SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Dim Mars 26, 2017 1:50 am

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Ven Jan 06, 2017 11:43 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Mi-janvier 2032
Rencontre politique de Melulech (Skogurjördin-Montalvo)


Image


Une fois n'était pas coutume, l'initiative d'une rencontre entre la Ligue et un potentiel partenaire continental n'avait pas eu lieu sur l'initiative d'un acteur économique, mais bien du pouvoir politique qui souhaitait clarifier la position diplomatique de Cartagina en Dytolie. La Ligue ne parvenait pas à trouver de partenaires à sa convenance, les pays carrément libéraux se trouvant en trop grandes difficultés internes ou ayant à leur tête des conservateurs sans colonne vertébrale, ou pire.

Le Skogurjördin n'apparaissait pas comme le gendre idéal pour l'économie montalvéenne, en grande difficulté à cause de son marché du travail mais maintenant une excellente croissance qui pouvait laisser espérer un rattrapage de la dette dans les années à venir, alors que les retraités eux-mêmes diminuaient en nombre de par l'usure du temps... Ce pays n'était pas adoré pour plusieurs raisons : en dehors du précédent historique remontant tout de même à quatorze siècles, alors que les tribus vandales détruisaient ce qui pouvait demeurer de l'autorité latine locale en Nazalie, on reprochait au Skogurjördin les à-coups de sa doctrine militaire en Ashurdabad, réputée pour brusquer les acteurs régionaux au risque d'envenimer les tensions entre Orient et Occident (et par-là de ruiner le passage commercial), mais aussi et surtout sa bonne entente avec l'Empire luciférien d'Algarbe et le Vonalya, l'un jugé trop prosélyte, pluriculturel et multiconflictuel, faisant peser sa menace sur le bras de mer algarbien, l'autre appréhendée pour ses bavardages diplomatiques conduisant à être l'ami de tout le monde, et l'on craignait de personne.
La Ligue ne pouvait pas non plus mobiliser les ressources humaines, et financières, pour traiter avec chacune des 17 entités amarantines, pour l'instant.

On verrait bien ce qui découlerait de cette rencontre. Giuseppe Veraldini, le Président, avait déjà tenté un rapprochement avec un tiers en la personne des États-Fédérés d'Olgarie ;
"trop lointains, trop pauvres, trop lents... potentiellement trop producteurs" avait résumé un porte-flingue.
Cette-fois, avec un Dytolien (ou presque), Veraldini souhaitait envoyait le symbole d'une diplomatie moins atone qu'on le lui reprochait souvent, et la Ligue inconsciemment ou pas jeter les bases d'une coopération continentale qui la mettrait à l'abri tactiquement de la Réaction ultra, du néo-conservatisme verbeux et agressif, et de toutes les capitales imbues de leur grand souverain.
Le Skogurjördin n'était pas exempt de quelques germes de ces maux, mais c'était un grand état centralisé à la façon de ce que Cartagina souhaitait mettre en place, au risque sinon de mourir emportée par les populismes ou le défaut de paiement qui la disloqueraient. Et puis, les deux principaux porteurs de la croissance mondiale se devaient de commercer, nerf de la guerre fiscale, sine qua non de la consommation, moteur de l'exportation, condition de la production et de la croissance, solution au manque de liquidités, alternative aux accaparements d'État du patrimoine des Montalvéens...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 06, 2017 7:54 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
Si le Skogurjördin avait depuis ces derniers mois ouvertement affiché un désir évident de rapprochement avec les Etats Dytoliens, le gouvernement se refusait à se précipiter. Les différentes nations Dytoliennes étaient observées et sélectionnées en fonction des intérêts de l'Empire, et l'on ne souhaitait certainement pas s'accorder avec tout le monde.
Le duo Montalvo-Amarantie était tout du moins des nations cruciales en Dytolie. Positionnées dans le Bassin Céruléen, ces nations semblaient en bonne santé économique, ayant enregistré en 2031 des taux de croissances parmi les plus importants du monde. On avait senti le coup venir, et déjà durant l'été le Skogurjördin avait indiqué au Montalvo l'avoir identifié comme partenaire commercial potentiel.
Du temps était passé depuis, et la situation internationale avait évoluée. Si les résultats économiques des deux nations avaient depuis été confirmés par les observateurs économiques, la situation géopolitique avait elle aussi évoluée, en particulier en regard de la situation en Ashurdabad. Le monde se polarisait peu à peu, l'on voyait naître une opposition de plus en plus claire entre les nations dites "occidentales" dans lesquelles étaient assimilés les Amarantins, et les nations "orientales", regroupant en particulier le Sengaï, le Wenlaï, le Kaiyuan et le Lianwa.
L'on désirait au Skogurjördin une Dytolie forte, puisque le continent représentait à ses yeux un grand bassin démographique et donc une clientèle essentielle à son économie. Il fallait donc pour le Skogurjördin s'assurer de la position Montalvéenne vis à vis des événements, mais aussi chercher à l'ouvrir et à l'intégrer dans le grand puzzle de Dytolie.

Comme à son habitude, Adeleheid Lennartson avait fait le voyage en avion. Enfin après plusieurs heures de vol elle arrivait à Melulech, et pu sortir respirer une bouffée d'air frais.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 06, 2017 8:21 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Arrivée, hymnes, drapeaux, photographies, poignée de main, tapis rouge, garde-à-vous, espace presse...

Image


Giuseppe Veraldini, Président de la Ligue de Montalvo : Au nom des trois Provinces, de leur Président et de leur Sénat, je vous souhaite la bienvenue sur le sol de la Ligue. C'est un honneur et un plaisir de vous recevoir. La coutume veut que l'invité aie la possibilité d'adresser quelques mots à la presse.

Après qu'elle eût répondu à son hôte, Adeleheid Lennartson se trouva assaillie des questions de journalistes montalvéens et skogurjördiens, derrière les chaines du carré de la presse. On attendait, plutôt que des réponses, une déclaration, que d'aucuns compareraient d'ici quelques heures aux conclusions de la Rencontre...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 06, 2017 8:33 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
La ministre remercia son hôte pour son accueil. Elle se contenta de ne répondre qu'à quelques questions à la presse, en éludant un maximum. Elle ne donna ainsi aux journalistes que les informations banales et habituelles, à savoir qu'elle était heureuse d'être là, que le Montalvo était un beau pays, qu'elle était contente que les deux pays s'ouvrent l'un à l'autre et qu'elle avait la certitude que les discussions du jours seraient bénéfiques pour les deux parties, et que non, elle n'était plus célibataire, et que cette information n'avait pas grand chose à voir avec sa présence.
Evidemment, elle ne savait pas exactement ce que les Montalvéens avaient à lui demander, aussi, elle évita soigneusement de rentrer dans les détails.
Certains observateurs non avertis auraient été admiratifs de son flegme. En réalité, la ministre n'appréciait pas vraiment avoir à répondre à une horde de journalistes qui se bousculaient à quelques mètres d'elle pour tendre leurs micros le plus près possible de son visage. Cette brutalité que pouvaient avoir les journalistes entre eux afin d'arracher un mot ou un sourire la blasait, tout simplement.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 06, 2017 9:45 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Voitures, périphérique, entrée au Castello-Giaffaro, et dans le salon principal où se tiendrait la rencontre, donnant par ses vitres sans-teint sur la mer...

Image


Giuseppe Veraldini, Président de la Ligue de Montalvo : La mer, ce trait d'union entre nos deux pays, au-delà des marées et des courants, c'est une route ouverte malgré les difficultés, que nos techniques modernes permettent d'atténuer. Ce n'était pas vraiment préparé, mais si nous avions à donner une couleur officielle à cette rencontre, un élément de langage pour la presse à la fin de nos discussions, l'azur conviendrait. Le Skogurjördin et la Ligue ont déjà connu quelques concurrences, par voie de presse, entre acteurs économiques dans les domaines liées à la mer ; je pense à Hunangbera et Suresisca, entre autres.

Mais tout d'abord, avant un ordre du jour de principe, permettez-moi de vous laisser la liberté de commencer, puisque c'est à Vindurhiminn qu'est revenu l'intelligence de contacter l'autre en premier.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 07, 2017 10:17 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
Adeleheid Lennartson : Soit. Je pense que si nous nous voyons aujourd'hui, c'est avant tout pour parler affaires, nous n'envisageons pas de vous proposer une alliance diplomatiques forte, qui consisterait à partager nos armées et à partir guerroyer contre des ennemis que nous désignerions comme commun.
Je ne doute pas que vous reconnaissiez le Skogurjördin comme une entité indépendante, et que vous reconnaissez le gouvernement actuel comme légitime. C'est en tout cas ce que le Skogurjördin pense officiellement quant au Montalvo. Aucune remise en question de la sorte.
Avant toute chose, peut-être pourrions nous commencer par faire connaissance? Nous n'avons aucune idée des ambitions régionales et mondiales du Montalvo, ses désirs, ses craintes, ses espoirs aussi. J'ignore même si vous avez beaucoup à dire à ces sujets.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 08, 2017 11:55 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Giuseppe Veraldini : Mais oui, notre diplomatie n'est pas des plus actives, mais les réflexions qui la précèdent sont bien présentes...

Nous n'avons pour ambition régionale que de perdurer en tant qu'État indépendant et uni, disons que c'est là une ligne d'objectif, et voulons en ce sens contribuer à la puissance de la Dytolie et des valeurs qui devraient être les siennes. Nous saluons la démocratisation qui s'est opéré au Méhari, par la laïcisation de la politique, et regardons d'un bon oeil le chemin parcouru par le Sultan en Alfranie même s'il rencontre beaucoup d'opposition. J'aborde ces sujets car notre destin est autant lié au Bassin céruléen qu'à la Dytolie qui elle, rencontre d'importants contre-pouvoirs intellectuels avec des pays comme l'Arsois, comme l'Osthurie, le Thorval.

L’existence de ces pays tels qu'ils sont actuellement découpe le continent en deux : une façade céruléenne développée, une façade nordique développée, et au centre un pouvoir rentier, presque autistique, pour l'instant inoffensif mais présent.

J'ai comme l'impression que votre temps est compté alors je ne me perdrais pas en conjectures.

Bien sûr le Montalvo dispose de toutes les ambassades qui veulent bien s'installer chez elle, hors listes noires et nous n'avons pour l'heure pas d'adversaire. Cela me permet une transition : notre politique douanière n'est pas basée sur le degré de relation avec l'autre par défaut ; notre pays est grand ouvert aux importations en provenance du Skogurjördin, à quelques produits près, mais tout peut se discuter.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 08, 2017 10:30 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
Adeleheid Lennartson : Quels sont ces produits que vous ne désirez pas importer? Les drogues douces, j'imagine?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 10, 2017 12:46 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Veraldini commençait à s'ulcérer des réponses laconiques de son interlocutrice. Il hésitait entre avancer dans PlantsVSZombies en parallèle, ou mettre fin au rendez-vous.

Giuseppe Veraldini : Notre politique douanière vous a été transmise. Les produits non renseignés ne sont pas taxés. Évidemment, il y a des interdits et les drogues en font partie. Pour le reste des produits courants, c'est accepté.

post299071.html#p299071


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Jan 10, 2017 11:48 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
La Ministre sentait monter chez son interlocuteur un agacement certain, mais ne comprenait vraiment pas pourquoi. Elle ne s'en soucia guère, ce qui l'importait surtout qu'elle n'aurait rien à gagner à tenter de négocier des rabais sur les taxes mises en place par le Montalvo, ce qui n'était pas idéal pour gonfler ses marges.


Adeleheid Lennartson : Je connais ce document. Je comprend.
Vous devez certainement ne pas l'ignorer, le gouvernement Impérial garde un compte assez précises des exportations de matières premières et de biens alimentaires, aussi, nous pourrons sans doute exporter ces produits, mais sachez que leur volume évoluera dans le temps. Vous le savez sans doute, nous sommes en pleine restructuration de notre système agricole et allons bientôt lancer une campagne de modernisation des exploitations minières et gazières. Il nous faudra certainement quelques années avant que nous ne puissions atteindre un rendement optimum; comprenez bien que nous partons de bas, puisque notre pays avait jusque là une politique axée sur sa culture et ses traditions.
Nous concentrons notre exportation vers nos alliés régionaux, en particulier le Vonalya et le Nunakya. Ainsi, je ne peux donc vous garantir des volumes satisfaisants, mais si nos produits plaisent aux Montalvéens, l'afflux augmentera petit à petit. Je ne suis pas en mesure de vous les chiffrer précisément.
J'aimerais toutefois connaître les denrées qui vous intéressent le plus? En ce qui concerne les produits agricoles, j'imagine sans peine que vous aurez une préférence pour des produits que vous ne produisez pas vous même, et cela est comme vous vous en doutez réciproque.
En ce qui concerne les matières premières, avez vous des fournisseurs fiables en cuivre et en gaz?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Jan 11, 2017 5:14 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Giuseppe Veraldini : Pour les produits agricoles, et pour le reste, le marché se chargera de fluctuer la demande. Cette rencontre est l'occasion de vous confirmer que les produits et les initiatives du Skogurjördin sont les bienvenues au sein de la Ligue. Dans le domaine agro-alimentaire notre pays est relativement avancé, il pourvoit à la demande et quelque surtaxes dont vous avez pu voir les montants atténuent la concurrence dans les secteurs où nous avons besoin de défendre nos producteurs.

Là où les Montalvéens sont susceptibles d'acheter régulièrement d'importants montants, c'est en effet dans les secteurs où nous ne sommes pas producteurs, donc là où le Skogurjördin a une certaine typicité - si l'on parle d'agro-alimentaire, d'artisanat, d'industrie, de services divers... Dans certains domaines, notre industrie est à la traine voire inexistante, je pense notamment au marché de la voiture individuelle où nous avons besoin d'importer. Le marché est facilement captable par le Skogurjördin s'il est en mesure de faire des produits accessibles pour les bourses montalvéennes.

Nous importons peu de gaz grâce à l'importance de notre chauffage au charbon. Mais pour les applications industrielles, il serait nécessaire que nos méthaniers puissent venir en acheter dans vos ports. Néanmoins ce commerce suivrait les cours mondiaux, à moins que vous envisagiez un traité qui vous assurerait l'exclusivité tout en nous protégeant avec un prix fixe pour une certaine période ?

En ce qui concerne les métaux industriels, nous en avons besoin car nos sols sont pauvres. Là encore le Skogurjördin peut devenir aisément notre principal fournisseur, au vu du non-développement du secteur dans un pays qui nous serait plus proche. Mais quant à la forme de l'échange, je vous laisse exprimer vos souhaits.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 13, 2017 5:05 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
Adeleheid Lennartson : En cas d'achats réguliers de gaz directement dans nos ports, notamment à Hunangbera, et dans de grandes quantités, nous pourrions faciliter la négociation de rabais par rapport au cours mondial. En revanche vous garantir l'exclusivité de notre production ne me paraît pas possible, d'une part car une partie de notre production est acheminée au Nunakya, d'autre part car nous sondons déjà des clients potentiels en Dytolie du Nord.
En ce qui concerne les automobiles, il faut garder à l'esprit que les automobiles de la marque Úlfar Sleða sont plutôt de types berlines ou S.U.V, nous ne pourrons jamais nous aligner aux prix pratiqués par notre principal concurrent actuel, le Bykovien RAZ. Nos automobiles sont plutôt destinées aux classes intermédiaires voir aisées, les classes populaires risquent d'avoir du mal à s'en acheter, même en mettant en place une politique de crédit.
Sachez néanmoins que le groupement Úlfar Sleða propose aussi à la vente d'autres types de véhicules, en particulier des poids-lourds. Si vos entreprises cherchent à développer leur réseau de distribution routier, nous pourrions envisager de leur proposer des camions avec des crédits avantageux. Une fois encore, je suppose que vous laisserez jouer la loi du marché, cependant si vous étiez en capacité de faciliter avec certaines de vos grandes entreprises des négociations, cela serait pour nous un avantage évident.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 13, 2017 6:25 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Giuseppe Veraldini : Les prévisions sont défavorables à une trop forte diversification de nos fournisseurs en pétrole. Pour l'instant, la quasi-intégralité du pétrole raffiné et utilisé dans la Ligue vient des ports d'Alfranie, et il ne serait pas prudent de ne pas remédier à la situation.

Je n'ai pas les chiffres de notre consommation en tête, mais sachez que je peux veiller personnellement à ce que la Ligue se contente de deux fournisseurs, du moment que les deux sont disponibles.

Ainsi, 50% du pétrole brut que nous importons peut venir du Skogurjördin, si vous voyez cette perspective d'un bon œil. Ce pourra être encore davantage, évidemment, du moment que les prix se trouvent être plus intéressant...

Puis il se rendit compte qu'il ne parlait pas de la bonne chose.

Ah, je m'excuse, la vélocité de mon interprète m'a fait dévier de sujet. Évidemment, nous parlons de gaz. Nous n'avons pas véritablement accès à un gaz proche, bon marché. Le Skogurjördin s'impose comme fournisseur naturel. Je n'ai pas les chiffres de notre consommation en tête, je devrais voir avec un conseiller, mais je vous le redis : le Skogurjördin s'impose comme fournisseur naturel, et je peux m'assurer personnellement qu'il obtienne l'exclusivité. Voilà, je parlais d'exclusivité dans ce sens.

Pour notre besoin en voitures, je peux vous montrer ces documents :
-http://www.simpolitique.com/post300589.html#p300589
-http://www.simpolitique.com/styles/subsilver2/imageset/icon_post_target.gif

Nous serions très intéressés à favoriser l'implantation de concessionnaires, d'usines d'assemblage ou de production, de véhicules sur notre territoire. Je peux travailler à réserver au Skogurjördin un bon accès au marché des camions pour l'industrie, si le gouvernement du Skogurjördin arrive à convaincre les investisseurs industriels d'installer des usines et entrepôts sur notre territoire. Je suis aussi certain que des ingénieurs nordiques, fraichement diplômés, seraient ravis de travailler sur une gamme plus "populaire", à destination des pays du Bassin céruléen ; sachez que nous saurons leur trouver des bureaux, si tel était le cas.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 13, 2017 8:41 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 10, 2016 6:59 pm
Message(s) : 1205
Localisation : Vindurhiminn, Skogurjördin
Adeleheid Lennartson : Sachez que le port d'Hunangbera est destiné à devenir une plateforme de distribution pétrolière. Nous avons des accords avec le Nunakya et leur avons permis de profiter d'une partie du port pour assurer la distribution de leurs hydrocarbures. Peut-être y aurait-il là une opportunité pour vous de diversifier vos producteurs? Pour le gaz en tous les cas, cela ne nous pose aucun problème.

En ce qui concerne les automobiles, il nous serait très pratiques de disposer d'usines de fabrications et de dépôts près du Bassin Céruléen. Votre proposition me convient vraiment!
Je dois dire en outre que certains de nos ingénieurs travaillent en ce moment sur le développement de modèles un peu plus bas de gamme, il s'agirait de véhicules plus modestes et accessibles à bas prix. On pourrait envisager de les produire au Montalvo, ces véhicules ne seraient pas vraiment propices à couvrir les très longs trajets de notre pays, mais seraient des petites citadines idéales, et utile pour des voyages de quelques centaines de kilomètres. En outre, les spécialiser pour le marché Céruléen permettrait d'abaisser les coûts de production quand aux questions de résistance au gel et au froid. Je pense qu'il y aurait là une opportunité à saisir, qu'en pensez-vous?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 14, 2017 12:07 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Nov 23, 2008 6:25 pm
Message(s) : 7831
Giuseppe Veraldini : J'achète ! Il y aura toujours moyen de diversifier certains modèles pour les adapter aux ferrys, aux voyages dans l'arrière-pays sur de plus grandes distances. Mais la Ligue est un pays urbain et le modèle citadin saura y trouver sa place.


Puisque vous aborder la question du Nunakya, il est vrai que les efforts des Abrigs dans le domaine de l'exploitation pétrolière en font déjà un fournisseur incontournable. Mais le pétrole est le sang du XXIème siècle, et nous ne saurions confier notre approvisionnement à quelques pays uniquement (Abrigs, Alfranie). Nos pétroliers iront donc jusqu'à Hunangbera, comme ils se devront d'aller jusqu'au Caskar, en Nezerine et en Aznatirk, le tout suivant l'intérêt des prix, en l'absence de coordination des pays producteurs.


Je voulais dire, puisque vous abordez la question du Nunakya, les dernières déclarations du Premier ministre d'un des dominions britonnien n'a pas pu vous échapper... J'aimerais votre avis sur cela, et plus largement sur la fiabilité du Commonwealth, qui sans ses sorties répétitives et son climat pré-électoral délétère et ahurissant de violence verbale, s'imposerait comme un de nos partenaires.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO