SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Sam Jan 20, 2018 11:50 pm

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 424 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Lun Jan 08, 2018 12:43 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
24 janvier 2035
Image


Commande d'un demi-milliard aux Chantiers de Suresisca

Image

Le gouvernement se défend de faire un cadeau au bassin industriel arovaque quelques semaines avant les élections présidentielles, mais il vient de signer une commande pour l'État de près de 550 millions de Lires, pour un plan de renouvellement de la flotte civil montalvéenne, en partenariat avec de multiples entreprises y compris les géants de l'Internet qui investissent dans un nouveau câblier.

Au programme des futurs mois de construction, un nouveau porte-containers qui sera acquis par la Société ASCOLI, qui jouit actuellement des détroits de Ghirb et Gharb grâce aux accords avec la Hachémanie, dessert l'ouverture du Dosalhi et pourrait lancer demain ses premières lignes permanentes avec les ports regenlandais. Deux navires-dragueurs, chargés de travailler les sables des grands détroits pour assurer la liaison entre les bassins fluviaux et la mer et l'accès aux ports, qui resteront propriété de l'État. L'État-Major a également prévu l'acquisition d'un grand ferry, pour les déploiements extérieurs de l'Armée et la fluidification des liaisons inter-provinciales, en plus d'un grand roulier permettant l'acheminement de matériel lourd. Le Ministère de l'Information a également assumé la commande d'un nouveau chalutier moyen, qui permettra aux ingénieurs de tester de nouvelles techniques, dans le cadre de la quête de meilleurs navires de pêche. Le chalutier sera ensuite revendu à une société de pêche. Rajoutons le câblier, sponsorisé par Zibibbo.

Les Chantiers navals de Suresisca se partageront la construction des navires, parfois des parties de ces navires, avec d'autres chantiers montalvéens : les Chantiers de Sidiamora en Nazalie, de bien moindre importance, et peut-être les nouveaux Chantiers de Lébira, dans le détroit de Degirba, si la ville réussit à bâtir ses premières cales d'ici la fin de l'année. Les chantiers montalvéens ont souvent suscité des vocations parmi les voisins de la Ligue : Peos, mais aussi plus loin avec l'IJndeland... au final, la Ligue a su préserver ses parts de marché, essentiellement grâce à l'innovation technologique permise par un climat économique toujours favorable.

Cette commande intervient alors de nombreuses personnalités politiques soutiennent la proposition du nouveau président aliléen, quant à un moratoire qui interdirait l'exportation de biens militaires vers les pays belligérants ; pourtant un temps, les industries d'armement, Armini, et les Chantiers navals partenaires, avaient espérer tirer partie (et l'espèrent encore) du conflit très coûteux en matériel.

La commande pourrait voir son coût final sensiblement au-dessus des coûts prévisionnels, en cause la raréfaction des producteurs de fer et la forte demande mondiale, connexe au conflit en cours.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 10, 2018 4:33 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
24 janvier 2035
Image


Les Montalvéens votent OUI à 67% pour l'attribution de porte-feuilles provinciaux

Image

En étant près de 75% à se déplacer aux urnes, bien plus que lors du scrutin aliléen, les Montalvéens semblent couronner ce mode de consultation jusque-là tombé dans l'oubli, et apportent du crédit au résultat. À 67%, ils ont estimés que la proposition du Président de création de porte-feuilles annuels dont le montant sera utilisé par les Provinces elles-mêmes et selon les choix de leur exécutif, était une bonne proposition, transformant le scrutin en victoire personnelle pour un Président pourtant nommé dans la tourmente.

Un premier pas vers l'autonomisation des Provinces ? Un pas effectif, en tous cas, qui confère de nouveaux pouvoirs aux Provinces et redonne du crédit à leurs institutions politiques. Quelques jours après la nomination d'un nouveau président iconoclaste en Alilée, ce référendum semble faire rentrer la Ligue dans une nouvelle ère politique - il ne manquerait plus que l'élection arovaque du 15 Février prochain se déroule normalement.

La Nazalie et l'Arovaquie toucheront donc 1,35 milliards de Lires chacune, et l'Alilée 1,65 milliards de Lires. Les gouvernements provinciaux, entourages politiques des Présidents de Province, auront à charger de répartir cette somme pour aider les secteurs nécessiteux dans leur Province. Il a été décidé que l'Alilée toucherait une enveloppe légèrement plus importante, afin d'aider à son développement, une décision du Conseil de la Ligue qu'Alessandro Delando a saluée.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 10, 2018 7:50 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
60ct ---------- 30/01/2035


Le "Mois de Noël" des magasins GROSS se termine en beauté

Image
Les saisonnières arrivent en fin de contrat !


Grâce à une conjoncture intérieure qui s'est révélée au final plutôt bonne, surtout par rapport à la crise des liquidités qui avait pénalisé la consommation à Noël 2033, le "Mois de Noël" des magasins grossistes GROSS, commencé le 15 octobre, vient de prendre fin ce mercredi. Le résultat affiché par les enseignes est très bon, il vient traduire une fin d'année remarquable : l'importante consommation des ménages s'est répercutée sur la demande des restaurateurs, principaux clients de l'enseigne.

Pour le spécialiste Marco Persani, qui dirige le laboratoire d'études de la consommation de l'Université de Sciences Humaines de Dovernico, en Arovaquie, les bons résultats sont multifactoriels :

"Il n'y a qu'à regarder le cours de la bourse, les matières premières nécessaires à la fabrication des chars et à leur fonctionnement ont tendance à augmenter, cela n'impacte pas du tout les achats de Noël, essentiellement alimentaires dans ces magasins de gros. Si les aliments importés ont subi une hausse des prix du fait de la montée du coût du pétrole qui pénalise le fret maritime, les aliments produits dans la Ligue continuent de se vendre et la demande pour les produits locaux s'accroit, sans doute pour des raisons avant tout économiques."

Les emplois saisonniers sont par ailleurs montés en flèche dans le secteur des grandes surfaces, expliquant aussi les bons résultats du chômage pour le trimestre dernier, qui arrivent dans un contexte annuel très positif. La tendance pourrait se poursuivre : sur les milliers d'hôtesses de Noël recrutées par GROSS, prêt de 40% pourraient être ré-embauchées pour le "Mois de Pâques", qui devrait commencer d'ici deux semaines, a prévenu la direction.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 11, 2018 2:29 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
60ct ---------- 2/02/2035


Un pactole de 18 millions de Lires amarantines découvert et détruit

Image
Saisie record


Dix-sept valides contenant de la monnaie amarantine ont été découverts lors d'une perquisition en plein cœur de Corfovoni. Elles été dissimulées sous le faux planché d'une cave, aux pieds d'un immeuble, gardées par deux hommes en armes habitant dans l'endroit et travaillant pour un patron qui possédait un appartement dans l'immeuble.

Les enquêteurs de la Répression des Fraudes travaillaient depuis plusieurs mois sur l'utilisation des billets amarantins par de nombreux citoyens lors de leurs échanges monétaires de tous les jours. Le mois dernier, 14 boutiquiers de Ménavi, Clisto et Spiridona avaient notamment été condamnés en appel à des amendes importantes pour refus d'éliminer la monnaie papier, et étrangère, des échanges avec leurs clients, et ce malgré plusieurs avertissements.

L'utilisation d'une monnaie étrangère, en dehors du cadre touristique, est interdite, qui plus est depuis le passage à la monnaie électronique. Les stocks ont été brûlés dans la cours d'une brigaderie, et la vidéo diffusé sur le compte Zibibbo officiel des Carabiniers aliléens.

Un réseau de 26 personnes impliquées directement dans cette économie souterraine a été démantelé, une quinzaine de peines d'emprisonnements devraient être octroyées à la fin des procès.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 12, 2018 9:04 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
60ct ---------- 4/02/2035


Vers la paix : les éleveurs rassurés

Image
Les agneaux txiléens ne seront finalement pas importés


Soucieux de mieux faire passer son soutien douanier à l'Uhmali, le gouvernement avait pris la décision d'ouvrir également le commerce montalvéen aux produits issus de la République du Txile, une ouverture favorisée en pratique grâce aux accords entre la Ligue et les Provinces-Unies du Zeederland, dont le Regenland dorimarien s'étend jusqu'aux contreforts txiléens.

Mais ce qui ressemble à une signature de paix entre les principaux belligérants de la Guerre des Containers semble permettre, à peine quinze jours après sa décision, au gouvernement de revenir sur ses pas et de prévenir une gronde des éleveurs, notamment ovins, qui craignaient l'arrivée massive d'un agneau très bon marché...

Si la filière de l'élevage se félicite du retour au protectionnisme agricole de la Ligue de Montalvo, d'autres secteurs économiques semblent plus apeurés par le rapprochement entre l'UPO et le G4, sur un accord très flou puisqu'aujourd'hui personne ne sait qui financera les immenses avances de liquidités des États de l'Union Pan-Océanique, membres d'un marché ouvert avec la Ligue.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 13, 2018 11:29 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
9 Février 2035
Image


The Algarbia Diamond : les familles des victimes ne décolèrent pas

Le 18 juillet 2034, un navire de croisière alekan était torpillé au large de la Nazalie avec à son bord près de 1000 Montalvéens, principalement arovaques, occasionnant à quelques kilomètres des côtes la plus grande catastrophe humaine depuis la dernière guerre.

Si la lumière n'a jamais pu être faite sur le commendataire de l'attaque, les familles des victimes espéraient que la guerre parviendrait à délier les langues que viendrait le jour de la réponse. Pourtant, avec les récents accords de paix, la colère semble monter autant à l'égard des belligérants que du gouvernement montalvéen, qui en dehors des commémorations n'a jamais remis le sujet sur la table, comme s'il savait des choses qu'il était bon de ne pas dire.

Qui, de l'Amarantie ou de l'ELA, ou d'un autre encore, a précipité vers la mort ces centaines de familles une nuit chaude de juillet 2034 ? s'en prenant à des civils, rien qu'à des civils, uniquement pour atteindre un gouvernement lointain. Quelle est l'identité de ce petit garçon, qui six mois durant s'est plaint que la guerre lui faisait mal, pour enfin signer un traité de paix qui ne résout rien et n'annonce pas qui réparera les dégâts ? Où sont passés les chevaliers de la guerre mondiale qui étaient prêts à jeter leur nation dans le combat - pour finalement ravaler leur orgueil avant même que les combats ne débutent vraiment ?

Les familles des victimes voudraient le savoir, voudraient comprendre quel gouvernement encore en exercice est à l'origine de ce massacre, et s'il s'agit d'un interlocuteur de Cartagina. Mais les réponses tardent à venir et ne viendront probablement jamais. Pourtant, la rancœur d'une population, très marquée à l'époque, ne s'affaiblira que difficilement. À l'heure où la Ligue se rapproche de l'Illythie algarbienne, à l'heure où l'Amarantie voudrait bien renouer contact avec Cartagina, il ne fait peut-être pas bon chercher des vérités.

Et puis le petit garçon fautif a déjà probablement oublié ce qu'il s'était passé il y a six mois.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 14, 2018 7:29 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
12 février 2035
Image


Vers un vrai mandat Pozzi

A trois jours de l’élection, c’est une campagne atone voire inexistante qui se termine, dans une Arovaquie qui, selon toutes les enquêtes d’opinions, s’apprête à élire sa Présidente au poste qu’elle n’occupait jusqu’alors que par un concours de circonstances non-constitutionnelle. Après que son prédécesseur opposé à la dématérialisation la mit à ce poste et demanda au Sénat de valider son choix, l’intéressée apporta toutes les garanties à Cartagina pour continuer d’occuper le poste dans la tourmente et assurer une gouvernance à la Province, ainsi que le soutien des bancs indépendantistes, pendant que les colonnes noires du Conseil de la Ligue (les forces SFL et les militaires) faisaient payer aux Sénateurs la trahison que leur avait demandé de commettre Mascarpone.

Durant plus d’un an, Addolorata Pozzi a réussi à rester « au pouvoir », les présidences Boterlo et Mazzola successives la préférant, gage de stabilité, à une nouvelle élection qui arriverait trop rapidement après le coup de force des zélateurs de la Constitution, qui mirent à la corde les Sénateurs séditieux et jetèrent un doute inédit sur la nature des institutions, dans une Province jusque-là encore très loyaliste. Ce que comprit la Présidente par accident, qui après avoir trahi les putschistes en cravate qui la mirent au premier plan pour éviter une dématérialisation de la monnaie, accepta toutes les demandes de Cartagina et se rangea derrière le pouvoir central. Trahi, Girardo Mascarpone qui nomma son ancienne adversaire avant de choisir l’exil ; trahis, les Sénateurs qui l’intronisèrent et finirent pendus ; trahis, ses anciens compagnons de route d’Avanti Arovachia, qu’elle ne quitta jamais officiellement, mais à qui elle ne donna aucune interface de parole et dont elle ne respecta aucune promesse ; trahi, son mentor en politique, Andrea Rascovicio, qui l’affronte aujourd’hui dans un premier tour sans réel suspens.

Dans trois jours, les Arovaques décideront donc, qui de l’ancienne autonomiste, Addolorata Pozzi, ou du très actuel autonomiste Andrea Rascovicio, prendra la Présidence plus que jamais engageante de la Province – enfin dotée de financements propres. « C’est grâce à mon conseil », a beau clamé la Présidente – si elle l’emporte, ce sera essentiellement par le soutien des électeurs centristes et pro-gouvernement central, tandis que N&L ne présente pas de candidat.

Ettore Grandi, pour les Ecologisti per Tutti, est donné autour de 8 % des intentions de vote, un peu devant l’Unione Cristiano-Sociale, à 7,5 %, et son candidat Valentino Oberti. Le candidat autonomiste plafonne à 27 %, et l’actuelle Présidente à 32 %. Son score devrait néanmoins augmenter devant le désamour des électeurs pour l’UCS, et le consensus des centristes et pro-Cartagina autour de sa candidature-rempart face à son ancien collègue.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 14, 2018 7:31 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
12 février 2035
Image


L’Arovaquie rejette le projet immigration du Président aliléen

Le Sénat arovaque n’aura pas validé le plan immigration dessiné par le nouveau président aliléen, contre les avis de son propre camp conservateur hormis quelques proches. Alessandro Delando, élu Président de la province aliléenne le 15 janvier dernier, n’avait pas perdu de temps quelques jours à peine après son élection pour annoncer un plan ambitieux d’ouverture large et avantagée aux aliénés amarantins cherchant l’affranchissement.

Le plan, qui prévoit notamment un système d’accueil inconditionnel des aliénés et de répartition dans les structures d’accueil, notamment les camps de concentration de clandestins nazaliens ré-aménagés pour certains en camps de transit en cas où la demande migratoire soit trop élevée, un visa spécial à « points » pour bon comportement, et la gratuité du logement à terme dans certains cas, a fait peur aux partis arovaques malgré l’appel favorable du Président de la Ligue, Raimondo Mazzola.

Il n’est pas dit qu’après la présidentielle, le Sénat arovaque revienne sur sa décision, une fois les incertitudes du scrutin suprême passé. La majorité coalisée UCS-N&L centriste, soutiens de facto de la sortante Addolorata Pozzi, s’est faite l’écho de l’avis majoritaire des citoyens arovaques, qui auraient pu être tentés de plébisciter le candidat autonomiste/indépendantiste Andrea Rascovicio si le pouvoir législatif provincial accordait sa voix à un projet présenté par ses opposants comme un « plan de submersion migratoire » qui engloutirait autant les provinces annexes, que l’Alilée.

Le Sénat nazalien a semble-t’il respecté les incitations de Raimondo Mazzola, ayant pas plus tard que mercredi dernier évoqué directement le sort des aliénés amarantins dans un discours au siège du N&L cartaginien, en insistant sur le fait que c’était dans la Ligue de Montalvo qu’ils trouveraient les conditions de leur affranchissement, et insistant sur le besoin d’immigration pour stimuler l’Alilée elle-même et faire mûrir son économie.

Une porte de sortie possible pour Alessandro Delando (tombé en quelques semaines à 17 % d’opinions favorables pour cette histoire migratoire), et les soutiens gouvernementaux centraux de cette proposition d’appel d’air, serait l’instauration d’un visa aliléen distinct et la rupture de fait de la libre-circulation universelle entre les trois Provinces. Les « Affranchis » amarantins pourraient donc ne circuler qu’en Alilée. Là-bas, le Movimento Basta Corruzione a d’ores et déjà pointé du doigt un « pas de géant vers l’amarantinisation de l’Alilée » si une telle mesure était adoptée – durant la campagne présidentielle, trois des quatre partis en lice avaient tenu à expliquer de plateau en plateau que l’immigration n’était pas un sujet, utilisant l’argument qu’elle se diffusait dans toute la Ligue et que la province aliléenne n’était in fine qu’une zone de passage.

Le Movimento dei Affari e Capi, principal syndicat patronal, s’est évidemment félicité dans un communiqué des « efforts inédits de l’administration Mazzola pour accorder au plus vite une solution à l’esclavage en vigueur chez nos voisins » et a tenu à insister sur « la nécessité structurelle d’une immigration facile, travailleuse et déterminée » pour l’avenir de la croissance montalvéenne.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 14, 2018 7:32 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
60ct ---------- 14/02/2035


Six militaires assassinés à Menavi : la Mafia pointé du doigt

Alors que d’importantes descentes des forces de l’ordre ont eu lieu ces derniers jours contre des planques dans de nombreuses villes d’Alilée, et un important réseau de trafic de monnaie amarantine démantelé avec l’aide de la Brigata Nazionale della Sicurezza del Lavoro, l’attaque d’hier soir contre six militaires en pause devant une caserne de la ville de Menavi, semble porter les marques d’une revendication discrète du mouvement mafieux.

Si un temps, les premières pistes de l’enquête orientaient les forces de l’ordre vers un règlement de compte imputable aux Roms, dont un campement avait été rasé la semaine dernière à proximité de la gare routière, les Carabiniers disent avoir constaté « des preuves laissées manifestes, quant à une responsabilité du réseau mafieux aliléen ».

Dans le même temps, Gino Larubi, figure tutélaire du réseau criminel organisé de Nazalie du nord et soi-disant en retraite, à condamné via son compte Zibibbo une « pratique honteuse qui renvoie à un temps d’affrontements guerriers entre l’État et les groupes », et réclamé que « les vrais hommes adressent une prière pour les militaires assassinés », le réseau aliléen semble moins enclin à pardonner l’engagement sous l’uniforme ces temps-ci.

Les militaires, fauchés à l’arme automatique par un motard durant leur pause cigarette, pourraient avoir payé le prix de l’avertissement : autrefois le plus actif et donc aujourd’hui le plus entravé par l’évolution de la législation monétaire et l’intensification de la lutte contre le travail illégal, le milieu aliléen semble le plus remonté, le plus en colère ; et pourrait avoir envoyé là un signal aux autorités, qui laisse augurait d’un possible embrasement.

L’État-Major a annoncé que ses hommes « resteraient sur leurs gardes » et continueraient « d’assumer leur engagement pour la sécurité collective et la gloire de nos armes ». Le Président aliléen, Alessandro Delando, devrait se rendre à Menavi dans la semaine et assister aux obsèques des soldats.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 16, 2018 2:57 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
15 février 2035
Image


La Présidente devra passer par un second tour

Addolorata Pozzi, Avanti Arovachia : 46,5%
Andrea Rascovicio, Avanti Arovachia : 34,5%

Valentino Oberti, Unione Cristiano-Sociale : 13%
Ettore Grandi, Ecologisti per Tutti : 7%

C'est un peu une surprise : la Présidente sortante, Addolorata Pozzi, adoubée par le Gouvernement central et soutenu tacitement par les partis centristes comme Nazione&Liberta, bien qu'officiellement membre du parti autonomiste Avanti Arovachia, n'a pas réussi à atteindre la barre des 50% pour être élue au premier tour, et ce malgré un taux de participation d'à peine 48%.

Au second tour, elle affrontera donc son ancien mentor, Andrea Rascovicio, qui avait préféré en 2032 pousser la fille du charbonnier et membre du parti Aldo Pozzi, pour se concentrer à la gestion du parti et préparer l'action d'AA au Sénat. De nombreux Sénateurs, au printemps 2034, avaient subi la peine capitale pour sédition, après qu'ils eurent plébiscité l'arrivée illégale aux commandes de la Présidente autonomiste, depuis beaucoup plus modérée.

Une abstention importante laisse planer un doute sur l'issue d'un scrutin qui ne peut pas être totalement garantie à cette heure.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 16, 2018 10:18 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
60ct ---------- 18/02/2035


"Luciano", ce bébé amarantin qui déchire le cœur des Zibibbonautes

Image
À peine 14 mois et déjà aliéné


Luciano est le fils d'un propriétaire d'une distellerie et d'une aliénée. Mercredi dernier, sa mère a tenté de franchir la frontière avec le petit et deux autres de ses enfants, pour fuir l'Amarantie et la terre où elle est tenue en esclavage, et où ses enfants sont condamnés à une vie sans statut libre. Mais la police amarantine s'est montrée brutale, acceptant de laisser la mère mais pas les enfants, se livrant à un chantage ahurissant, justifiant leur acte de cruauté par le fait que les enfants n'appartiennent pas à leur génitrice, mais au propriétaire.

La photo du petit garçon, appelant de façon désespérée sa mère, s'égosillant à réclamer des réponses dans le langage des bébés, a ému la toile, provoquant un pic de connexion à la page d'information égale à l'épisode des dessous de Livia Fiorine. De nombreux internautes ont crié au scandale, réclamant que soit le plus vite mis en place la réforme du président aliléen sur la facilitation de l'immigration des Aliénés et l'affranchissement général. Certains ont même vivement critiqué la récente décision du Sénat arovaque de refuser le plan immigration d'Alessandro Delando.

Luciano est actuellement bloqué de l'autre côté de la frontière, en face de Menavi. Son propriétaire aurait envoyé deux gardes pour récupérer ses esclaves. Une pétition, déjà signée à 114 000 reprises, interpelle le gouvernement de la Ligue de Montalvo pour qu'elle fasse pression et obtienne l'extradition de Luciano et de sa famille. D'autres, plus générales, demande des décisions fortes sur le plan migratoire. De nombreux intellectuels ont également signé une tribune, dévoilée demain matin, qui en appelle "à l'intelligence collective pour accueillir dès maintenant l'élite intellectuelle de demain". La directrice de la crèche pour bébés aliénés dans laquelle Luciano passe plusieurs journées par mois a été contactée par téléphone, et aurait assuré que l'enfant "est un véritable petit génie, très appétant, très curieux, démontrant de grandes qualités humaines et civiques avec ses camarades, et un goût prononcé pour les études", confirmant que la Ligue ferait une erreur en ne facilitant pas l'arrivée des enfants comme Luciano.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 17, 2018 5:45 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
20 février 2035
Image


Addolorata Pozzi s'impose à 61%

La Présidente sortante renouvèle sa présence à la tête de l'exécutif arovaque, une victoire pas si large que prévue et qu'elle doit essentiellement au concours des forces centristes gouvernementales, Nazione&Liberta en tête, poussées à soutenir sa candidature sur demande du Président du Conseil, Raimondo Mazzola.

Le score de 39% pour le second, Andrea Rascovicio, est une alarme de plus lancée à la gouvernance centrale, malgré une abstention de 59% au second tour, les indépendantistes d'Avanti Arovachia, anciens co-partisans d'Addolorata Pozzi, s'imposent comme une force d'envergure que rien ne semble faire taire.

Incapable d'attirer l'attention de l'actualité de la Ligue, l'Arovaquie demeure cette province qu'on assimile à des chantiers navals et quelques vaux riches, et les liens semblent se distendre scrutin après scrutin avec le reste du pays.


Affaire Luciano : le Sénat arovaque va revoter

Devant les proportions que prend l'affaire Luciano, du nom de ce bébé-esclave photographié par toutes les caméras du pays lors d'un reportage sur la pression migratoire à Ménavi sur la frontière, il semblerait que les hommes politiques accompagnent l'émoi populaire au point que le Sénat arovaque, par la voie de son chef de séance, s'est dit prêt à accélérer les procédures afin d'entamer une nouvelle session de vote au plus vite concernant le projet migratoire d'Alessandro Delando.

Pour la Présidente Addolorata Pozzi, élue, qui a été interrogée sur la question : "la pression des Aliénés d'Amarantie est déjà énorme, il faut se doter du cadre législatif nécessaire pour l'accompagner, l'encadrer, et qu'elle ne soit pas un risque pour notre pays, et l'économie de toute la Ligue."

Pendant ce temps-là, le débat se crispe du côté amarantin, où la presse mainstream est prompte à accuser ses homologues d'Alilée montalvéenne d'obsession à l'encontre de leur pays - semblant ne pas comprendre que les typicités inhumaines de son système bi-millénaire puissent heurter dans le monde globalisé que son Conseil Exécutif prétend influencer depuis son adhésion à un G4 au casting des plus discutables.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 17, 2018 6:53 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
60ct ---------- 21/02/2035


Septième nuit de guérilla urbaine dans plusieurs villes d'Alilée

Image


Pour la septième nuit consécutive, la tension est montée dans de nombreuses villes moyennes d'Alilée, comme Lamantra, Ménavi, Corfovoni, Clisto ou encore Calamoni. L'essentiel de la fronde se déroule dans l'Ouest de la Province, et selon les autorités, elle est initiée par les réseaux de la grande criminalité qui tentent de ramener les gens dans la rue pour contraindre le gouvernement à reculer sur la fermeté de ses actions contre les entreprises illégales. En une semaine de "conflit", on dénombre plus d'une centaine de blessés, dont quinze Carabiniers et deux militaires, sans parler des six militaires assassinés il y a deux semaines à Ménavi.

Depuis un an, la Ligue de Montalvo connait un système de démonétarisation physique, qui a beaucoup nuit aux activités illégales et aux empires mafieux, alors que l'intégralité des échanges monétaires, électroniques, sont soumis à l'utilisation de la Lire électronique et aux circuits de surveillance de facto de l'activité. Après avoir tenté de faire pression par le biais politique, en voyant d'un bon œil les tentatives électorales de retour en arrière, puis épuisé ses réserves de change, la Mafia semble vouloir porter le fer en engageant un conflit civique pour forcer le gouvernement à revoir sa copie.

Si les porte-paroles officieux des réseaux mafieux, contacts divers des forces de l'ordre, n'ont pas revendiqué être à l'origine du climat de violence qui se déverse dans de nombreuses cités, sur fond de mécontentement social et économique, ils demandent néanmoins à ce que le pouvoir envisage des pistes de dé-durcissement de son dispositif anti-fraude et anti-criminalité, contre de potentiels reculs des revendications mafieuses sur certaines branches de l'économie.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 17, 2018 7:42 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
21/02/2035


Le camp d'Itbalada reçoit ses premiers Aliénés réfugiés amarantins

Image
Le camp d'Itbalada, du Lasahari

Après avoir été vidé des clandestins, essentiellement originaires d'Algarbe, grâce aux accords bilatéraux avec le Royaume d'Illythie, le camp d'Itbalada connait les débuts d'une restructuration qui lui permettra, à terme, d'accueillir un potentiel de 150 000 personnes. Ces jours-ci, cinq-cent amarantins y sont arrivés, des Aliénés ayant fuit leur pays et recrutés par les services migratoires pour participer à la restructuration du camp, touchant pour certains le premier salaire de toute leur vie (depuis leurs 14 ans, en tous cas).

La vocation du camp d'Itbalada n'est pas d'être un centre de tri et d'intégration des Aliénés amarantins, mais une structure d'accueil des surplus migratoires en provenance de divers pays, dont l'Amarantie, alors que l'essentiel des réfugiés-aliénés amarantins devrait pouvoir être accueilli directement en Alilée. Ces dernières semaines, du fait d'un climat politique plus propice, la pression s'est accrue aux frontières aliléennes, et les candidats à l'immigration semblent avoir reçu favorablement l'appel d'Alessandro Delando à l'humanité envers ces esclaves ne réclamant que la fin d'un système injuste.

Les votes favorables des Sénat nazalien et aliléen attendent une nouvelle votation arovaque, qui pourrait s'avérer favorable alors que l'opinion publique semble avoir beaucoup évolué ces derniers jours. Surtout, le gouvernement central semble donner son accord à une modification historique du droit de libre-circulation, puisque les visas à destination des réfugiés-aliénés pourraient être par défaut limités à l'Alilée, dans un premier temps, ce qui forcera les nouveaux affranchis à concentrer leurs efforts à l'intégration en Alilée, ne menaçant par-là pas l'emploi des Arovaques les plus modestes.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 18, 2018 2:29 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8638
Image
24 Febbraio 2035

Monnaies complémentaires : la BdM met en garde contre la "fausse bonne idée"


Image


Il y a quelques mois les deux régions les moins productrices de Nazalie, le Lasahari et les Riaggiadi lançaient une monnaie complémentaire commune sous l'impulsion des autorités régionales, commandées par le parti anti-centraliste de l'Unione delle Citte del Sud, et défendue ardemment par la cheffe de file du conseil régional Giasmina Zebbo. Le "Deben", du nom de l'Antique monnaie hyptate très influente avant l'arrivée des monnaies latines dans toute la Mer d'Algarbe inférieure, s'échangeait depuis en papier alors que la Lire électronique avait bousculé les habitudes. Il s'échange encore aujourd'hui, utilisé environ par un habitant sur quatre, essentiellement dans les villes.

Soutenu par la nouvelle bourgeoisie lébirienne, installée depuis peu dans la ville de Lébira autour des industries de pointe ayant choisi le Sud pour leurs nouvelles implantations, le Deben reste une monnaie militante, bien que de plus en plus de petits commerces la découvrent et s'en serve afin de faciliter les échanges du quotidien, surtout dans des zones rurales arides peu desservies où les réseaux électroniques peuvent être aléatoires d'un jour à l'autre. Le "frein" du Deben, malgré sa parité avec la Lire électronique, est que les commerces doivent une compensation lorsque leurs propriétaires viennent échanger les coupures contre des Lires électroniques, et ce afin de soutenir le dispositif.

"Militante" donc, "idéologique", puisque les commerçants financent le Deben avec les commissions versées aux deux Régions, quand les consommateurs inspirés l'utilisent sans trop se poser de questions au-delà du fait qu'il "soutient l'économie locale". Le Directeur de la Banque centrale, Fabbio Spazziris, a tenu à donner quelques éléments de mise en garde et de compréhension à ceux utilisant ou souhaitant utiliser les monnaies locales :

"Le pouvoir de soutien de l'économie que vous pensez conférer à votre région en utilisant la monnaie locale, n'existe que parce-qu'on en prive les autres régions. À la solidarité provinciale effective, générale à l'ensemble de la Ligue, certains voudraient substituer une forme de néo-solidarité régionale, clanique, or chaque Lire déguisée que l'on consomme par le Deben localement, c'est une Lire que l'on ne consomme pas ailleurs, et donc cette Lire ailleurs manquera à un autre Montalvéen s'il venait à venir consommer dans votre région. Très concrètement, on joue à la dinette, mais avec une arrière-pensée xénophobe plus ou moins inconsciente."

À bon entendeur, alors que parmi les revendications du mouvement social manifestant en Alilée ces derniers jours, s'est greffée l'idée d'une monnaie complémentaire propre à la Province et gérée directement par l'autorité provinciale...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 424 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO