SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Ven Sep 22, 2017 1:10 pm

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 210 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Dim Déc 11, 2016 8:37 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 3 novembre 2031, 10h30.


Merci à la chorale du temple de Mani-des-Glaces, pour ce magnifique hymne au Dieu-Lune et aux bienfaits que sa douce lumière argentée apporte sur notre monde lorsqu'il est plongé dans la Longue Nuit. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Et face aux questions pourtant importantes posées par la migration illégale depuis leur pays, les médias et fort probablement les hommes politiques du Sengaï restent comme de coutume... divisés. Chacun a à cœur d'incriminer l'autre plutôt que de chercher ensemble des solutions concrètes. Une triste situation, mais hélas guère inhabituelle dans ce pays, qui offre véritablement à nos yeux un exemple d'intégration non-réussie des diverses populations, à l'inverse des pays du nord comme le Skogurjördin ou le Vonalya, par exemple.

En attendant, le cœur du problème, posé par l'existence de l'immigration elle-même, mais aussi par la force que ce mouvement migratoire donne aux cartels criminels locaux, appelés « Triades », comme souvent dans le monde asiatique, demeure, et jusqu'ici peu de solutions concrètes ont été présentées, même si on ne peut qu'espérer que cela vienne à changer, pour le bien des populations, autant celles qui tentent la traversée que celles qui se retrouvent face à des criminels plus riches et donc plus dangereux que jamais...

[...]


*La Ligue du Montalvo lorgnerait-elle sur les riches pensionnés vonalyans ? C'est en tous cas la thèse que développaient il y a peu nos collègues de la presse locale, qui soulignaient la concurrence, principalement économique selon eux, de l'Amarantie voisine pour la « captation » de riches pensionnés étrangers, y compris en provenance de notre pays, mais aussi d'autres pays nordiques dits « riches », quoique tout restant relatifs, comme le Skogurjördin ou l'UNICS, voir plus méridionaux, comme l'Osthurie.

Mais alors que les acteurs publiques locaux au Montalvo semblent vouloir jouer la carte de la stabilité et de l'unicité politique face au niveau de vie moindre de l'Amarantie, ils oublient néanmoins d'autres éléments importants, comme la considération politique – à l'heure où l'Amarantie a tendu des mains vers le riche monde nordique, notamment vers le Vonalya ou l'IJndenland, le Montalvo reste pour l'heure dédaigneusement silencieux – ou la variante religieuse – qui joue en la faveur du Montalvo pour les gens d'Osthurie, sans doute, mais guère pour ceux du Vonalya ou du Skogurjördin.

Plutôt que la stabilité politique, le Montalvo devrait sans doute, s'il veut réellement capter les éventuels exilés du nord – en supposant que ceux-ci veulent vraiment partir, ce qui n'est déjà pas dit – se préoccuper plutôt de bonnes relations politiques et de démontrer une réelle ouverture religieuse, par exemple...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Et pour finir une annonce concernant Leurs Majestés, qui quitteront toutes les deux le pays dans peu de temps pour se rendre au couronnement du Roi de Merail, le futur Philippe II. Si notre bien-aimé monarque s'est déjà rendu à l'étranger pour raisons politiques depuis le début de son règne, ce sera le premier voyage officiel de la reine Varana la Céleste hors du pays, un petit événement, donc. La Ministre de la Diplomatie devrait les accompagner, cependant que la bonne marche du pays sera confié au frère du Roi et aux autres membres du gouvernement...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, un vieux champ de marche de l'armée vonalyanne, interprété pour nous par les Chœurs de l'Armée Royale !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Déc 12, 2016 8:52 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 6 novembre 2031, 10h30.


Merci à Golvald Main-de-Fée, célèbre scalde de l'Île de Vonaborg, qui nous a fait le plaisir de chanter pour nous « Le Chant de Grundeheim », célèbre balade épique du répertoire vonalyan composée au seizième siècle, en s'accompagnant lui-même à la harpe. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Les médias du Merail s'étaient montrés relativement prudents en parlant des éventuels invités au couronnement royal dans ce pays, il y a quelques jours... une prudence qui aura finalement été mal placée. En effet, il semblerait que les souverains et autres dirigeants du simpomonde aient envoyé de nombreuses réponses positives aux larges sollicitations de la chancellerie de ce pays du sud. À n'en pas douter, le fait que ce couronnement sera le premier grand événement du gotha, ouvert à tous les pays de bonne volonté, depuis la dernière grande crise, a dû jouer sur sa popularité, mais cela prouvera aussi aux sceptiques, y compris au Merail même, que le royaume des bords de la mer méridionale a encore en réserve une certaine aura que, comme ses pairs royaux de Dytolie et d'ailleurs, il ne tient qu'à lui de faire rayonner.

Outre notre bon monarque, dont nous vous confirmions déjà la présence il y a quelques jours, on annonce aussi la jeune Reine de Thorval et ses gens, le Roi d'Osthurie, le monarque du Skogurjördin, un représentant du Saint-Empereur d'Arsois et du Roi de Britonnie, le Doge de Siracuzzia, et bien d'autres encore, d'ailleurs ! Un large succès diplomatique, donc, mais aussi un vaste troupeau de « Grands » que le Merail aura sans aucun doute à cœur de protéger au mieux, même si cet événement devra aussi bien entendu être placé sous le signe de la joie et de l'espoir, celle de la renaissance diplomatique du Merail, sans doute, mais aussi de la renaissance confirmée de la grande diplomatie simpomondiale en général...

[...]


*Changement dans le chef de la diplomatie du Sultanat d'Alfranie, où le frère cadet du Sultan, le prince Aboulaziz, a remplacé l'héritier présomptif du souverain, le prince Souleyman. Un remplacement guère étonnant quand on se souvient des affaires dans lequel l'héritier avait fait parlé de lui jusqu'ici : d'abord dans une affaire de corruption, où il trempait avec son frère, n'aidant guère sans doute à une bonne image de la famille royale d'Alfranie, ensuite dans une affaire diplomatique à proprement parlé, où il avait ternis son image et celle de son pays par des déclarations stupides et dépourvues de fond sur la guerre dans la Principauté d'Ashurdabad, où il balayait d'une main les nombreux efforts diplomatiques tentés de toute part avant lui, entre autres choses.

Et le premier acte diplomatique d'Aboulaziz aura été, semble-t-il... de contacter notre beau royaume de Vonalya ! Une initiative qui étonne de la part d'un pays d'Islam, religion peu connue dans nos contrées, qui s'était jusqu'ici illustré surtout négativement depuis la fin de la crise, aux yeux de la presse vonalyanne en général. De quoi montrer un vrai changement de cap ? C'est en tout cas ce que semble penser la Couronne, puisque nous avons appris que non seulement la proposition de rencontre avait été acceptée, mais encore que, pour honorer ce nouveau partenaire, ce ne serait pas la Ministre de la Diplomatie, mais le prince Valens le Tonnerre, bien-aimé frère de notre monarque, qui ferait le voyage pour rencontrer Aboulaziz, parlant ainsi, de prince à prince, avec un homme de rang égal.

Cela signifie aussi que potentiellement, le prince Valens sera hors du Vonalya en même temps que son frère et sa belle-sœur. Notre Roi lui-même a communiqué sur ce point, assurant avec sa bonne humeur usuelle que ses enfants sauraient au mieux saisir cette belle occasion d'assurer ensemble le maintient du « bon cap du royaume », faisant ainsi collectivement l'expérience de la responsabilité qui un jour échoira en partage à l'un d'entre eux...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Une heureuse nouvelle à la maternité du château de Vihreanil, où Dame Plectgarde, belle-sœur de la Duchesse Rosalia la Féline, a donné naissance à des triplées avec succès. Un événement très rare, surtout dans la haute noblesse, et sans nul doute un heureux présage, d'après la prêtresse de Frigg ayant présidé à l'accouchement, signe de faveur divine sur la lignée des Vihreanil. Sa Majesté a déjà envoyé ses vives félicitations à Dame Plectgarde et à la Duchesse, souhaitant la survie et l'épanouissement des trois nouvelles héritières présomptives, après les enfants de Rosalia la Féline elle-même, du plus florissant Duché du Royaume.

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, un chant sur la beauté de la mer en hiver, chanté par le Chœur des Marins du port de Narvarion !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Déc 13, 2016 3:54 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 7 novembre 2031, 10h30.


Merci à la chorale du Temple de Thor de la capitale, qui nous a interprété un antique chant guerrier, que nos ancêtres entonnaient déjà, en rendant grâce au Dieu-Tonnerre, du temps des premiers raids vikings . Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Est-ce que je suis en train de vous manipuler ? Est-ce que les propos tenus sur Vonalya Radio sont de nature à diriger vos vies ? C'est en tous cas l'incroyable pouvoir que nous prêtaient il y a quelques jours nos collègues du « Cartagina sera », un titre de presse du Montalvo. D'après eux, notre belle radio aurait cherché, au travers de son traitement de la volonté publique reprise dans d'autres titres montalvéens d'attirer des retraités, notamment vonalyans, sur le sol de la Ligue pour leurs vieux jours, à influencer la population vonalyanne. Pire, ce serait d'après nos collègues de ce second journal méridional une volonté de sanctionner « les vilains latins de ne pas montrer plus d'égards à la bien-aimée monarchie ».

Nous nous permettrons tout de même, à Vonalya Radio, d'exercer un petit droit de réponse, tout d'abord sur la forme. Pour apprendre à nos collègues que, chez nous comme sans doute chez eux, la presse est libre. Ce n'est pas Sa Majesté qui aurait la fantaisie de se tenir derrière notre épaule pour nous murmurer quoi dire – il est fort à parier d'ailleurs que ça s'entendrait, vu le souffle de notre bon roi ! De plus, au Vonalya comme au Montalvo là encore, la presse ne tient pas qu'en un froid bulletin d'information, mais propose aussi des analyses servant à éclairer un point d'actualité pour permettre à tous de mieux le comprendre.

Cherchions-nous ici à influencer nos concitoyens ? Ce serait mal connaître les vonalyans, qui sont capables d'avoir une opinion sans nous. Mais il est vrai, peut-être les retraités du Montalvo sont-ils prêts à se rendre dans un pays qui n'a aucun accord avec le leur, et qui donc ne leur offrira aucune protection en cas de problème judiciaire ou autre, n'aura aucune convention claire en cas d'extradition ou de rapatriement, où ils n'auront aucune ambassade où consulat où se réfugier, et où leur religion n'est en tous cas pas publiquement acceptée. Dans ce cas, nous ne pouvons qu'applaudir le courage et la bravoure des retraités montalvéens : ceux de chez nous préféreront les pays où ils auront tous ces avantages à ceux où ils ne les auront pas.

Nous ne cherchions donc pas à modifier le comportement des retraités vonalyans : nous nous contentions de l'expliquer, chers collègues du Montalvo. Et avant de nous faire accuser d'étatisme, signalons aussi que nous ne réagissions pas seulement aux propos de nos collègues à l'origine mais surtout... à ceux d'élus locaux, donc de pouvoirs publiques, rapportés dans leurs colonnes...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Malheureux incendie dans la banlieue de Narvarion, où une fabrique de meuble aurait pris feu visiblement à cause d'une négligence...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, un chant sur la beauté des femmes du grand nord, chanté par le scalde Norvarik Voix-du-Ciel !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 23, 2016 10:04 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 9 décembre 2031, 10h30.


Merci aux chanteurs de l'Amicale des Pêcheurs de Trosberg, qui a partagé avec nous un antique chant local des pêcheurs au moment de partir en mer, prière aux Dieux pour une pêche abondante et surtout pour avoir la chance de revoir leurs doux rivages natals. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Coup de tonnerre en Alfranie où, semble-t-il à la vive surprise des opposants au régime en place, le Sultan a officiellement autorisé l'existence de toute une série de partis politiques, qui ont reçu des règles d'encadrement formelles. Une nouvelle qui aura fait grand bruit à travers toute la Dytolie méridionale, du Montalvo à l'Arsois, autour du thème de la libéralisation de la vie politique et de la nécessité ou non pour les grandes monarchies d'emboîter le pas de l'Alfranie. De quoi donner lieu à des analyses, contre-analyses et tribunes de divers experts chez nos collègues de la presse méridionale, qui ont semblé se passionner pour le sujet.

Un débat qui pourra faire sourire au Vonalya, où « l'idéal » des partis alfraniens semble bien étrange, en ce qu'ils n'apportent ni élection, ni droit au débat publique, ni rien d'autre de ce genre. En somme, on sacralise donc la liberté de pensée... un droit acquis depuis toujours au Vonalya, où bien sot celui qui pourrait croire qu'il peut dicter les convictions d'un peuple au caractère aussi bien trempé que ne l'est celui de nos concitoyens ! Guère besoin, à partir de là, de se coller des étiquettes officielles pour savoir qui pense quoi dans notre beau pays... et de là à imaginer verser dans le chaos de la « démocratie », le pas est pourtant bien grand !

[...]


*Des nouvelles de la Principauté d'Ashurdabad, où, depuis la fin du mois dernier, nos cousins du Skogurjördin ont déployés deux milles cinq cents soldats supplémentaires, ainsi que du matériel de guerre comprenant chars, avions et hélicoptères. On se souviendra que les peuples du nord avaient enregistré il y a peu leurs premières pertes, avec un vonalyan tué au combat et un de nos cousins occidentaux mort au court d'une patrouille, cependant que les gains enregistrés par la coalition formée avec, notamment, les États-Unis d'Olgarie et les pouvoirs locaux, se faisaient de plus en plus conséquents.

Pour l'heure, la Couronne ne semble pas vouloir déployer de forces supplémentaires, mais a maintenu les forces en place et fait savoir son soucis renouvelé de voir les otages pris parmi nos cousins du Skogurjördin être libérés, tout comme les autres d'ailleurs. Bien que s'étant réjouit de la reprise progressive du commerce par la voix maritime libérée, la Couronne vonalyanne ne semble ainsi pas considérer que le travail est terminé puisque l'objectif principal, celui de la liberté de nos cousins emprisonnés, n'est toujours pas atteint, hélas...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Moment de joie dans le petit village de Numarnak, dans le grand nord, où la sage femme locale a mis au monde des quadruplés, événement rare, d'autant plus dans une si petite communauté. Si toutes les naissances y sont fêtées, nul doute que les réjouissances autour de cette mise au monde toute particulière dureront longtemps, et que les Dieux et les esprits y seront tout particulièrement remerciés !

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, les chanteuses du Temple de Freyja vont nous offrir un vibrant hymne à la beauté !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 23, 2016 10:05 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 8 décembre 2031.


Le Vonalya, terre hostile pour les entreprises étrangères ?

Récemment était connu le classement prévisionnel de la FIDES pour 2031, classement dont la version finale devrait être publiée d'ici quelques semaines. Pour ceux qui l'ignoreraient, la FIDES, ou en forme longue Fédération Internationale pour le Droit des Entreprises et des Salariés, publie régulièrement un index où elle donne une note à chaque pays du simpomonde en ce qui concerne la confiance que peuvent lui faire les entreprises qui voudraient s'installer sur son sol où y conserver leurs installations, pour celles qui sont déjà présentes. Un index qui se positionne comme neutre et dépolitisé – même si beaucoup de critiques ont mis en relief que la neutralité pure et simple est une utopie, et que l'organisme reste sans doute influencé par les pays où il a ses principales bases d'actions – et qui permet du moins d'avoir une idée de comment les divers pays actuellement actifs sur la scène simpomondiale sont perçus par l’œil de l'entrepreneur méridional typique actuellement.

Il en ressort que le Vonalya obtient un « C », sur une échelle allant de A à F, soit juste dans la moyenne haute... loin donc, d'un A ou d'un B. Faut-il en conclure que le Vonalya serait, comme certains autres pays qui le proclament ouvertement, une terre hostile pour les entreprises étrangères ? Non. Bien sûr, dire qu'il est le paradis de celle-ci, si on se place d'un point de vue purement libéral, serait sans doute également faux. Ce n'est pas au Vonalya qu'une entreprise trouvera un terrain où l'absence de loi et la faiblesse des pouvoirs locaux lui permettraient de devenir toute puissante – bien que l'on puisse, à ce propos, ce demander d'où viennent exactement les justifications des notes de certains autres pays qui ont obtenu des notes supérieures, mais là n'est pas la question de notre présent article, qui ne chercha pas à décortiquer plus en avant les méthodes de la FIDES, bien que le thème puisse aussi être intéressant.

Pour ce recentrer donc sur la question du Vonalya, les entreprises étrangères y sont bien sûr les bienvenues, comme le montre la présence depuis bien longtemps d'entreprises, venues de Fritzie par exemple, sur le sol national. Une seule condition est placée pour les entreprises étrangères, comme pour tout autre entreprise ou pourvoyeur d'emploi quelconque, en fait : l'enregistrement de ses employés dans une Guilde correspondant à leur savoir-faire et certifiant la réalité et le degré de celui-ci. Une contrainte, dirons certains, mais en toute honnêteté également un atout, puisque l'entreprise s'assure ainsi d'une donnée précieuse : la compétence de ses employés. De par le fait que chacun a été certifié par sa Guilde, elle peut raisonnablement s'attendre à ce qu'il soit compétent et, si ce n'est pas le cas, le faire savoir à qui de droit – et gare alors à celui qui aura voulu tenter de frauder une Guilde vonalyanne ! De plus la Guilde, contrairement au syndicat, se fera autant le relais des demandes, remarques et échos divers des patrons vers les employés que des employés vers les patrons, tout en fournissant, justement, un moyen de concertation qui remet les grèves à leur juste place : la dernière extrémité, très rarement atteinte dans l'histoire sociale vonalyanne.

En dehors de cette spécificité, qui peut donc être vue au moins autant comme un atout que comme un problème potentiel, les entreprises étrangères sont libres de s'installer au Vonalya, pour y être soumises aux mêmes taxes, lois et usages que les entreprises vonalyannes – qui restes plutôt rares sur le marché interne, car les vonalyans préfèrent se coordonner dans le cadre de leurs guildes, mais ne sont nullement impossibles. Est-ce à dire que le temps de l'entreprise-reine est proche au Vonalya ? Non, mais par contre les entreprises étrangères restent les bienvenues et, si elles s'avèrent adaptées au marché intérieur ou capable d'exporter vers l'extérieur depuis le Vonalya, ont toutes les chances d'y prospérer, comme certaines entreprises venues de Fritzie, par exemple, le font déjà depuis des années.

Certains, enfin, ont pointé un caractère étatique dans l'économie vonalyanne, frein selon eux à l'implantation de capitaux étrangers. C'est là une lecture manquant quelque peu de nuance – voir notre article de demain sur l'économie vonalyanne, notamment – et surtout confond un caractère qui serait gravé dans le marbre au niveau de l'état avec, tout simplement, un caractère du peuple vonalyan. Si le Vonalyan de base est prêt, en cas de besoin, à commercer avec tout le monde, il préférera, surtout dans le cadre de la vie quotidienne, aller acheter ce qu'il a besoin ou vendre ce qu'il a à vendre à un ami plutôt qu'à un personnage neutre ou un ennemi, d'où la préférence naturelle du consommateur vonalyan de base pour les pays amis de notre beau Royaume. Pareillement, un ouvrier se sentira plus en sécurité s'il peut aller travailler dans une entreprise dont le pays a des accords solides avec le Vonalya, garantissant la pérennité de sa volonté d'investir au Vonalya, plutôt que dans une autre. En sommes, l'amitié au niveau de l'état aide le processus économique, certainement, mais ne le conditionne pas.

Prions donc les Dieux pour que le peuple vonalyan puisse garder, tout à la fois, cette capacité à accueillir les entreprises étrangères et cette force de ne pourtant jamais vendre ni son pays ni ce qui fait l'essence de son caractère national !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 23, 2016 11:46 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 9 décembre 2031.


Le Vonalya, pays de l'intervention étatique ?

Récemment, en se basant sur les chiffres de ces dix dernières années, des experts en économie publiaient un classement reprenant douze pays éparpillés à travers le simpomonde et indiquant lesquels avaient dépensés le plus « d'argent publique » dans une série de champs prédéterminés. De ce classement, on pourrait déduire beaucoup de choses, mais une des plus marquantes pour le lecteur vonalyan sera sans doute celle-ci : dans la majorité les champs proposés, le Vonalya arrive en tête, parfois largement ! Faudrait-il donc en conclure que le Vonalya serait le pays du simpomonde où l'intervention étatique est la plus marquée ? Non, bien entendu, et c'est justement ce que nous allons décortiquer dans le présent article. Plusieurs nuances sont à apportées, intervenant à de nombreux niveaux de lecture dans l'étude, bien entendu.

Tout d'abord, la mesure proposée, qui est celle de l'argent investit par habitant. Une donnée importante en ce que le Vonalya est bien sûr un des pays les plus faiblement peuplés du simpomonde. La plupart des pays à la population plus faibles ne figurent pas dans le classement – parce que les experts n'ont pas pu y recueillir, au moment de celui-ci, des chiffres fiables, sans doute – et ceux qui y figurent ont, au choix, une richesse totale moindre que celle du Vonalya ou, tout simplement, une économie dite bien plus « libérale », où l'état n'intervient pas du tout mais où ce sont plutôt des entreprises qui réalisent la majorité des investissements. Résultat, le Vonalya en ressort avec un « avantage » disproportionné dans la plupart des cas, les autres pays faiblement peuplés le rattrapant généralement et le dépassant parfois dans le ou les quelques domaines où l'état a gardé la haute main sur l'action nécessaire.

Une autre clé de lecture est ce qui est entendu par « état ». Un vonalyan moyen aura tendance à y voir la Couronne, mais la réalité recouverte ici est toute autre : quand on parle de « l'état » dans cette étude on entendu l'ensemble des actions de la noblesse dans ses charges, du clergé dans les siennes mais aussi en partie des Guildes dans les fonctions qu'elles assurent et qui sont généralement classées comme « étatiques ». Ainsi quand on parle du budget de l'armée, là où ailleurs on pourrait lire cela comme l'argent donné par le sommet de l'état pour entretenir ses armées, au Vonalya cette réalité recouvre la flotte propre du Roi mais aussi celle des nobles, les vaisseaux armés par les Guildes et ainsi de suite. Une réalité encore plus flagrante quand on parle de champs comme l'éducation, où les Guildes – pour ce qui est ailleurs appelé « études professionnelles » – mais aussi le culte tiennent une grande part, et où certains nobles agissent aussi. Bref, « l'état » repris ici pour le Vonalya recouvre un champ très large.

Corollaire du point précédent, les sources de financement de l'action « étatique » du Vonalya sont multiples, loin des seuls impôts et taxes levés par l'état. Les dons faits aux différents cultes, les cotisations des Guildes, mais aussi dans une certaine mesure les bénéfices des Guildes, des actions des nobles ou des divers domaines de la Couronne participent aussi à financer tout cela, dans un mécanisme bien plus complexe qu'une simple imposition verticale de l'état, et qui ne gagnerait sans doute à être développé par des collègues plus spécialisés dans le domaine économique. Quoi qu'il en soit, cette diversité des acteurs acceptés dans la notion « d'état », pour le Vonalya, et donc la diversité autant des modes d'action que de financement participe sans doute également à expliquer la place que notre pays tient dans les divers classements communiqués par cette équipe d'experts.

Et puis bien sûr, il y a aussi une réalité qui ne peut ni ne doit être nié, et qui est que le Vonalya dispose d'un état plus volontaire et plus actif que d'autres pays de par le monde. En dépit de la complexité exposée plus haut, l'état vonalyan au sens large, c'est à dire la Couronne mais aussi la Couronne contrôlant l'action des nobles, des Guildes ou des cultes, tient à s'assurer de la qualité de l'éducation, de l'épanouissement de la culture, de la solidité de la défense nationale ou encore de la force et de la bonne santé de la justice, entre autres choses, plutôt que de laisser tout cela, ou l'un ou l'autre domaine, entièrement entre des mains privées. Qu'une Guilde forme ses apprentis ou qu'un Temple gère une école, la Couronne garde au final un droit de contrôle et une possibilité d'action en cas de problème, qu'il perdrait ou verrait en tous cas grandement amenuisés si une entreprise purement privé venait se substituer à ceux-ci.

Au final, entre toutes ces données et les différents cas où le Vonalya s'éloigne de la tête des classements, dans les télécommunications ou l'entretient des routes, par exemple, on peut voir se dessiner un sain modèle vonalyan, pour lequel nous ne pouvons que prier les Dieux de nous conserver une ligne saine et solide tout en nous donnant aussi la clairvoyance nécessaire pour emprunter de nouveaux chemins dans ces domaines, si d'avantages ceux-ci se révèlent meilleurs – et surtout, la sagesse pour les distinguer des chemins trompeurs !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Déc 28, 2016 9:49 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Arc du Nord :


Toute l'actualité sportive du Vonalya et du Simpomonde !
Édition du 24 décembre 2031.


Quel organisateur pour les prochains Jeux Olympiques ?

Doucement mais sûrement, les prochaines olympiades se rapprochent et, à la faveur du dégel des relations diplomatiques à travers le simpomonde, certains n'hésitent plus à déclarer leurs candidatures pour l'organisation de l'événement, tardivement peut-être, mais non pas sans fougue ni sans énergie. Depuis plusieurs mois déjà, le monde du sport international bruissait de nombreuses rumeurs de « candidatures potentielles », qui finissent par s'officialiser peu à peu, ou au contraire par se faire attendre, laissant supposer que l'idée n'a pas été poussée au bout... ou que ce n'était qu'une simple rumeur, tout simplement ! Restera au comité olympique à trancher et à sélectionner deux villes, une pour accueillir les jeux d'été et l'autre pour les jeux d'hivers, toujours très attendus notamment au Vonalya. Une décision pour laquelle les différents pays pourront faire entendre leurs voix, et où les autorités vonalyannes ont fini par choisir un « camp ».

Balayons pour commencer l'idée d'une olympiade au Vonalya lui-même. D'une part le Vonalya n'a pas la culture de « l'omnisport » : certains sports intéressent peu les vonalyans, et la Couronne n'a guère l'envie de consentir de lourds investissements pour des infrastructures qui après les jeux ne serviront que peu. D'autre part, le pays, largement plongé dans le froid du grand nord n'est pas vraiment l'idéal au niveau des transports, des températures et de la place disponible pour l'accueil des Jeux Olympiques. Les accueillir demanderait d'importants efforts d'aménagement pour les zones concernées, efforts qui ne trouveraient pas leur place dans la logique du pays sur le long terme. En résumé, donc, le Vonalya lui-même n'est guère un candidat naturel à l'organisation des jeux, et il n'y a pas vraiment non plus de volonté de la part du pouvoir central ou même d'un pouvoir régional d'adapter le modèle pour le seul plaisir de pavoiser pendant quelques semaines sur le devant de la scène sportive simpomondiale.

Restait donc pour la Couronne à choisir quel candidat soutenir. De fait, les candidatures restaient assez peu nombreuses, quatre seulement à l'heure où nous écrivons cet article, deux pour chacune des compétitions. Tout d'abord, l'Arsois n'a pas hésité à faire preuve d'audace en proposant des candidatures pour les deux olympiades, celles de Saint-Régis et Sainte-Kateri. Pendant ce temps, l'IJndenland a également proposé la candidature de Groenekerkedam, la capitale grand-ducale, pour les jeux d'été, cependant que nos cousins de Skogurjördin ont défendus l'honneur scandinave en portant candidates un duo de villes, Vindurhiminn, la capitale, et Draumardalurinn, qui souhaitent, desservie par un transport rapide et très performant entre les deux cités, organiser conjointement les olympiades hivernales. Des candidatures variées, donc, en dépit du faible nombre de concurrents – même si des candidatures plus tardives sont encore possibles, quoique l'échéance pour le dépôt de celles-ci se fasse néanmoins de plus en plus courte.

D'un point de vue politique, le Vonalya n'était hostile en soit à aucun candidat, mais néanmoins, l'Arsois n'étant qu'un allié potentiel – sous réserve que sa politique christiano-chrétienne sache, comme celle de nos cousins thorvalois, s'ouvrir aussi aux peuples d'autres religions – alors que l'IJndenland et bien entendu surtout et avant tout le Skogurjördin sont des alliés proches et déjà solidement confirmés du pays, la balance « politique » naturelle penchait tout naturellement en faveur de ceux-ci de prime abord, sans compter que, de par les accords divers sur les visas, notamment touristiques, entre le Vonalya et ces deux pays, et par le présence d'ambassades vonalyannes dans les capitales de ceux-ci – c'est à dire dans les villes olympiques potentielles – l'image renvoyée aux vonalyans à propos d'un potentiel séjour là-bas pendant les jeux est sans aucun doute bien plus tranquille et plus sécurisante que pour l'Arsois, avec lequel rien de ce genre n'existe pour l'instant.

On peut encore ajouter d'autres critères, bien sûr : proximité culturelle avec le Skogurjördin, liens commerciaux avec les deux pays, et particulièrement l'IJndenland, où la Guilde de la Mer vonalyanne possède la haute main sur un des grands ports du pays, sympathie politique entre la Couronne et le sommet de ces deux états, tout cela a sans doute encore fait penché la balance. Ajoutons encore à cela l'argument géographique, le Skogurjördin et plus encore l'IJndenland étant facilement et rapidement accessibles à partir du Vonalya, y compris pour des trajets maritimes de durée tout à fait raisonnable – un argument de choix pour ceux qui voudraient éviter de prendre l'avion pour devoir se rendre à ces jeux, que ce soit pour des raisons de goût ou d'économe, et qui aurait été bien moins applicable pour l'Arsois, encore plus l'Arsois extra-dytolien – et le choix des soutiens à apporter ne surprendra sans doute plus grand monde.

C'est ainsi que la Couronne du Vonalya a annoncé soutenir officiellement la candidature de Groenekerkedam à l'organisation des prochains Jeux Olympiques d'Été et celle de Vindurhiminn et Draumardalurinn à l'organisation des prochains Jeux Olympiques d'Hivers. Mais en tous cas, quelque soit les candidatures finalement retenues, nous ne pouvons que prier les Dieux pour le succès de ces deux olympiades et pour, espérons-le, de belles performances du Vonalya dans chacune d'entre elles !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 01, 2017 4:08 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 2 janvier 2032, 10h30.


Merci à la chorale du Temple de Freyr, Dieu de la Vie, qui nous a chanté un chant traditionnel de l'année nouvelle, qui implore l'attention du Dieu sur l'année naissante, qu'elle foisonne de vie et de fertilité. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Depuis une dizaine de jours maintenant, le chef de la catholicité à finalement achevé ses errances. En effet, le pape Aurélien a finalement trouvé refuge... en Nouvel-Arsois. Une nouvelle qui peu surprendre, quand on sait que les souverains pontifes étaient souvent jusqu'ici dytolio-centrés. Pourtant, c'est bien dans la partie olgarienne du Saint-Empire que le pape a trouvé refuge, sans que l'on ne sache s'il choisi d'un choix de sa part ou si le nouveau Saint-Empereur a lui-même choisi de lui donner un havre là-bas et non pas dans la partie dytolienne de son territoire. De quoi peut-être aussi mettre un peu de plomb dans la tête aux catholiques les plus centrés sur la Dytolie.

Quoi qu'il en soit, les chrétiens vonalyans ont fait savoir leur soulagement de voir le pape finalement encré en sécurité sur un nouveau territoire, et aussi, de façon moins marquée et moins « proclamée » sans doute, de le voir s'encrer si loin, et non en Arsois ou pire encore au Thorval, où certains avaient déjà peur de le voir chercher à imposer un trop grand dogmatisme...

[...]


*Les alentours de la fête de Noël auront été chargés pour le Thorval, puisque, outre la fête chrétienne proprement dites, très suivie par nos cousins du nord, comme par les chrétiens vonalyans qui leurs sont liés, ils ont aussi eut deux autres fêtes plus inhabituelles pour « encadrer » leur fête sainte : d'abord le sacre puis le mariage de la reine, Marie III, qui régnait déjà depuis plusieurs mois mais n'avait pas encore reçu l'onction religieuse nécessaire pour les souverains thorvalois. De quoi façonner trois jours assurément encore plus joyeux que de coutume pour nos cousins du sud, pour lesquels on ne peut que se réjouir.

Maintenant qu'elle est sacrée et dotée d'un consort pour l'épauler, la jeune reine Marie semble plus que jamais prête à poursuivre son œuvre volontaire à la tête du pays, une œuvre déjà bien entamé entre les liens externes – avec le Vonalya, notamment, dont l'ambassadrice était présente à son couronnement – et les réformes internes. Souhaitons-lui une belle réussite dans ces deux domaines, et un mariage aussi heureux que fertile...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Les fêtes de fin d'année auront été animées au Vonalya, ce qui n'est guère étonnant quand on connaît l'amour de nos concitoyens pour les occasions de faire la fête ! Entre les traditionnels feux allumés au solstice pour chasser le froid et appeler des temps plus cléments, et les célébrations de l'année nouvelle, plus récente mais non moins suivies, on ne peut pas dire que nos concitoyens aient eut le temps de s'ennuyer. Et nous vous souhaitons bien entendu encore une fois une année nouvelle bénie des Dieux !

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, la scalde Svanhilde Chante-Mythe va nous interpréter une très ancienne complainte chantant la tristesse et l'espoir d'une jeune attendant le retour de son époux parti en mer !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 02, 2017 9:55 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 5 janvier 2032.


Une excellence performante économique du Vonalya pour l'année écoulée :

L'année 2031 fut, pour le Vonalya, le temps du retour à une interactivité plus forte avec l'extérieur. Certes, la reprise du dynamique diplomatique du pays avait commencé dès la fin 2030 – l'une des premières du simpomonde après la fin des crises qui avaient secoué celui-ci – mais c'est en 2031 que l'effort diplomatique du Vonalya a véritablement pu se déployer. Et cet effort diplomatique n'aura pas été le seul à se déployer, puisqu'il s'est accompagné d'une réouverture économique, commerciale et culturelle, tout à la fois. Si l'on savait déjà que le Vonalya n'avait pas à rougir du réseau diplomatique qu'il parvient peu à peu à retisser, même si les efforts restent encore largement à poursuivre pour rendre au pays toute l'ampleur diplomatique qu'il mérite, et si les premiers fruits des politiques vonalyannes avaient notamment pu se lire dans le volet culturel, nous avons maintenant les chiffres concrets pour affirmer que sur le plan économique, cette année de réouverture dynamique au monde fut également un succès.

En effet, au terme de l'année 2031, le bilan économique du Vonalya n'est pas seulement positif, il est excellent. Avec une croissance de 14,66 points, le Vonalya se classe quatrième au classement mondial des meilleures croissances en pourcentage, une croissance qui se traduit par une augmentation nette de plus de sept milliards sur le PIB annuel par rapport à 2030. Devant nous dans le classement « par points », on retrouve en tête nos cousins du Skogurjördin, qui réussissent une croissance en pourcentage largement plus grande que toutes les autres, avec 22,09 points, suivit par les puissances de Dytolie méridionale que sont le Montalvo – 19,46 points – et l'Amarantie – 16,67 points. Notons toutefois que les deux pays méridionaux, du fait de leur PIB antérieur déjà plus haut que celui de nos cousins occidentaux, réalisent une croissance brute plus forte, qui permet d'ailleurs à l'Amarantie de se hisser au troisième rang des plus gros PIB du simpomonde, dépassant plusieurs nations d'un seul coup – le Lianwa, le Yuhanaca et l'Occidente – sans que cela n'enlève bien entendu rien au mérite du Skogurjördin.

L'Amarantie n'est toutefois pas la seule à progresser dans ce classement des plus grands PIB, puisque le Vonalya y fait son entrée au sein du top dix, sur la dixième place cette année, dépassant elle aussi plusieurs nations comme le Libertalia et Siracuzzia, sans parvenir toutefois à doubler la Nouvelle Gallesterre, avec laquelle notre pays a toutefois bien réduit l'écart. Notre pays a moins encore à rougir de son classement dans les PIB par habitants, où il se marque à la septième place, à un rien derrière le Caskar, pays que notre beau royaume dépassera sans doute rapidement si la croissance se maintient – au-delà, on trouve des pays bien plus petits qui ont au mieux un tiers de la population vonalyanne, rendant toute idée de « rattrapage » fort peu crédible. En résumé, entre ses performances en terme de croissance de PIB, dont il n'a certainement pas à rougir, et les places qu'il occupe dans les différents classements économiques de la planète, notre pays n'a au final certainement pas à rougir économiquement du bilan qu'il peut présenter.

Une belle réussite pour le Royaume en tant que tel, bien entendu, mais aussi la preuve que le modèle vonalyan, parfois critiqué ou regardé avec suspicions par les divers peuples du sud, est tout aussi viable, sinon plus, que le capitalisme débridé prônés par certains autres pays du monde. Une preuve que le chemin choisi par les différents acteurs vonalyans, qu'ils soient publiques, privés ou à la frontière entre les deux – comme peuvent l'être les guildes, par exemple – est un chemin viable, même s'il lui restera sans doute encore bien des efforts à faire pour être reconnu par tous. En attendant, et alors que certains pays du sud semblent surpris et même parfois un peu désemparés devant leurs bonnes croissances, soit parce qu'ils avaient doutés de leurs actions, soit parce que cette performance met en lumière des disparités fortes dans la population dont ils ne voulaient guère prendre conscience, les autorités vonalyannes se sont félicités de cette bonne performance, qui est, selon le porte-parole de la Couronne, la preuve que Sa Majesté, son gouvernement et les guildes avancent, ensemble, dans la bonne direction.

Remercions donc joyeusement les Dieux pour cette belle réussite économique de l'année écoulée, et adressons-leur nos prières pour que l'année à venir porte elle aussi son lot de belles réussites économiques, pour la plus grande prospérité et le plus grand rayonnement de notre beau royaume.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 02, 2017 9:57 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 5 janvier 2032, 10h30.


Merci aux chanteurs de la chorale villageoise de Thurvard, qui nous ont interprété un chant enjoué en l'honneur de l'année nouvelle. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Alors que les candidatures pour les Jeux Olympiques de 2032 sont finalement closes et que les Comités Olympiques des différents pays se rassemblent pour le vote qui aura lieu dans le courant du mois de janvier, les commissaires vonalyans n'ont pas fait mystère de leurs votes. En effet, cela fait déjà un moment que le Vonalya, au niveau royal et gouvernemental, a fait savoir quelles candidatures il soutenait, et les commissaires n'ont apparemment vu aucune raison de désaccord avec ce point de vue, dont on a pu voir, du fait des retours suscités dans la population suite à l'annonce des candidats officiellement soutenus par notre beau royaume, qu'il était également majoritaire chez les citoyens vonalyans.

Les commissaires ont donc publiquement annoncés leur intention de voter pour les candidatures de Vindurhiminn, au Skogurjördin, et Groenekerkedam, en IJndenland. Deux villes qui ont de nombreux atouts pour nos compatriotes, de l'amitié entre le Vonalya et les pays où elles se trouvent à la proximité géographique, en passant par d'autres encore, dont nous laissons le soin du détail à nos collègues de la presse sportive. Et qui semblent avoir aussi d'autres attraits, puisque, à l'heure actuelle, ils se détachent en tête des intentions de vote déjà connue, même s'il faudra bien entendu attendre le vote proprement dit pour être fixés...

[...]


*Dans la Principauté d'Ashurdabad, le front avance sûrement... mais lentement. Parallèlement, et alors que le Vonalya a encore récemment confirmé les raisons de son engagement sur le terrain, et son respect de l'autorité locale, d'autres pays n'ont pas les mêmes résolutions. En effet, alors que l'Amarantie tente de se convaincre du bien fondé d'un engagement moindre en invoquant des chiffres supposés gonflés artificiellement à propos des otages amarantins, le Commonwealth, lui, ne trouve rien de mieux à faire que de menacer à demi-mots d'envahir le pays la baïonnette au canon si ses ressortissants ne sont pas libérés au plus vite, dans une attitude volontaire mais bien méprisante pour ceux qui combattent depuis des mois déjà, pendant que la Britonnie comme le reste de son ensemble colonial se tournaient joyeusement les pouces...

On peut douter cela dit qu'une intervention de masse d'une armée à qui on a refusé l'accès au territoire aide à libérer des otages : au contraire, on peut craindre une plongée du pays dans le chaos et un retour en force des combattants terroristes si les britons déboulent et que l'armée princière se retourne contre eux. Espérons qu'on en arrivera pas là, dans un conflit où le Vonalya, dont le bilan s'est alourdit de dix-sept morts supplémentaires, a déjà donné largement sa part – un exemple que d'aucuns devraient suivre au lieu de se comporter comme de jeunes coqs en colère...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Et pour épuiser encore un peu plus le thème de la fin d'année revenons sur son aspect culturel, une nouvelle fois réussi au Vonalya, puisque la nuit du réveillon a vu de nombreuses personnes pousser la porte qui du théâtre, qui de la salle de spectacle, qui parfois du musée, qui organisaient des séances spéciales, et ainsi de suite... sans que cela n'empêche une fête où l'alcool coulait à flot à côté, après ou parfois pour certaines activités en même temps que ces moments culturels, qui prouvent une fois encore l'attachement solide et profond des vonalyans pour leur culture. Notons aussi la présence de nombreux touristes venus découvrir les coutumes festives de notre beau pays.

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, les chanteuses du Temple de Mani vont nous offrir une partie de leur très ancien « Ode à la Lune », et plus particulièrement les passages parlant de sa lumière dansant sur les glaces du grand nord...

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 07, 2017 11:19 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 20 janvier 2032, 10h30.


Merci à la scalde Valdora Cœur-de-Sirène, qui nous a interprété un chant de sa composition sur la beauté de la lune et des étoiles au-dessus de la vaste mer. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Une fracture semble vouloir se marquer au sein du monde chrétien, où la Britonnie protestante, ou du moins une des candidates à ses prochaines élections, défend l'idée de faire prendre au roi briton le titre d'Empereur Chrétien. De quoi hérisser le poil de l'Arsois, bien entendu, qui se glorifie de porter déjà se titre au sein du monde catholique, et être le seul qualifier pour le porter chez ceux-ci, au point que l'on raconte que l'Arsois aurait hésité à établir de bonnes relations avec la Posnanie jusqu'à ce qu'il lui ait été confirmé que cet empire-là ne se réclamait pas chrétien mais bien laïc. Maintenant, les intellectuels du Saint-Empire défendent la sainteté exclusive de celui-ci en soulignant que le roi briton ne mettrait toujours pas en doute leur légitimité exclusive au titre impérial – puisque n'était pas catholique – tout en allant plus loin puisque l'impudent monarque insulaire – qui n'était pourtant pour rien dans les déclarations de la candidate à l'origine de cette affaire – ne serait d'après eux, pour motifs religieux, même pas un roi légitime.

On le voit, il s'agit d'une belle querelle de sémantique, de formulation et de titres en tous genre, bien dans ce que l'on peut attendre des nations chrétiennes, dans la droite ligne des vieilles controverses byzantines. Derrière, on peut aussi déceler l'affrontement d'un modèle qui se revendique « chrétien-moderne » et d'un autre dit « chrétien-traditionaliste », même si vouloir faire correspondre ces deux catégories serait illusoire quand on regarde l'IJndenland, par exemple. Au final, en tous cas, la querelle amusera sans doute plus qu'elle n'inquiétera chez nos concitoyens, en espérant que cela ne dégénère pas en un inutile conflit, comme cela est souvent arrivé chez facilement chez les chrétiens au fil de leurs divisions religieuses...

[...]


*L'écologie n'est pas un vain mot pour le nouveau gouvernement de la Fédération des Territoires Amérindiens et Inuit Libres. En effet, la nouvelle équipe dirigeante issue des dernières élections a décidé de purement et simplement faire fermer toutes les mines du charbon du territoire, deux semaines à peine après avoir été élus, et cela pour des raisons purement écologiques, donc. Une annonce choque, dans un pays où de nombreux travailleurs dépendent des revenus liés au charbon. Le nouveau gouvernement a promis de pourvoir au remplacement des emplois perdus, mais cela s'annonce comme un défis de taille. On s'attend donc à des manifestations dans ce pays d'Olgarie, alors que les contre-pouvoirs locaux ont déjà annoncés qu'ils feraient passer cette question par un référendum populaire avant de la valider...

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Malheureux incident dans le petit village de Nurkanik, dans le nord du pays, où un incendie accidentel a détruit un des entrepôts de vivres de la localité. Un accident malheureux, qui devrait heureusement être sans trop de conséquences puisque la Couronne a déjà annoncé qu'elle interviendrait pour éviter que la faim ne frappe le village...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, le Cœur des Marins de Narvarion va nous interpréter un ancien chant de marins, qui donne force et courage à ceux qui font un long séjour loin de leur foyer.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 12, 2017 1:17 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 4 février 2032.


Le Vonalya parmi les nations les plus appréciées du simpomonde ?

Il y a peu, le Laboratoire Impérial de Recherches Sociales Rökkamaður, un organisme basé chez nos cousins occidentaux du Skogurjördin, a publié les résultats d'une enquête simpomondiale ambitionnant d'être un échantillon représentatif de la façon dont les citoyens de notre terre voient les différents pays du monde. Précisons tout d'abord que l'étude à des lacunes, certainement. En dépit de ses ambitions, l'étude n'a pas réussi à capter des répondants de l'ensemble du simpomonde, ou même de l'ensemble des continents. Certaines parties du globe, comme la Dytolie et la Ventélie, sont sans doute clairement sur-représenté dans les réponses, faussant quelque peu les résultats. On peut également critiqué la trop grande technicité de certaines questions, qui ont sans doute amené les citoyens ordinaires à boycotter une partie de l'étude, ou tout simplement à répondre au hasard pour avoir la paix, tout simplement. En bref, la LIRSR n'aura pas été à la hauteur de ses ambitions, mais on ne peut malgré tout que saluer l'effort !

Que ressort-il de cette étude, si partielle soit-elle ? Hé bien tout d'abord une certaine popularité pour le Vonalya au près de la majorité des répondants ! En effet, notre beau royaume se classe comme le deuxième pays le plus populaire et apprécié du simpomonde, rien de moins, ex-æquo avec le Lianwa et le Tlaloctlitlal, et juste derrière l'IJndenland, avec un « score » de 4,182 sur six. C'est assurément déjà une belle réussite pour la politique vonalyanne, qui prouve ainsi l'efficacité de son outil diplomatique. Cette question, l'une des premières de l'étude, la plus spontanée aussi, est sans nul doute la plus représentative de l'avis saisi « au vif » des différents participants. En dépit des défauts déjà pointés de cette étude, donc, ce résultat doit être interprété comme un signe encourageant au sujet de l'image du Vonalya de par le monde, ainsi que comme une bonne raison pour notre pays de continuer son action !

D'autres résultats se sont aussi faits connaître pour notre pays, plus ou moins corrects et plus ou moins pertinents. Ainsi, environs trois répondants sur quatre pensent que le Vonalya n'est pas corrompu, que l'on peut faire confiance à notre justice et que la presse y est libre, ce qui est un résultat correct, mais qui pourrait certainement être amélioré par une meilleure communication. Plus préoccupant, un tiers des répondants ont indiqué qu'il y avait au Vonalya trop d'inégalités entre les hommes et les femmes – sans que l'on sache précisément ce que cela recouvre comme réalité, certes – et la note de confiance aux entreprises est tout juste dans la moyenne. Bien sûr, il convient de garder en tête les défauts du sondages, pointés plus haut, ainsi qu'un certain flou sur la question de ce qu'est au juste une inégalité entre hommes et femmes, mais là aussi, la communication de notre beau royaume pourrait certainement être améliorée vis-à-vis du reste du monde sur ces domaines.

Sur une note plus positive, notons que le Vonalya est la seconde nation la plus prisée comme destination touristique par les répondants, ex-æquo avec sept autres nations et juste derrière le Montalvo, ce qui est un très bon score. Une personne sur quatre salue les efforts du Vonalya pour préserver son patrimoine naturel et plus d'une personne sur deux en fait de même pour le patrimoine culturel, cependant que les répondants conseillent au pays – quoique ce champ soit à prendre avec beaucoup de précautions – de développer en priorité l'accessibilité, le transport et l’hôtellerie, semblant encore une fois saluer le potentiel touristique de notre beau pays, que l'étude semble inciter à développer plus encore dans le futur. Notons d'ailleurs que le Vonalya est la première nation, ex-æquo avec d'autres, pour le sentiment de sécurité – un score écrasant de plus de 90% - et se classe honorablement pour les soins de santé, expliquant sans doute, vu cette bonne image, que les gens ne craignent point de planifier leurs vacances chez nous.

Plus anecdotiquement, notons que le Vonalya est vu comme le pays le plus moral du simpomonde et aussi... le pays des bateaux. Deux détails qui feront sans doute plaisir à nos lecteurs ! Dans tous les cas, si cette étude reste incomplète, elle est également globalement satisfaisante pour notre pays, et peut être une motivation pour concrétiser les nombreuses pistes d'amélioration encore envisagées par les Guildes et la Couronne. Prions d'ailleurs les Dieux, chers lecteurs, qu'ils sachent toujours nous donne l'énergie de bâtir un Vonalya meilleur et plus rayonnant, et la sagesse de savoir comment accomplir une si belle œuvre.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 13, 2017 4:03 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
Vonalya Radio :


La première radio de tout le Vonalya !
Programme du 7 février 2032, 10h30.


Merci encore à la chorale villageoise de Tvalbard, qui nous a offert un joyeux chant de fête en l'honneur des esprits des bois et des rivières. Et tout de suite sur l'antenne de Vonalya Radio, retrouvons notre bulletin d'information de dix heures trente, qui vous apporte directement les informations du Vonalya et du monde !

Nouvelles du monde :

*Les élections viennent de se clore en Arovaquie, l'une des trois composantes du Montalvo, cet état dynamique de Dytolie méridionale. Si l'actuel parti majoritaire, de droite, conserve sa majorité, son partenaire de gauche a subit un rude recul. Surtout, le fait marquant de la campagne est la montée en puissance d'une autre branche de la droite arovaque, qui est teinté par une forte couleur autonomiste, voir indépendantiste. Cette liste, qui au final a pour objectif une autonomie de l'Arovaquie, a remporté un quart des suffrages, ce qui a sans doute de quoi inquiéter dans un pays qui, au final, n'existe que par la réunion de ses trois composantes. Si d'aventure une des provinces venait à réclamer l'indépendance, cela pourrait remettre en cause la cohésion de tout l'ensemble.

Néanmoins pour l'heure, en dépit d'un pourcentage significatif, les indépendantistes arovaques sont encore en nette minorité, et devront faire leurs preuves maintenant qu'ils sont à la tête de l'opposition. On peut donc encore espérer de belles années pour le Montalvo, même si ce score sera sans doute aussi un avertissement pour les défenseurs d'un Montalvo unis...

[...]


*L'Aleka, et au-delà l'ensemble du commandement briton, continue de montrer les muscles dans le cadre de la guerre dans la Principauté d'Ashurdabad. Puisqu'il ne peut plus semer le trouble directement, puisqu'il a fait se retirer ses troupes pour agir plus prêt de chez lui, l'état méridional a décidé de le faire par les mots, en imputant aux troupes agissant à l'ouest du pays – et dites « occidentales » par certains acteurs – la non-libération d'otages, là où les troupes opérant à l'est ont eut plus de succès, le tout en tentant au passage d'aviver les tensions entre les deux groupes. Une attitude bien déplorable de la part d'un pays qui a laissé passer de nombreux mois avant de commencer à se soucier de la libération de ses otages, ne se réveillant que qu'alors que des combattants, de l'est comme de l'ouest et même du grand nord, combattaient et mourraient déjà depuis longtemps dans ce conflit contre les forces terroristes... sans compter que quand l'Aleka s'est finalement réveillé ce fut pour agir de façon si grossière et brutale qu'il a faillit faire dégénéré cette guerre en un conflit généralisé en voulant proprement envahir la Principauté.

De son côté, la Couronne s'est refusée à commenter les paroles inconsidérées des autorités alekanes et associées, d'autant plus alors qu'on apprend tout juste que le Skogurjördin, semblant perdre patience, envisagerait un retrait de ses troupes. Il y a fort à parier que dans ce cas le Vonalya, présent pour soutenir son allié, se retirerait aussi, mais en attendant, au-delà des accusations portées par le Skogurjördin en se retirant, et au-delà des grognements alekans pour attirer l'attention, la Couronne a tout de même communiqué pour saluer les libérations d'otages par la coalition, « quelque soit la méthode utilisée », se félicitant de la proportion de scandinaves qui ont d'ors et déjà été sauvés.

[...]


Nouvelles du Vonalya :

*Des nouvelles de la Marche d'Urnavuk, où la Couronne semble prête à céder aux appels des nobles et à remettre le territoire entre les mains de la noblesse, bien que l'on ne connaisse pas encore la forme que prendra cette nouvelle dotation. Il semble peu probable que la marche survive en l'état, en tous cas. En attendant, cela aura été l'occasion pour la Couronne d'opérer un certain nombre d'investissements et de modifications là-bas...

[...]


Et voilà qui clôt notre édition de dix heures trente. Nous vous retrouverons plus tard dans la journée pour de nouvelles informations, et bien entendu pour livrer à nouveaux celles-ci à ceux qui les auraient manquées, enrichies de ce qui se sera passé depuis lors ! Tout de suite sur Vonalya Radio, le Cœur des Marins de Narvarion, déjà passé sur nos ondes il y a peu, reviens pour nous interpréter un chant de marins composé récemment par un de ses membres chantant la joie de sentir la bruine marine caresser son visage.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 14, 2017 11:15 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 12 février 2032.


Retour victorieux des armées scandinaves déployées en Ashurdabad !

Souvenons-nous, en juillet 2031, la révolte terroriste éclatait dans la Principauté d'Ashurdabad, piégeant de nombreux otages internationaux, et notamment des scandinaves du Skogurjördin. En août, après avoir été sollicitée par nos cousins occidentaux, justement, pour aider à libérer lesdits otages, l'armée vonalyanne débarquait sur les rivages de la principauté, avec un contingent d'un millier d'hommes, mais surtout un fort soutient, avec des tanks, des batteries de toute sorte et surtout une puissante force aérienne, venue renforcer les forces de la coalition internationale déjà engagées. Débarquant avant les soldats du Skogurjördin eux-mêmes, les vonalyans avaient ainsi été les seconds à rejoindre les opérations sur le front ouest du combat contre les terroristes, juste après les États-Fédérés d'Olgarie, qui avaient été les premiers à se lancer dans le conflit et qui jusque-là opéraient seuls sur le terrain occidental. Peu de temps après, ils recevaient la première vague des troupes du Skogurjördin, et commençaient sérieusement à agir.

Aujourd'hui, après prêt d'une demi-année d'engagement, les troupes scandinaves, du Vonalya comme du Skogurjördin, ont quitté le théâtre des opérations sur une victoire nette, puisque l'ensemble des otages encore en vie venus du Skogurjördin ont été libérés. Sur les cent-nonante-quatre prisonniers scandinaves présents dans la Principauté à l'origine, seuls deux ont été retrouvés morts, visiblement par absence de soins appropriés, ce qui fait tout de même cent-nonante-deux otages sauvés, en majorité sur le front oriental mais également, à la toute fin, relâché en échange du départ des soldats scandinaves, qui était de toute façon prévu depuis plusieurs semaines voir mois de toute façon une fois l'objectif de la libération des otages atteints. Une très belle réussite donc, même si celle-ci aura coûté la vie à dix-huit soldats vonalyans, ainsi qu'à quinze combattants venus du Skogurjördin secourir leurs propres compatriotes.

Les cendres et les restes des braves vonalyans tombés sur place, et généralement incinérés au terme d'une cérémonie sur les rivages de la Principauté, seront bien entendu ramenés au pays et confié aux familles ou, si tel est le souhait de certaines familles, dispersées en mer par la Marine Royale. La Couronne a tenu à saluer la bravoure et la force de ceux qui avaient fait le sacrifice de leur ville pour opérer ce sauvetage et participer à la restauration de la paix en Ashurdabad. Des décorations seront remises à chacun à titre posthume en fonction de ses mérites, certains ayant fait preuve d'un héroïsme tout particulier au rang même de ces héros, et une grande cérémonie sera organisée au Temple de Thor de Narvarion pour recommander au Père de Tous ces braves qui sont morts soit directement au combat soit victime de la cruauté terroriste, périssant pour protéger les civils placés sous leur protection, fussent-ils lointains. Selon la Couronne, leur perte est un sacrifice que la nation a fait avec douleur mais dignité et honneur, dans le respect de son alliance et de ses liens du sang avec le peuple du Skogurjördin.

En dépit de cette réussite indéniable des forces scandinaves, la guerre continue toutefois en Ashurdabad. De larges portions du territoire sont toujours aux mains des terroristes ou de factions populaires réticentes à se remettre entre les mains du pouvoir après la crise, les forces de la coalition sont toujours en guerre aux côtés des forces princières, et environs quatre cents cinquante otages restent prisonniers. Selon certaines sources, le Vonalya, si son objectif prioritaire était le sauvetage des scandinaves présents sur place, aurait originellement envisagé de rester plus longtemps sur place, le temps d'aider à libérer le reste des otages, et notamment les amarantins, également alliés du Vonalya, quoiqu'à un moindre degré, et ceux issus des pays engagés dans la coalition, en gage de reconnaissance. Mais au vue des tensions qui ont agité les alliés, entre pays de la coalition et vis-à-vis de la Principauté, sans parler des pays extérieurs, le Vonalya a préféré ne pas valider de prolongation, vu notamment le peu de désir manifesté par la Principauté pour la prolongation abusive de la présence des forces armées coalisées sur son sol. Puisque tel est le choix du Prince, notre bon Roi a donc choisi de faire retirer son armée sitôt sa tâche accomplie.

Quoiqu'il en soit, la Couronne a également fait savoir qu'elle continuait de soutenir diplomatiquement l'action de la coalition internationale en Ashurdabad, et notamment celle des États-Fédérés d'Olgarie, saluée pour son action de terrain sur la longue durée mais aussi pour sa formidable action de conciliation entre les divers acteurs du conflits, pour maintenir une alliance solide dans les rangs de la coalition. Le Vonalya continue aussi d'assurer la Principauté d'Ashurdabad de son soutient diplomatique, et espère que le Prince pourra rapidement recouvrer l'ensemble de ses territoires dans les conditions qu'il a lui-même choisi. De par le fait que des soldats vonalyans sont morts certes avant tout pour secourir les prisonniers du Skogurjördin, mais également pour aider à la pacification de la situation dans la Principauté, la Couronne a aussi fait savoir qu'elle espérait toujours être « amie et alliée » avec les autorités légitimes.

En tous cas, chers lecteurs, nous ne pouvons que remercier les Dieux pour cette belle réussite, pour le faible nombre de victimes et pour la sauvegarde des otages, et les prier de continuer à favoriser ainsi nos actions dans les vastes étendues du sud.

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 15, 2017 2:29 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Août 02, 2015 5:58 am
Message(s) : 3797
Localisation : Royaume de Maok, F8
L'Éclair du Vonalya :


Le premier quotidien d'information de tout le Vonalya !
Édition du 13 février 2032.


La SVG fini ses modernisations sur les exploitations de la Marche d'Urnavuk :

Alors que de plus en plus de signes montrent que le sort politique de la Marche d'Urnavuk sera bientôt réglé, la Société Vonalyanne du Gaz a annoncé avoir fini de moderniser les exploitations gazières de la Marche avec succès. Ces travaux de modernisation, qui visaient à mettre les exploitations d'Urnavuk à la hauteur de ce qui existe ailleurs dans la partie septentrionale du Royaume, avaient longtemps été retardés en raison de la mauvaise volonté des marquis locaux, mauvaise volonté qui a finalement débouché, comme chacun le sait, sur une rébellion ouverte dont le déroulement et les conséquences n'ont bien entendu pas aidé à mener des travaux de modernisations sur les exploitations de la Marche, bien entendu. Le retard aura donc été rattrapé par les ingénieurs et ouvriers de la Société Vonalyanne du Gaz, qui ont pu profiter du calme induit par la présence directe de l'autorité royale sur ce territoire pour travailler rapidement et efficacement sans aucune entrave.

Cette modernisation est l'occasion aussi de revenir sur les performances et l'importance de la Société Vonalyanne du Gaz, l'organisme qui exploita la seule véritable ressource naturelle « spéciale » du sous-sol vonalyan. Comme chacun le sait, elle est l'une des premières grandes entreprises du pays, fruit de la nécessité de respecter à la fois les intérêts de la Couronne, les droits et intérêts des Guildes liées aux gaz et, plus marginalement, ceux des autres nobles et propriétaires concernés. Aujourd'hui, elle a fait la preuve de la réussite de ce modèle, garantissant des bénéfices à l'état et lui donnant un droit de regard poussé tout en permettant globalement aux Guildes de garder leur liberté, d'autant plus tant qu'elles sont unies. Un modèle qui n'est pas sans ambition, d'ailleurs, puisqu'il cherche à s'agrandir à l'international, en liant des liens avec d'autres exploitants mais aussi en obtenant les droits sur de nouveaux gisements, comme la SVG essaye de le faire au Byakova, par exemple.

Mais, de par sa nature même, la Société Vonalyanne du Gaz n'est pas qu'une machine à profit. Elle cherche aussi toujours à s'améliorer, à innover, tout simplement parce qu'elle est animée et dirigée par des gens avant tout habités par la passion de leurs métiers. Les chercheurs eux-mêmes ont une participation, certes mineure mais bien réelle, aux décisions, faisant également partie des groupes réunis dans la Fraternité du Gaz, et les autres composantes de celle-ci sont globalement très attentifs à la recherche et au développement de nouveaux atouts, la recherche dans l'amélioration de l’extraction, de l'exploitation, de la transformation, du transport et plus généralement de tous les usages du gaz est l'un des secteurs les plus dynamiques de la recherche vonalyanne, le seul clairement guidé d'ailleurs pas une motivation véritablement commerciale, apportant souvent de nouvelles stimulations, stimulations que l'on ne peut qu'espérer voir être améliorées par les partenariats présents et futurs avec de nouveaux partenaires extra-nationaux.

En parlant de l'extra-national, une des grandes questions reste encore de savoir quel est le niveau d'excellence technologique de la Société Vonalyanne du Gaz par rapport à ses grands concurrents internationaux actuels. Le manque de comparaison réellement possibles pendant les dernières années, après l'écroulement de l'hégémonie, le manque d'occasions réelles de compétitions, a empêché jusqu'ici la SVG de pouvoir clairement se positionner. Néanmoins, étant donné son énorme expérience, son goût prononcé pour la recherche d'innovations et de nouveaux perfectionnement et les moyens que les vonalyans peuvent mettre dans une telle mise en valeur – autant financiers qu'intellectuels, de par le manque d'autres ressources à exploiter qui pourraient éventuellement diviser leurs efforts – les responsables de la Société Vonalyanne du Gaz sont assez confiants en leurs capacités et comptent sur les prochaines occasions de se mettre en compétition avec les autres sociétés d'ampleur comparable de par le monde pour pouvoir se fixer directement un avis sur la question.

Quoi qu'il en soit, remercions les Dieux, chers lecteurs, de nous avoir favorisés de cette ressource du grand froid qu'est le gaz, et prions-les de nous aider à toujours transformer cet atout en une véritable force pour notre beau Royaume !

_________________
N'hésitez pas à venir soumettre des articles pour le Prix Lyapine 2034 !

N'hésitez pas à venir voter pour le Lyapine 2033 !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 210 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO