiques minimums demandant le retrait dans lances-missiles camouflés du Commonwealth de la production et de la vente, sans conditions, une demande qui a bien entendu été refusée, comme toutes les autres demandes similaires adressées au bloc briton, les lucifériens auraient décidé de prendre des mesures unilatérales et violentes, en interdisant purement et simplement leur zone économique exclusive aux navires du Commonwealth et en se déclarant prêts à couler à vue tous ceux qui auraient l'idée de braver cet interdit, n'hésitant pas à déployer une partie de sa flotte pour s'assurer de faire respecter cette décision.

On se souviendra que ce n'est pas la première fois qu'une telle décision est prise : la Hachémanie a déjà fermé ses eaux aux navires de toute l'Union Panocéanique, et le Gazar-Khün, lui, a carrément menacé de couler tout vaisseau passant à portée de missile balisitique. Mais il faut croire que l'Empire Luciférien aura été plus prompt que les autres pays à appliquer ses sanctions, ou que le Commonwealth aura eut moins de chance : cette fois, un premier bateau a rapidement été coulé, suivit par plusieurs autres depuis, faisant au total quelques dizaines de victimes et causant bien entendu des pertes matérielles.

Pour l'heure, la Couronne n'a pas commenté les événements officiellement, mais à ce stade la réaction serait vraisemblablement plutôt à une condamnation des lucifériens, qui s'en sont prit à des civils innocents, même si tout dépendra sans doute des développements futurs...

[...]


*Cette fois c'est confirmé, plusieurs grandes entreprises vonalyannes s'implanteront bientôt au Kaiyuan, dans la nouvelle zone économique spéciale de Hueng Lau. La Société Vonalyanne du Gaz est bien entendu en tête pour cette nouvelle implantation, qui devrait lui permettre de produire directement sur place de nombreuses composantes pour le marché ventélien et sud-oriental en général. La SVG a également indiqué que le site comprendrait aussi une section de recherche qui devrait être, comme les autres, activées notamment sur la question du développement de la technique d'extraction, la grande recherche-phare de la Société depuis des mois maintenant...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Alors que les tensions montent dans le sud, la recherche militaire poursuit son chemin au Vonalya, notamment dans le domaine des missiles. Avec la multiplication des menaces dans ce domaine, il semble de plus en plus vital que les vonalyans maîtrisent pleinement cette technologie par eux-mêmes, notamment devant les controverses entourant les productions de missiles par la Britonnie. Le meilleur moyen de se protéger et de riposter au besoin restant encore, sans doute, d'être autonome au besoin dans la fabrication des armes en question...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, nous accueillons la chorale du village de Sunvir pour un joyeux chant sur la beauté du soleil !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Nov 07, 2017 7:08 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Radio Glace :


L'information sans chaînes et sans retenue, maintenant aussi sur les ondes et toujours sur le web !
Programme du 21 juillet 2034, 12h00.


Eeeeeeeeeeet oui vous êtes bien sur Radio Glace, la radio libre, sans concession, sans retenue, sans faux semblants ! C'est l'heure de notre bulletin d'information de la mi-journée, qui va vous présenter les nouvelles du simpomonde et de notre cher pays, sans filtre et sans chaînes ! Aujourd'hui au menu, entre autres choses, le Vryheid promet la haine éternelle tout en marchant sous les drapeaux avec ses oppresseurs, la bravoure des sous-marins éliminant de dangereux cargo de plaisance eeeeeeeeeeet bien entendu la volonté toujours plus résolue de la Couronne de pouvoir fabriquer nos propres engins de mort pour « contrer ceux des autres » ! Nous rappelons que le Roi ne nous cautionne pas, l'Évêque non plus et le Haut-Prêtre encore moins, c'est bien pour ça qu'il faut nous écouter !

Nouvelles du monde :

*Le nouveau chef-bien-aimé-dictateur-tout-puissant du Vryheid s'est fendu tout récemment d'un discours aussi long qu'émouvant, destiné, sans nul doute, à soutenir l'ardeur de ses troupes par la simple grandeur des mots. Et on peut dire que ce fut un beau morceau de bravoure, rien n'y manquant, du dénigrement de tous ceux qui osent se dresser face au Commonwealth jusqu'à la manœuvre consistant à faire croire que c'était le Vryheid l’agressé et non le duo tyrano-raciste de service, en passant par un appel à la Guerre Sainte qui pourrait bien risquer, s'il se généralise, d'inquiéter tous ceux qui, encore neutre, pourraient être assimilés à « des infidèles à exterminer par le feu et le fer ». Toutefois, une petite excentricité a piquer notre curiosité : le dictateur-populaire-bien-aimé promettait à ses opposants « une haine de cinq cents ans » de la part de tous les membres de la coalition britonne.

Alors oui, sur papier, l'idée peut sembler bonne et même logique : il est naturel de haïr ses agresseurs, même si les peuples de l'Union Panocéanique et consorts pourraient à juste titre considéré que la faute retombe sur leur gouvernement et non sur l'ennemi, mais en matière de haine, le Vryheid semble significativement dépourvu de toute persistance. Après tout, rappelons-nous où est le Vryheid dans cette guerre : côte à côte avec son voisin d'Aleka... qui essayait encore de reconquérir l'archipel il y a quelques années, qui a oppressé les ancêtres de la population du Vryheid pendant des siècles et qui continue encore aujourd'hui de maltraité la population noire alekane dont les vryres se proclament les frères. Mais malgré tout ça on dirait que la « haine éternelle de cinq cents ans » du Vryheid à leur encontre ait fondu très très vite à l'aune de leurs nouveaux intérêts. Que les coalisés anti-britons ne s'inquiètent donc pas trop, il suffira de quelques ronds-de-jambes et quelques échanges fructueux pour que le Vryheid les pardonne, si on en juge à l'aune de l'expérience.

[...]


*Pendant ce temps, la guerre bien sûr fait toujours rages, et que d'actes de bravoure ! D'un côté, les courageux marins de la coalition luciférienne, encore non identifiés, ont lancé une audacieuse attaque sur un dangereux vaisseau de croisière, le neutralisant avant qu'il ne puisse heu... on ne sait pas trop quoi, mais en tous cas avant qu'il ne le puisse ! De l'autre, la coalition britonne a coulé trois pétroliers qui fuyaient les zones dangereuses pour rentrer au port, les empêchant ainsi de... heu... on sait pas trop non plus, mais eux aussi ils ont bien été empêchés !

Résultats, du côté du vaisseau de croisière, une majorité de victimes ne faisant pas partie de la coalition britonne, dont plus d'une centaine d'amarantins, faisant partie des alliés anti-britons. Du côté des pétroliers, une marée noire qui devrait notamment toucher massivement le Mahajanubia, véritable colonne vertébrale du recrutement briton, grand pourvoyeur des soldats de rangs de l'Union Panocéanique. Une vraie réussite des deux côtés, vraiment....

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Pendant ce temps au Vonalya la recherche continue de plus belle ! Alors que le monde se déchire autour des missiles britons, il semble vital aux vonalyans de pouvoir construire les leurs sans devoir passer par des tiers divers et variés ! Enfin, on pourrait dire aussi que c'est ce qui a attiré tous ces ennuis à la Britonnie et qu'on devrait faire attention avant d'y toucher mais il ne faut pas exagéré sur le bon sens qu'on peut attendre de ceux qui nous dirigent...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de la mi-journée ! Nous nous reverrons dans deux heures pour un nouveau bulletin, sans fautes ! En attendant, nous allons retrouver deux de nos experts pour un débat sur la charge de la faute morale dans le conflit actuellement en cours d'éclosion !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Nov 08, 2017 12:47 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 24 juillet 2034.


L'implication vonalyanne dans la guerre brito-luciférienne :

On le sait, la guerre a commencé dans le simpomonde entre, d'une part, le Commonwealth et ses alliés et, d'autre part, une coalition plus spontanée de nations réunies sous l'impulsion de l'Empire Luciférien mais unies surtout par l'envie commune de mettre fin à la menace britonne, incarnée notamment par les missiles Skorpion-Klub. Notre royaume est pour l'heure neutre dans le conflit, bien qu'ayant plusieurs fois confirmé le fait qu'à ses yeux la charge morale pèse avant tout sur la Britonnie, qui aurait dû réagir largement en amont de la crise, désarmer et détruire les systèmes lance-missiles en question, et désamorcer ainsi les craintes de nombreux « coalisés ». Notre royaume a depuis plusieurs fois condamné les divers excès des belligérants qui, d'un côté comme de l'autre, semblent prendre plaisir à cibler avant tout les navires civils, qu'ils soient commerciaux ou de plaisance.

Mais cela veut-il dire que le Vonalya ne joue aucun rôle dans la guerre ? Bien entendu, la réponse est non : le Vonalya est trop interconnecté à l'économie et à la scène diplomatie internationale pour se tenir totalement en dehors d'un conflit de cette envergure. Tout d'abord, il y a le plus visible : la Ligue Boréale a mobilisé pour assurer sa défense, et pour prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la paix. C'est principalement la flotte qui a été mise en alerte, et en dépit du silence diplomatique des alliés orientaux, la seule flotte occidentale représente une puissance non-négligeable en cas de concrétisation du conflit, largement capable, par exemple, de battre la flotte de l'Union Panocéanique et de ses alliés dans la région si le besoin s'en faisait sentir. Cette initiative défensive, justifiée par le fait que justement des états prenant part au conflit sont présents dans la région, pèse sans doute sur les positions des uns et des autres : en cas d'excès, le camp briton pourrait voir sa flotte vaincue sans avoir pu livrer bataille contre l'ennemi principal, mais la coalition luciférienne doit aussi prendre garde à ne pas commettre d'erreur dans la région sous peine de voir une force considérable se mettre potentiellement en travers de son chemin.

Au-delà de ce déploiement militaire destiné à assurer la paix régionale, dans toute la mesure du possible, le Vonalya est aussi impliqué d'autres façons. Diplomatiquement, d'abord, en apportant son soutient à la paix, même s'il semble peu probable à ce stade que les appels au dialogue suffisent à désamorcer le conflit. Toutefois, il n'est pas interdit d'espérer que cette pression continue pourra permettre de mettre plus rapidement les ennemis autour de la table de négociation une fois que les premiers affrontements auront dessinés des favoris. Économiquement, le Vonalya a aussi joué la carte de ses vastes alliances, au profit principalement de l'allié ragvarldais, un allié des plus précieux à la fois pour la continuité culturelle, religieuse et historique qui existe entre nos deux nations, et pour le fait qu'il est le dernier allié vraiment actif de la Ligue Boréale, devenant ainsi d'autant plus précieux aux yeux de notre pays : les deux nations scandinaves se doivent de former un noyau solide autour duquel, si les Dieux le veulent, la Ligue pourra potentiellement un jour se reconstruire par le retour d'anciens membres ou le ralliement de nouvelles nations.

En plus de tout cela, la Couronne vient d'annoncer que s'ajouterait une aide aux pays touchés par la crise pétrolière : deux d'entre eux, l'Horbarash et l'Hachémanie, sont membres de l'Alliance Défensive Internationale, et le second a fait appel aux protocoles d'aides en cas de catastrophe naturelle. Le Vonalya a ainsi annoncé l'envoi de plusieurs navires contenant de l'eau douce, comme demandée par l'Hachémanie, notant que « ces vaisseaux arriveront peut-être plus tard que ceux d'alliés plus tard, mais nous avons bon espoir qu'ils soient utiles dans justement dans ce second temps ». Le Vonalya a aussi envoyé plusieurs groupes de volontaires pour aider à lutter contre la marée noire elle-même, en aidant en mer et en participant au nettoyage des plages dans les nations alliées et dans celles qui voudront accepter cette aide, indiquant que « dans un pareil cas, c'est tout simplement une question de solidarité humaine et écologique que de venir en aide à tous, pour que la nature et les populations soient les moins impactées possibles par la folie des belligérants.

Prions donc les Dieux pour que ces initiatives soient couronnées de succès, et surtout pour que la participation vonalyanne à cette guerre se limite à ce genre de domaines et n'ait pas à prendre la forme d'une intervention armée concrète...

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Nov 12, 2017 6:29 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 5 août 2034.


Le Vonalya au cœur de la naissance du G4 :

Depuis la chute de l'Hégémonie, l'habitude de voir les grandes puissances économiques se réunir pour tenter d'orienter l'actualité simpomondiale dans des directions plus positive semblait perdue pour de bon. Si jadis les grands intérêts financiers avaient dominés dans une certaine mesure la diplomatie internationale, avant de connaître, justement, ce que certains appelleraient un zénith et d'autres une dégénération du système, avec la mise en place de l'Hégémonie, ce genre de considération semblait bel et bien, ces dernières années, définitivement en-dehors des préoccupations de la plupart des nations du simpomonde, à l'heure où les regroupement de pays ne se faisaient plus sur la base de la force économique mais bien sur les caractéristiques, plus solides sans doutes, de la proximité géographique ou culturelle, avec les grandes alliances régionales ou linguistiques. Pourtant, il semblerait, alors même que le monde est vraisemblablement parti pour connaître son premier conflit international de grande envergure depuis la chute de l'Hégémonie, qu'un rassemblement basé sur la puissance économique ait vu le jour : le G4.

Bien sûr, il est évident que les deux événements sont à relier : si les grandes puissances économiques ont cru bon de voir à une certaine organisation, c'est sûrement sous l'électrochoc de ce grand conflit international, un conflit que beaucoup théorisaient comme impossible à voir déclenché en raison du vaste jeu des alliances multipolaires qui se sont instaurées ces dernières années : si une guerre se déclenche entre deux pays, on pouvait être sûr que de nombreux autres seraient entraînés, et que, donc, le conflit se désamorcerait par le dialogue pour éviter la conflagration. Hélas, on a donc pu voir avec la guerre brito-luciférienne que cette logique avait ses limites, puisque, au final, les deux « blocs » formés l'un autour de la Britonnie et l'autre autour de l'Empire Luciférien ont bel et bien été jusqu'à l'affrontement. Hors si la guerre est une chose, le spectre de voir cette guerre dégénéré en conflit encore plus large, ou bien, pire encore pour les grandes instances financières, mettre à mal durablement le commerce international, n'a pu que « réveiller » les grandes puissances économiques du simpomonde, parmi lesquelles, bien entendu, le Vonalya.

Vu l'apathie diplomatique du Montalvo depuis que le pays est tombé sous la coupe de la Britonnie, par la mise en place d'un ressortissant briton à la tête du pays, ressortissant qui, depuis, a assumé son allégeance première en devenant aussi Premier Ministre en métropole, c'est donc le Lianwa, ancienne première puissance économique récemment passé au deuxième rang qui a dû reprendre l'initiative et le leadership, en réunissant celles des cinq premières économies mondiales en état d'être réunies, c'est à dire justement toutes sauf le Montalvo. C'est ainsi que le Lianwa a réussi à amener à la table des négociations, sans se soucier des « camps » et engagements dans le conflit actuellement en cours, l'Amarantie, le Deseret et bien entendu le Vonalya !

Ces pays se sont mis d'accords pour se réunir formellement et mettre sur pied une série de mesures destinées non à assurer la victoire des uns ou des autres dans ce conflit ou les suivants, mais bien à stabiliser l'économie pour ce conflit et tous les autres. Ainsi, ils ont pris des mesures pour stabiliser un étalon international et sa convertibilité en or, pour consolider le principe des dettes et pour créer un fond de secours devant permettre de venir en aide aux économies les plus durement touchées dans le futur par les guerres et les crises diverses. Ce fond aurait, d'après nos sources, fait l'objet de pas mal de débats, puisque, à la base, le Lianwa rêvait d'un fond à la fois plus grand et plus rapidement constitué, ce qui a été refusé par les autres partenaires. Après pas mal de discussion, une méthode a néanmoins été trouvée pour rassembler cinq milliards en cinq ans, ce qui constituera tout de même, il faut le reconnaître, un fond de départ plus qu’honorable !

Quoiqu'il en soit, la première année du G4 s'ouvre maintenant sous la présidence du Lianwa, les présidences étant prévues pour durer un an, et être assumées à tour de rôle dans l'ordre du classement économique de l'année de fondation, ce qui place le Vonalya, cinquième économie mondiale à l'heure actuelle, en quatrième position : notre pays prendra donc son tour à la tête de l'organisation économique lors de la quatrième année. Avec un sourire, le représentant de la Couronne s'est dit « ne pas être spécialement pressé » que la chose arrive, soulignant que « le Vonalya assume déjà actuellement un certain nombre de mandats internationaux » et que par ailleurs « il y aura assurément beaucoup à apprendre de la façon dont d'autres mèneront les devoirs de la présidence ». Sans doute le fait que ces devoirs soient relativement réduits, aucune décision ne pouvant se prendre sans le vote du conseil rassemblant tous les membres, a-t-il aidé à relativiser l'importance de cette charge, et donc de l'ordre dans lequel elle sera assumé.

Il est encore tôt pour prophétiser l'importance qu'aura dans le futur l'organisation du G4, mais prions les Dieux pour qu'elle perdure longtemps et, peut-être en s'élargissant au besoin, aide à garantir la stabilité économique mondiale et, chaque fois que ce sera possible, la paix.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Nov 12, 2017 7:19 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 6 août 2034.


Aboutissement du plan de recherches militaires de la Couronne :

Cette fois ça y est, après plusieurs beaux succès au fil du temps, le plan de recherche militaire est finalement arrivé à son terme, du moins pour la première phase ! En effet, le Vonalya a rattrapé son retard technologique en matière militaire en devenant capable de produire de façon autonome tous les types d'équipements militaires connus avec une qualité satisfaisante ! Bien entendu, on est, dans la plupart des domaines, encore loin d'avoir l'expertise pour égaler les armes déjà en service dans l'Armée Royale, mais il n'empêche, cela place le Vonalya dans une position de production polyvalente, pour son compte en cas de besoin, mais aussi pour la vente à l'étranger, que peu d'autres nations ont atteinte. La prochaine étape sera sans nul doute de rattraper les plus polyvalents des producteurs mondiaux, à commencer par l'Empire Luciférien, en parvenant à maîtriser la production des armes de dernière génération les plus simples, à savoir les chars et l'artillerie, même si ce n'est apparemment pas une priorité immédiate de la Couronne.

En attendant, penchons-nous de plus prêt sur les dernières réussites en date ! En effet, après la maîtrise des navires de guerre proprement dits, croiseurs et frégates, puis des sous-marins de guerre, le Vonalya a réussi, coup sur coup, à maîtriser la construction des géants des mers que sont les portes-avions et, peut-être surtout, à réussir à créer de façon autonome des missiles balistiques ! Les portes-avions sont, comme nous venons de le dire, de vrais géants, relativement peu utilisés, puisque la plupart des flottes nationales n'en comptent qu'un, au plus quelques uns, leur coût de construction et d’entretien étant élevé, sans compter qu'ils demandent une escorte solide pour être efficaces dans des conditions de guerre réelle, et que rien ne sert donc de multiplier les portes-avions si on a pas les flottes pour les protéger. Il n'empêche que c'est une technologie rare et relativement peu maîtrisée, qui ajoutera une carte maîtresse aux catalogues d'armements vonalyans et, donc, pourront potentiellement déboucher sur de nouvelles commandes !

La deuxième avancée, peut-être la plus attendue, est donc celle des missiles balistiques. Certes, il s'agit de la catégorie la plus « courte », qui tire jusqu'à huit cents kilomètres de distance, mais cela reste néanmoins au niveau de la plupart des missiles possédés par le Royaume à l'heure actuel, et au niveau des autres productions internationales actuelles dans ce domaines. De plus, pour un état comme le Vonalya, qui se préoccupe avant tout de sa défense et de la stabilité régionale, des missiles à « courte » portée, cet adjectif restant après tout très relatif, sont sans doute les plus utiles à court et à moyen terme. C'était une technologie que la Couronne était très impatiente de maîtriser, surtout en cette époque où les missiles balistiques et les missiles de croisière ont pris une place capitale dans les préoccupations des différentes grandes nations de ce monde. Le fait que la Britonnie sache que le Vonalya est maintenant capable de construire des missiles pouvant frapper son territoire métropolitain sans difficulté semble sans doute une meilleure garantie que tous les blocus et les actions militaires pour dissuader les britons d'un mauvais usage du Skorpion-Klub contre le Vonalya !

Alors qu'il est très improbable de voir le Vonalya mettre à l'eau des portes-avions pour son propre compte avant un bon moment, il est donc beaucoup plus vraisemblable d'imaginer que des commandes de missiles seront effectuées par la Couronne au prêt de l'industrie nationale, et il n'est d'ailleurs pas interdit d'imaginer, en fonction de l'évolution de la situation, que des commandes soient aussi passées au prêt de certains alliés, si le besoin semble s'en faire sentir. Pendant ce temps, le catalogue militaire vonalyan est définitivement fin prêt pour l'exportation, et nous pouvons cesser de nous en faire pour notre partenaire soverov : même s'il est souhaitable que son complexe de production reste actif, en cas de besoin le Vonalya serait maintenant capable de produire seul tout ce dont il aurait besoin, même si, comme l'a confirmé le porte-parole de l'Ild Krasny, l'idéal vonalyan reste de poursuivre la coopération avec l'ami et l'allié soverov, aussi bien pour des raisons de facilité de production que pour garder solide le lien entre nos deux pays.

Et pendant ce temps, la recherche continue bien entendu de progresser dans d'autres domaines ! Outres les recherches déjà en cours, avec la SVG qui progresse toujours sur ses techniques de forages et d'exploitation du pétrole, d'une part, et les constituantes de la CHVEV qui poursuivent leurs efforts pour transférer aux partenaires vonalyans la technologie hydroélectrique sans barrage, la Couronne a profité de l'occasion pour signaler que les fonds jusqu'ici investit par elles dans la recherche militaire allaient être redéployées dans deux domaines-clefs : d'une part, en activant le partenariat avec le Kodomo prévu dans les traités de juin 2033 en lançant le transfert de la technologie des plastiques sans pétroles. En raison de la relative apathie internationale du Kodomo ces derniers temps, la Couronne a en outre précisé que les recherches avanceraient si possible avec l'aide kodomo, sinon sans. D'autre part, une équipe sera aussi affectée à la maîtrise de l'hydrogène, élément essentiel de l'exploitation du gaz vonalyan s'il en est !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Nov 12, 2017 7:56 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Radio Glace :


L'information sans chaînes et sans retenue, maintenant aussi sur les ondes et toujours sur le web !
Programme du 6 août 2034, 12h00.


Eeeeeeeeeeet oui vous êtes bien sur Radio Glace, la radio libre, sans concession, sans retenue, sans faux semblants ! C'est l'heure de notre bulletin d'information de la mi-journée, qui va vous présenter les nouvelles du simpomonde et de notre cher pays, sans filtre et sans chaînes ! Aujourd'hui au menu, entre autres choses, le Vonalya comparé à une beauté manipulatrice, le regain d'intérêt autour de la question de l'hydrogène eeeeeeeeeeet notre pays qui après les missiles se lance dans le plastique ! Nous rappelons que le Roi ne nous cautionne pas, l'Évêque non plus et le Haut-Prêtre encore moins, c'est bien pour ça qu'il faut nous écouter !

Nouvelles du monde :

*Pour ceux qui auraient la curiosité de suivre la presse amarantine, nous avons encore eut droit à un vrai morceau de bravoure de la part du journaliste très actif et homme politique important – qui a dit que la démocratie c'était la séparation des pouvoirs ? – j'ai nommé l'inimitable Horasiu Zamfir ! Très apprécié, pour son côté humoristique bien involontaire, de ceux d'entre nous qui suivent la presse céruléenne, notre champion a une nouvelle fois fait fort en se fendant d'un long éditorial dont le propos principal, entre deux sous-entendus racistes, était de comparer toutes les nations impliqués de prêt ou de loin dans l'actuel conflit mondial et à l'attitude un tout petit peu plus subtile que celle consistant à simplement foncer dans le tas en se choisissant, parfois bien arbitrairement, un adversaire, à l'attitude... des femmes. Plus exactement de belles séductrices, même ! Alors comme ça ça peut paraître flatteur, mais quiconque connaît le bonhomme sait que sous sa plume « femme » est la pire des insultes mortelles qu'on puisse imaginer !

En gros, pour simplifier, il traite tous ceux qui ont une attitude plus subtile que celle de l'homme des cavernes de pédale, sauf que comme dans son pays être une pédale est un titre de gloire, à la place il les traite de femmes ! Bon, en soit l'insulte change, mais ne vole pas plus haut. On peut toutefois la trouver particulièrement amusante dans la bouche d'un représentant d'une Ligue au pouvoir essentiellement commercial, héritière principale d'une civilisation qui a fait sa force du commerce et non de la force brutale. Les ancêtres hellènes de monsieur Zamfir ont bâtit leurs vastes thalassocraties avant tout par le pouvoir de l'argent et du réseau commercial, et les cités qui ont dominées les autres sur le long terme ne furent jamais celles qui avaient la puissance militaire brute : si celles-ci remportaient parfois des victoires, elles étaient toujours au final dépassées par celles qui savaient manier la force monétaire, ainsi que l'art des alliances politiques.

En bref, monsieur Zamfir ferait bien de s'intéresser à ce qui a fait la grandeur de sa propre civilisation, avant de commencer à critiquer les autres...

[...]


*Pendant longtemps resté au second plan, la maîtrise de l'hydrogène semble avoir repris une place de choix dans les préoccupations de plusieurs pays du simpomonde. Alors que jusqu'ici c'était en quelque sorte un fait acquis que tout le monde savait fabriquer de l'hydrogène pur à partir de gaz naturel, il semblerait que ce savoir ait en fait été globalement perdu à la suite de la chute de l'Hégémonie... du moins est-ce la seule explication que l'on a pu nous fournir ! C'est ainsi que dans dans plusieurs pays du monde, dont le Vonalya, d'ailleurs, des recherches ont été lancées afin de retrouver ce savoir-faire perdu !

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Notre pays vient à peine d'apprendre à faire des missiles, mais ça ne lui a pas suffit ! Maintenant, il tient à apprendre à faire du plastique, ou plus exactement à en faire sans utiliser de pétrole dans le processus. On reconnaît que à priori c'est une bonne idée pour se rendre moins dépendant de l'or noir, mais on voit venir gros comme une maison que ce sera sans doute encore une nouvelle combine pour tenter de valoriser encore plus le gaz vonalyan, en le transformant directement en plastique, aussi bien pour le marché intérieur qu'international, même si bien entendu on en est encore loin, surtout vu l'apathie du Kodomo qui devait nous aider à donner la première impulsion en la matière !

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de la mi-journée ! Nous nous reverrons dans deux heures pour un nouveau bulletin, sans fautes ! En attendant, nous allons vous diffuser un débat sur les dangers réels et concrets des nouveaux dispositifs de dissimulations de missiles de croisière qui ont mené à tant de polémiques ces derniers mois, avant de finalement servir de prétexte au conflit actuellement en cours dans les eaux du nord comme du sud !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Nov 12, 2017 8:21 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 6 août 2033, 10h30.


Merci encore une fois à la chorale du Temple de Thor pour ce magnifique « Ode à la Force », chantant certaines des prouesses de force du Dieu guerrier ! Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Alors même que le royaume est en guerre, la Hachémanie a connu une actualité mouvementée à la tête de l'état ! En effet, on a appris que le roi avait eut un « accident domestique », et peu de temps après une de ses parentes, sa tante la princesse Mouna bint Abdallah al Zahyed a été désignée comme régente par les autres membres de la famille royale. Mais celle-ci fut rapidement démise de ses fonctions par l'héritier officiellement choisi par le roi, le prince Rashid ben Qabus al Massoud, un cousin du monarque qui a agit avec l’appui des forces armées. Une rapide analyse de la situation ne pouvait alors manqué de faire soupçonner un vaste jeu de pouvoir dynastique entre les deux branches de la famille royale hachémanienne, les al Zahyed et les al Massoud, la première, à laquelle appartient le roi actuel, ayant visiblement mal accepté de voir le pouvoir passer dans la seconde suite à la décision du souverain.

Selon la version communiquée par le prince héritier, qui tient actuellement les rênes du pouvoir, et qui devrait clarifier les choses, c'est non seulement ce transfert dynastique mais aussi les récentes mesures en faveur des libertés religieuses et politiques qui auraient décidé une partie de la famille royale à agir, en tentant d'empoisonner le roi, qui est actuellement toujours aux soins intensifs. La gestion du royaume sera donc, fort logiquement, assurée par le prince héritier, en tant que régent naturel, tandis que les princes et princesses rebelles sont en attente de jugement...

[...]


*Comme souvent, l'actuel conflit mondial semble être une source d'émulation scientifique ! Alors que de nombreuses nations semblent avoir mis un « coup de collier » sur leurs recherches notamment militaires, à commencer bien entendu par notre propre royaume, sous l'impulsion dudit conflit, d'autres pays, comme l'Amarantie, semblent profiter de l'occasion et des connexions avec leurs alliés de circonstances pour lancer de nouveaux accords de recherches internationaux ! Quoi de plus normal après tout que d'aider un allié en temps de guerre... et cette impulsion scientifique sera peut-être d'ailleurs la seule note vraiment positive du conflit...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Si la recherche militaire se termine pour l'instant, ce n'est pas pour autant que la recherche en générale s'arrête, bien entendu ! Ainsi, un peu occulté par l'annonce des grands succès des chercheurs militaires, nous pouvons mettre en avant avec un peu de retard les réussites, il y a peu, du programme destiné à maîtriser l'énergie hydroélectrique sans réservoir, avec les tests de plusieurs systèmes très prometteurs dans le sud du pays ! Difficile de dire quand cette voie de recherche-là aboutira pour de bon, mais en tous cas soyons heureux de voir qu'elle continue à progresser elle aussi à son rythme !

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, nous accueillons la chorale du village de Jarvurk qui va nous chanter une joyeuse chanson locale sur le bonheur de retrouver sa famille après un long voyage !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Nov 14, 2017 7:53 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Radio Glace :


L'information sans chaînes et sans retenue, maintenant aussi sur les ondes et toujours sur le web !
Programme du 12 août 2034, 12h00.


Eeeeeeeeeeet oui vous êtes bien sur Radio Glace, la radio libre, sans concession, sans retenue, sans faux semblants ! C'est l'heure de notre bulletin d'information de la mi-journée, qui va vous présenter les nouvelles du simpomonde et de notre cher pays, sans filtre et sans chaînes ! Aujourd'hui au menu, entre autres choses, le Caskar qui continue d'engloutir encore et toujours plus en dépenses militaires, les noiristant aussi indépendants de l'Aleka que l'Aleka de la Britonnie eeeeeeeeeeet les moyens déployés par le Vonalya pour mettre le pied dans le marché du plastique sans pétrole ! Nous rappelons que le Roi ne nous cautionne pas, l'Évêque non plus et le Haut-Prêtre encore moins, c'est bien pour ça qu'il faut nous écouter !

Nouvelles du monde :

*S'il y en a qui n'ont jamais peur des dépenses, ce sont bien les militaristes... et comme le soulignaient récemment les analystes mahajanubiens, les pays de tradition militaire moins outrée peuvent, en temps de guerre, démultipliées leurs coûts militaires sans atteindre la folie des grandeurs d'autres nations, même en temps de paix ! Le Caskar, pourtant grand défenseur supposé de la paix, nous le montre encore, en dépassant encore un peu plus son budget militaire ! Il a ainsi racheté le dernier-né des chantiers navals de notre royaume, ce porte-avion qui était plus pour ses constructeurs un cas d'école, un moyen d'ajouter un produit stratégique à un catalogue de vente, qu'un item utile pour l'armée royale. Que le Vonalya ait voulu le vendre n'est pas étonnant, que le Caskar ait accepté de l'acheter peut par contre franchement l'être !

Bien sûr, ce n'est rien comparé aux milliards dépensés pour acheter des vaisseaux au Ragvarld, plus tôt dans l'année, mais quand même, la dette militaire du Caskar se creuse de plus en plus ! Pour un pays prétendant aimer la paix, il amasse beaucoup d'arme... et pour un pays se prétendant le champion de la construction navale, cela fait vraiment beaucoup de vaisseaux achetés à la Ligue Boréale, tout de même !

[...]


*On se rappellera comment, dans un de ces derniers « faits d'armes » de mettre fin à la crise des Skorpion-Klub, madame Spencer avait complètement nié l'indépendance de l'Aleka, montrant à tous la notion de liberté au sein de l'Union Panocéanique. Mais maintenant nous avons plus cocasse, puisque l'Aleka vient de nous illustrer... qu'il ne fait que reproduire ce schéma à son niveau ! En effet, comme l'un des « banthoustan », ou en fait couramment traduit « noiristan », ou encore « réserve pauvre où on fourre les noirs », n'est pas très chaud à l'idée de se prendre des missiles pour protéger le système de ségrégation qui le maintient sur un territoire pauvre et sans ressources, et on le comprendra, ce qui fait que le peuple y gronde, pendant que le gouvernement fantoche, lui, tente de maintenir l'ordre comme il peu pour faire bonne figure par rapport au maître... enfin au « partenaire unique vingt fois plus riche et armé » blanc.

Néanmoins au cas où le message ne serait pas assez clair, le gouvernement alekan a tenu à en remettre une couche, en proclamant que les noiristans étaient libres... enfin, tant qu'il ne leur prenait pas l'envie d'aller y « rétablir l'ordre ». En fait comme l'Aleka lui-même, qui est libre sauf si la Britonnie dit ponctuellement le contraire. Aaaaaaaah, l'Union Panocéanique... quel modèle de liberté à défendre !

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Alors qu'ailleurs on se concentre sur les armes, notre pays semble avoir momentanément oublié cette fixette-là, et se concentrer plutôt, à la place, sur le fameux plastique sans pétrole ! Alors qu'on se demande de plus en plus si le Kodomo pourra donner plus qu'une impulsion de départ pour cette recherche, une chose est sûre au moins, notre pays y tient, au point qu'il se murmure qu'une partie de l'argent « rentré » grâce à la vente du porte-avions aux Caskar servira à augmenter encore le budget de cet important projet !

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de la mi-journée ! Nous nous reverrons dans deux heures pour un nouveau bulletin, sans fautes ! En attendant, nous allons vous diffuser un débat sur les racines du conflit actuel !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Nov 14, 2017 11:17 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 4002
Localisation : Royaume de Maok, F8
Le Rire des Glaciers :


L'information sans chaînes et sans retenue, sur papier et sur le web !
Édition du 12 août 2034.


Aux racines de la guerre :

Note : Le présent article n'engage que la responsabilité de son auteur. Ni le journal, ni le pays, ni le Roi, ni sa femme de chambre, ni votre mère – à moins que vous soyez mon fils, auquel cas bonjour fiston, pense à te brosser les dents ! – ni la femme du capitaine ne sauraient être tenus responsables des propos ici tenu.

La guerre fait rage au large de la Dytolie. La guerre fait rage entre la Janubie et l'Algabre. La guerre pourrait bien, bientôt, faire rage dans d'autres coins du monde, si certains s'avisent de vouloir impliquer Yanaon, si les mauvais intérêts sont touchés ou si quelqu'un souhaite aller profiter du dégarnissement des défenses du Txile, par exemple. Tout ça, c'est du connu, et nul doute que de nouveaux bulletins tomberont bientôt pour nous informer de combien de vaisseaux encore, civils ou militaires, auront été détruits pendant telle ou telle bataille. On peut légitimement se poser une question toute simple, en voyant ce gaspillage d'hommes, de ressources, de moyens et de vaisseaux parfois des plus précieux, et cette question, la plus fondamentale de toutes, c'est « Pourquoi ? ».

Car en effet, pourquoi un tel déchaînement de violence et de mort ? La cause avancée, proclamée, officielle, ce sont les Skorpion-Klub, ces systèmes spéciaux de lancement de missiles de croisière, qui ont été inventés en Aleka puis transmis de membre à membre au sein de l'Union Panocéanique, passant à la Britonnie puis finalement au Vryheid. Lequel Vryheid a, de concert avec l'Aleka, signé officiellement, dans un traité, sa volonté de garantir l'usage strictement défensif de cette arme et qui semblait prêt à en arrêter la production si la guerre prenait fin. Mais la guerre n'a pas prit fin pour autant, et difficile de croire que même la démonstration de la destruction de tous les modèles actuellement en service puisse changer quoique ce soit à la résolution des membres déjà engagés de la Coalition. Non, si ce lance-missiles déguisé a pu jouer le rôle de détonateur, de prétexte, il ne pourra probablement plus arrêter la guerre à ce stade, et n'aura sans nul doute été que cela, un prétexte, des plus opportuns, certes, mais un prétexte tout de même.

Alors quoi ? L'autre argument avancé en cours de conflit par certains coalisés a été le régime alekan : l'apartheid serait si horrible que toutes ces justes nations se seraient levées pour y mettre fin. En soit, sur papier, on peut se dire que ça tient. C'est en tous cas un prétexte plus solide : difficile pour l'Aleka d'y mettre fin comme ça, d'un coup, volontairement, surtout en pleine guerre. Là aussi, le Deseret a obtenu des avancées, mais les coalisés peuvent toujours dire que ce n'est pas assez. Seulement, à bien y regarder, qui s'offusque de l'apartheid, c'est à dire du régime de séparation blanc/noir, officiellement égalitaire, en réalité à l'avantage des blancs ? L'Empire Luciférien, qui autorise l'esclavage et dont une large partie de l'esclavage intérieur se fait par des blancs sur des noirs. L'Amarantie, qui autorise « l'aliénation », et a elle aussi une population marginalisée, constitué de toutes les femmes du pays. Ou encore le Txile, où le traitement des indigènes est loin d'être exemplaire, bien que non institutionnalisé, comme c'est le cas en Aleka. Imaginer que ces pays-là soient mus seulement par le désir de justice sociale, au point de faire une guerre aussi coûteuse et sanglante semble bien difficile.

Alors, quoi, au-delà des divers prétextes, plus ou moins bons, et qui d'ailleurs ont pu joué le rôle de motivation autant que de caution à l'opinion publique ? Qu'est-ce qui, vraiment, a décidé ces pays à entrer en guerre ? Hé bien il y a fort à parier que ce soit l'attitude globale du Commonwealth, qui a faillit plusieurs fois déjà le mené à une guerre d'anéantissement, qui soit au final à l'origine de cette action, l'élément précis des Skorpion-Klub ayant servit de prétexte pour cristalliser une tension sous-jacente bien plus ancienne, tandis que l'apartheid fournis une raison toute trouvée pour insister et pour concrétiser l'action. La violence, la brutalité, le manque de respect de la politique internationale de la Britonnie et de l'Aleka, donc du Commonwealth en général, a accumulé une tension qui devait bien finir, tôt ou tard, par exploser.

Prenons deux exemples concrets, un pour chaque partie « principale » du Commonwealth. Au sud, l'Aleka a plusieurs fois tenté de reconstituer l'ancienne zone d'influence britophone dans le sud de son continent, à son avantage. D'abord, par une longue tradition d'hostilité envers le Vryheid – qui ne semble guère lui en vouloir toutefois – et ensuite par une longue intervention armée au Kaskadia. Cette dernière a très peu fait parlé d'elle dans le reste du monde, essentiellement, sans doute, parce que peu de gens se souciaient des conflits dans ce coin reculé d' Algabre ! Le monde a néanmoins vu la tentative pour faire se rattacher le pays à l'Aleka, et pu prendre conscience de l'appétit alekan. Malgré le côté « démocratique » qu'on a tenté de donner à la tentative, cela aurait été un pays longuement occupé par l'armée alekane qui ce serait « rallié », un phénomène que beaucoup n'ont sans doute pas manqué d'épingler.

Plus significatif fut toutefois la brève invasion britonne en Nouvelle-Occilée, laquelle fut suivie de tentatives marquées et prolongées de forcer le rattachement de l'ancienne province posnane à l'Union Panocéanique. On se souviendra du tollé que cela avait provoqué, et notamment du blocus boréal qui avait été mis en place, jusqu'à envisager une invasion de la Britonnie si celle-ci refusait de faire marche arrière, avec l’appui de la Posnanie, première impliquée dans l'affaire. Finalement la Britonnie a fait marche arrière, et la Ligue s'est affaiblie, mais il n'empêche que l'épisode a marqué, y compris ailleurs dans le monde. Et ce n'est certainement pas un hasard si la Posnanie a saisit le premier prétexte au vol pour rejoindre une ligue anti-britonne quelques temps plus tard, elle qui a finalement bel et bien perdu une province dans l'affaire, bien que l'ayant empêchée de tomber entre les mains de la Britonnie.

Mais pour les autres, me direz-vous, ceux qui n'ont pas été directement bafoués ? Hé bien tous ces exemples, entre autres, ont eut valeur d'avertissement. L'affaire du Montalvo en a certainement aussi mis pas mal en alerte dans les actuels coalisés, à commencer par l'Amarantie, l'Aminavie – qui se retrouve avec une base britonne officieuse sur sa frontière – et l'Empire Luciférien. Plus largement, la tendance de la Britonnie a vouloir grappiller des miettes d'influence partout, que ce soit au travers de l'Union Panocéanique, de déploiements armés, de gouverneurs fantoches ou d'autres méthodes a fini par alerter un certain nombre de nations, soit parce qu'elles en avaient subit les retombées négatives, soit parce qu'elles avaient peur d'être de prochaines cibles, soit encore parce qu'elles voyaient leur espace vital concurrencé par le déploiement briton. En voulant trop s'étendre sur trop de fronts sans consolider sa puissance, la Britonnie a trop prêté le flanc, et dès qu'elle a fournis une occasion, les prédateurs se sont précipités.

Car, sûrement, la faiblesse intrinsèque de l'Union Panocéanique a-t-elle sûrement joué un rôle dans tout cela. Ce qui avait fait la force de l'ancien empire briton, c'était sa terrible flotte de guerre, mais l'Union n'est pas en cela son héritière : entre les pays sans flottes, ceux qui construisent à peine leur armée et le Commonwealth qui, à force de mutualisé ses moyens a donné jour à deux flottes atrophiées, elle n'avait tout simplement pas les moyens de ses ambitions. Avec des territoires disséminés un peu partout, et surtout un fort éloignement entre la métropole et ses colonies-alliées, la flotte aurait dû être le point fort de l'Union, et au contraire c'était son point faible. Toutes les armées du Mahajanubia resteront lettres mortes pour la Britonnie si celle-ci n'a pas les moyens d'assurer leur transport jusqu'aux autres membres de l'Union, par exemple !

C'est bien conscients de cette faiblesse que les coalisés ont attaqués, et la perspective d'une victoire facile et rapide a peut-être incité certains pays moins concernés, comme le Txile, à se joindre à la curée. Avec la mise à l'eau opportune d'une flotte de guerre vryre, qui a pu renforcer le sud de l'Union, et l'entrée en guerre d'alliés extérieurs à celle-ci, comme le Lorthon, qui a lui renforcé le nord, la victoire sera moins facile que prévu. Mais difficile d'imaginer que, dans l'état des choses, l'Union pourra longtemps garder le contrôle des mers. Et une fois les mers coupées et un blocus, même sommaire, mis en place, il sera impossible de faire communiqué les différentes parties. De quoi permettre aisément le pillage des zones les moins bien défendues, et, peut-être, permettre aussi des coups décisifs sur le « cœur de cible » qu'est le Commonwealth.

En résumé, la combinaison d'un grand nombre de scandales et d'actes d’agressivités, ainsi que d'une tendance marquée à vouloir étendre son influence partout, d'une part, et d'une faiblesse structurelle, d'autre part, a fait de l'Union Panocéanique et surtout du Commonwealth une cible tentante pour de nombreuses nations, pour diverses raisons. Les nombreuses sorties agressives et bourdes diplomatiques de Spencer n'ont sans doute rien arrangé. Et quand au final un prétexte suffisamment universel s'est présenté, cette lourde accumulation a fini par se concrétiser, par un faisceau d'intérêts de nations pourtant très diverses. Reste à voir si l'Union saura surmonter ses faiblesses pour y faire face victorieusement, ou si, sous la pression, elle se délitera, voir sera détruite par l'effondrement de sa nation-centre... cela, seul l'avenir pourra le dire !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 256 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO