SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Lun Déc 18, 2017 2:58 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 105 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
Message Publié : Ven Nov 10, 2017 11:13 am 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Aide humanitaire lianwadaise en Hachémanie
29 juillet 2034


Image
Chargement d'un avion en eau potable à destination du Royaume d'Hachémanie.


A la demande des autorités royales, le Lianwa a mis en place un programme d'aide humanitaire à destination de l'Hachémanie, particulièrement touchée par la marrée noire, au même titre que toute la façade maritime janubio-marquésienne. Le gouvernement royal a d'ailleurs enclenché le plan d'assistance de l'ADI afin de bénéficier de l'aide des membres de l'alliance dans sa lutte contre la pénurie d'eau.

La terrible catastrophe naturelle à la suite du naufrage de trois navires pétrolier ne cessent d'émouvoir la communauté internationale alors que la marrée noire est difficilement contenue par les pays riverains. Mahajanubia, Dosalhi, Hachémanie, l'ensemble de la côte janubienne est concernée par l'arrivée prochaine sur ses plage de 400'000 tonnes d'hydrocarbures.

Il s'agit de la plus grande catastrophe écologique de notre époque et les conséquences, à court, moyen et long terme, ne peuvent même pas encore être envisagées tant il faut parer au plus pressé. La question de l'eau dans ces régions désertiques ou sèches reste d'ailleurs la première urgence. L'Hachémanie, membre de l'ADI, a d'ailleurs activé le plan d'aide humanitaire de l'alliance afin d'obtenir de l'eau pour sa population après l'arrêt des usines de désalinisation.

"Les Forces Armées Lianwadaises ont dépêché un pont aérien afin de livrer du matériel humanitaire et de l'eau au gouvernement hachémanien. Bien entendu le conflit en cours ne doit pas être oublié et le Lianwa est particulièrement vigilant sur la question, mais l'urgence et l'ampleur de la catastrophe ne doivent pas être placées au second plan." déclarait un membre de l'Etat-Major à l'occasion de la conférence de presse organisée par la République en vue d'annoncer sa décision d'aider l'Hachémanie.

La facture de cet incident écologique et la responsabilité des acteurs représente le point le plus problématique. Sans doute une cour d'arbitrage internationale permettra-t-elle d'apporter la réponse la plus juste et équitable.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Nov 12, 2017 1:55 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le président dissout le parlement
3 août 2034


Image
Le président Zui Wanquan a décidé de dissoudre le parlement près d'une année avant les élections.


Décision surprise du Président de la République après l'annonce du décret stipulant la tenue d'élections législatives anticipées et la dissolution du Parlement. La récente scission au sein du Parti Indépendantiste est très probablement l'élément déclencheur derrière le décret présidentiel. La perte de la majorité des sièges a dû peser lourd dans la balance, avec la crainte de devoir former une coalition afin de contrer des propositions formulées par les opposants au Parti Indépendantiste.

La République tiendra des élections législatives d'ici 25 jours selon la législation lianwadaise. Les grands partis politiques doivent donc s'organiser en urgence afin de mener bataille pour les élections dès lundi date du début officielle pour les campagnes. Le Parti Indépendantiste a déclaré sur son site internet se montrer confiant envers le soutien de ses électeurs et de la population, "oeuvrant ensemble depuis 1954 pour le Lianwa."

La décision du Président d'organiser la tenue d'élections anticipées reste une incompréhension chez beaucoup de personnalités proches du régime. La législature actuelle s'achevait en 2035 et le choix de la dissolution apparaît précipitée. Le gouvernement, dont le Premier Ministre est issu du parti majoritaire, a assuré qu'il continuerait à gérer les affaires courantes jusqu'au premier septembre.

La décision semble toutefois une manoeuvre politique extrêmement intelligente comme nous l'explique le politologue de la State Academy of Politics : "La scission au sein des Indépendantistes puis la formation d'un nouveau parti est une catastrophe pour le régime habitué à gérer le pays sans négocier et former de coalition avec les partis minoritaires. Diviser pour mieux régner est une devise utile contre ses adversaires. Quand elle s'applique dans son propre camp, c'est un problème. En déclenchant des élections anticipées, le régime espère que le NUSS n'arrivera pas à organiser une campagne susceptible de lui faire gagner des sièges et ainsi détruire le mouvement dans l'oeuf. Reste à savoir si le NUSS est une véritable scission et l'annonce d'un changement politique pour le Lianwa ou la révolte de quelques trublions."

Reste que le Parti Indépendantiste bénéficie d'un large soutien populaire et d'un prestige inégalable par rapport aux autres formations. Acteur de l'indépendance, créateur de la République et de ses institutions, fondateur de la prospérité du Lianwa, difficile d'imaginer l'avenir du pays sans le parti.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Nov 13, 2017 5:17 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le G4 ratifie les Accords de Sapritaya
8 août 2034


Image
Dirigeants, ministres des finances et banquiers centraux des principales puissances économiques se sont réunis au Lianwa en vue d'une gouvernance économique mondiale.


Alors que les inquiétudes se multipliaient pour les économies des Etats restées en dehors du conflit actuel, notamment sur la question du commerce maritime depuis le naufrage de pétroliers au large de l'Hachémanie, les premières puissances économiques mondiales ont décidé de plusieurs mesures phares sur des questions de gouvernance internationale. Amarantie, Deseret, Lianwa et Vonalya, les dirigeants de ces nations ont ainsi édicté les nouvelles règles du jeu en matière financière.

Au sein du complexe hôtelier du Supritaya Bay Park sous haute surveillance au nord de la ville, le G4 fondé officiellement lors de l'occasion a fondé un nouveau système financier et monétaire international afin de stabiliser les échanges commerciaux et simplifier les politiques d'interventions des banques centrales ayant un impact potentiellement global. La création d'un nouveau système financier international permet d'espérer une diminution des crises monétaires et financières ainsi que l'amélioration de la coopération économique au plus haut niveau entre Etats.

"La République du Lianwa est extrêmement satisfaite des accords conclus dans le cadre du premier Sommet du G4. Réunir les puissances économiques mondiales reste une victoire pour la diplomatie dans le cadre du conflit international actuel, mais les engagements pris au sein de cette rencontre témoignent d'un changement de paradigme important pour la gouvernance mondiale. Paix, prospérité, stabilité, nos 4 gouvernements se sont accordés pour que jamais nous ne revivions une crise semblable à celle des années 2000." déclarait le Président en marge du Sommet.

Malgré l'avance annoncée, le Sommet et le G4 n'ont pas pris de mesures concrètes contre les problèmes de droit maritime et de l'armement de navires civils, pierre d’achoppement entre l'UPO et la Coalition avec le développement du programme Skorpion. "La réunion visait plus à rassurer et offrir à l'économie mondiale des outils stabilisateurs que de proposer des réformes législatives qui ne concerneraient que quatre Etats, d'ailleurs peu ou pas concernés par la question des armes embarquées. Selon moi le Sommet a été un succès." s'enthousiasmait un expert des relations internationales à la LSE.

Alors que la bourse lianwadaise dégringolait depuis l'éclatement du conflit, les déclarations du G4 lors du Sommet de Sapritaya sont venues rassurer les marchés. Reste que le mode d'utilisation du Fond International doté à terme de 5 milliards n'a pas encore discuté. Certains estiment qu'un nouveau consensus économique pourrait naître si les membres du G4 s'accordent sur une politique de prêt du FISED.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Nov 14, 2017 12:24 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
La Chancellerie valide les listes électorales
11 août 2034


Image
Trois membres du Parti Indépendantistes ayant reçu leur titre d'éligibilité selon les normes du cursus honorum.


Etape désormais nécessaire afin d'entrer officiellement dans l'arène politique, les candidats des partis doivent subir la validation de la Chancellerie pour être éligibles au Parlement selon la loi de 2031 qui avait été votée suite au décès du président Yu Ling Lao. Les partis minoritaires ont souffert de ces nouvelles dispositions appliquées pour la première fois. Certaines voix critiquent un processus d'élimination institutionnalisée de l'opposition au mastodonte du Parti Indépendantiste (PI).

Les Sociaux-Démocrates (PSD) ont particulièrement souffert de la loi sur les critères d'entrée aux magistratures. Alors que 32 candidats figuraient sur la liste de 2030, le parti le plus à gauche de l'échiquier politique ne dispose pour cette élection que de 18 candidats validés par la Chancellerie. Le parti social-démocrate a déclaré se conformer aux décision de la Chancellerie, tout en appelant les électeurs à se mobiliser d'avantage pour que l'ensemble des candidats remportent un siège.

Certains membres de l'opposition, PSD et NUSS principalement ont tenus des propos virulents sur le système électoral lianwadais actuellement en vigueur. "Il faut avoir été fonctionnaire pour faire de la politique, c'est tout simplement scandaleux. Si vous ne rentrez pas dans les cases lors de l'embauche, et si vous avez le malheur d'être trop critique envers la politique lianwadaise ou d'appartenir à un parti d'opposition, les portes des administrations publiques vous sont fermées."

Interrogée sur la question, la population s'est dite plutôt favorable au système actuel. "Savoir que les gens qui nous représenteront connaissent le système et ont été sélectionnés pour leurs compétences, c'est quelque chose de positif qui garantie que les choses tiennent la route" expliquait une passante. "Selon moi, tout le monde devrait pouvoir se présenter pour que le parlement rassemble tout le Lianwa, et pas seulement des bureaucrates cooptés" déclarait un autre.


Rappelons que la loi stipule : "tout individu de plus de 25 ans et ayant été admis au sein d'une administration d'Etat peut être élu au Parlement de la République." Elle devrait permettre un large renouvellement des 87 députés élus au système majoritaire. Un procédé là encore critiqué. "Le système majoritaire permet d'améliorer généralement le score du parti vainqueur. Si le système était proportionnel, je peux vous garantir que le PI n'aurait pas depuis 1954 la majorité absolue. Selon les résultats des Libéraux et du PSD, certains pourraient réclamer ce mode de scrutin" expliquait pour sa part le professeur de sciences politiques de la State Academy of Politics.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Nov 15, 2017 4:24 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Vers la fin de la Livre Sterling ?
14 août 2034


Image
Le champ de bataille de la Guerre des Containers s'étend désormais à l'économie.


Autrefois première monnaie internationale reconnue pour le commerce et les investissements, bénéficiant de sa primauté en tant que monnaie d'un Empire colonial planétaire pour asseoir son usage, stable et forte en lien avec les réserves d'or de la Bank of Albion, la Livre (£) apparaît aujourd'hui comme une monnaie en perte de vitesse. La décision du G4 de fonder un étalon international sans le Commonwealth témoigne d'ailleurs de sa perte d'importance au niveau de l'économie mondiale.

L'argent est le nerf de la guerre. Si l'ELA peut compter sur une main d'oeuvre servile pour maintenir son économie à flot, bénéficiant en outre de vastes ressources naturelles, et donc ne pas s'intégrer dans les rouages de la mondialisation économique et financière, le Commonwealth et les membres de l'UPO pâtissent de leur côté de la crise de confiance de leur monnaie. Difficile d'estimer pour l'heure l'impact négatif du conflit, mais il est certain que son coût sera supérieur aux attentes.

La bourse du Lianwa connaît d'ailleurs depuis le début du conflit une crise sur la Livre, surnommée désormais Flash Paper, le papier à combustion rapide utilisé par les prestidigitateurs, en lien aux risques de pertes sur le marché des changes. Avec la décision récente du gouvernement briton d'augmenter les impôts, la chute de certaines valeurs s'est encore accentuée alors que les banques lianwadaises essaient de couvrir leur exposition aux risques, les sanctions économiques de la Coalition et d'Etats tiers commençant à déployer leurs effets.

"Le problème du Commonwealth est d'avoir deux monnaies au sein de son espace, la Livre pour la Britonnie et le Rand pour l'Algarbe du Sud. Une même entité ne bénéficie déjà pas d'une même monnaie. Je pense que si l'UPO veut avoir ses chances dans la guerre économique qui s'annonce alors que les appétits d'économies rivales se précisent, il faut absolument que les Océanistes s'accordent pour une union monétaire. Le G4 pourrait agir au niveau mondial en cas de chute et de crise durable de la Livre, mais pas spécifiquement en faveur de celle-ci, car cela reviendrait à soutenir un camp au détriment d'un autre."

L'Amarantie n'a pas été concernée par le problème, bénéficiant de son nouveau rôle et statut sur le plan international depuis les Accords de Sapritaya du G4. Désormais associée au Dollar, au Lyuan et à la Couronne du Vonalya, la Lire a réussi à maintenir son niveau d'avant-guerre, soutenue par les actions concertées des Banques centrales du G4. Un parti pris qui n'est pas un désavantage pour l'UPO. "Les échanges entre la Lire et la Livre ou le Rand sont techniquement possibles, mais dans la monnaie d'un autre membre du G4 n'imposant pas de sanctions. La fluidité de l'économie et des échanges était l'objectif du G4, on peut déjà dire qu'il est atteint."

Seule la couronne posnane reste un mystère pour les analystes et les cambistes. Bien que le pays soit impliqué dans le conflit aux côtés des Lucifériens, la (ƿ n'a pas encore dégringolée. Il faut dire qu'elle avait déjà durement subi lors de l'indépendance de la Nouvelle-Occilée.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Nov 30, 2017 6:09 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le nouveau parlement entre en fonction
30 septembre 2034


Image
Les députés rendent hommage au Président lors de la session inaugurale à la suite des élections législatives anticipées.


La séance d'inauguration de la nouvelle législature a été l'occasion de se familiariser avec les quelques changements survenus lors des élections anticipées qui se sont déroulées à partir du 1er septembre. Le Parti Indépendantiste reste maître à bord en remportant un siège supplémentaire par rapport à la précédente législature, et maintien ainsi sa majorité absolue. Alors que les partis de gauche, Libéraux et Socio-démocrates reculent, le NUSS fait une entrée remarquée en plaçant un unique candidat. Les Républicains, alliés du PI, gagnent également 3 sièges.

Aussitôt la session commencée, le Parlement a renouvelé le mandat du Premier Ministre Mai Huazi et de son gouvernement formé majoritairement d'Indépendantistes et de Républicains. La stabilité gouvernementale et politique a d'ailleurs été un maître mot pour le parti lianwadais en charge de la République. "Nous saluons la continuité et l'excellent travail opéré par les députés dès le premier jour. L'exécutif et le parlement maintiendront le haut niveau de coopération sur les mesures que les Lianwadais attendent de nous. En tant que membre du Directoire, je peux garantir que nous possédons toutes les cartes en main pour maintenir le cap fixé." déclarait le Premier Ministre à l'issue du vote sur son maintien.

Plusieurs élus qui avaient rejoints récemment les Indépendantistes et qui appartenaient autrefois aux Républicains ont annoncé démissionné pour des raisons personnels, remplacés dès la prochaine session par leurs adjoints et membres du PI. Une situation critiquée par les partis d'opposition qui voient dans cette action des arrangements grotesques entre le PNR et le PI. "Il s'agit d'un droit constitutionnel validé par la Chancellerie. Le problème n'est pas politique, il est d'ordre social ; il est de plus en plus difficile pour les élus actifs également professionnellement de supporter la masse de travail du fait de leur rôle de député. Il faut faire un choix, c'est la triste réalité." expliquait cet ancien député qui a dû cesser toute activité politique en 2022 pour se concentrer sur sa société.

La surprise de ces élections repose sur le score inchangé des écologistes de Tradition & Nature. Un signe sans doute que les questions environnementales prennent de plus en plus d'importance au sein de la population, surtout depuis les événements tragiques survenus en Janubie. Marée noire, contamination radioactive, pénurie d'eau, les crises n'ont cessés de se multiplier. Une inquiétude renforcée par les mauvais scores enregistrés par les entreprises lianwadaises sur le plan environnementale d'après les études de l'ONG amarantine DemeTerra.

Peu de changements donc dans la ligne de conduite qu'adoptera vraisemblablement la République ces 5 prochaines années. Un moyen de rassurer ses partenaires en ces temps troublés.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 01, 2017 2:16 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
La BoL active ses accords de change avec le Vryheid
2 octobre 2034


Image
Près de 11 milliards de Rands libres ont été acquis par la BoL pour une somme équivalente en Lyuan par la banque centrale du Vryheid


Alors que la presse du pays algarbien se faisait l'écho d'une situation de plus en plus difficile, des discussions entre les directions des deux banques centrales ont permis le déploiement du système de swaps et l'octroie de larges liquidités à l'archipel du Vryheid. Les 11 milliards débloqués devraient permettre d'éviter un assèchement du système financier national alors que la contagion semble s'étendre aux principaux établissements bancaires du pays.

Le swap monétaire ratifié entre la banque nationale vrye et la BoL au début de l'été a été activé alors que la guerre a opéré un drainage important des capitaux en direction de l'industrie, au détriment du système bancaire pourtant prépondérant pour l'économie de l'archipel. La nationalisation des banques privées d'importance systémique témoigne d'ailleurs de la force de la crise qui frappe le pays. Les fonds débloqués par la BoL devraient ainsi permettre de remettre à flot pour une durée toutefois limitée le système financier vry.

Interrogé sur la décision d'activer le plan, le directeur de la BoL s'est justifié des liens financiers importants entre les deux pays. "L'économie du Lianwa est particulièrement exposée à la situation vrye. La dette du pays est en effet détenue en grande partie par des établissements et actionnaires lianwadais, et nous ne voudrions surtout pas une contagion de la crise au système financier du Lianwa. Notre action rentre également pleinement dans la politique décidée par le G4 et démontre la solidité de nos engagements."

Certains s'inquiètent de la perte éventuelle que représentera un tel investissement pour la BoL, alors que les marchés des changes connaissent de violents soubresauts, qu'il s'agisse de la Livre ou du Rand. Une "perte" sans importance puisqu'il ne s'agira que d'une dépréciation de la valeur des réserves de changes de la banque. "Une perte en fin d'année ne signifie rien d'autre qu'une absence de dividende pour les actionnaires de la BoL. Un problème temporaire sans aucun doute, surtout si l'intervention permet de redonner confiance aux marchés" expliquait confiant un cambiste à la Lianwa Trust Bank.

L'alarmisme vry reste cependant le signal que la transformation de l'économie tertiarisée de l'archipel en une économie de guerre dépendant stratégiquement de l'industrie rencontre une certaine opposition et inquiète sur les marchés. Première bourse algarbienne, économie indépendante malgré les liens importants avec le Commonwealth via l'UPO, les faiblesses du secteur bancaire du Vryheid représente un problème que le Lianwa ne pourra peut-être pas résoudre seul. "En cas de panique au Lianwa même, la BoL s'appuiera sur ses partenaires du G4 pour bénéficier à son tour de liquidité. Le FISED pourrait devoir agir avant même que ses finances soient complètes"


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Déc 04, 2017 5:25 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Les frégates de TOPOR intègrent la marine lianwadaise
3 octobre 2034


Image
Malgré la faillite de TOPOR, les 5 frégates soveroves commandées sont arrivées dans le port d'Aravindapura


L'industrie de l'armement soverove représentait un mastodonte sur la scène internationale, avec de nombreux partenariats de production et de recherches. La dislocation des Principautés-Unie entraîne un vide pour de nombreux Etats et laboratoires, tant sur la question des commandes militaires que des recherches technologiques. Les forces navales lianwadaises ont toutefois échappé aux non-respect des commandes en recevant les 5 frégates de classe Molnyia.

La marine avait conclu un accord d'achat avec TOPOR, dont les négociations et le contenu sont restés confidentiels, dans le but d'acquérir des frégates d'intervention rapide afin de garantir la sécurité des côtes lianwadaises et lutter plus activement contre les réseaux mafieux et clandestins, principale objet de coopération sécuritaire avec le Kaiyuan par le biais de l'OCC. Pour rappel, une frégate avait été lourdement endommagée à la suite d'une attaque venant de la milice Suritaya en 2032, obligeant la marine a opéré d'importants travaux de réparations et de mise à niveau.

Les navires représentent le concentré de l'excellence et du savoir-faire technologique et militaire soverove, alliant manœuvrabilité, rapidité et puissance de feu. Bien que les navires réceptionnés ne possèdent pas le niveau d'avant-crise et restent inférieures aux bâtiments actuellement utilisés par la marine lianwadaise, l'Etat-major a estimé qu'il n'était pas nécessaire de s'équiper d'avantage face aux missions que devront opérer les frégates de fabrication soverove.

L'arrivée des frégates a été l'occasion d'une cérémonie au sein du port militaire d'Aravindapura. Le haut-commandement militaire avec l'Amiral Hua Taomeng s'est ainsi targué d'avoir organisé une présentation publique des navires, avec une visite de la frégate Singa pour les plus chanceux. Selon les sources officielles, pas moins de 8'000 badauds sont ainsi venus voir l'impressionnante armada. Une politique de communication jugée opportune afin d'améliorer l'image de l'armée en ces temps de conflits.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Déc 04, 2017 6:03 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Lychesy se spécialise dans le recyclage plastique
5 octobre 2034


Image
Liés à la société de consommation de masse, les déchets plastiques sont particulièrement néfastes pour l'environnement


Le géant de la chimie et des matériaux synthétiques a inauguré sa nouvelle usine de recyclage des matières plastiques afin d'alimenter Fabroccia, sa filiale spécialisée dans l'habillement, et plusieurs entreprises partenaires utilisant des matériaux composites. Pas moins de 4 millions de tonnes de plastiques devraient ainsi obtenir une seconde vie, soit en étant transformés, soit brûlés afin d'alimenter en électricité le site industriel de Lychesy.

Il semble que la mutation de l'industrie lianwadaise vers plus d'écologie et de considérations environnementales passe également par des opportunités et des innovations en terme d'infrastructures et de chaînes de production. Le système de récupération et de rachat des déchets plastiques lancé par Lychesy représente la première action d'envergure en ce sens après l'étude amarantine sur les industries polluantes particulièrement critique envers le Lianwa.

"Chez Lychesy, nous avons considéré que le gaspillage représentait non seulement une situation écologique catastrophique, mais également un non-sens économique alors que les ressources naturelles ne sont pas inépuisables. Recycler permet de redonner vie à des produits usagers et diminue notre emprunte carbone. Tissus, gaines de câbles électriques, les possibilités sont multiples" déclarait Lydia Zang à l'ouverture de l'usine dernière génération.

En plus du système de recyclage et de centrale thermique intégrée, le toit du bâtiment a été entièrement recouvert de panneaux photovoltaïques produits par Optiform. "L'avenir de l'industrie repose sur l'innovation, et l'écologie est un défit constant pour innover. Le Lianwa encourage tout projet dans ce sens" annonçait de son côté le maire de l'arrondissement de Ganchi.

Une vision que ne partage pas les membres de DemeTerra au Lianwa. L'ONG dénonce ainsi une politique de greenwashing de la part de certaines grandes compagnies après le rapport accablant. "Nous encourageons et nous félicitons Lychesy pour sa prise de conscience, mais ces mesures ne doivent pas occulter le fait que la filière consomme et gaspille des quantités affolantes d'eau, de pétrole et de gaz. Le recyclage du plastique, certes louables, ne rentre que dans 10% des produits développés par la pétro-chimie. Nous maintenons nos exigences envers plus de régulations de la part de l'Etat."


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Déc 05, 2017 12:00 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le Lianwa confronté à l'inquiétude des expatriés soveroves
6 octobre 2034


Image
Etudiants et familles soveroves installées au Lianwa refusent de rentrer


Une centaine de familles et d'étudiants séjournant au Lianwa et au bénéfice d'un visa s'inquiètent de la situation de délitement de leur pays. Alors que ce qui reste des Principautés-Unies exige leur retour, sans doute pour venir renforcer la naissance de principautés indépendantes sur le plan politique mais relativement désorganisées, et que le personnel de l'ambassade a fait ses bagages sur ordre de Kurskaw, les services d'immigration du Lianwa s'inquiètent de ces futurs apatrides.

La nouvelle a fait grand bruit au sein du monde académique international. Malgré le délai de 6 mois donné par l'ambassade soverove en poste au Vonalya, environ 35 000 étudiants sovéroves refusent de rentrer chez eux, avec le risque de se retrouver apatrides eux aussi. Si la proportion d'étudiants soveroves au Lianwa reste bien inférieure à celle enregistré dans le pays nordique, il n'empêche que leur situation reste inédite pour les autorités de la République.

Au sein de l'Aravindapura Institut of Technology, qui regroupe la majorité des étudiants soveroves, le rectorat a déclaré avoir pris contact avec le Secrétariat d'Etat aux migrations afin de déterminer une plan d'action pour faciliter l'installation des futurs diplômés. "Laisser partir tant de compétences vers un pays en crise serait criminel. Manque de transparence, déclarations contradictoires, la situation en Soverovie est des plus inquiétante et il est de notre devoir, en tant que communauté au service du savoir et de la cité, nous demandons des mesures d'exceptions pour une situation exceptionnelle afin de protéger nos étudiants, ici, au Lianwa."

La situation devrait toutefois s'apaiser relativement rapidement selon différents experts. Le Lianwa n'a en effet pas intérêt à voir partir les étudiants étrangers ayant acquis de solides compétences via leur cursus, et pourrait dès lors autoriser l'octroie d'un permis d'établissement national et faciliter au cas par cas le regroupement familial. La question des apatrides, elle, ne sera pas facilement résolue du fait de la difficulté d'accès de la nationalité lianwadaise pour les étrangers. "Il n'est pas envisageable que nous facilitions le processus de naturalisation pour quelques étudiants sans le faire pour tout le monde. Et il est hors de question de changer quoique ce soit, nous sommes suffisamment à l'étroit ici " annonçait un politicien contacté par la rédaction.

L'empathie envers les Soveroves ne fait en effet pas l'unanimité, même parmi la population lianwadaise. Les réactions de plusieurs personnalité témoignent ainsi des divisions sur le sujet : "Quand son pays ou sa famille est en difficultés, on n'abandonne pas le navire, on se bat pour ce qu'il y a de plus précieux"


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 06, 2017 3:40 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le nuage de cendre du Rashari atteint le Lianwa
17 octobre 2034


Image
Le nuage est arrivé plutôt que prévu, aidé par un vent d'ouest soutenu


On pourrait croire à un smog à l'image de la pollution qui se développe dans certaines grandes agglomérations des pays en développement. Pourtant il ne s'agit que de l'épais nuage de cendre du volcan eashate qui est entré en éruption, en duo avec celui du Lorthon. Face aux craintes que le réveil de l'activité volcanique puisse être mondiale, le volcan lianwadais Duru est placé sous étroite surveillance. Les autorités sanitaires ont distribué des masques à la population et invité les Lianwadais à ne pas ouvrir les fenêtres en restant confinés le temps que le nuage se dissipe.

La densité de particules n'atteint pas encore un seuil critique selon les analyse des autorités après qu'un épais brouillard soit venu obscurcir le ciel du Lianwa tôt ce matin et que le soleil dardait difficilement de ses rayons. L'activité de l'aéroport a été drastiquement réduite face aux risques de débris en haute altitude charries par le nuage du Rashari qui peuvent altérer le fonctionnement des réacteurs des avions. Une mesure de précautions parmi d'autres alors que le Lianwa s'apprête à vivre au ralenti pour une durée indéterminée.

Les conséquences économiques ne peuvent pour l'heure pas être chiffrées, mais l'impact pour les compagnies aériennes sera très certainement important puisque désormais la Dytolie du Nord et l'Orient janubien et ventélien subissent en même temps ces éruptions historiques. Le refroidissement, annoncé par les experts, devrait entraîné un hiver rigoureux pour les pays habitués à la neige, tandis que sous les latitudes plus clémentes, la pluie et le froid risque d'avoir raison des cultures exotiques habituées à un fort ensoleillement.

"La couche de cendre sera profitable à moyen terme en tant qu'engrais, mais pour l'heure, je suis très inquiet pour les arbustes que je viens de planter et qui demandent, en plus de beaucoup d'humidité, un minimum de soleil" expliquait cet agriculteur spécialisé dans la culture du thé dans les hauteurs de Simalaya.

Face à l'inquiétude régnante, le gouvernement a annoncé débattre prochainement du déblocage d'une aide financière pour dédommager les agriculteurs lésés. Mais les malheurs des uns font le bonheur des autres, puisque certains touristes bloqués ont décidé de prolonger leur séjour au grand plaisir du secteur hôtelier, ou de prendre le bateau à la satisfaction des géants comme Haltamar ou Townsend Thorensen bien que la compagnie maritime britonne souffre de la Guerre des Containers.

Enfin, dernier point positif soulevé par l'expert en géopolitique Feng Kwang de l'Université Républicaine du Lianwa : "le nuage en Dytolie va considérablement ralentir les opérations militaires des belligérants, quel que soit leur camp, et imposer un nouveau cessez-le-feu. La force de la nature dépasse celle de l'Homme, et il serait bon pour tous les acteurs du conflit de retrouver un peu d'humilité et de négocier une sortie honorable pour tous".


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 06, 2017 5:42 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Vers la fin de la Guerre des Containers ?
18 octobre 2034


Image
Frégates du Commonwealth en exercice peu avant le début du conflit


Retrait aminien et amarantin, refus deseran, abandon du Nechinayoco, révolution hachémanienne, le conflit mondial qui opposait l'Union Panocéanique et la Coalition menée par l'Empire luciférien semble se conclure sur une note pour le moins dramatique face aux multiples bouleversements ayant eu cours chez la plupart des belligérants, peu importe le camp choisi. La guerre laisse ainsi de profondes cicatrices au sein de la société civile après une mobilisation générale tant de la population que de l'économie. Elle aura surtout été un vecteur de déstabilisation pour des édifices nationaux fragiles.

Que se passe-t-il dans la pourtour céruléen méridional ? La situation reste en effet extrêmement floue en Aminavie, en Hachémanie et au Mauristan alors que pour les deux premiers, les dirigeants ont dû céder le pouvoir aux militaires et que le dernier est durement frappé par des velléités indépendantistes que l'Amarantie s'est déclarée prête à anéantir par le force. Du côté de l'UPO, le pouvoir exceptionnel accordé au dictateur a été levé par le parlement du Vryheid, qui retrouve un gouvernement civil, tout comme le géant austral du Nechinayoco.

D'après les informations délivrées par la presse ou par conférence de la part des autorités gouvernementales, la paix a été signée par l'Hachémanie et l'Aminavie, tandis que la Posnanie et le Txile respectent le cessez-le-feu en vue des négociations de paix. Si pour l'heure il est impossible de savoir l'état des discussions pour une sortie du conflit honorable pour tous, beaucoup espèrent que les exigences de chacun resteront raisonnable pour éviter tout revanchisme. Les ELA restent le grand mystère dans l'équation, et il est probable que la population ou les Etats commencent à se désolidariser du gouvernement impérial dans son entêtement.

Le problème actuel réside selon l'avis du chef de la diplomatie lianwadaise, Lien Chou, dans la négociation anarchique et au cas par cas opéré par les différents belligérants, où seul l'UPO semble négocier en bloc en son nom par le biais des satellites du Commonwealth afin de ne pas décrédibiliser les volontés de paix. "La République du Lianwa estime que la diplomatie ne peut fonctionner sans une conférence de paix véritablement internationale arbitrer par d'autres nations. En divisant pour mieux obtenir de chacun, le risque de relancer les opérations militaires croît à mesure que les exigences se font plus audacieuses. Nous demandons aux partis impliqués de se réunir ensemble au sein d'un membre du G4 afin de négocier de manière coordonnée une paix durable".

L'Hachémanie a déjà averti que la paix reposait également sur le sort du Txile actuellement sous blocus uhmalien, tandis que la Posnanie questionne l'utilité véritable d'une paix négociée avec l'UPO. Autant de signes invitant d'urgence à une conférence internationale pour la paix et la fin de la Guerre des Containers.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 16, 2017 5:05 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Fort Munster transformé en académie militaire
17 novembre 2034


Image
L'ancien fort briton va être transformé en académie militaire


Le parlement a voté une loi autorisant la transformation de Fort Munster, forteresse britonnique du début du 19ème siècle, en une académie militaire de niveau universitaire. Cette école des officiers et sous-officiers, ouverte d'ailleurs aux étrangers, permettra selon les initiateurs du projet de doter l'armée lianwadaise d'un système de commandement bien plus efficient qu'actuellement.

Les ministères de la défense et de l'économie, responsable de l'éducation, ont été les principaux organisateurs de cette réforme du système de formation lianwadais. Avec un cursus double, civil et militaire, l'académie militaire de Fort Munster devrait permettre une très nette amélioration de la chaîne de commandement et des capacités de projection des forces armées.

"La situation internationale est en effet propice à la création d'une telle école. Intervention en Ashurdabad, politique de contre-insurrection en Ventélie et au Karmalistan, le Lianwa a montré qu'il possédait une force armée capable d'intervenir à l'étranger. Mais il manquait une véritable capacité réflexive sur ses engagements et sur sa doctrine militaire, inchangée depuis l'indépendance. L'académie sera très utile pour le futur." Des paroles d'un parlementaire membre de la commission à la sécurité.

Les locaux devront être rénovés afin d'accueillir 400 cadets qui seront formés en sciences et en art de la guerre. L'Amiral Liao a annoncé qu'un Lieutenant-Général serait à charge de gérer, en coopération avec un recteur issu du civil, la formation des apprentis officiers et sous-officiers. L'entrée des premières classes a été annoncée pour septembre 2035.

Certaines se sont élevées pour critiquer une élitisation de l'armée lianwadaise dont la base républicaine reposait justement sur l'ouverture de ses rangs et grades à l'ensemble de la société. Une inquiétude qui a reçu un écho auprès de Secrétaire d'Etat à l'éducation : "L'excellence lianwadaise repose en effet sur le mérite. La formation sera donc subventionnée pour que les meilleurs, indépendamment de leur statut socio-économique, puissent rejoindre l'Académie Militaire de Fort Munster."


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 16, 2017 6:34 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Gazoduc et câble sous-marin en projet
18 novembre 2034


Image
Les liens économiques avec le Kaiyuan jugé prioritaires par le ministère de l'économie en ces temps d'incertitudes


Le Kaiyuan avait révélé l'information fin août sur la possibilité d'un câble internet avec le Lianwa afin de faciliter d'avantage les échanges dématérialisés, notamment les informations en tout genre et les transferts financiers alors que les bourses nationales semblent de plus en plus intégrées entre elles. Un gazoduc serait également à l'étude afin de remplir les besoins en énergie du géant ventélien.

Le projet de gazoduc serait le premier de la sorte depuis plusieurs décennies alors que le commerce maritime a durement souffert de la Guerre des Containers. Transporter le gaz de manière plus sûr et direct par le biais d'un gazoduc serait donc une solution à long terme visant à simplifier les échanges entre les deux pays.

Statoil, la Société Impériale à l'Énergie et les gouvernements des deux pays seraient en train de négocier cette construction chiffrée à plusieurs centaines de millions. Aucune information officielle n'a pour l'heure filtrée, mais les deux gouvernements devraient se rencontrer prochainement pour déterminer un calendrier exact et sélectionner l'entreprise chargée de la future réalisation.

Le calendrier chargé des deux chancelleries devrait toutefois reporté cette réunion à l'année prochaine au minimum. La conférence de paix organisée par les autorités kaiyuanaises occupera certainement pour de nombreuses semaines les diplomates des deux pays tout en mobilisant d'importantes ressources.

Malgré ces incertitudes sur le calendrier, le projet de gazoduc a remporté le soutien des marchés puisque la valeur en bourse de Statoil s'envolait, déjà portée par le cours exceptionnel du gaz. "Un projet pareil ne peut qu'enthousiasmer les investisseurs. Même si le prix du gaz baisse, le gazoduc assurera des échanges réguliers et une rente supplémentaire pour Statoil. Surtout, je pense que les deux pays s'adresseront à leurs entreprises financières respectifs pour obtenir les fonds nécessaires à sa réalisation. Tout le monde sortira gagnant, la place financière en est convaincue." expliquait un cambiste à la Lianwa Trust Bank.

Les experts de leur côté, estiment que le gazoduc kaiyuano-lianwadais n'est que la première pierre d'un plus vaste projet visant à offrir de manière plus simple le gaz lianwadais aux Etats voisins. Sengaï, Oyestarna, voir même Eashatri, les géants démographiques régionaux en phase de modernisation auront très certainement d'importants besoin énergétiques et électriques ces prochaines décennies. Le gaz, moins polluant que le charbon et relativement peu onéreux, représente une solution efficace pour les besoins de ces pays.


Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Déc 17, 2017 8:57 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 12:07 pm
Message(s) : 673
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image

Citer :
Le panda roux emblème du Lianwa
19 novembre 2034


Image
Animal endémique de l'île, le panda roux a été déclaré animal emblème du pays et sera désormais protégé


Alors que le dernier rapport ornithologique dépeignait une situation catastrophique au Lianwa où plus de 30% des espèces ont disparu ou risquent de disparaître ces 10 prochaines années, les autorités lianwadaises ont pris la décision de mieux protéger la faune et la flore du pays. La diversité écologique représente un défis important pour une île, par principe isolée.

Ailurus Fulgens, petit mammifère omnivore appartenant à la famille des ailuridae, est un animal fort populaire parmi la population lianwadaise dont les totems et fétiches ornant les maisons sont sensés portés bonheur et richesse, sur le modèle du chat ou du renard dans d'autres pays ventéliens. Sa classification a longtemps laissé les spécialistes indécis, à la fois rangé chez les ursidés, l'associant au panda blanc, ou à la famille des ratels et ratons-laveurs. Son analyse génomique a permis de le classer dans sa propre catégorie, et de saisir toute la rareté de cet animal.

Son rôle dans la régulation de certains rongeurs et nuisibles revêt une importance capitale pour la faune du Lianwa. Il élimine ainsi les oeufs et nids des prédateurs de certaines espèces d'oiseaux rares, tel la pirolle verte et l'eurylaime à capuchon, espèces désormais classées en danger de disparition.

L'activité de l'aéroport semble être de plus en plus mis en cause de la récente diminution des volatiles de l'île, en plus de certaines éoliennes placées trop proches de zones de nidification et de migration. "Le gouvernement a installé des éoliennes sans prendre en considération l'impact qu'auraient ces installations sur la faune. Nous invitons le gouvernement et LED a mieux étudier les lieux où seront éventuellement placées les prochaines, sans quoi la diversité animale de l'île ne fera que diminuer." annonce ce biologiste de l'AIT.

"Nous avons pris en considération les résultats inquiétants du rapport international. La zone d'approche pour atterrir ou décoller sera très prochaine revue afin de réduire son impact sur la faune. Nous prenons petit à petit conscience de l'impact négatif des activités humaines au Lianwa, et faisons en sorte d'adapter nos politiques au fur et à mesure" déclarait un porte-parole du gouvernement questionné à la suite du rapport.

La multiplication des espèces protégées sous le label "animal-emblème" devrait sans doute participer aux efforts de l'Etat en faveur de la faune en danger.


Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 105 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO