SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Jeu Nov 23, 2017 6:52 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Maktab el-KhAD
Message Publié : Mer Juin 28, 2017 2:00 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
Image
Maktab el-KhAD
"Bureau des services de renseignement d’État"


Image

Directeur : Jalaluddin Akhtar Abdur

Le Maktab el-KhAD est l'agence de renseignement civil et militaire du Karmalistan. Son autonomie politique n'a d'égale que sa puissance financière. Bénéficiant d'un budget immense de près de dix billions de dengi (900 millions $), l'agence a pour prérogatives le renseignement humain et électronique, mais aussi le commandement et la mise en œuvre d'opérations militaires spéciales de l'anti-terrorisme aux soutiens extérieurs. Sa réputation la précède : on raconte que le KhAD a infiltré tous les mouvements politiques du pays, et dispose d'informateurs aux quatre coins du Globe. En plus du budget formel, elle accroîtrait encore ses ressources financières grâce au raffinage et à l'exportation d'héroïne (en collaboration avec le Hezb-e Jumhuriyat de Djouma Khodjiev).
Son directeur, Jalaluddin Akhtar Abdur, un général tojik officiellement nommé par le roi, ne doit en réalité son pouvoir qu'à lui-même... grâce à son expertise hors du commun (de personnalité forte mais maligne et machiavélienne, bourreau de travail, méthodique et insensible), ainsi qu'à son réseau de relations privilégiées avec d'innombrables personnalités, du monde des affaires aux groupes narco-criminels, sans oublier la politique : proches du roi, républicains, islamistes et même les communistes. Indélogeable, il sait tout sur tout, et s'est rendu indispensable auprès du roi comme véritable garant de la survie du régime.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Mar Juil 04, 2017 8:43 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
Image

TOP-SECRET
Base de données du KHAD
(brouillon)

informations 2032, prévisions 2033


en construction
________________________________________________________________________
I- LES DEUX GRANDES LIGUES CERULEENNES

_ Ligue de Montalvo
===> données total : 13 millions h ; ~110 mds $
===> culture italique, idéologie nationale-catholique, système capitaliste
===> union de trois provinces entre Algarbe du Nord - berbero-sémite ou simplement "arabe" (Nazalie, cap. Cartagina), île hellénique partagée avec l'Amarantie (Alilée, cap. Miliameni) et Dytolie continentale du Sud - croate (Arovaquie, cap. Dovernico)

_ Ligue amarantine
===> données total : 36 millions h ; ~100 mds $
===> confédération hellénique extrêmement décentralisée (16 entités autonomes)
===> religion dodécathéiste, système capitaliste
______________________________________________________________________
II- EMPIRE OCÉANIQUE

_ Commonwealth strict [HRP : "nation de Thunderoad"]
===> membres : Empire britonnique (Britonnie-Nunakya-Yanaon : 10 millions h ; 48 mds $), Algarbe du Sud (12 millions h ; 40 mds $)
===> données total : 22 millions h ; 88 mds $
_ Commonwealth élargi
===> membres supplémentaires : Mahajanubia* (60 millions h ; 72 mds $)
===> données total : 82 millions h ; 170 mds $**

* a immédiatement constaté l'extraordinaire potentiel géopolitique de cette union anglophone, lui permettant de décupler son rayon d'action géographique, culturalo-diplomatique, technique, militaire et économique. Le Commonwealth y tire probablement son compte en résorbant son vide démographique.
** première puissance économique mondiale (hors-systèmes d'alliance)

_ Union Panocéanique*
===> membres : Commonwealth, Vryheid (9 millions h ; 38 mds $), Wildhorn (1 millions h ; 50 mds $),
===> données total : 92 millions h ; 258 mds $**
===> capitalisme idéologique, défense du libéralisme économique

* éventuel projet d'intégration du Dahar comme entité politique autonome au sein du Karmalistan
** n°2 mondial, soit un PIB supérieur aux deux autres plus ambitieuses grandes puissances réunies, à savoir le Montalvo et l'Amarantie (PIB cumulé autour de 200 milliards $), mais inférieur à l'alliance ventélienne.


___________________________________________________________________________________________________________________________
III- ALLIANCE VENTÉLIENNE

_ Royaume du Sengaï
===> données : 93 millions h ; 55 mds $
===> idéologie libérale-confucéenne, système capitaliste
_ Empire de Kaiyuan
===> données : 110 millions h ; 68 mds $
===> religion bouddhiste majoritaire mais...
===> ...idéologie de type néo-confucéenne (système communautaire-clanique, entre traditions et techno-progressisme)
_ Grand-Royaume d'Uhmali
===> données : 21 millions h ; ? 60 mds $ ?
===> religion tianiste, influences confucéennes, communautarisme écologique et traditionaliste
_ République du Lianwa
===> données : 1 million h ; ~100 mds $
===> idéologie libérale-conservatrice

_ Organisation de Coopération de Choenglung
===> données total : 225 millions h ; 275 mds $*

* première puissance économique mondiale (tout systèmes d'alliance confondus).

___________________________________________________________________________________________________________________________
IV- AXE "DÉMONIAQUE"

_ Empire Luciférien d'Algarbe
===> données : ~100 millions h ; ~45 mds $
===> confédération monarchique luciférienne
===> économie capitalo-corporatiste
===> système féodal et esclavagiste* pour le Tyronar
===> satanisme pratiqué en Tyronar et Orlanie

_ État autonome du Barnique (membre de l'Amarantie)
===> système esclavagiste*

* le Tyronar luciférien d'Algarbe achète des esclaves sexuelles aux Amarantins de Barnique (source)

___________________________________________________________________________________________________________________________
V- VERS UNE ALLIANCE JANUBIENNE ? (probable mais incertain, en attente)

_ Empire d'Eashatri
===> données : 125 millions h ; ~40 mds $
===> divisions internes par religion, hindouisme au Sud : 45% ; Islam au Nord : 29% ; Christianisme : 24%
_ Grand Royaume Souverain et Fédéral d'Horbarash
===> données : 95 millions h ; ~46 mds $
===> civilisation hindi

_ Potentielle alliance janubienne
===> données total : 220 millions h ; 86 mds $

Cas du Mahajanubia : membre du Commonwealth, probable futur membre de l'alliance janubienne, vers une alliance Janubo-Panocéanique ?

___________________________________________________________________________________________________________________________

en construction (pas terminé)

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Sam Août 26, 2017 5:53 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ

Image

Shaul Kairajul

Banquier et homme d'affaires karmali d'ethnie rajan (pachtoune) et quarantenaire multi-millionnaire, il est l'un des hommes les plus riches et influents du pays ; bien que ce ne soit certainement pas le premier : on dit souvent de lui qu'il est un "marginal parmi les élites". A la tête de la puissante Agence Bancaire Karmalie d'Assurance et de Développement des Investissements, il joue un rôle majeur dans la gestion du développement économique du Dar et des régions centrales du pays. Hormis ses quelques publicités (souvent humoristiques), il n'est paradoxalement pas un acteur direct, ni très médiatisé, et opte pour la discrétion dans les affaires qu'il conclue régulièrement. Il n'a pas d'opinion politique connue : indépendant et a-partisan, il se revendique "parfaitement neutre et intègre", ce qui suscite de nombreux doutes sur sa sincérité : certains médias d'opposition l'accusent en effet non-seulement de corruption aggravée en relation avec le Shakhan, mais dénoncent surtout le manque d'intégrité de son système de dépôts et prêts bancaires. On dit de lui qu'il blanchirait l'argent sale des narcotrafiquants de Djouma Khodjiyev, et serait prêt à "financer n'importe qui", des hommes politiques locaux aux mafias étrangères, en passant par les mouvements d'opposition et les groupes terroristes (y compris révolutionnaires...). Il jouerait le rôle d'intermédiaire principal entre les États étrangers et les groupes rebelles karmalis qu'ils financeraient. Mais ce ne sont là que des rumeurs.
Marié, il a 3 enfants. Musulman non-pratiquant mais père attentionné, fidèle à son épouse (non-voilée) et bourreau de travail, sa vie privée semble irréprochable.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Sam Août 26, 2017 5:54 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ (2)

Image

Ismaïl V

Shakhan, roi du Karmalistan depuis plus de trois décennies (2001), il est né d'un père tojik (musulman très conservateur) et d'une mère rajan (janubienne d'origine hindouïste). Réformateur autoritaire mais attentif aux conseils donnés, il se place en "despote éclairé" par sa démarche sincère en faveur de la démocratisation du Karmalistan, dans le cadre d'une sorte de monarchie constitutionnelle. Artisan de l'ouverture du pays et de sa dés-islamisation, il a suscité contre lui la méfiance du Conseil des Mollahs, et la haine des islamistes tojiks, notamment ceux de l’Émirat. Cela tandis que le maintien d'une monarchie autoritaire, à la fois féodale (Nord) et capitaliste (Sud), lui l'aliène les Républicains de gauche et bien-sûr, les communistes.
Autoritaire certes, mais influençable, il écoute et suit les conseils du KhAD, mais aussi des groupes de pression musulmans-conservateurs du JISh (Jamiat-e Islami Shura, premier parti du Majlis). Brittophile, c'est un ami personnel du roi d'Albion Clarkson III qui a même consenti au retour d'une facilité navale britonne au Dahar (port militaire -anciennement britonnique- de Kandrach). Il a pris comme un terrible échec personnel la conversion de sa fille à l'hindouisme et reçoit désormais des pressions des milieux religieux conservateurs pour empêcher celle-ci de lui succéder... problème : son fils cadet, seul frère de Mamta, est un égoïste idiot et dépravé. Et de cette situation tendue en défaveur de la famille royale, les républicains pourraient alors y voir l'occasion de se rallier les musulmans conservateurs pour l'établissement d'une république.
Méprisant à l'égard des Qarluks et des Syirs ("les peuples touraniens de l'Altaï sont des barbares étrangers à l'identité karmale"), et cherchant à contrebalancer le pouvoir islamique du Conseil des Mollahs, il pousse activement à la formation d'une entité politique autonome au Dahar, libérale et démocratique, sous la pression d'hommes d'affaire et d'officiers militaires conservateurs (ethniquement rajan ou d'anciens colons britons naturalisés karmali). Selon lui, cette entité donnerait au Karmalistan une zone spéciale qui dynamiserait son économie, et redorerait son image à l'international.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Sam Août 26, 2017 5:55 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
Pour son père, voir le nv message ci-dessus.
PERSONNALITÉ (3)

Image

Mamta Ismaïla Khan

Née en 2007, elle est la fille aînée du Shakhan, et de ce fait, la princesse héritière. Ethniquement "métissée" (tojiko-rajan / "perso-indienne"), elle est la plus janubianophile de la famille royale : convertie très jeune à l’hindouisme (malgré son père musulman), elle est fascinée dès l'enfance par le monde hindou de Janubie.
Jadis presque toujours joyeuse, riant pour les moindres petites choses de la vie, son tempérament naïf fut souvent moqué par les médias du "Dar" (région riche, ouverte et "connectée" du littoral). En raison de cette joie, et malgré son intelligence réelle, on la surnommait -souvent de façon péjorative-, "simplette". Elle fut aussi critiquée (dans la capitale du moins) pour apporter les "mœurs du Sud", en s'affichant en tenues plus ou moins légères voire "indécentes" aux yeux des ultra-conservateurs du Nord. Éduquée pour son futur rôle, elle est également une grande actrice de théâtre.
Quelques mois seulement après son mariage avec un jeune inconnu tojik de la banlieue de Karagol, celui-ci fut assassiné par deux djihadistes de "l’Émirat" d'Ali Mohammed Ibn al-Khattab (cela, alors que la cible n'était autre qu'elle-même). En effet, en tant que princesse héritière, ayant renié l'islam, elle est devenue une mécréante et l'objet d'une fatwa pour les hanafites radicaux du Karmalistan. Depuis le décès de son jeune époux, elle est régulièrement victime de crises de sanglots incontrôlés, ses yeux larmoyants y compris lorsque le sujet n'est pas abordé. C'est ainsi que dans le pays désormais, les gens la surnomment "la veuve en pleurs".
Autre signe de son attachement au continent de l'Eashatri, de l'Horbarash et du Mahajanubia, le tigre janubien (pour l'indépendance et la puissance, qui n'est pas un animal national karmali) et l'éléphant de Janubie (plus petit que celui d'Algarbe, il est beaucoup plus proche de l'homme), sont ses deux "symboles princiers" en tant qu'héritière royale.
Épris de tempérance et de pacifisme, elle pourrait être un frein potentiel aux initiatives guerrières lancées par son père dans le Nord. Elle dénonce d'ailleurs chez lui son antipathie plus ou moins raciste à l’égard des syrio-qarluks. Contre les extrémismes islamistes ou communistes, elle revendique une lutte préventive non-violente, au moyen d'un développement éducatif et économique un peu plus juste pour l'ensemble des habitants.
Paradoxalement (puisque malgré sa janubianophilie), elle est relativement appréciée par les populations du Nord, en particulier à la suite de l'évolution de son attitude à la suite de la tragédie qui a fait d'elle une veuve dès ses vingt ans.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Dim Août 27, 2017 10:14 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ (4)

Image

Mohammed Ahmadzaï

Actuel chef du gouvernement, Ahmadzaï est un tojik, homme d'expérience, théoriquement loyal et tempéré. Acteur des réformes lancées par le Shakhan, il est aussi un habile diplomate et l'un des principaux personnages à la manœuvre dans l'ouverture du pays. Toutefois, il semble dissimuler des convictions sinon républicaines, du moins parlementaristes et un peu trop progressistes au goût du roi. Sa sagesse est néanmoins appréciée par beaucoup, dont la princesse héritière, qui voit en lui un espoir à la fois pour le rapprochement tant souhaité Karmalistan-Janubie (la dernière rencontre avec l'Eashatri fut un succès) et pour celui de la libération des femmes (lutte contre la misogynie islamiste, dont il est un contempteur).
Sans étiquette politique sur papier, ce qui lui permet de conserver son poste avec une majorité islamo-monarchiste au Majlis, il serait en réalité proche du parti républicain Jumhuriyat ("République", laïcité, républicanisme, nationalisme, deuxième parti du Majlis), à commencer par ses convictions profondes.
Marié, il a 4 enfants en bas âge.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Mar Août 29, 2017 12:42 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ (5)

Image

Temürkhan

Chef du renseignement et du contre-renseignement de la communauté de Turgaï ("Confrérie du Nod").
Les informations sur sa vie passée sont éparses et brumeuses, peu fiables et parfois même assez farfelues. Certaines sources prétendent que son vrai nom est Youri Aktiubinov : il serait donc d'origine slave, peut-être bykovienne de Natolique septentrionale. Mais les données les plus sérieuses s'orientent davantage vers une simple ascendance qarlouke, pour un nom de naissance qui bien-sûr n'aurait rien à voir avec de telles suppositions.
Né de parents inconnus, il n'a pas de frère, ni de cousin, n'est pas marié, n'a jamais eu ni d'enfant, ni de conjoint et n'aurait pas d'ami proche. Il n'a même pas de nom. Simplement connu sous son pseudonyme de Temürkhan, le "khan d'acier", il serait (encore une fois cette donnée est à prendre avec précaution) un ancien biologiste du laboratoire d'Altaï-Ata, travaillant pour des programmes militaires de recherche en matière d'armement viral et bactériologique. D'où son passé mystérieux, protégé par de vieux secrets d’État (qui touchent généralement ce secteur) accompagné de quelques vols ou suppressions d'archives.
Quoiqu’il en soit, cet homme est singulièrement difficile à surveiller... En effet, il n'est pas seulement doté d'un sens aigu de la stratégie, il est aussi infatigable au travail, insensible aux relations humaines et intransigeant avec lui-même. Imprévisible donc dangereux : voilà qui fait de lui une exception parmi tous les fichés présents dans nos services.
En clair, de toutes les grandes figures du Karmalistan, il est la seule personne crainte par le KhAD. C'est lui qui informerait le PRDK-ML et le Syirkhanat des agissements politiques secrets et manœuvres militaires du gouvernement. Nous craignons même qu'il ne dévoile à ces groupes nos propres informateurs...
Cependant, "le vieux dragon" (comme beaucoup le surnomment), a un point faible : il est chargé de protéger une petite secte dont-il partage visiblement les idéaux. Il s'agit de la Confrérie de Turgaï, dite de "Nod", située au Nord-Est, sur le Haut-Plateau de l'Altaï. Son attachement à celle-ci n'a pas de limite : il lui a donné sa vie entière. Autrement dit : si nous détruisons cette confrérie, il disparaîtra probablement avec elle.

Enfin, chose curieuse, une des rares informations délivrées à son sujet aborde son étrange obsession pour l’Éveil, notion vague voulant certainement désigner la naissance ou le retour de quelque chose ou de quelqu'un. Il serait intéressant de le découvrir avant que ne périsse sa misérable secte.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Mar Août 29, 2017 2:35 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
(pour Temürkhan, personnage important mentionné dans ce texte, lire le nouveau message ci-dessus).
PERSONNALITÉ (6)

Image

Ali Mohammed Ibn al-Khattab

Cet homme, leader terroriste de l'organisation fondamentaliste hanafite "Émirat Islamique", s'appelle Jean-Paul Dumont.

Du moins était-ce le cas avant qu'il n'adopte son nom de guerre, en référence au calife rashidun Omar.
Son père était un petit patron de société imports/exports et catholique francophone de Dytolie, sa mère - une infirmière musulmane karmale, plus précisément tojike (farsi). Ce premier, carriériste, voulait voir son fils le remplacer à la tête de sa PME. Profitant de la nationalité de son épouse (une migrante karmale, qui a fuit la faim et la misère des monts de l'Ala-Tau jusqu'en Dytolie dans les années 2000), il repartirent ensemble au pays (à Daharpur) pour profiter d'un taux de change favorable, et ainsi doper le chiffre d'affaire de la société. Déjà à la manœuvre à l'adolescence, le jeune Jean-Paul se révéla un piète gestionnaire, suscitant la honte de son père. Trop sensible à ceux qu'il considérait comme ses compatriotes (les clients karmalis), il vendait les biens de l'entreprise aux nécessiteux en-dessous de leur prix réels. Sa mère tenta vainement de calmer la colère de son père lorsqu'il affirma son identité karmale... Déshérité, chassé de sa famille dès sa majorité (18 ans), il dut errer dans les bidonvilles pendant trois ans, vivant de la délinquance, de divers trafics et des bagarres de rue. Cela avant d'être arrêté par la police pour détention de drogue.
Envoyé dans la banlieue nord de Karagol, il fut prisonnier des geôles de l'armée karmale, fut maltraité et torturé durant quatre ans. C'est ici qu'il se convertira à l'islam, par l'action de sages prédicateurs qui chercheront à le sortir de sa délinquance. En 2023, il parvînt à fuir grâce à un assaut du PRDK-ML, chargé de libérer plusieurs de ses membres détenus dans cette même prison.
Fuyant vers les monts de l'Ala-Tau, terre natale de sa mère qu'il a toujours respecté, il rejoint un groupe islamiste radical sunnite-hanafite, qui le forme pendant 6 ans aux sourates coraniques et à la guérilla. Grâce à son sérieux au travail et à son inébranlable détermination, il devient mollah/faqih en 2028, avant d'être nommé "Émir" l'année suivante, à la tête du nouvel Amarat-e Eslami-ye Kormālestan (Emirat Islamique du Karmalistan). La disette qui touche la région depuis des décennies accompagnée de quelques famines, n'a fait qu'alimenter la colère des paysans à l'égard des maliks, riches chefs de village et propriétaires terriens, qui exercent un pouvoir d'ordre quasi-féodal. Cette situation tragique favorise alors la diffusion de l'organisation qui s'implante d'abord à Tükhtamish, puis se répand sur les contreforts à Marqazobod puis Tundukobod.
Cela, avant de répandre ses tentacules jusqu'au sud-est du pays, à la zone frontalière de l'Ashurdabad !

Aujourd'hui, ce Jean-Paul Dumont alias Ali Mohammed Ibn al-Khattab, représente un danger certain, non-pas seulement pour son bastion, la zone nord-ouest (monts de l'Ala-Tau), mais pour l'ensemble de l'espace peuplé par les Tojiks, première ethnie du Karmalistan, réputée la plus religieuse et conservatrice, soit une diagonale qui traverse tout le pays selon un sens nord-ouest / centre / sud-est.
Heureusement, nos filatures sont nombreuses, sûres et profondes. Toutefois, le potentiel de nuisance de cette organisation est telle qu'une rupture ne serait-ce temporaire du flux d'informations transmises par nos agents se révélerait désastreuse, voire fatale pour de nombreuses localités qui tomberaient alors entre leurs mains. Et cette rupture ne pourrait venir que de l'élimination de nos agents... un défi que seul Temürkhan pourrait surmonter.
De ce fait, tout contact entre cet Émirat et le chef de la Confrérie de Turgaï doit être impérativement évité. Nos informateurs sur place s'y appliquent avec zèle en dénonçant toute relation avec les communistes comme "contraire aux hadith du prophète".

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Jeu Août 31, 2017 2:07 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ (7)

Image

General McNeil

Officier général des forces spéciales karmales, il est d'origine britonne (fils de colons britons du Dahar) et a tenu à conserver son titre anglo-saxon.
Fils d'un riche commerçant briton, McNeil est un militaire au sens noble du terme. Homme plein de fougue, droit et téméraire, il est certes ambitieux mais visiblement pas opportuniste : attaché à ses convictions politiques, il cherche à défendre la mise en place progressive au Karmalistan d'une démocratie éthique et conservatrice, pour entrepreneurs responsables. Méfiant à l'égard des politiques (surtout républicains), qu'il accuse d'être des "parasites combinards et attentistes", il n'en demeure pas moins fidèle au roi. De confession chrétienne (peu pratiquant...) il est tolérant vis à vis des autres religions, et bénéficie de nombreux soutiens du côté des musulmans conservateurs du JiSH, le principal parti du Majlis. Quoiqu'il les combatte sincèrement, il se dit prêt à discuter avec les islamistes radicaux. Sa seule intolérance concerne les communistes, auxquels il éprouve une haine viscérale, au point de les rattacher systématiquement à tous les problèmes du pays. Défenseur de l'entreprenariat selon l’éthique protestante, il se méfie à l'inverse du "système bancaire, rattaché aux pires aspects du judaïsme". Ainsi voit-il Shaul Kairajul, qu'il exècre, comme un ennemi politique et même un "juif caché". Il se défend toutefois vivement d'être anti-juif et vante l'exemple de patrons juifs, ingénieux et charitables.
Encore officier subalterne dans les années 2020, il se fait remarquer pour sa bravoure en combattant avec hardiesse et courage les islamistes tojiko-qarluk implantés sur les monts de l'Ala-Tau au nord-ouest du pays, ainsi que les communistes syris. Il gravit alors les échelons de la hiérarchie militaire à une vitesse impressionnante, et les soutiens réels dont il dispose effectivement de part ses origines privilégiées, n’éclipsent nullement ses incontestables compétences en matière de tactique militaire.
Ses talents moraux, mentaux et physiques dissimulent toutefois une certaine impulsivité qui dévoile "quelques" vices : fier, arrogant et rebelle, il a plusieurs fois désobéi à des ordres du haut-commandement qu'il désapprouvait. En matière de vie personnelle, il est souvent brutal et hautain, déteste les critiques et ne connait pas le pardon. Célibataire, c'est un homme à femmes et même un grand séducteur. Libertin (malgré son conservatisme politique) et macho assumé, pour lui les femmes ne sont bonnes qu'à être "chevauchées"... Notons même que ses (innombrables) succès en matière de conquête féminine sont inversement proportionnels à l'amour qu'il leur porte. Son mépris envers le "beau sexe" comporte une exception toutefois : Margaret Spencer, femme politique qu'il apprécie sans l'avouer, puisqu'il partage son obsession anti-communiste. Il critique toutefois publiquement ses maladresses et son manque de "sens tactique".
Aussi, paradoxalement en matière de diplomatie, il n'est pas spécialement "pro-UPO" (qu'il estime trop instable), mais opte plutôt pour un rapprochement stratégique avec la Ligue céruléenne et la LIBO. Il apprécie particulièrement les Deux-Lucagnes, le Montalvo et le système confédéral amarantin (sauf la Communauté des Melgares), notamment pour leur conservatisme moral (partagée avec la LIBO), leur sens de la gestion économique et leur sagesse politique (sagesse considérée comme bien supérieure à celle des Janubiens, ou certes, des nations de Dytolie du Nord...).
Bien qu'habitant du Dahar (le riche sud peuplé de Rajan janubiens), il appréhende la Janubie avec beaucoup de condescendance (un "peuple misérable") et méprise discrètement sa culture, qu'il considère "efféminée".

En tant que conseiller militaire du roi pour la guerre intérieure, il défend un projet radical mais ingénieux : une série d'opérations "musclées" contre tous les mouvements communistes jusqu'à leur décimation complète, accompagnée d'un soutien politique à la formation de syndicats libres et davantage de considération pour les partis de gauche sociale-démocrate. Un plan qui séduit beaucoup le Shakhan et le JiSh, mais qui suscite une vive inquiétude chez la princesse héritière. Princesse... qu'il tente de séduire, d'ailleurs, tant pour ses qualités physiques que pour son statut.
Travaillant pour une société militaire privée dans le cadre du General Developpement for Isthmus, il devrait prochainement prendre la tête d'une brigade chargée de lutter au Nord-Est contre le PRDK-ML et ses alliés syiro-qarluks.

Anecdote révélatrice, gardée secrète par le KhAD :
Un jour qu'il détenait prisonnière une jeune femme syire communiste dans le cadre d'une opération anti-terroriste dans le Nord du Karmalistan, il lui expliqua qu'il existait deux cancers au Karmalistan : les barbares syiro-qarluks communistes du Nord, ennemis suprêmes de la civilisation... et les femmelettes janubiennes du Sud, faibles et pacifistes, "idiotes utiles des premiers". Ajoutant enfin qu'elle mixait les deux tares à la fois en tant que femme touranienne anticapitaliste. Celle-ci lui répondit alors naïvement :
- "Vous n'aimez donc rien ni personne ?"
- "Si, j'aime gagner."

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Dim Sep 17, 2017 6:48 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ (8)

Image

Orghana Khatoune

La jeune princesse mongole du Syirkhanat. Malgré son statut de hors-la-loi et de criminelle en lutte armée contre le gouvernement, elle jouit d'une immense popularité de fait chez les 13 millions de Syirs qui peuplent le plateau de l'Altaï. Son grand-père était un militant maoïste et un ami d'Urdzhar (le vieux leader du PRDK-ML), son père, un partisan communiste.
De confession chrétienne (récemment convertie au nestorianisme), elle s'est éloignée de l'influence communiste athée, en "prenant" la tête d'une guérilla ethnique, bien qu'elle partage encore avec eux de nombreux points de convergence politiques, dont l'égalité sociale tous-azimuts, qui caractérise déjà en soi des pans entiers de traditions millénaires syires (coutume du qurultaï -assemblée populaire-, éducation des femmes, etc...). Exception notable à cette égalité : le respect de l'autorité du chef, voire une certaine forme de culte de la personnalité, dont elle semble profiter. Mégalomane, peut-être vise-t-elle le statut d'impératrice de tous les Syiro-qarlouks ?
Si la raison pour laquelle cette jeune femme a été élu à la tête du Syirkhanat -lors d'un Qurultaï de "guérilleros" syirs- n'a rien à voir avec son expérience personnelle (elle le doit au passif communiste de sa famille, qui permis alors de rapprocher la cause des Syirs du PRDK-ML), il ne faut pas la sous-estimer. L'esthétique de son visage ne doit pas nous faire illusionner sur sa dangerosité réelle : soigneusement éduquée par un père consciencieux, elle est devenue une habile tacticienne, froide, déterminée et incorrigible, travailleuse et ascète. Des talents et vertus qui nous font immédiatement penser à... Temürkhan.

C'est d'ailleurs probablement à lui qu'elle doit la fulgurante montée en puissance de son Syirkhanat, en plus de ses opérations coordonnées avec les maoïstes du PRDK-ML. Toutefois il semblerait qu'elle hésite encore à accepter les services de l'obscure protecteur de Turgaï. Selon nos informateurs sur place, elle craindrait chez lui des desseins cachés particulièrement... sinistres. Le mot "angoissant" aurait-été employé en visant ses objectifs secrets. Encore des signes qui nous invitent à en connaître davantage, à percer les mystères de cet "éveil" que préparerait Temürkhan.

Quoiqu'il en soit, elle est la cible d'une exécration quasi-généralisée hors de sa zone d'influence syrio-qarlouke ou communiste : le Shakhan, ses conseillers libéraux comme conservateurs, les islamistes radicaux et même les courants modérés sociaux-démocrates... ne souhaitent que sa mort. Ils sont tous persuadés que celle-ci entrainera la chute de son mouvement. Aussi est-elle est sous la menace d'innombrables épées de Damoclès, lesquelles se manifestent par des tentatives d'assassinat à répétition... dont les nôtres, pour le moment vaines. Le général McNeil, plus "humaniste", s'est promis de "l'épargner", en "se limitant avec clémence" à brûler son village natal, à la kidnapper... et à la violer. Nous nous contenterons, au KhAD, de l'assassiner, simplement, afin de démoraliser ses troupes et restaurer la paix dans la région.
Toutefois, nous serions désobligeant si nous en restions là : il est vrai que sa popularité ne vient pas que de sa poigne ou de son physique : les témoignages sont nombreux quant à son souci du bien des autres, parmi son peuple. Son activité humanitaire, bien qu'utile stratégiquement, semble provenir d'une démarche de charité sincère et d'un travail acharné avec foi et persévérance. A son froid politique semble cohabiter une vraie chaleur humaine personnelle.
Tragique, lorsqu'on sait qu'elle ne vivra probablement pas longtemps. Mais c'est notre devoir de faire en sorte que ce genre de personne oriente leurs qualités morales vers la légalité du Royaume, plutôt que vers la sédition, sanglante et donc criminelle. Une aventure qui pourrait menacer la survie du Shakhanat si la triple alliance PRDK/ML-Syirkhanat-Nod se concrétisait. Croisons les doigts pour qu'elle se décide à refuser l'aide du "vieux dragon" de Turgaï, afin qu'elle finisse au plus vite, avec ce dernier, dans les poubelles de l'Histoire.

Enfin, notons que l'on soupçonne également, bien que ce ne soit pas confirmé, un soutien secret du Gazar-Khün.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Maktab el-KhAD
Message Publié : Mar Nov 14, 2017 11:36 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 14, 2008 5:30 pm
Message(s) : 5559
Localisation : Novgorod, Rostovie
PERSONNALITÉ (9)

Image

Nour Mohammed Urdhzar ("Khalq-Ata")

"Le père du Peuple". C'est ainsi que le surnomment les insurgés communistes qui l'ont rejoint. Bien que vieux et malade, il inspire toujours autant de respect et de fascination parmi ceux qui l'ont rejoint. A la tête de l'insurrection communiste du PRDK-ML, il est l'un des résistants les plus craints du pays.

Fils d'un riche -mais généreux- médecin au contact avec de nombreux malades pauvres, il assista à de terribles scènes. Alors enfant, il fut sensibilisé par l'état des patients de son père, souvent déplorable, parfois désespéré, et -naïf- se jura de tout faire pour leur donner les moyens de ne plus tomber malade.
D'abord ancien membre du PRDK au XXe siècle, il fit scission lorsque ce parti s'engagea sur la voie réformiste. Adepte du courant dit "des marginaux" au sein de ce parti, une faction moins intellectuelle, plus rurale qu'urbaine et qui préconisait "l'absence de toutes compromissions avec le gouvernement", il tomba donc dans l'illégalité et pris la tête d'une insurrection communiste radicale contre le gouvernement, l'une des plus anciennes au Karmalistan (après celle des Syirs). Si le corps militant de sa faction est méprisé par les réformistes resté fidèles à la ligne du parti, les taxant de "paysans superstitieux", ce ne fut pas le cas de leur leader Urzhar, jusqu'alors respecté et toujours craint pour son zèle politique, sa franchise, sa grandeur morale, sa culture et son intelligence.
Si le PRDK (communiste réformiste) est un parti "urbain", parfois dit "intellectuel", qui veut mener la lutte de manière relativement pacifique (grèves, désobéissance civile), et à partir des "centres" (villes) pour rayonner ensuite sur les périphéries passives (monde paysan), le PRDK-ML, plus proche du milieu rural, souhaite faire des périphéries des bastions actifs de la Révolution, un mouvement qu'il étend davantage dans le temps et l'espace (ce qu'ils appellent la "guerre populaire").
Le PRDK-ML, bien qu'assez hétéroclite (ce qu'ils appellent la "lutte de ligne"), s'inspire ainsi des nouvelles théories révolutionnaires issues des pays les plus pauvres du Monde, et s'oppose à cette gauche arc-boutée sur le vieil héritage insurrectionnel du prolétariat "purement ouvrier" des pays riches, selon laquelle toute révolution "principalement paysanne" est vouée à l'échec (théorie catégoriquement rejetée par Urdzhar).
Urzhar dénonce ainsi fermement la condescendance "trotskisante" du PRDK à l'égard de la paysannerie. Celle-ci qui ne peut être que l'acteur principal (certes à distinguer du "rôle dirigeant", réservé au Parti des prolétaires ouvriers) de la révolution, étant donné le mode de production existant au Karmalistan, encore "davantage agraire et féodal" que "capitaliste-industrialisé/avancé".

Notons que la capacité de nuisance du PRDK-ML est d'autant plus grande qu'elle ne repose pas seulement sur son caractère intrinsèquement belliqueux. A la guérilla permanente qu'il a d'institué, "Khalq-Ata" y ajoute un sens aigu de la stratégie : par-delà les sympathies du monde paysan, il va jusqu'à nouer des relations avec d'autres insurrections non-marxistes ou non-athées, à commencer par son alliance avec le Syrikhanat. Ce qui lui est d'ailleurs reproché par certains puristes dogmatiques sur sa gauche, ou par les modérés "ouvriéro-athéïstes" du vieux PRDK. Pire, selon certaines rumeurs, il serait -ou aurait été- un ami proche... du mythique personnage de Qobyl ! Si celles-ci venaient à se confirmer, il serait temps pour le KhAD de s'informer davantage sur les liens avec le Nod, ainsi que sur ce Qobyl et son existence probable.

_________________
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO