SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Mar Jan 23, 2018 7:27 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Ven Jan 05, 2018 2:53 am 
Hors-ligne
Dirigeant vénéré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Avr 10, 2017 4:02 pm
Message(s) : 743
Localisation : Eskha, Capitale de l'Eashatri
Image


Pour la 2ème édition du Festival du Cinéma d'Iséphir-Shengfen, nous changeons de ville, les festivités auront en effet lieu à Shengfen, au Kaiyuan. Métropole qui a su s'imposer dans tous les domaines comme une ville de première importance, que ce soit par l'économie, l'instruction supérieure, mais aussi politique, puisqu'elle a été la capitale du Deuxième Empire Kaiyuanais pendant plus de mille ans, ce cœur historique et culturel du Kaiyuan, sera mis à l'honneur durant les deux semaines qui accueilleront le festival, cette année du samedi 7 au samedi 21 avril 2035. Durant cette période, comme l'année dernière, le visionnage des films présentés au festival sera donc disponible à partir du quart du prix habituel, dans l’ensemble des cinémas des deux villes organisatrices.

Pourront se présenter tous les films ayant été classés tous publics (ni pornographie, ni violence gratuite), sortis entre le 16 mars 2034 et le 23 mars 2035. Parmi eux, vingt-et-un lotus seront distribués, et comme vous l'aurez noté, la liste aura été élargie cette année puisque six lotus supplémentaires se sont glissés dans la liste initiale :


  • Lotus du meilleur film
  • Lotus de la meilleure série
  • Lotus du meilleur réalisateur
  • Lotus de la meilleure mise en scène
  • Lotus de la meilleure bande-son
  • Lotus de la meilleure caméra
  • Lotus du meilleur décor
  • Lotus de la meilleure comédie
  • Lotus du meilleur thriller
  • Lotus du meilleur drame
  • Lotus du meilleur documentaire
  • Lotus du meilleur scénario
  • Lotus du thème original
  • Lotus de l’engagement artistique
  • Lotus du meilleur premier rôle
  • Lotus du meilleur second rôle
  • Lotus du meilleur rôle infantile
  • Lotus de la meilleure actrice
  • Lotus du meilleur espoir féminin
  • Lotus du meilleur acteur
  • Lotus du meilleur espoir masculin


_________________________________


Liste des films et séries retenus


Vox Animalium (Anticipation, Amarantie)
Chasseur de Mine (Drame, Kaiyuan)
Jazbaa (Thriller, Eashatri)
The chance of my life (Comédie, Eashatri)
DAPPER : De geboorte van een Rijk (Action, Zeederland)
De Pastoor (Drame, Zeederland)
Ik was iemand (Drame, Zeederland)
Sabbiasangue : il terrore del deserto (Série historique, Montalvo)
Sol invictus (Thriller, Shendoake)
Biokrono (Science-Fiction, Amarantie)
Beste hautsa ziztu egiten da(Comédie, Txile)
Ça passe (Drame, Aminavie)


_________________________________


Les inscriptions se feront ci-dessous, jusqu’au 1er avril 2035 exclu. Les inscriptions devront correspondre au formulaire suivant :

Code :
[b]Genre :[/b]
[b]Durée :[/b] XX minutes
[b]Studios de production :[/b] xxxxx, pays
[b]Sujet :[/b]
[b]Date de sortie :[/b]
[b]Lien vers le RP:[/b]
[b]Synopsis :[/b] Soyez raisonnables, il est inutile de copier 20 pages, 1/2 page sur word suffit amplement !
[b]Réalisateur:[/b]
[b]Acteurs principaux (personnage correspondant):[/b] __ (__)


La notation des œuvres se fera par un sondage sera publié à la fin de la période d'inscriptions, que chacun pourra remplir une fois. L'oeuvre ou les œuvres ayant remporté le plus de votes dans chacune des catégories proposées recevront un des prix correspondants, selon le succès de leur candidature. Pour éviter de ne donner des prix qu'aux mêmes films, cette année, un film ne pourra pas recevoir plus de trois lotus différents.

_________________
Discord: #phiWill5175


Merci de bien répondre à ce sondage de 16 questions pour le calcul de l'ICP 2034, et soyez honnêtes !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 05, 2018 11:11 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3441
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Vox Animalium

Image


Genre : Anticipation
Durée : 130 minutes
Studios de production : Nervosa Interagoj, Amarantie (avec la collaboration d’un studio du Vanuaha)
Sujet : Antispécisme, conscience animale, OGM
Date de sortie : 13 janvier 2035
Lien vers le RP:
Synopsis : Un groupe d’activistes engagés dans la protection animale fait régulièrement l’actualité en s’infiltrant dans des abattoirs et des élevages intensifs pour dénoncer les conditions de vie des animaux qui s’y trouvent. Recevant de nombreux dons, ils mettent au point, en parallèle, un programme de séquençage génique très ambitieux avec pour objectif donner la parole aux animaux ! La motivation est la suivante : en leur donnant la parole, on leur donne aux yeux de la société une conscience. Qui osera maintenant tuer en masse des êtres doués de parole pour les manger ? Après plusieurs essais infructueux, ils parviennent à doter un agneau sauvé de l’abattage la fonction de la parole humaine. Le vocabulaire est certes restreint, mais l’animal exprime avec des mots humains chacune de ses émotions essentielles. Les activistes sont fous de joie, les industriels fous de rage, la communauté scientifique interloquée, la conscience collective ébranlée.

Vingt ans plus tard, à force d’abnégation et de combats avec les industriels de l’agro-alimentaire, le simple groupe d’activiste est devenu un réel empire. La parole est devenue un caractère héréditaire qui se transmet de portée en portée et s’est étendu à toutes les espèces animales, d’élevage ou domestiques. « Au secours, aidez-moi ! », « Pitié, je n’ai rien fait ! », « S’il vous plaît, je souffre ! » : ces régulières vidéos d’animaux filmés dans les abattoirs qui crient de manière intelligible leurs souffrances ont détourné la plupart des consommateurs de l’alimentation carnée. Les animaux vivent ainsi en liberté pour la plupart et se forment en partis politiques, syndicats, lobbys, toutes espèces confondues. Les rivalités ancestrales entre espèces animales, par exemple entre les chiens et les chats, sont ainsi mises de côté, considérant qu’ensemble, ils peuvent désormais avoir l’ascendant sur les humains.

Sur un registre décalé, Epikteto Trezoron propose au spectateur d’interroger son rapport aux animaux et ses habitudes de consommation. Le film mêle prises de vue réelles et animation – notamment pour bouger les lèvres des animaux - avec la collaboration d’un studio spécialisé du Vanuaha.

Réalisateur: Epikteto Trezoron
Acteurs principaux (personnage correspondant): Damoklo Molan (Heziodo, le chef de file des activistes antispécistes) ; Hidekio Lanaŭ (Mirko, le scientifique qui préside le groupe de recherche) ; Lamberta Dintere (Ilona, une autre activiste). Le reste de la distribution est composé d’animaux dressés, et d’acteurs qui leur donnent juste la voix comme Jazono Cikonion qui donne sa voix à l’agneau baptisé Midorio, le premier animal doté de parole humaine.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 06, 2018 8:19 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Mars 26, 2011 9:30 pm
Message(s) : 4191
Localisation : Fuxianji, Empire du Kaiyuan.
Chasseur de Mine


Image


Genre : Drame
Durée : 178 minutes
Studios de production : Tajian Company (Kaiyuan)
Sujet : Enfant soldats, crimes de guerre, chasseur de mines
Date de sortie : 14 janvier 2035
Lien vers le RP: post330670.html#p330670
Synopsis : Nous sommes en 2009, Peng n'a que 7 ans lorsqu'il est ''enrôlé'' par des groupes communistes au sein des Jeunesses du Parti communiste Kaiyuanais dirigé sous la férule d'un homme que Peng nommera le Commandant. Le jeune Peng se voit endoctriné et entraîné dans des conditions extrêmes où se mêle la peur, l'humiliation, la survie et la mort. Bien résolu à survivre à cet enfer qui lui aura volé son enfance, Peng se lie d'amitié à Zhao, un jeune garçon de son âge, pas très intelligent, mais plutôt robuste pour son âge. Les deux enfants subiront les humiliations du Commandant pendant 5 années entières où ils risqueront leur vie à poser des champs de mines. Les deux amis entreront dans l'adolescence sur le front, accompagnant les forces communistes fonçant vers Fuxianji. La bataille de Vinh Ranh coupera d'un coup net la campagne et Zhao est soudainement blessé d'un éclat d'obus. Alors que le commandant lui ordonne de laisser Zhao derrière, Peng refuse et défie l'homme dont il avait appris à avoir peur.

Jin Tajian propose au spectateur une histoire racontant celle de milliers d'enfants soldats durant la guerre, mais aussi après que celle-ci se soit terminée. Cherchant à gagner l'acceptation d'une société qui les rejette, nombreux sont ceux qui sont devenus des Chasseurs de Mines, arpentant les champs qu'ils ont autrefois parcourus pour y désarmer les mines qu'ils ont posées, et ce, sans la moindre protection, continuant à mourir dans un monde en paix.

Réalisateur: Jin Tajian
Acteurs principaux (personnage correspondant): Jiang Ru (Peng enfant), Eav Samrin (Peng adolescent), Dong Jie (Peng adulte), Jiang Lay (Zhao enfant), Yuan Shi (Zhao adolescent), Tian Shuren (Le Commandant).

_________________
Image

Contact diplomatique / Contact Commercial / Presse / Encyclopédie / Grande Bibliothèque / ISEG


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 12, 2018 3:37 pm 
Hors-ligne
Dirigeant vénéré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Avr 10, 2017 4:02 pm
Message(s) : 743
Localisation : Eskha, Capitale de l'Eashatri
Citer :
जज़्बा
Jazbaa

Image


Genre : Thriller
Durée : 136 minutes
Studios de production : Studios Cinea (Eashatri)
Sujet : Trafic humain
Dates de sortie : 18 janvier 2035
Lien vers le rp : productions-des-studios-cinea-t15753.html#p331014
Synopsis : L'inspecteur Kayal, flic un peu vieux jeu, habilité aux douanes depuis 6 ans, croit qu'il va encore ouvrir une enquête similaire pour contrebande lorsqu'il découvre qu'il y a deux containers de trop dans un des bateaux de fret qui s'est arrêté au port d'Iséphir. Sauf qu'en ouvrant le premier, l'odeur n'est pas celle de la drogue, mais celle d'un cadavre, ou plutôt, de trente et un cadavres. Avec l'aide de l'agente Pande, jeune policière brillante et idéaliste, dépêchée sur place depuis Eskha, Roodra Kayal va vite voir en retraçant l'itinéraire du cargo, que le container aux morts était censé arrivé deux semaines plus tôt dans un port quasi désaffecté du Dosalhi...

Rapidement, alors que Kayal et Pande doivent se déplacer jusqu'en Hachémanie pour remonter la piste du trafic humain, les deux partenaires se rendent compte que l'enquête intéresse beaucoup de monde, et que certains n'hésitent pas à leur mettre des bâtons dans les roues, quitte à s'en prendre à leur propres familles, et à acheter leurs collègues, faisant preuve que le trafic d'humain n'est qu'une activité d'un réseau très organisé, la mystérieuse OK, pour cacher les côtés non reluisants des autorités d'une myriade de pays différents. La question qui se pose n'est plus simplement de retrouver le commanditaire, mais de savoir jusqu'où l'OK est-elle prête à aller pour étouffer un scandale à la dimension planétaire ? Et quelle est la nature précise de ce scandale ?


Réalisateur: Bohin Asavi
Acteurs principaux :Shankaracharya Phadatare (Roodra Kayal); Durga Vad (Radha Pande)


Citer :
The chance of my life

Image


Genre : Comédie Romantique
Durée : 117 minutes
Studios de production : Studios Cinea (Eashatri)
Sujet : Le rêve lesabadais
Dates de sortie : 22 novembre 2034
Lien vers le rp : productions-des-studios-cinea-t15753.html#p329545
Synopsis : Aasmi a décidé de tout plaquer. Sa vie, ses études, non plus rien ne l'arrête. On l'a démarchée pour qu'elle soit figurante dans un film ! Elle arrive donc à Lesabad en terre conquise, avant de découvrir qu'elle n'apparaît que durant 24 secondes du film... La belle se décide donc à retourner chez elle, près de Sekhan, quand elle attire l’œil d'un acteur de Lesabad... et en plus il s'agit de Navin Bhave ! Un acteur qui s'est également mis à la production, et qui veut qu'elle participe à son prochain film tout en lui présentant le show-bizz lesabadais, afin de pouvoir passer plus de temps en sa compagnie...


Réalisateur: Roodra Drasanath
Acteurs principaux :Parvati Goyal (Aasmi), Dhirtarashtra Deshmukh (Navin)

_________________
Discord: #phiWill5175


Merci de bien répondre à ce sondage de 16 questions pour le calcul de l'ICP 2034, et soyez honnêtes !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 13, 2018 6:33 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 15, 2017 5:33 pm
Message(s) : 1912
Localisation : Baarstricht, Zeederland // Anciennement: Kurskaw, Soverovie
Citer :
DAPPER : De geboorte van een Rijk
BRAVE : La naissance d'un Empire


Image


Genre : Fiction Historique / Action, Aventure
Durée : 153 minutes
Studios de production : Polderfilms, Zeederland
Sujet : Les débuts de l'exploration zeederlandaise en Olgarie-Dorimarie
Date de sortie : 1er février 2035
Lien vers le RP: polderfilms-t15764.html#p330867
Synopsis : "1591. Alors que les jeunes Villes-Unies de Zeederland connaissent un âge d'or, apportant une grande prospérité économique et un développement culturel important, Michiel de Witt, un jeune capitaine rêve de poser le pied dans le Nouveau Monde. Après avoir trouvé un mécène pour son expédition, en la personne du Stadhouder, le jeune capitaine part avec son équipage pour l'Ouest afin de coloniser ces terres, remplies de mystères et de merveilles. Alors qu'il s'élance vers d'innombrables dangers, il ignore que son courage et ses rêves marqueront l'Histoire et permettront la naissance d'un Empire..."

Réalisateur: Bas Verkooijen
Acteurs principaux (personnage correspondant):
  • Nils Bervoets (Michiel De Witt)
  • Jelle Koning (Els De Witt)
  • Roeland Lammers (Caspar Van Daele)
  • Rutger de Zwart (Son Altesse, Willem van Baarle-Haag, Stadhouder du Zeederland)


Citer :
De Pastoor
Le Pasteur


Image


Genre : Historique, Drame
Durée : 164 minutes
Studios de production : Polderfilms, Zeederland
Sujet : Luttes sociales au Zeederland et naissance du courant démocrate chrétien
Date de sortie : 22 mars 2035
Lien vers le RP: post331622.html#p331622
Synopsis : "En 1887, le Zeederland - comme de nombreux pays occidentaux - connaît l'époque industrielle, une ère de prospérité et de production. Cependant, derrière cette richesse, derrière cette abondance, la misère est présente. Payés un salaire de misère, des centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants sont obligés de travailler à un rythme effréné, épuisant et souvent mortel.
A Aalstenbeek, un pasteur arrive. Ce pasteur est Pieter Daens.

Ce film relate la vie du pasteur Pieter Daens qui, désireux d'aider la classe ouvrière, mènera la lutte sociale aux côtés de ces miséreux depuis la rue jusqu'aux États-Généraux (le parlement) en fondant le courant démocrate chrétien au Zeederland dont la Zeederlandse Alliantie est l'héritière."
Réalisateur: Koen Verhagen
Acteurs principaux (personnage correspondant):
  • Stijn De Meeter (Pieter Daens)
  • Jappe Leysen (Sara Jacobs)
  • Gert De Boeck (Karel Woeste)
  • Antoon Portael (Johan Wouters)


Citer :
Ik was iemand
J'étais quelqu'un


Image


Genre : Drame
Durée : 119 minutes
Studios de production : Hoedman Studio's, Zeederland
Sujet : Solitude et rejet des personnes âgées
Date de sortie : 18 février 2035 (Zeederland), 25 février 2035 (International)
Lien vers le RP: hoedman-studio-t15892.html#p331146
Synopsis : "A la mort de sa femme, Willy Huurdeman se retrouve seul. Son fils et sa fille ne pensent plus à le voir, lui reprochant sans doute inconsciemment qu'il n'était pas très présent durant leur jeunesse. Une faible présence que le vieil homme est le premier à regretter, lui qui a du prendre un emploi chronophage pour pouvoir les études de ses enfants.
Placé dans une maison de retraite, le vieil homme se souvient de sa vie de jadis et la compare à son triste présent. Se sentant seul, abandonné et inutile, il ne songe plus qu'à une chose: Aller retrouver sa défunte femme...
Le film montre le parcours de cet homme, un (grand-)père que nous avons tous, du décès de sa femme à ses retrouvailles avec elle."
Réalisateur: Karel Dewispelaere
Acteurs principaux (personnage correspondant):
  • Wim de Graaf (Willy Huurdeman)
  • Jeroen Smet (Andreas Huurdeman)
  • Joanna Mertens (Lisa Huurdeman)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 14, 2018 9:57 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8645
Sabbiasangue : il terrore del deserto

Image


Genre : Série, historique/aventure
Durée : 10 * 40 minutes
Studios de production : Ciglia, Nazaglia
Sujet : Croisades, conquête de la Nazalie
Date de sortie : 20 mai 2035
Lien vers le RP: ciglia-series-historiques-aventure-t15959.html

Synopsis : Fin du XIIème. L'Occident sort peu à peu de sa torpeur, les gens fuient les campagnes et se regroupent dans les villes, le pouvoir des chevaliers tend à s'affaiblir, au profit des Clercs, de la bourgeoisie urbaine et des Suzerains étendant leur mainmise. Sabbiasangue : il terrore del Deserto raconte les aventures de combattants dont le destin va les mener jusqu'en Algarbe du Nord, pour affronter l'armée d'un terrible chef mahométan.
Réalisateur: Lino Farinotti
Acteurs principaux (personnage correspondant): Giorgio Lani, Matteo Bergoglio, Carla Dorevale


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 15, 2018 6:36 pm 
Hors-ligne
Dirigeant respecté
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Nov 07, 2015 1:33 pm
Message(s) : 229
Localisation : Concord, Shendoake
Sol Invictus

Image

Genre : Historique, Thriller Policier.
Durée : 167 minutes
Studios de production : Redwood Movies, Shendoake.
Sujet : Sociétés secrètes racistes de Shendoake, terrorisme
Date de sortie : 15 Février 2035
Lien vers le RP: post331770.html#p331770
Synopsis : 2010, dans le New Albion. Alors que les tensions entre les Shendoakers et l'état Fédéré sont à leur paroxysme, l'agent des forces spéciales fédérées Mark Fisher est envoyé dans une petite ville nommée Sunnydale, dans laquelle il doit mener l'enquête sur l'étrange groupe des "Chevaliers de Sol Invictus", une milice raciste et ouvertement hostile aux EFO qui aurait tué des noirs et des Olgariens non-Shendoakers pendant ces dernières années. Dans un environnement qui, malgré la langue commune, se présente comme étranger et hostile à Fisher, l'agent va devoir endosser le rôle d'un faux extrémiste pour approcher Craig Burton, dit "Sol Invictus", chef de la milice, et son second William Barron. Rapidement, Fisher se rend compte qu'il n'a pas affaire à un petit groupe comme il s'y attendait, et que quelque chose de gros et de terrible se prépare...

Ce film est une histoire vraie, d'après les témoignages d'habitants de Sunnydale et la veuve de Mark Amanda Fisher, racontant le célèbre Complot des Bombes qui aurait précipité le New Albion dans le chaos, sans l'intervention de l'agent Fisher.
Réalisateur: Bernard C. Weselton
Acteurs principaux (personnage correspondant): Andy Seagal (Mark Fisher), Terrence Strong (Craig "Sol Invictus" Burton), Liz Wheeler (Amanda Price), Mitch Powell (Willam Barron).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 17, 2018 10:09 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3441
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Biokrono

Image


Genre : Science-fiction
Durée : 110 minutes
Studios de production : Kinoj Intermondo
Sujet : Horloge biologique, mort, intrusion de la technologie dans la vie courante
Date de sortie : 8 février 2035
Lien vers le RP:
Synopsis : 2025. Persuadé d’être la cible d’un complot visant à le tuer, un dictateur dytolien du nom de Vereno Kalva a déboursé des milliards dans la conception d’un petit appareil capable de prédire le jour exact de sa mort, recalculé en temps réel en fonction de ses fonctions vitales et des choix qu’il fait au quotidien, toutefois sans en connaître la cause. Mort naturelle ? Accident ? Maladie ? Assassinat ? Vereno Kalva n’en sait rien mais use de l’appareil pour ajuster au mieux son hygiène de vie, son quotidien. Mais que s’est-il passé pour qu’un jour, l’appareil annonce la date du 14 octobre 2025 ? Paranoïaque et hypocondriaque, il passe une batterie d’examens médicaux et passe en revue son entourage : s’il congédie son Premier ministre qui ne semble pas l’apprécier, la date évoluera-t-elle ? et s’il le tue ? Rien, toujours rien. Après une épuration, rien n’y fait et désormais, l’appareil affiche « 8 octobre 2025 ». Dès cet instant, la date ne cessera de reculer, plongeant le dictateur dans la folie, sachant sa fin proche mais ignorant pourquoi. Jusqu’au jour où arrive la date fatidique.

Réalisateur: Faŭsto Scivola
Acteurs principaux (personnage correspondant): Elio Lakluso (le dictateur Vereno Kalva) ; Heziodo Brava (son Premier ministre) ; Jazono Kupristo (le concepteur de l’appareil) ; Aspazia Dafratoj (la compagne du dictateur)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 18, 2018 9:56 pm 
En ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Août 20, 2015 12:22 pm
Message(s) : 1267
Localisation : Donostia, Axberiko, République Fédérale du Txile (Dorimarie)
Beste hautsa ziztu egiten da
Un autre mord la poussière | 24 février 2035

Image
Affiche du film « Beste hautsa ziztu egiten da » de Maximo Landecho.


  • Genre : comédie ou drame en sous-genre
  • Titre : Beste hautsa ziztu egiten da, « Un autre mord la poussière »
  • Durée : 102 minutes
  • Réalisateur : Maximo Landecho
  • Studios de production : DZK : Donostiako Zinematografia Konglomeratua
  • Sujets : apocalypse, épidémie, crise ouvrière, suicide social
  • Date de sortie : 24 février 2035 (Txile)
  • Lien vers le RP : dzk-conglomerat-cinematographique-donostia-t15987.html#p332008
  • Acteurs principaux : Nikolau Anibarro (Dominix), Eudoxo Echabebarrena (Rikardo), Aurelia Maiztegui (Alfontsa)

  • Synopsis : Dominix (Nikolau Anibarro) est un jeune ouvrier du Txile, travaillant dans une usine de métallurgie dans une petite vallée txiléenne dans la province de Berri Nafarroa, près de Vitorio-Erregea, ville qui menace grandement les activités de la zone en s'étendant trop rapidement. Dominix, vivant encore chez sa mère, Alfontsa (Aurelia Maiztegui), ne connaît pas son père, et cultive pour lui et pour le contremaître de son usine une profonde haine, rejetant sur eux tous les maux de son existence, allant jusqu'à les compter sur un petit carnet. Rikardo (Eudoxo Echabebarrena), meilleur ami de Dominix, est également ouvrier dans l'usine métallurgique où travaille son ami. Alors que Rikardo est viré de l'usine pour causes budgétaires, Dominix maudit le patron de l'usine, présenté caricaturalement par un personnage énigmatique dont on ne voit jamais le visage, restant toujours de dos à son interlocuteur. Le lendemain, Dominix se réveille, après avoir passé une nuit agitée où il crut entendre un vacarme assourdissant au dehors, sans pour autant remarquer quoi que ce soit. Rikardo, ayant été accueilli par Dominix et sa mère après avoir également été jeté de son précédent logement, découvre très vite, en se promenant dans la rue avec une gueule de bois colossale, que les gens qui traînent autour de lui ne semblent pas en bonne santé. Après quelques minutes de course-poursuite et de rebondissements divers, Dominix et Rikardo se rendent compte que tous les humains qui les entourent sont devenus... Des morts-vivants ! S'en suivent ensuite une scène de suspens où les deux acolytes retournent dans la maison, où ils y découvrent Alfontsa en train d'être étripée vivante par deux morts-vivants étant pénétrés dans la maison par la fenêtre, profitant du sommeil de la mère de Dominix pour se jeter sur elle. S'en suit une scène de tristesse absolue, où le film perd son côté humoristique pour se concentrer sur le drame autour de la mort de sa mère et du seul parent qui restait à Dominix. Les deux personnages découvrent également à cette occasion que les humains mordus se transforment, après quoi Dominix et Rikardo fuient la maison du premier pour retourner à l'usine. Là, ils y retrouvent les autres ouvriers, arrivés plus tôt à l'usine, qui s'y sont barricadés. Dans une ambiance apocalyptique, les ouvriers, en compagnie de Dominix et Rikardo, se préparent à résister à l'assaut des morts-vivants en se barricadant dans l'usine. Malgré leurs défenses, les ouvriers sont vite pris de court, et tombent très vite sous les morsures de morts-vivants, après quoi les deux acolytes fuient puis se barricadent dans les locaux administratifs de l'usine, cédant du terrain aux morts, pièce par pièce, jusqu'à ce que Dominix et Rikardo se retrouvent isolés dans un cagibi, des morts tambourinant à leur porte. Alors que Dominix arrive à ouvrir une trappe menant vers l'extérieur, la porte du cagibi cède et les morts trucident Rikardo devant son meilleur ami. Dominix arrive cependant à s'échapper du cagibi malgré le fait qu'il ait la mort aux trousses, puis il arrive devant l'usine, en feu. Là, il y trouve un policier mort, dont il trouve l'arme posée à ses côtés. Sur un fond apocalyptique, entouré d'une horde de morts-vivants qui se jettent sur lui, avec en fond l'usine métallurgique en feu, Dominix se tire une balle dans le crâne.

  • Interprétation : Maximo Landecho nous livre ici un nouveau chef d'oeuvre, signe du talent incontestable de ce réalisateur et scénariste, dont on peut constater la profondeur de l'oeuvre simplement en observant l'empilement des couches de vérités. En effet, outre le fait qu'il s'agisse d'une tragi-comédie apocalyptique, on peut également relever la similitude entre l'histoire décrite, celle d'un jeune ouvrier soumis à une pression incroyable et glauque pour un travail qu'il n'a pas choisi de faire, et celle des ouvriers txiléens qui, chaque jour, travaillent à s'en suicider. Ainsi, si la fin de l'oeuvre signe également la fin de l'histoire de Dominix, nous pouvons également signaler que le suicide est très présent parmi les ouvriers txiléens. Maximo Landecho cherche par ce film, outre à toucher l'audience populaire et peu intéressée à ce genre de sujets sociétaux, mais également à toucher les classes plus aisées à propos de la condition des ouvriers qui, à force d'être contraints, finissent par en finir, ce que Beste hautsa ziztu egiten da, dans un élan de romantisme, cherche à nous montrer de façon apocalyptique, sur fond d'usine qui brûle, symbolisant le drame économique, et encerclé par une horde de morts avides, comme autant de silhouettes jalouses et avares des hautes sphères économiques. Outre le simple aspect récréatif de son film, Landecho a également cherché à faire passer un vibrant message politique engagé dans la cause des classes ouvrières abandonnées à leur sort par le patronat. La mort de la mère de Dominix symbolise également l'orphelinage, mais aussi la mort d'une certaine « tradition ouvrière », renversée par les nouvelles vagues d'industrialisation brutale.

_________________
Image
République Fédérale du Txile | Image | Txileko Errepublika Federala

« Je vous propose ni salaire, ni quarts, ni nourriture. Je vous offre seulement la faim, la soif, marches forcées, batailles et mort. Que celui qui aime son pays avec son cœur et non pas seulement avec ses lèvres, suivez-moi. » Giuseppe GARIBALDI
« Tous les princes ont vaincu les armes à la main ou ont péri étant désarmés. » Nicolas MACHIAVEL
« Plutôt mourir vite et debout que de se consumer lentement et à genoux. » Ernesto GUEVARA
Discord : Djinndigo#4879


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 19, 2018 11:17 pm 
Hors-ligne
Dirigeant vénéré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Fév 17, 2017 12:50 pm
Message(s) : 865
Localisation : Aït Tinifer , Aminavie
Image


Ça passe


Genre : Drame
Durée : 13*3*40 minutes
Studios de production : , pays
Sujet : Le trafic de drogue en Algarbe du Nord, la vie dans les banlieues difficiles d'Aminavie
Date de sortie : 20 février 2033 (saison 1), 20 janvier 2035 (saison 3)
Lien vers le RP:
Synopsis : Le film retrace l'histoire de Nabil, un jeune homme qui a toute sa vie vécu dans les quartiers populaires des banlieues de Sidi Benna, et qui, jeté de la maison par son père, un activiste pro-démocratie, qui veut voir son fils faire autre chose que jouer à la console et trainer dehors, se lance dans le trafic de drogue afin de pouvoir survivre. Efficace à son poste de guetteur, Nabil commence à vendre les sachets. Alors qu'il se fait de plus en plus d'argent, il découvre des nouveaux milieux nocturnes. Il fréquente les boîtes de nuits les plus célèbres, dépense autant d'argent qu'il le souhaite. Un jour, il retourne voir son père et lui montrer qu'il a réussi. Son père prononce alors une phrase qui aura des répercussions tout au long du film: "Tu n'as rien compris". Nabil ne comprend toujours pas et continue à dealer toujours plus. Il gravit les échelons et devient de plus en plus respecté. Cependant, plus on a de respect, plus on a de responsabilités. Nabil veut faire franchir à son réseau une nouvelle étape, il lance donc une série de descentes dans des quartiers rivaux. Il comprend rapidement qu'il a désormais des ennemis au sein de son propre quartier. Son meilleur ami, Masoud, le prévient et lui conseille d'arrêter les affaires, de reprendre des études, mais Nabil n'y pense pas. Il décide d'organiser une nouvelle descente, mais il s'arrange avec les personnes ciblées afin qu'elles tuent ses ennemis. Nabil est désormais le chef du quartier, et personne n'ose s'opposer à son autorité. Il se rend à Aït Tinifer, et découvre de nouvelles opportunités pour obtenir plus d'argent. Il prend conscience du potentiel que représente la Dytolie. Il va se lancer dans une politique de conquête du marché céruléen. Il prend contact avec des nazaliens à Lebira, et arrive à les convaincre de rejoindre son réseau. Ses stocks s'écoulent donc vers le Montalvo, et Siracuzzia, avec le traité de Duzzo. Nabil semble penser que tout va pour le mieux, il est riche, respecté, mais a oublié, en s'enrichissant et en s'internationalisant, la dure loi de la rue. Une révolte se prépare contre lui dans ses propres rangs. La saison 3 s'achève à Melulech, sur le front de mer, alors que s'achève une traque commencée depuis la frontière amino-hyptate. Le dernier épisode se termine avec Masoud qui pointe une arme sur Nabil.
Réalisateur: M'Jid Feraoun
Acteurs principaux (personnage correspondant): Karim Mazri (Nabil), Farid Badjalt (Masoud), Masinissa Aït Hadra (Père de Nabil)

_________________
L'homme moderne est l'homme qui s'assume, Moi, 6 décembre 2017


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 22, 2018 2:23 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3441
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Honormurdo


Genre : Drame
Durée : 90 minutes
Studios de production : Film indépendant
Sujet : Enfant-roi, enfant difficile, infanticide, solitude de la mère
Date de sortie : 10 octobre 2034
Lien vers le RP:
Synopsis : À 10 ans, Joŝijo est un garçon impossible à satisfaire. Colérique et sans ami, il est une réelle d’anxiété pour sa mère Poliksena, qui tente tant bien que mal de calmer ses nombreuses crises en le choyant de jouets toujours plus nombreux et sophistiqués, mais n’émulant pas l’imagination de l’enfant selon l’avis d’un psychologue qui lui concède que Joŝijo a besoin de créer son propre monde, imaginaire, pour s’épanouir. C’est finalement par hasard, sur une carte du monde, en taille géante, qu’il trouve son bonheur et commence à inventer des histoires. Prenant toutefois son invention pour la réalité, il s’imagine dominer réellement le monde et déculpe de violence à l’égard de sa pauvre mère. À bout, cette dernière finit par tuer sa progéniture. S’ensuit une bataille judiciaire qui divise toute l’Amarantie pour légitimer le geste de Poliksena.

Le film réhabilite l’infanticide, qui reste une pratique plutôt cautionnée en Amarantie, lorsqu’un enfant maltraite sa mère. Plutôt que de s’intéresser au handicap psychologique du garçon, il propose d’aborder la question des yeux de son entourage et fait le pari scénaristique de faire la mère la réelle victime.

Réalisateur: Rjomo Laŝanca
Acteurs principaux (personnage correspondant): Joŝijo, l’enfant (Mareo Kopir) ; Polksena, la mère (Ĥimena Plezuron)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 22, 2018 3:01 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Juin 26, 2014 2:40 pm
Message(s) : 1482
Déchaînement

Image


Genre : Drame
Durée : 90 minutes
Studios de production : Financé personnellement par Abaddon de Holpri
Sujet : Bienfaits de l'esclavage
Date de sortie : 4 mars 2035
Lien vers le RP: nouvelles-imperiales-t13337-45.html#p332194
Synopsis : Marcel Tillard était un petit artisan vivant dans le Comté de Cholain, dans le sud du Royaume de Tyronar. Il n'était pas bien riche et ne possèdait que deux esclaves nègres qui l'assistaient occasionnellement dans son travail. Tous deux frères jumeaux, ses deux esclaves étaient issus d'une même portée d'une ancienne négresse de maison qui aidait autrefois la femme de Marcel Tillard dans les tâches ménagères. À la mort de la négresse atteinte de scarlatine, il ne resta plus à l'artisan que les deux fils, Dani et Obono. Cependant, au terme d'une année très difficile financièrement, Marcel, qui n'avait plus les moyens de nourrir à la fois ses six enfants et ses deux esclaves, dut se résoudre à se séparer de l'un des deux frères. Son choix se porta rapidement sur Obono qui, né plusieurs heures après son frère, avait écopé d'un traumatisme mental qui l'avait fait particulièrement simplet, au point de le rendre inapte à un certain nombre de tâches que l'artisan pouvait attendre de ses esclaves. Ne pouvant le vendre en l'état, Marcel décida de l'affranchir.
S'ensuit un enchaînement de péripéties malheureuses pour le pauvre Obono, totalement inapte à vivre en autonomie. Après trois ans de calvaire, l'affranchi revient auprès de son maître et, constatant l'amélioration de ses conditions de vie et de celles de son frère resté à son service, supplie Marcel de bien vouloir accepter de le reprendre sous sa tutelle. Celui-ci, pris de pitié pour le pauvre vagabond, accepte sa demande. Obono, qui retrouve alors son frère, peut oublier ses malheurs et vivre heureux sous la protection bienveillante de son maître.
Avec ce premier film, Abaddon de Holpri entend donner un contre-pied au discours anti-esclavagiste sur la scène internationale, en vantant les bienfaits de l'aliénation pour les individus inaptes à l'autonomie.
Réalisateur: Abaddon de Holpri
Acteurs principaux (personnage correspondant): Abaddon de Holpri dans le rôle du maître. Les autres acteurs sont des esclaves d'Abaddon de Holpri, sans importance.

_________________
« Ce n’est pas possible, m’écrivez-vous : cela n’est pas français. » Napoléon Ier, Empereur des Français
« La France ne peut être la France sans la grandeur. » Général Charles de Gaulle
« Il n'y a point d'homme dans le monde. J'ai vu dans ma vie des Français, des Italiens, des Russes. Mais quant à l'homme, je déclare ne l'avoir rencontré de ma vie. » Joseph de Maistre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO