SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Ven Jan 19, 2018 1:27 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 421 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Mer Déc 20, 2017 2:06 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
30 di novembre 2034

Le secteur bancaire tremble devant la banqueroute des EFOs


Les autorités du Deseret ne cessent de marteler qu'elles ne reprendront pas la dette énorme des États-Fédérés, qui était de 130% du PIB environ lorsque ce pays a commencé à se disloquer. Après la probable annexion de plusieurs États dans le courant de l'année, suite à référendum au résultat déjà connu au vu de l'immense attente des citoyens fédérés déshérités par une crise endémique, le Deseret devrait prendre à sa charge les dettes de collectivités locales, mais non la dette générale des États-Fédérés, que d'autres États sécessionnistes ont refusé de prendre à leur charge.

Seulement voilà, ce sont 82 milliards de $ qui vont être de facto effacés des ardoises qui trainent dans les banques orientales, notamment au Lianwa, comme occidentales dans la Ligue de Montalvo. Ce sont 82 milliards de $ qui ne vont pas être remboursés à tous ceux ayant acheté des obligations et placé leur argent dans la croissance des États Fédérés, prêtant leur argent pour que le pays survive et le fasse fructifier - ce pays n'existe plus, et le Deseret voisin refuse de prendre à sa charge la dette de ce pays qui n'existe plus... Mais qui va payer ?

Personne, apparemment, puisque la Banque centrale de la Ligue de Montalvo a fait savoir, par le biais de son directeur Fabio Spazziris : "Les banques privées occidentales et notamment montalvéennes ont de nombreux clients fortunés qui possèdent des obligations, aujourd'hui elles ne valent plus rien, pourtant beaucoup les ont conservées car ils pensaient que le Deseret reprendrait en main les territoires et qu'ils pourraient les revendre. Par ailleurs, nombreuses sont les banques d'affaires ayant prêté beaucoup d'argent aux EFOs, à qui doivent-elles s'adresser pour le récupérer ? Quelqu'un pense sérieusement que la Montefiori (Banque Centrale) va imprimer de quoi les rembourser ?"

La situation inquiète autant au Lianwa, où l'on s'accorde à penser comme ici que dans les deux cas (remboursement par les Banques centrales, banqueroute et faillite des investisseurs), c'est l'économie des principaux pays développés qui sera ainsi attaquée par la décision de non-reprise de la dette.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 20, 2017 2:20 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
29/11/2034


Giasmina Zebbo annonce la création de chantiers navals à Lébira

Image

Les travaux devraient commencer au premier trimestre 2035, l'opération foncière s'était faite dans le plus grand secret pour éviter la spéculation : 14 hectares, à la périphérie de la ville, ont été acquis par l'État pour la construction de plusieurs cales sèches, l'installation de bureaux, la fabrication des parcs et hangars de stockage, l'érection d'un portique de 60 m fabriqué par les professionnels des grandes structures, à Daro-di-Suresisca. Cette annonce intervient alors que Lébira connait un regain d'intérêt, tirée vers le haut grâce aux industries satellitaires installées dans la ville, ce qui attire la richesse de ménages bien payés et suscite l'intérêt de "touristes du high-tech", face au détroit de Degirba qui mériterait par une muséographie plus abondante.

C'est la responsable du Conseil régional, Giasmina Zebbo, qui l'a annoncé bien que la décision soit celle de l'État. "Il y a eu des discussions, nous avons pu accompagner la décision de l'État, l'aider concrètement bien que nous soyons là depuis peu de temps". La nouvelle, qui devrait majoritairement profité à l'UCdS récemment vainqueur des élections régionales ici et dans le Lasahari, a été saluée peu de temps après sur les réseaux sociaux par le Président Raimondo Mazzola, qui s'est félicité "du travail région-État" et d'une nouvelle "qui est signe d'espoir pour toute la ville et les Riaggiadi".

La question de la désinstallation et du transfert plus au nord des chantiers navals de Sidiamora courait depuis quelques mois, mais apparemment il est à ce stade démenti que les chantiers de Sidiamora, beaucoup plus modestes que le projet pour Lébira, devraient fermer. La municipalité de Sidiamora, à mi-chemin entre Duzzo et Cartagina, a démenti également ces rumeurs et assuré que les carnets de commandes pour les petits volumes que produit le site sont toujours aussi fournis. Les navires construits à Lébira dans l'avenir, grâce à son portique de 60m, devraient être d'équivalence de ceux produits à Daro-di-Suresisca en Arovaquie - un partage du travail devrait également être possible sur certains projets. Armini, la firme de la défense, devrait également gérer une partie du site et produire des morceaux de navires là-bas.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 20, 2017 2:33 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 30/11/2034


Innocenzio Favoro veut acquérir des terres à cacao en Dorimarie

Image
Les multiples produits de la firme, reine du chocolat montalvéen


Marre, l'héritier de la multinationale en a marre d'un prix du cacao qui monte à mesure que les producteurs naturels se cassent les dents sur des conflits paysans et des crises économiques.
Marre aussi de diluer infiniment les proportions de chocolat dans ses produits, au profit de l'amande, la noisette, la noix ou le caramel.

"La croissance n'a jamais été aussi forte, l'argent dans les poches n'a jamais été aussi plein, et les jeunes se retrouvent obligés d'acheter des bonbons au sucre et des sucettes chimiques parce-que les Xoxolini et les Ovive sorprese sont trop chers ! On se coupe de toute une partie de l'Orient et de la Janubie parce-que ce qu'on paye en cacao ne peut plus être payé en transport... Il faut tout faire soi-même, j'en ai marre, on est colère chez les Favoro."

Le propriétaire de la firme, qui s'implique de beaucoup dans sa direction, et notamment marketing en s'affichant dans les médias auprès de journalistes, politiques et religieux, aimerait produire son cacao soi-même, posséder les terres pour le faire et si possible les placer sous protection montalvéenne : "Il faudrait pouvoir produire son cacao sur sa terre, et ne pas avoir à subir les troubles que connaissent la plupart des pays du sud un par un, hyper-producteurs un jour, et dans la panade un autre jour. Cela ne sert à rien d'avoir des forces de sécurité privée le jour où un parti nationaliste arrive au pouvoir et vous demande de partir ou de verser davantage aux ouvriers. Non, ce qu'il faudrait, c'est que l'armée montalvéenne elle-même garde les plantations de cacaotiers et les sacs de fèves. Je veux dire, merde, on parle de cacao, c'est quand même une matière qui coûte de nos jours."

Pas sûr que l'argument néo-colonial aide à doper les ventes.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 20, 2017 11:59 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 30/11/2034


En 3 jours, 180 perquisitions contre téléchargements illégaux

la Répression des fraudes a frappé fort, c'est une image, en réalisant plus de 180 perquisitions en l'espace de trois jours chez des personnes soupçonnées d'avoir illégalement téléchargé des contenus sur les 12 derniers mois pour un montant de plus de 15 Go, contenus habituellement payant et ainsi piratés au détriment de la filière culturelle, essentiellement cinématographique et musicale. Grâce au renfort obtenu par la création de la BNSL, la Répression des Fraudes est en mesure d'organiser ce genre d'action, rendant plus crédible les lois publiés depuis des années pour parer au piratage et aux sommes colossales qu'il fait perdre aux créateurs et artistes en tous genre.

Plusieurs perquisitionnés se sont déjà regroupé pour faire appel à des avocats communs, prêts à les défendre dans cette affaire, notamment sur la base d'une protestation contre une "rétroactivité du durcissement coercitif", pointant du doigt le fait qu'il était tacitement admis jusque-là d'utiliser Internet pour se procurer des contenus de façon illégale, et que c'est l'absence de réactivité des pouvoirs publics jusque-là qui a poussé de nombreux jeunes vers l'ignorance de la Loi, voire les délits commis sciemment.

Ce soir la répression des fraudes a annoncé mettre fin à la vague de perquisitions. Une centaine de personne n'aurait été sanctionné que d'un rappel à la Loi, mais 80 d'entre elles devraient payer une amende allant de 250 à 4 800 Lires selon le volume piraté depuis un an. Plusieurs dizaines risquent des peines de prison avec sursis - autant de mesure servant d'exemple. Si les professionnels de la culture saluent unanimement l'action de l'État sur ce domaine, qui opère un durcissement, les géants d'Internet sont plus réservés et y voient un risque de diminution de la fréquentation de nombreux sites où eux-mêmes disposent d'intérêts, en visionnage de publicité notamment.

Certains Sénateurs N&L ont émis l'idée que les perquisitions pour téléchargements illégaux puissent être généralisées, aléatoires et reconduites pour constituer "une nouvelle forme d'impôt" suivant les besoins et la santé des caisses de l'État. De nombreuses associations appellent à une amnistie pour les téléchargements, et la création d'un délai d'amnistie automatique.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 21, 2017 11:38 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
30/11/2034


L'écureuil nazalien officiellement éteint

Image

L'Atlantoxerus nazulus ou Écureuil de Nazalie, espèce enregistrée en 1784 par le naturaliste Paolo Scambiare dans son grand tour de l'Algarbe-du-Nord, est désormais officiellement éteinte. Depuis une dizaine d'années, seules deux observations avaient été rapportées par des promeneurs puis des scientifiques, avant que dans les deux cas les analyses photos et ADN de bave retrouvée sur des coquilles de plage écartent la thèse du nazulus, pour révéler qu'il s'agissait en réalité d'Atlantoxerus barbarus, une espèce plus grande, moins claire et originaire de la côte Ouest aminienne.

Cousin des écureuils roux de Dytolie mais d'un genre différent, l'écureuil nazalien souffrait depuis des décennies de l'invasion de son territoire et donc de la perte de nourriture au profit de spécimens d'origine dytolienne, importés dans les bagages des colons et sur les cargos depuis bien longtemps. Mais surtout, c'est la dégradation de son environnement qui a causé sa perte. Le nazulus était un animal facilement ébloui et noctambule, qui avait pris pour habitude de venir boire dans les dos d'âne des autoroutes sur les portions du sud du pays, alors que les nombreuses sources naturelles de certaines régions côtières avaient été bétonnées et enterrées pour pourvoir à l'alimentation en eau des villes. Écraser un nazulus, dans les années 1990, faisait partie d'un passage obligé des vacances pour les automobilistes descendant dans les stations balnéaires du sud. Puis le petit animal s'est fait plus discret, autant dans les campagnes lajamigliennes du nord où l'écureuil roux l'a remplacé, que sur la côte est.

La dernière observation confirmée du nazulus remontait à 2018, les chercheurs estiment que les derniers spécimens ont dû disparaître aux alentours de 2028.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 21, 2017 6:22 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 2/12/2034


Giustina Taravella se retire de la Présidentielle

La candidate du parti Nazione&Liberta se retire "pour motifs familiaux" de la course à la présidentielle. Un coup dur pour le parti, qui n'avait pas présenté de candidat aux élections nazaliennes précédentes pour soutenir le milliardaire Abo Darfi, et dont le président-candidat Giuliano Verdogliaco en Arovaquie s'était sortir après une histoire de manipulation des élections. La quinquagénaire offre donc sa troisième défaite, par abandon, au parti, dont les responsables locaux assurent "ne pas lui en vouloir" et "se préparer à faire campagne pour le programme le plus réaliste et qui maintienne les libertés". Si beaucoup de commentateurs évoquent un départ des voies de Taravella (qui pouvait espérait 17% lors des dernières enquêtes) vers la candidature de Forza Alileia, autour de Lino Chefalla, beaucoup d'internautes qui se préparaient à voter pour N&L se refusent à assimiler le programme que leur candidate portait à celui de Lino Chefalla, "trop libéral" à leur goût.

Les dernières enquêtes au mois de Novembre n'assuraient pas la qualification de Giustina Taravella, et plaçaient la candidate du Movimento Basta Corruzione en tête à 23%, portée par l'actualité de la Ligue sur la répression contre les téléchargements illégaux et la fraude au travail. Avec le retrait de Taravella, Lino Chefalla peut espérer reprendre la tête du classement dans les enquêtes d'intention de vote.

Le Président Raimondo Mazzola est intervenu par Internet pour demander à tous "le respect de la décision de Giustina Taravella et son intimité quant à ses raisons". Selon les sites de ragots, le mari de la candidate, âgé de 67 ans, aurait eu une crise cardiaque et serait lourdement hospitalisé.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 21, 2017 11:50 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 3/12/2034


Abandon de Giustina Taravella : l'avis des candidats à la présidentielle

Créditée de la troisième place dans les dernières enquêtes d'intentions de vote avant son départ, la candidate du parti de centre-gauche Nazione&Liberta s'est retirée en pleine campagne, poussant au bouleversement des rapports de forces et laissant ses anciens concurrents dans la difficulté pour s'adapter à la nouvelle donne. Le spectre de la micro-campagne à 1 tour, entre Abo Darfi et Giasmina Zebbo en Nazalie l'année dernière, plane sur l'Alilée bien que les trois candidats présents se disent déterminer à aller au bout du scrutin.

Mara-Mamella Mavrocordato di Sutzopolis, candidate du Movimento Basta Corruzione (créditée de 24% des intentions de vote) : "Nous vivons un moment très grave de notre vie politique, un second moment cette année, car la démonstration d'anti-jeu électoral faite par Mme Taravella est sans égale. Mme Taravella, sans doute aux prises avec des pressions, a décidé de se retirer. Je le dis sans craintes, avec détermination : non, Mme Taravella ne s'est pas retirée uniquement pour des problèmes familiaux, chacun voulant comprendre pourra voir dans son retrait la marque d'une conspiration électorale, visant à garantir au candidat des institutions, M. Lino Chefalla, je dirai même candidat de l'État profond, l'assurance ou du moins une chance de figurer au second tour de cette présidentielle. J'appelle les Aliléens à prendre conscience de la manipulation dans laquelle on veut les faire tomber, et à voter en conséquences, en rejetant massivement cette supercherie et en se reportant, sinon sur ma candidature, sur une autre que celle de M. Chefalla."

Lino Chefalla, candidat de Forza Alileia (crédité de 25% des intentions de vote) : "Giustina Taravella connait un épisode familial difficile, tous mes vœux de rétablissement à son époux, par ailleurs, désormais nous devons nous comporter en adultes et poursuivre la campagne comme si Mme Taravella était toujours présente - vouloir faire autrement, c'est menacer notre démocratie en l'attaquant un peu plus, alors qu'elle a déjà été attaquée cette année et durement. Si on ne veut pas davantage de supervision macabre du pouvoir sur la vie des citoyens, il faut rejeter le projet socialiste et sécuritaire de Mme. Mavroscordato, autant que le projet religieux et alibéral de M. Delando. Si dans son geste de retrait, Giustina Taravella a été motivé, un tant soit peu, par cette idée, alors ce n'est que positif et cela est à porter à son honneur - non, nous ne devons pas sacrifier nos institutions et notre liberté pour le motif que les candidats réalistes aient l'idée de s'entre-aider - même si je rappelle que ce n'est pas le cas. "

Alessandro Delando, candidat du Partito Conservativo (crédité de 16% des intentions de vote) : "Le régime violent que nous connaissons a vraisemblablement organisé une nouvelle manœuvre, pour m'empêcher d'être au second tour. C'est porter peu de crédit au formidable vent qui se lève dans la Province pour apporter la fraicheur d'une idée nouvelle, dans notre monde publicitaire, celle du respect des autres, du respect de la transcendance, du respect des familles, des gens. Les petites tambouilles de Cartagina, les candidats parachutés, les magouilles électorales n'arrêteront pas ce vent. C'est tout ce que l'on peut dire."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 22, 2017 5:59 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
4/12/2034


Mazzola veut pousser la consommation d'agneaux

Image

En cette saison, les agnelages ont déjà pour beaucoup commencé dans les troupeaux nazaliens, entre octobre et décembre le gros se passe, puis les venues au monde de jeunes moutons se poursuivent jusqu'en mars. C'est le moment où les troupeaux se trouvent pour beaucoup à l'intérieur des terres, souvent en Aminavie, au bénéfice de certains reliefs et leurs oueds concentrant et redistribuant les plus automnales alors que la côte reste grillée de l'été passé. Pour de nombreuses familles de berger, l'heure est également à l'éternelle angoisse cyclique : vendrai-je mes agneaux cette année ?

Alors que les familles nazaliennes prennent l'habitude de s'empiffrer d'un saumon en plastique venu des aquariums-poubelles de la pisciculture nordique, la consommation de l'agneau de noël diminue d'année en année, pourtant l'ouverture du libre-échange avec l'UPO appuie sur les prix de la filière grâce aux importations de viandes ovines venues des Bantoustans alekans ; l'agneau est peu cher, bon marché, car la demande tend à diminuer. Préparation longue pour savoir-faire culinaire en recul, campagnes de propagande des végétariens, communication un peu obsolète de la part du Syndicat des Bergers et des autres associations de l'élevage transhumant traditionnel, sont autant de contraintes pesant sur les foyers d'élevage.

Afin de donner un coup de pouce publicitaire comme il en a le secret, le Président Raimondo Mazzola s'est mis en scène, au balcon de son bureau cette fois, pour inviter dans un message solennel les Montalvéens à consommer de l'agneau pour les fêtes. "Achetez un agneau, deux si vous êtes en famille, trois si vous en avez les moyens - accomplissez le repas de Noël autour de l'agneau natal, comme vos ancêtres [...] C'est le meilleur moyen de rendre hommage aux morts et d'être utiles au vivant, c'est le meilleur aliment à choisir."

Les réactions sont mitigées du côté des professionnels, qui s'ils notent que l'intention est louable, critiquent cet exutoire qui remplace finalement une véritable réflexion politique, qui pourrait notamment être menée sur l'affaire du libre-échange total avec certains pays étrangers.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 22, 2017 6:33 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 5/12/2034


Loi sur les Libertés Informatiques : l'avis des candidats à la présidentielle

Quelques mois après que leurs prédécesseurs, amis et collègues de même parti se soient vu offrir une séjour au bout d'une corde par le pouvoir central, pour sédition, les nouveaux sénateurs du MBC ont massivement validé le projet de Loi sur les libertés informatiques présenté par le Conseil de la Ligue au travers de Sénateurs de centre-gauche, permettant le passage du texte après qu'il eut été validé par les Sénats arovaque et nazalien. Une situation qui pose problème dans la campagne, alors que la candidate MBC se pose de plus en plus ces derniers jours comme l'opposante face au pouvoir. Un pouvoir qui ressemble de plus en plus à son programme, au point de risquer de lui coûter des points.

Mara-Mamella Mavrocordato di Sutzopolis, candidate du Movimento Basta Corruzione (créditée de 24% des intentions de vote) : "Le projet de Loi est superficiel et insuffisant. Nous aurions dû avoir un véritable débat public sur la surveillance qu'il permet, de l'État sur les moteurs de recherche et sur Internet en général. C'est vrai que je suis favorable à cela, mais j'aurais aimé que cela passe par un débat - ici, c'est précipité, et c'est sans doute mal inspiré, il y a un tour de passe passe électoral là-dedans, on voit qu'ils n'ont pas les convictions de ce qu'ils avancent et non seulement c'est philosophiquement problématique, mais aussi cela n'augure rien de bon pour l'application de cette Loi, très probablement en demi-teinte. Il y aura des effets spectaculaires, comme les perquisitions de la semaine dernière, mais ça n'ira pas plus loin, et la fraude et la corruption se poursuivront."

Lino Chefalla, candidat de Forza Alileia (crédité de 25% des intentions de vote) : "J'ai peur que cette Loi pose un problème peut-être même constitutionnellement parlant. C'est un début d'entrave à la liberté que de permettre à l'État, quoi qu'on en pense, de forcer les distributeurs d'Internet et les moteurs de recherche de mettre à disposition leurs données au Ministère de l'Information et donc aux forces de l'ordre. L'automaticité me dérange, et comme Président aliléen je tenterai de faire ré-ouvrir le débat au sein du Conseil de la Ligue, car j'ai peur que M. Massimo Cavafella soit allé trop vite en besogne en donnant l'accord de la Province. Nous sommes une Province plus libertaire que cela, je pense, et il faut défendre cette liberté."

Alessandro Delando, candidat du Partito Conservativo (crédité de 16% des intentions de vote) : "La mesure est dangereuse, je le dis nettement. Le débat n'a pas été long, la Loi est sortie de nulle part - elle éclaire plus largement les méthodes qui sont celles de nos institutions à l'heure d'aujourd'hui, des méthodes indésirables. Le Président se lève un matin avec une idée, il oblige les Présidents de Province à s'y conformer, et à faire pression sur les Sénats pour qu'ils la valident - on prend tout le processus législatif à l'envers de ce qu'il devrait être. Plus largement, comme Président, je serai pour l'inversion de cette tendance, et surtout, je m'opposerai aux démarches descendantes quelles qu'elles soient. Sur la question du numérique, il faudra ré-ouvrir ce débat je le crois bien."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 22, 2017 11:27 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 5/12/2034


Mavrocordato se pose en candidate anti-gouvernement et anti-Mazzola

Image

Plus d'un tiers des Aliléens ne se prononçent pour le moment pas dans les enquêtes d'intention de vote, et environ 25 à 30% du corps électoral ne devrait pas se déplacer dans un mois, au vu de la participation aux précédents scrutins. Pourtant, dans une province marquée par la condamnation à mort des Sénateurs qui avaient voté son autonomie au printemps dernier, tous s'attendaient à un surcroit de participation, comme un message envoyé contre les candidats du pouvoir. Mais devant la difficulté de l'offre, la personnalité clivante des deux candidats les plus éloignés du gouvernement et les craintes que suscitent leurs programmes, les Aliléens semblent s'orienter vers l'abstention pour montrer leur désapprobation.

C'est sur ce constat que la candidate du Movimento Basta Corruzione tente une nouvelle offensive, espérant profiter du départ de Giustina Taravella et ne pas laisser à son adversaire libéral de Forza Alileia, le profit des voix d'électeurs qui pensaient apporter leur suffrage à Nazione&Liberta. Ce soir, elle s'adressait à la radio aux électeurs en les appelant à se mobiliser, tentant d'utiliser sa personne comme un bulletin anti-gouvernemental.

"[...]On sait comment ça se passe, ils étudient ce que vous voulez penser, et il vous envoie les signaux que vous attendiez, alors vous leur faites confiance, car vous pensez que les choses sont gérées, puis quand vous n'y pensez plus car vous êtes du monde réel, vous avez d'autres soucis, alors ils délaissent leurs promesses, ils font à côté de ce qu'ils vous avaient promis. Aujourd'hui, on nous fait croire que l'on lutte contre la corruption, alors que c'est un Président nommé par ses pairs qui vous le fait croire, et ses pairs, ils ont été confirmés par un agent étranger ! Ce n'est pas à un agent étranger de lutter contre les problèmes qui minent notre pays.

Aussi, j'en prends l'engagement solennel, moi présidente de l'Alilée, je réunirai mes collègues, et je demanderai de nouvelles élections... en Arovaquie, là où Madame Pozzi s'est faite nommer, et non élire, elle-aussi, par un Sénat dont la majorité des membres a été exécutée, depuis lors. Je demanderai, lorsque les résultats démocratiques seront connus, je demanderai la réunion du Conseil de la Ligue, et avec le nouveau président arovaque, et avec M. Darfi, le Président de la Nazalie, nous nommerons un nouveau Président... et nous ferons valider ce choix par plébiscite ! à l'échelle de la Ligue ! Et si le résultat ne convient pas aux Montalvéens dans leur ensemble, à la majorité absolue, alors nous proposerons un autre candidat, et ce jusqu'à ce qu'une majorité des Montalvéens l'approuve !

Voilà ce que je veux faire, je ne veux pas le faire que pour mon parti, que pour ma province, il s'agit de remettre la Ligue dans ses rails. Et tous ceux qui sont mécontents de cette année, tous ceux qui la déploreront au soir du 31 et souhaiteront une meilleure année et je les comprends, je leur dis qu'ils en ont la possibilité en votant pour moi, et dès le premier tour, afin de réaliser le meilleur score possible et de faire du mal à ce gouvernement, pour l'obliger à répondre de l'avis des citoyens !
"


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 23, 2017 12:07 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
6/12/2034


Giasmina Zebbo : "Je soutiens M. Delando pour la présidence aliléenne"

Image

La responsable du Conseil régional des Riaggiadi, Giasmina Zebbo, candidate malheureuse face à Abo Darfi lors des dernières présidentielles en Nazalie, a officiellement apporté son soutien à Alessandro Delando, le candidat du Parti Conservateur aux élections présidentielles aliléennes, dont le premier tour aura lieu le 15 janvier prochain. Un soutien de poids, du moins un soutien en vogue, alors que l'Unione delle Citte del Sud à qui son engagement a réussi à faire gagner deux régions (Riaggiadi, Lasahari) est toujours aussi populaire dans le sud nazalien que lors du scrutin des régionales, et bénéficie d'un État de grâce prolongé par les bonnes nouvelles économiques (industries satellitaires, chantiers navals...).

Pourquoi avez-vous annoncé votre soutien à Alessandro Delando ?

Je crois que c'est la meilleure personne dans la course ; malgré ce que nous espérions après les élections sénatoriales puis durant la campagne pour les régionales, l'UdCS n'a pas su trouver les gens nécessaires en Alilée pour porter l'idée d'un parti qui partagerait vraiment nos thèmes. Je crois que nous faisons une erreur d'analyse. Vous savez, l'UdCS se bat pour le particularisme économique du sud de la Nazalie, qui est lié au grand écart entre la côte, la côte nord et le sud, l'intérieur des terres. En Alilée, il n'y a pas de décalage, le décalage est entre l'Alilée et le reste de la Ligue donc à ce titre un parti particulariste provincial comme le nôtre n'y aurait pas sa place. Nous avons réfléchi, avec mes partenaires, avec le responsable du Conseil régional de Lasahari, et annoncé notre soutien à M. Delando car il nous parait honnêtement le mieux à même d'apporter la souplesse et l'exigence nécessaires à l'Alilée pour se relever, il saura l'accompagner.

Pourquoi n'avez-vous pas soutenu Mme Mavrocordato di Sutzopolis, pourtant à gauche, alors que M. Delando est proche des milieux... conservateurs ?

Je ne sais pas ce que conservateur veut dire. M. Delando, Alessandro puisque nous avons eu le loisir de nous rencontrer déjà, est un homme qui croit en la famille, en la solidarité, en le travail, en la douceur qui doit être celle de l'appareil politique, en la tolérance mais en la droiture. Il me fait davantage bonne impression, en tant que personne, que Mme Mavrocordato, qui est une personnalité plus tranchée, qui préfère insister sur l'ordre, la discipline, le domaine sécuritaire... je crois que nous avons assez de sécuritaire, de contrôles, nous menons assez de combats intérieurs, il n'y a pas besoin d'aller plus loin dans la guerre contre la Mafia - il faut le temps pour étouffer le serpent, il ne faut pas balancer des grenades dans tous les trous en espérant qu'il s'y trouve bien.

Soutenez-vous M. Delando uniquement pour embêter Raimondo Mazzola, le Président ?


Non, pas uniquement pour ça.
Sourire.

Au début du mois de janvier, le Deben (ndlr : nouvelle monnaie complémentaire) sera disponible, échangeable contre des Lires électroniques. On pourra acheter, en quelque sorte, ces billets et pièces de plastique authentifiées. Qu'attendez-vous de cette mesure, que vous avez porté, et peut-elle inspirer un Alessandro Delando président en Alilée ?


D'abord, le projet du Deben, donc une monnaie complémentaire pour les Riaggiadiens et Lasahariens, était plus largement une idée émise par l'écrivain économiste Zino Ladarucco, qui faisait déjà en son temps le constat d'un décalage entre les différents territoires en Nazalie et imaginait une monnaie par laquelle les gens privilégieraient les produits locaux plutôt que ceux venant des usines du nord, ce qui soutenait l'économie locale en évitant de trop polluer. Bon, j'ai trouvé avec mes collègues que cette idée méritait d'être expérimentée, et que dans le contexte de privation de la matérialité de l'argent du fait du passage à la Lire électronique, c'était donc une bonne idée. J'attends de cette mesure, en effet, qu'elle incite les ménages à acheter localement, sur la base du volontariat - il ne s'agit pas de jouer à la dinette, mais il s'agit de façon ludique d'échanger des biens qui profite à l'économie locale, qui soutienne la reprise localement.
Je pense, peut-être, il faudrait laisser la parole aux économistes spécialisés, qu'une monnaie plus adaptée à l'Alilée serait une opportunité pour doper, en Alilée, la reprise économique, oui. Ensuite, évidemment, il faut que cela reste complémentaire, que ce soit un acte citoyen, et non qu'une monnaie vienne en remplacer complètement une autre, car ce jour là on sera dans une affaire d’égoïsme hors ce n'est pas l'esprit.

Beaucoup de gens ont peur du côté très croyant de M. Delando, qui je le rappelle est d'origine amarantine, qui a immigré dans la Ligue de Montalvo pour y pratiquer plus librement sa Foi. L'UdCS n'est pas un parti qui parle beaucoup de religion. N'y voyez-vous aucune contradiction ?

La Foi de M. Delando lui appartient, en tous cas il ne faut pas penser qu'il va transformer l'Alilée en salle d’aumônerie. Si vous regardez bien l'actualité, ce qu'il se passe, les déclarations des uns et des autres, les prises de décisions, la récente Loi sur le numérique par exemple, adoptée en un éclair par des Sénats... consciencieux de plaire au Conseil de la Ligue, si vous regardez ce qu'Alessandro Delando a déclaré, il se montre très réservé sur ces méthodes, il veut ouvrir le débat, alors que d'autres vont dans le sens de la Loi, et dans le sens d'un recul des libertés. Derrière l'image du chrétien peut-être austère, du bon père de famille peut-être un peu sérieux, il y a un citoyen très soucieux des libertés publiques et des avis de chacun. Je n'ai pas été rassuré par la personne lorsque j'ai rencontré Mme Mavrocordato, alors qu'Alessandro Delando m'a beaucoup rassuré. J'ai décidé de le soutenir car je crois que c'est véritablement la bonne personne et qu'elle peut sortir l'Alilée du feuilleton de son déclin et de son impuissance à le contenir.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 23, 2017 11:49 am 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
8 di dicembre 2034

Cartagina pourrait accroître sa lutte contre la Lire amarantine


Souvent utilisée, illégalement, dans le nord de l'Alilée, et désormais consubstantielle à l'économie de régions comme la Mésalilée, la Cochipédie ou encore les Montinichi, la Lire amarantine est globalement tolérée par l'État et les institutions régionales, non par pragmatisme, mais dans l'espoir qu'elle permette une transition douce pour des ménages peu enclins à passer trop vite vers la Lire électronique mais qui s'y résigneront. Sauf qu'avec la banqueroute déguisée des États-Fédérés d'Olgarie, le Conseil exécutif amarantin a validé un plan de sauvegarde de l'épargne des Amarantins floués par le refus deseran de s'acquitter de la dette nord-olgarienne - cette décision fait planer le doute sur les marchés, inquiète la Banca di Montefiori et le Gouvernement.

Pourquoi le plan de sauvegarde est-il inquiétant ? D'abord, parce-que la masse monétaire de la Lire amarantine est donc partagée avec les nombreux possédants de la devise dans le nord de l'Alilée montalvéenne, et jusqu'au cœur des quartiers paupérisés de la côte, au sud - or la Lire amarantine, tenue par une discrète banque centrale aux activités d'autant plus confidentielles que l'Amarantie est éclatée en 17 morceaux officiels, pourrait bien accroître la pauvreté d'un certain nombre de ménage si les mesures de "renflouement" promises par le plan de sauvegarde se retrouvent être financées par la planche à billet.

En rejetant la responsabilité du financement des institutions bancaires privées par les entités fédérées, le Conseil Exécutif se lave les mains et, au passage, les dirigeants amarantins rejettent sur leurs institutions régionales plutôt que sur leur personne (souvent chef de l'exécutif) la charge d'organiser cette grande distribution.

Si entre 3 et 4 milliards de $ sont concernés, à peine, par la mesure, ce Plan de sauvegarde fait planer un peu plus le doute sur la gestion et l'origine de la Lire amarantine : qui la contrôlent, qui la produisent, à qui sert-elle réellement d'outil et pour quelle politique ?

Dans la Ligue de Montalvo, selon les derniers propos de Fabio Spazziris, directeur de la Montefiori, il semblerait qu'un tel plan de sauvetage de l'épargne et accessoirement des banques menacées (peut-être une ou deux banques privées mineures, l'UBS siracuzzien et la Montefiori commerciale étant au-dessus de ce genre de pertes), soit impossible, en tous cas aucun centime ne sera créé pour renflouer les floués. Dans le meilleur des cas, une étude des dossiers de familles véritablement lésés par la faillite, ou une aide substantielle à certaines banques afin qu'elles ne coulent pas, pourraient être envisagés - mais l'argent impliqué serait emprunté auprès de la Banque centrale, et non créé par cette-dernière.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 23, 2017 4:49 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
8/12/2034


Bijouterie attaquée à Sant'Sebastiano : 6 morts dans une prise d'otage

Une prise d'otages à éclaté peu avant la fermeture de midi, dans une bijouterie de la principale avenue de Sant'Sebastiano dans le nord de la Nazalie. Suite au refus d'un bijoutier de donner les codes de son coffre aux assaillants, et au déclenchement automatique de la procédure d'appel des forces de l'ordre, l'attaque s'est transformée en une prise d'otage alors que les premiers Carabiniers appelés par les passants arrivaient sur les lieux, bloquant la fuite de plusieurs protagonistes de l'assaut. Si certains guetteurs ont pu s'enfuir en échangeant plusieurs coups de feu en l'air avec les forces de l'ordre, plusieurs assaillants se sont retrouvés coincés à l'intérieur du bâtiment.

Trois clients, qui essayèrent de s'enfuir, ont été abattus par les criminels. Ils entamèrent donc une prise d'otage pour négocier une sortie. Une heure après le début de cette prise d'otage, les attaquants tentèrent une sortie, en prenant deux victimes en joug, qu'ils tentèrent de trainer à l'intérieur d'une voiture. Les Carabiniers tirèrent sur les preneurs d'otages, libérant une personne, mais tuant un otage sur le coup faute de tir assez juste. Quatre personnes furent arrêtées, toutes originaires de la communauté kaiyuanaise, présente dans la Ligue en nombre non négligeable depuis les accords économiques datant de décembre 2032 entre les deux pays.

On dénombre 6 morts, dont 2 assaillants, 3 clients abattus par les assaillants, le responsable de la boutique, et un otage abattu accidentellement par les Carabiniers. Les Triades kaiyuanaises sont pointées du doigt suite à cette attaque, qui a effrayé une bonne partie de la ville à quelques semaines des fêtes de Noël, et alors que chacun a encore en tête l'attentat meurtrier ayant visé une école au début de l'année à Cartagina et ayant fait plus de 80 morts dont près de 60 enfants.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 23, 2017 11:26 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
60ct ---------- 9/12/2034


Amarantie et Lianwa veulent forcer le blocus

Selon les derniers rapports diplomatiques et les annonces de différents représentants gouvernementaux, l'Amarantie et le Lianwa pourraient ne pas tenir compte de l'annonce de blocus du Txile par les forces de l'Union Pan-Océanique, et/ou utiliser leur marine de guerre pour assurer à distance la sécurité de leurs cargos civils qui continueraient ainsi à desservir le pays dorimarien.

"La précipitation de ces deux très grandes économies dans une guerre aux proportions désormais mondiales pourrait sonner la fin de la période de croissance générale, avec des répercussion sur la plupart des pays", selon Rinaldo Misoponi. Les marchés semblent inquiets, alors que le ton se fait très martial des deux côtés et que la Conférence de Shengfen s'est soldé par un relatif échec, certes provisoire mais qui n'augure rien pour la suite des discussions - si elles ont lieu.


Attaque d'une bijouterie à Sant'Sebastiano

La mère d'un des preneurs d'otage tués dans la contre-attaque des forces de l'ordre a été perquisitionnée, et mise en examen dans une toute autre affaire. Gérante d'un magasins de pâtisseries de Noël, M. Phu Hoac est suspectée d'avoir organisé la mise en esclavage de plus d'une centaine de jeunes gens entre mars 2033 et aujourd'hui, alors que de nombreux clandestins ont été découverts dans les caves appartenant à la famille, transformés en ateliers de transformation. Plusieurs jeunes gens d'origine ventélienne, reçus pour des soins aux doigts cet été à l'hôpital de Cartagina, avaient déjà éveillé les soupçons sur la présence d'un réseau de pâtissiers criminels. Selon les rapports entendus par les Carabiniers aujourd'hui, une personne serait même décédée de fatigue il y a deux semaines, en concassant des cerneaux de noix.


Mara-Mamela Mavrocordato inquiétée pour ses liens avec l'Amarantie ?

Le candidat Alessandro Delando, qui n'est jamais en reste pour se dédouaner d'être un agent amarantin alors que lui et son épouse sont originaires du nord de l'île aliléenne, a autorisé la publication d'une vidéo aux accents conspirationnistes par ses équipes de campagne, contre la candidate du Movimento Basta Corruzione, accusée sans preuve et en sous-entendus d'entretenir des liaisons dangereuses avec plusieurs gouvernements régionaux amarantins, sous l'égide d'une société secrète. Fourre-tout, la vidéo n'a pas été supprimée de Zibibbo, malgré la demande du camp d'en face et jusqu'au Movimento dei Affari e Capi, syndicat patronal, lui aussi égratigné par la sémantique anti-capitaliste du clip. La Cléopâtre des réseaux sociaux peut-elle se faire détrôner par les cyber-Templiers du Parti Conservateur ? La campagne fait rage sur Internet.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Déc 24, 2017 3:10 pm 
Hors-ligne
Maitre de l'univers
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 5:25 pm
Message(s) : 8628
Image
12 di dicembre 2034

500 hectares de logement-containers d'ici 2036 ?


Image


Alors que l'Aminavie vient de conclure un partenariat militaire avec le Mahajanubia dans le cadre de la guerre satano-océanique, tournant le dos à la Hachémanie principal pays musulman développé et interlocuteur machrékien historique des pays d'Algarbe du Nord, alors que la pression migratoire en provenance d'Algarbe centrale s'accroit sur la Ligue et que l'immigration amarantine ne faiblit pas malgré les bisbilles entre la Spongorie, le Conseil exécutif amarantin et Cartagina, les Provinces-Unies pourraient faire appel à la célèbre firme amarantine ou à ses concurrents dans le domaine pour aménager au plus vite une extension des structures urbaines existantes, afin de loger ou d'être en mesure de loger les migrants économiques, et des proportions jusque-là inconnues de réfugiés de guerre.

Le "virage" survenu depuis l'annonce du blocus du Txile, une décision militaire pourtant proportionnelle à ce qu'avaient fait subir avec moins de communication les puissances de la Coalition menée par les Lucifériens à l'Aleka, au Vryheid et à la Britonnie, fait craindre à Cartagina une extension du conflit à des pays de très grande envergure, ou par le poids productif (Lianwa, Amarantie), ou par le poids démographique (Kaiyuan, Eashatri). En effet, ces quatre pays au diapason de diverses autres annonces ont répondu indirectement à l'UPO en signalant qu'ils ne prendraient pas en compte le blocus et escorteraient manu militari, si nécessaire, leurs cargos civils, pour que vive le commerce. Une mesure sans doute absurde en terme de rentabilité, d'autant que des armateurs vont se retrouver avec un pistolet sur la tempe obligés de desservir par leur propre État une destination dangereuse, ce dernier État espérant peut-être qu'une torpille vienne légitimer son entrée en guerre. Mais une mesure utile diplomatiquement, pour montrer que ces pays ne se plient pas aux décisions de l'UPO, démontrant par-là leur tropisme vers les Satanistes, et la Coalition d'agresseurs ayant voulu détruire rapidement le Commonwealth mais n'y étant pas parvenu.

Avec une croissance économique estimée entre 10 et 25% pour la Ligue en 2034, qui s'est faite au prix d'un recul de la soutenabilité des écosystèmes, d'une forte inflation catégorielle, d'un changement des modes de vie et d'une baisse de l'épargne, l'immigration est devenue la pierre d'achoppement de cette reprise économique et du regain de la productivité d'Avant-crise. La Ligue veut produire autant qu'il y a vingt ans, bien qu'elle ait perdue des centaines de milliers d'actifs depuis lors. La construction low-cost, d'ensembles de maisons-containers en lieu et place de terrains désindustrialisés et en périphérie de la ville, viendrait répondre à ce besoin de diminution du coût du foncier, davantage qu'à un besoin de places. L'essentiel du parc montalvéen, composé d'appartements anciens, a un prix dopé par la location touristique et la valeur patrimoniale rendant le bien peu disponible à la vente - d'autant qu'il s'agit d'un placement avec 0% de frais, n'existant aucune taxe d'habitation, de propriété ou autre sur les valeurs immobilières.

L'État pourrait donc signer prochainement avec la célèbre enseigne amarantine pour la requalification de très nombreux quartiers, jusqu'à 500 hectares de foncier qui pourraient permettre l'installation 15 000 à 25 000 personnes selon les volumes qui seront retenus par les municipalités. A moins que la sécurité intérieure trouve hasardeux de faire appel à une firme dont le pays serait depuis entré à nouveau en guerre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 421 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO