SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Mer Fév 22, 2017 6:08 am

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Mar Jan 03, 2017 12:32 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 11:00 pm
Message(s) : 2490
Localisation : Amarantie (Second Univers) / Sébaldie (V3)
La Communauté des Melgares, cette entité au nord-ouest de l’Amarantie allait provoquer, à coup sûr, un tollé au sein de la Ligue Amarantine, certains diront une trahison. Elle avait décidé de mener, de manière unilatérale, sans s’impliquer au nom de toute la Ligue, sa propre politique diplomatique. Certes, ses pouvoirs étaient limités, elle ne peut légiférer sur les questions liées aux frontières, aux douanes, à l’armée… mais elle espérait pouvoir s’affranchir du diktat misogyne qui régit les institutions amarantines depuis plusieurs siècles. Elle n’était pas la seule entité amarantine à faire de même : l’Etat autonome du Barnique avait conclu, de manière indépendante, un accord avec le Royaume de Tyronar qui compose l’Empire Luciférien d’Algarbe.

Les institutions amarantines misogynes avaient causé du tort à la politique diplomatique de la Ligue, qui était désormais inscrite sur la liste noire de pays tiers, comme la République de Tlaloctlitlal. Ce pays de Dorimarie, de culture aztèque, surtout connue pour sa production et sa consommation de chocolat, refusait de dialoguer et de commercer avec l’Amarantie tant qu’elle maintienne une phallocratie aussi injuste que violente. La Communauté des Melgares qui - à défaut de pouvoir garantir constitutionnellement l’égalité entre les hommes et les femmes, s’était évertué à le faire au niveau professionnel – craignait de devoir payer les pots cassés par les autres entités. Sans chercher à être indépendante de la Ligue, qui lui apportait tout de même bien des avantages, la Communauté cherchait une relative autonomie financière. Elle avait donc demandé à rencontrer le représentant du Tlaloctlitlal pour convenir ensemble d’une coopération dans les domaines économique, culturel, scientifique…

Morgan Stoenesco était le Premier Délégué de la Communauté des Melgares, le chef de gouvernement en quelque sorte. Âgée de 40 ans, cette personnalité androgyne aimait semer le doute par son allure excentrique. Féministe, il avait été élu par les siens pour représenter la Communauté après que son parti politique eût remporté les élections parlementaires. Après plusieurs semaines de bataille, la Communauté réussit à obtenir un visa d’entrée pour le représentant du Tlaloctlitlal mais la Ligue s’était engagée à mettre le maximum de bâtons dans les roues de la Communauté pour perturber ce sommet diplomatique. Dépourvue d’aéroport international, la Communauté avait dû affréter plusieurs berlines pour transporter la délégation tlaloctlictèque de Marejno à Ortubo. Plus de trois heures de transport. Morgan Stoenesco, lui (elle ?), était resté(e) au Château communautaire, le lieu de pouvoir central de l’entité, où la rencontre aura lieu. Le Premier Délégué craignait que la délégation passe un fastidieux trajet sur les routes amarantines…


Image
Morgan Stoenesco
Premier Délégué de la Communauté des Melgares


Image
Château Communautaire


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 04, 2017 7:36 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Sep 01, 2016 10:16 pm
Message(s) : 98
Localisation : Altepetl ; République du Tlaloctlitlal
Image

Xochitla Xopan


La Tlacatl des affaires étrangères observait dans les moindres détails le château communautaire des Melgares. Tandis que la berline qui la transportait depuis Marejno se garait tranquillement. Le nez presque collé à la vitre, la jeune femme observait avec ravissement la bâtisse si typiquement Dytolienne. Dans le véhicule, la très maigre délégation s'extasiait également. Au vu des difficultés qu'avait rencontré la communauté en terme de logistique des transports, Xochitla avait tenu à n'amener avec qu'une délégation réduite à son stricte nécessaire. Qui se composait donc de quelques hauts fonctionnaires de son ministère, venus pour la seconder. Pour ce qui était de la traduction elle était certaine qu'il serait bien plus pratique de se contenter des services des traducteurs locaux, afin de ne pas surcharger inutilement la délégation.

La Tlacatl s'extreya de la voiture avec un soupir d'aise. Les trois heures de trajets, bien qu'elles soient vite passées, eurent tôt fait de se rappeler à son bon souvenir maintenant qu'elle devait se tenir sur ses jambes engourdies. Pour un peu elle se serait étirée avec soulagement mais cela eut clairement manqué de classe.

Dans tout les cas, le voyage avait été moins pénible que prévu. L'Amarantie était vraiment un pays aux paysages étonnants, surtout pour des Tlaloctlictecs. Les trois heures avaient donc vite défilées pour Xochitla, tout absorbée qu'elle était par le tableau se dessinant sous ses yeux.

La jeune Tlacatl reprit une contenance. Remettant ses idées et son tailleur en place. L'heure tant attendue était arrivée. Xochitla, et le Tlaloctlictlal qu'elle représentait, attendaient beaucoup de cette rencontre. Venir en aide aux Melgares était certainement le meilleur moyen de venir en aide aux femmes Amarantines. Des accords et coopérations exclusives permettraient à la communauté d'augmenter son influence au sein de la Ligue et donc d'orienter les débats vers une remise en cause du système phallocrate en place. Et c'était également un moyen de se rapprocher de la Dytolie. Un moyen comme un autre de vaincre la crainte qu'inspirait ce continent aux Tlaloctlictec. Après tout tout, la meilleure manière de vaincre ses peurs, c'est de les confronter directement.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 04, 2017 10:40 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 11:00 pm
Message(s) : 2490
Localisation : Amarantie (Second Univers) / Sébaldie (V3)
Le Komunumo Kastelo (Château Communautaire) était, il est vrai, une belle bâtisse, quoique Morgan la trouvait un peu trop ostentatoire dans cette entité amarantine où l’on préférait la sobriété et l’égalité. Le Premier Délégué scruta sa montre, la délégation se montrait plus longue que prévu… sans doute parce qu’un trajet en voiture a bien plus d’aléas qu’un voyage par avion. Pour passer le temps, il marcha quelques mètres sur le chemin de gravier, regardant à peine les statues du culte dodécathéiste qui ornaient le parc. Il les avait tellement vues… Enfin, Morgan entendit le bruit de pneus de voiture sur le gravier… C’était la délégation tlaloctlictèque. Affichant un large sourire, il vint à la rencontre de la ministre :

Image
Morgan Stoenesco
Premier Délégué de la Communauté des Melgares


Morgan Stoenesco : « Soyez la bienvenue dans la Communauté des Melgares. Nous sommes ravis de votre présence chez nous. Je tiens à vous présenter mes sincères excuses pour cet éprouvant voyage, les autres entités n’ont pas été coopératives pour accueillir votre délégation et la Communauté des Melgares a tenté d’organiser le trajet le plus sécurisant et court. Le sommet risque de durer un jour de plus compte tenu de ces aléas, aussi je vous propose l’hospitalité de ce bel édifice derrière moi pour vous et votre délégation. »


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 04, 2017 11:40 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Sep 01, 2016 10:16 pm
Message(s) : 98
Localisation : Altepetl ; République du Tlaloctlitlal
A l'approche du premier délégué, Xochitla eu une seconde d’hésitation quand au sexe de son interlocuteur. Mais puisque jamais une femme n'aurait pu accéder à se poste en Amarantie, même dans la Communauté, il n'y avait aucun doute possible. Pour ce qui était du genre par contre, la question pouvait encore se poser.
Cependant la Tlacatl tenta du mieux possible de n'en laisser rien paraitre. Expérimentée en négociation malgré son relatif jeune âge, elle avait appris à ne laisser paraitre que ce qui l'arrangeait la plupart du temps. C'est donc avec un grand sourire qu'elle répondit à son hôte.

-Il n'y a pas lieu de vous excuser, votre Excellence. Même si je vous remercie tout de même pour tout les efforts que vous avez du fournir pour permettre cette rencontre. A vrai dire ce long trajet nous a permis d'apprécier le paysage. Tout cela est si exotique, je m'étais déjà rendu au Mérail récemment et je dois vous avouer que l'Amarantie présente un territoire bien différent, contrairement à ce que je m'imaginais. Même si mon travail m'a amené à chasser ces considérations de mon esprit, j'ai encore vaguement en tête ce cliché d'un bloc Dytolien homogène. Un stéréotype très répandu chez nous. Mais pardonnez moi, vous n'êtes pas là pour m'entendre parler du paysage. Nous serons bien entendu ravis de profiter de votre hospitalité. Nous ne sommes pas à un jour près. Dans tout les cas, comment exactement va s'organiser le sommet ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 12:22 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 11:00 pm
Message(s) : 2490
Localisation : Amarantie (Second Univers) / Sébaldie (V3)
Du haut de son mètre soixante-cinq, le Premier Délégué pouvait en effet faire planer le doute… Mais la pomme d’Adam trahissait son sexe. Il ne refusait pas de se qualifier comme « homme » mais estimait que cette distinction n’était guère… pertinente.

Image
Morgan Stoenesco
Premier Délégué de la Communauté des Melgares


Morgan Stoenesco : « Oh, parler des paysages ne me dérange pas. Je n’ai malheureusement encore jamais eu l’occasion de me rendre en Dorimarie mais je peux vous assurer que même un Dytolien s’y perd face à la singularité de chacun des Etats de son continent. L’Amarantie elle-même est une marqueterie d’entités tellement différentes… c’est d’ailleurs la raison de notre rencontre. Nous aurons l’occasion d’en parler. »

Le Premier Délégué invita la délégation du Tlaloctlitlal à pénétrer lentement dans les lieux, dans un dédale de couloirs…

Image


Morgan Stoenesco : « Pour répondre à votre question, nous aurons l’occasion dans un premier temps de nous présenter et d’officialiser nos relations diplomatiques par un échange de consulats honoraires, ne pouvant constitutionnellement pas établir d’ambassades au nom de la Communauté des Melgares. Nous aborderons ensuite le chapitre économique, puis culturel et scientifique. Nous clôturerons l’accord par un délicieux repas qui nous attend. Demain matin, une conférence de presse est prévue pour répondre aux questions des journalistes sur notre sommet mais ce n’est pas une obligation d’y assister, surtout si des impératifs vous conduisent à retourner au Tlaloctlitlal. Une conférence de presse peut être un exercice assez pénible. »

Ils arrivèrent enfin dans un des nombreux bureaux qui composaient l’aile de ce château. L’endroit se voulait convivial, avec une table de billard, et dépourvu de toute paperasse. C’était ici que Morgan Stoenesco aimerait recevoir ses invités. Il invita Xochitla Xopan à prendre part dans l’un des fauteuils. Amuse-gueules et rafraîchissements étaient mis à sa disposition. Le Premier Délégué occupa le siège en face d’elle et l’invita, avec une main, à se servir.

Image


Morgan Stoenesco : « Belle bâtisse, n’est-ce pas ? À titre personnel, lors de mon élection, j’étais favorable à ce que l’on déménage l’administration dans un lieu moins cossu, plus populaire, plus sobre et moins cher à entretenir… Mais mes concitoyens se sont dits attachés au Château, je me suis donc résigné à prendre mes marques ici. Il a été construit avant la fondation de la Communauté des Melgares, lorsque la ville dans laquelle nous nous situons appartenait à un ancien royaume constitutif de la Ligue. Les temps ont changé, la monarchie est partie, le bâtiment est resté… Enfin, si vous le voulez bien, nous pouvons commencer les présentations. Vous étiez désolée d’avoir des stéréotypes en tête sur la Dytolie en général… Me concernant, je vous avoue ma méconnaissance de la République de Tlaloctlitlal. Je serais très heureux que vous me la décriviez de manière globale… »


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 05, 2017 11:44 am 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Sep 01, 2016 10:16 pm
Message(s) : 98
Localisation : Altepetl ; République du Tlaloctlitlal
La délégation suivit silencieusement le premier délégué, s'engageant dans les couloirs richement ornés du château communautaire. Le décor, bien que tout aussi somptueux, n'avait rien à voir avec celui du palais républicain dont elle avait bien plus l'habitude. Malgré son observation elle prêta tout de même attention à la réponse de son hôte. À l'annonce du délicieux repas promis, les Tlaloctlictec, aventuriers culinaires notoires, tendirent l'oreille. Restant malgré tout concentrée sur le discours du premier délégué, Xochitla répondit.

'' - J'ai déjà eu l'occasion de participer à plusieurs conférences de presse, mais jamais en dehors du Tlaloctlitlal. Mais tant qu'on me traduit les questions je devrais être en mesure d'y répondre. ''

Arrivée dans le bureau, à l'ambiance détendue, Xochitla prit place dans le siège qu'on lui présentait. Alors que les autres membres de la délégation restaient légèrement en retrait pour laisser un minimum d'intimité à la Tlacatl et au délégué. En toute discrétion, les Tlaloctlictec migrérent progressivement vers les hors d'œuvre qui avaient été disposés.

'' - Ce doit être un bien beau cadre pour travailler. Acquiesça Xochitla. Je comprends que vos citoyens y soient attachés.''

La Tlacatl réfléchit un instant à comment décrire son pays au mieux.

'' - Le Tlaloctlitlal est un relativement vieux pays. Il existe sous sa forme actuelle depuis approximativement un millénaire. Auparavant l'île était découpée entre une multitude de petits états Tlaloctlictec à l'est, et l'empire Huehuetlactec à l'ouest. C'est la cité-état d'Altepetl qui a fédéré les différentes nations et morcelé l'empire jusqu'à unifier l'île toute entière sous une seule république. Le Tlaloctlitlal avait une forme de république marchande jusqu'à l'arrivée des Dytoliens qui l'a menée à se refermer sur elle même. Nous faisons partie des rares peuples à avoir résisté à toute tentative de colonisation, et cela s'est ancré profondément dans notre culture et notre imagerie nationale. Le mode de pensée impérialiste, misogyne et raciste de la Dytolie de l'époque nous a poussés à reconstruire notre société en opposition totale à ces valeurs que nous avions jusque là développée nous aussi mais qui nous répugnaient désormais. C'est pour cela que la discrimination sous toute ses formes nous insupporte. Et il y a encore bien des choses dont je pourrais parler, comme notre talent pour ce qui est de cultiver la terre, ou notre amour de la bonne cuisine, mais il me faudrait des jours pour tout vous exposer.''

La Tlacatl reprit un instant son souffle après ce petit discours. Elle se saisit d'un amuse-gueule qui lui semblait séduisant, et avant de le croquer elle demanda.

'' - Et vous ? Je dois vous avouer qu'en dehors de vos relations à la femme sur lesquelles j'ai fait un certain nombre de recherche dernièrement, je n'ai sur l'Amarantie qu'une connaissance générale et sans doute un peu fantasmée. ''


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 07, 2017 1:34 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 11:00 pm
Message(s) : 2490
Localisation : Amarantie (Second Univers) / Sébaldie (V3)
Une traductrice se joignit aux discussions, en retrait, pour retranscrire en toute intelligibilité les échanges. Le Premier Délégué prit un petit four végétarien qu’il avala en une traite. Il écoutait attentivement son interlocutrice. Il avait rarement accueilli un dignitaire étranger, cette visite était donc une opportunité.

Image
Morgan Stoenesco
Premier Délégué de la Communauté des Melgares


Morgan Stoenesco : « Votre mode de pensée est tout à fait honorable et c’est vers celui-ci que la Communauté des Melgares souhaite tendre. La concurrence entre pays dytoliens a toujours été, historiquement parlant, féroce. La Dytolie est un agrégat de petits Etats qui cherchent chacun sa valeur ajoutée, ce qui peut rendre souvent difficile la cohabitation. Pour arriver à cette fin, certains Etats n’ont pas hésité à exploiter leur propre population… L’Amarantie n’a guère évolué depuis cette époque et pourtant, elle est de construction ancienne, comme la Tlaloctlitlal.

La Ligue Amarantine, telle que vous la connaissez aujourd’hui, a été officiellement fondée au XVIIe siècle. Auparavant, il s’agissait d’un ensemble de petits, voire très petits Etats indépendants qui, sans adopter une forme officielle de fédéralisme, coopéraient ensemble. Ces Etats ont été regroupés en une Ligue, qui permet de mutualiser les moyens pour faire face aux défis internationaux, mais qui laisse une grande autonomie aux entités confédérées. Chacune de ces entités envoie un représentant au Conseil exécutif, le « gouvernement » de la Ligue si je puis dire, qui a l’exclusivité sur plusieurs sujets. Il n’y a qu’une seule armée, les entités ne peuvent avoir d’organisation militaire, qui défend toute la Ligue ; il n’y a qu’une seule monnaie ; et les droits de douane sont fixés pour l’ensemble du pays. Il existe bien d’autres prérogatives, je ne vous expose que les essentielles. Les frontières amarantines sont restées stables au fil du temps… mais au niveau interne, les entités confédérées n’ont cessé d’évoluer. En effet, pour adhérer à la Ligue, une entité doit reverser une « cotisation » très importante, qui permet de financer notamment l’armée et le fonctionnement du pays. Si une entité ne parvient plus à assumer ses devoirs financiers, elle peut être exclue par l’unanimité des autres membres, et son territoire est acquis par une autre entité ou un acquéreur extérieur. Historiquement, il y a eu simultanément entre 3 et 30 entités confédérées au sein de la Ligue, certaines ont été éphémères, d’autres sont millénaires. Chacune de ces entités a son propre mode de gouvernance, tant qu’elle respecte les dispositions de la Constitution. L’histoire amarantine est pleine d’intrigues politiques qui visent à anéantir telle ou telle entité, à les étouffer économiquement… La concurrence entre entités reste forte.

À titre d’exemple, certaines entités comme la République maritime de Dentegorie, vouent un culte à l’homme viril et misogyne, et n’aspirent pas du tout à l’égalité. D’autres, comme l’Etat autonome du Barnique, a gardé un système esclavagiste. Des Etats comme l’Etat autonome de Haute-Alilée sont viscéralement capitalistes alors que nous, nous adoptons un modèle de type social-démocrate. D’autres entités, également, sont gangrénées par la corruption comme la République de Spongorie. Au sein de cette Ligue, nous avons nos amis, nos ennemis… Le fonctionnement est un peu compliqué mais je peux vous proposer une encyclopédie qui le résume assez bien. »

Le Premier Délégué évita de parler de certains sujets fâcheux, à savoir une propension à promouvoir l’homosexualité et la pédérastie. Il était toutefois préparé à ce que son interlocutrice lui pose des questions sur ce sujet, si elle en avait connaissance…


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 10, 2017 8:17 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Sep 01, 2016 10:16 pm
Message(s) : 98
Localisation : Altepetl ; République du Tlaloctlitlal
Xochitla écoutait sans un mot, avec le plus grand intérêt. Toujours curieuse dès qu'il s'agissait d'histoire et de géopolitique, elle ne manquait jamais une occasion de s'instruire. Surtout quand les informations venaient d'un natif du pays décrit. La jeune femme était toute ouïe, en profitant également pour goûter quelques petits fours aux saveurs lointaines. Une fois le passionnant exposée fini, elle était pleine de question et n'hésita pas à les poser.

"-Je dois vous avouer que je prendrais plaisir à feuilleter cette encyclopédie. On en sait jamais assez sur le monde qui nous entoure. Et chez nous nourrir son esprit est aussi important que nourrir son corps. D'autant plus si les mets sont de qualité. Affichant son sourire le plus satisfait elle subtilisa un énième amuse-gueule. Jusqu'à maintenant votre hospitalité à su combler tout mes principes. Si je me montre trop insistante dites le moi, je me montre parfois bien trop curieuse. Mais tout sur votre continent m'intrigue. Chez moi on apprends tant à le craindre qu'à le mépriser ou l'admirer. Aussi je voudrais vous poser d'autres questions avant d'aborder la politique. Votre religion m'intrigue, j'ai du mal à situer son influence dans votre société et la manière qu'ont les votre de voir les choses. Et il y a autre chose sur lequel vous avez omis de vous étendre. Au Tlaloctlitlal l'homosexualité a longtemps été considérée comme inofensive, mais on la voyait également comme une sous-sexualité par rapport au couple "normal". Un fantasme tout au plus. J'ai du mal à comprendre une société homocentrée comme la votre a put se bâtir au milieu de pays chrétiens peu connus pour leur tolérance. Chez moi les gens se fichent bien de qui leur interlocuteur peut mettre dans son lit. Et rares sont ceux qui jugent de la valeur des autres selon vers qui va notre amour ou notre désir."

Impatiente d'avoir des réponses, la jeune Tlacatl, le regard rieur, gardait ses yeux d'onyx bien plantés dans ceux de son interlocuteur.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 17, 2017 9:55 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 11:00 pm
Message(s) : 2490
Localisation : Amarantie (Second Univers) / Sébaldie (V3)
L’assiette des petits fours s’amenuisait petit à petit, au fur et à mesure de la conversation. La Tlacatl des affaires étrangères semblait les apprécier. Pour ne pas craindre la pénurie, une autre assiette fut commandée. Le Premier Délégué n’en oubliait cependant pas son rôle de représenter la Communauté des Melgares. La question posée par son interlocutrice pouvait semblait fâcheuse mais Morgan entendait faire tomber les tabous, sans langue de bois :

Image
Morgan Stoenesco
Premier Délégué de la Communauté des Melgares


Morgan Stoenesco : « La religion dominante en Amarantie est le dodécathéisme, qui se caractérise par la croyance en plusieurs dieux, chacun ayant leur propre attribut même si seuls douze font réellement l’objet d’un culte. Ces dieux prennent la forme d’êtres anthropomorphes, semblables à des êtres humains, afin que chacun puisse s’identifier et tendre vers l’idéal manifesté par le dieu en question. Cette religion a façonné l’organisation de nos cités puisque, initialement, chaque cité avait sa propre divinité protectrice. Cela explique sans doute pourquoi les cités amaranties (devenues par la suite de véritables Etats) ont gardé un attachement à cette croyance.

Mais très honnêtement, les Amarantins se définissent « dodécathéistes » mais cela est essentiellement culturel. La pratique religieuse reste très marginale, c’est juste une manière de se définir. Seule la Cité-Etat de Dorobie, qui incarne une forme de « théocratie », en a gardé une pratique assidue.

S’il existe des déesses, les dieux les plus valorisés prennent la forme d’hommes. Ce qui explique, je pense, un certain culte de la « beauté masculine » et donc, par voie de conséquence, une valorisation de l’homosexualité.

Reste que cette valorisation de l’homosexualité a pris une voie assez malsaine à mon sens. Pour prendre le contre-pied de ses pays voisins de culture chrétienne, l’Amarantie a valorisé l’homosexualité de manière – je dirais – zélée, prétendant une supériorité du couple homosexuel mâle, j’entends) sur le coupe hétérosexuel. Dans l’imaginaire amarantin, la femme corrompt l’homme, elle est foncièrement manipulatrice et jouerait sans cesse sur la séduction à défaut d’avoir un comportement rationnel, qui serait le propre du sexe masculin. Les hétérosexuels sont donc perçus comme des êtres naïfs, charmés et donc manipulés ; tandis que le discernement serait une qualité propre aux homosexuels. Au fil des siècles, s’est bâtie une certaine inégalité entre homosexuels et hétérosexuels, à la faveur des premiers qui aujourd’hui dominent la vie politique, économique, culturelle… La sexualité détermine les rapports de force en Amarantie et je le déplore.

Je sais que cette vision des choses peut être déroutante pour une personne étrangère, à plus forte raison pour une femme... »


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 22, 2017 12:37 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Sep 01, 2016 10:16 pm
Message(s) : 98
Localisation : Altepetl ; République du Tlaloctlitlal
"-Déroutant, c'est le mot. Mais je m'étais déjà un peu renseigné sur la question au préalable, donc je savais à quoi m'attendre. Je ne suis pas venu ici en touriste comme on dit."

La Tlacatl loucha un instant sur la nouvelle assiette de hors d’œuvre qu'on leur apporta, mais par un effort de volonté elle parvint à se retenir de dévaliser plus longtemps les cuisines de la Communauté. Elle épargna donc les appétissants amuse-gueule. Avant de reprendre.

"Dans tout les cas je gagnerai sans doute à me renseigner plus en profondeur sur votre nation. Votre ligue forme un ensemble assez hétéroclite mais qui taquine ma curiosité."

Xochitla croisa les jambes et vint poser ses mains jointes sur son genou, prenant un air sérieux.

"Mais excusez moi. Si je ne me retiens pas nous risquons de discuter encore longtemps. Cela ne me déplairait pas mais nous ne sommes, après tout, pas là pour ça. Je vais donc aller droit au but, dans la missive que nous avons reçu il était entre autre question de coopération économique. Bien entendu la première chose à faire sera d'encourager nos entreprises à commercer avec la Communauté. Mais j'imagine bien que nous pourrions échanger de manière plus directe également entre nos deux états. Est-ce que certaines de nos ressources vous intéressent ? Et surtout pour qu'un accord soit conclut, que pourrions nous obtenir en échange ?"

La Tlaloctlictec esquissa un sourire, la conversation sérieuse pouvait commencer. Son objectif était simple, enrichir les deux côtés, pour renforcer la Communauté et la République.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO