SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Mer Avr 26, 2017 10:18 am

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Sam Mars 25, 2017 4:06 pm 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 25, 2011 3:34 pm
Message(s) : 1714
Image

Image


SENGAÏ – KAIYUAN – UHMALI – LIANWA


Le 14 septembre de l’an 2032, les représentants de quatre gouvernements ventéliens se sont rassemblés à Choenglung, l’une des plus grandes villes du Royaume du Sengaï, afin d’établir le projet commun appelé Organisation de Coopération de Choenglung (OCC). Aux yeux des peuples, c’est une organisation intergouvernementale. Aux yeux des gouvernements signataires, c’est une promesse pour l’avenir. Aux yeux du tous, ce sera bientôt la locomotive du monde. Bien que les nations signataires soient toutes ventéliennes, la porte demeure ouverte à toute autre nation dans la région. Dans les premières lignes du traité fondateur signé en ce jour, il est énoncé que l’OCC a pour principal objectif de renforcer la cohésion régionale afin de constituer une zone politiquement et économiquement stable et puissante.

Les nations signataires forment ensemble une agglomération non-négligeable de puissance. Les PIB du Lianwa, du Kaiyuan, du Sengaï et de l’Uhmali, additionnés, donnent aux alentours de 207 milliards. En termes de population, l’OCC regroupe le Kaiyuan et le Sengaï, deux des pays les plus peuplés du monde, et au total, l’Organisation compte 214 millions de personnes. A côté de la puissance démographique et économique, il faut relever la puissance militaire. Les quatre armées réunies comptent 1,26 millions de soldats ainsi que du matériel nombreux et de qualité. La soft power diplomatique est aussi comptée. Chacune des puissances signataires est impliquée dans le monde et jouit de relations diplomatiques nombreuses et fructueuses.

Les discussions ayant été menées durant les derniers jours ont abouti à la conclusion que l’Organisation de Coopération de Choenglung ne s’engagerait pas dans un processus d’intégration communautaire. Il n’y a pas ici de monnaie commune ni même de libre-circulation totale. Le traité ici est multilatérale, et tout allègement de certains points pourra être ou bien discuté lors des assemblées, ou bien être l’objet de traités bilatéraux. En effet, le mot d’ordre de l’OCC consiste plutôt à la réalisation de projets communs. Ces projets seront accompagnés de nombreux accords économiques respectueux des particularités nationales afin d’aider à la réalisation des projets en question en plus de garantir une certaine hétérogénéité régionale.

---

Le siège de l’OCC se trouve à Choenglung, au Sengaï. Il rassemble les staffs administratifs de chaque nation concernée ainsi que les principaux bâtiments visant à accueillir les assemblées de l’OCC. Chaque chef d’état possède au sein de ces bâtiments un bureau dont il aura l’exclusivité de nommer celui qui y siègera en son nom. Le siège de l’Organisation comporte aussi les cellules de traduction dont le but est de traduire chaque déclaration officielle de l’OCC dans chaque langue le plus rapidement possible afin de donner une dimension internationale à l’Organisation. C’est ce siège qui recevra les futures demandes de contact ou d’adhésion.

Le Centre de Développement Economique Commun (CDEC) se trouve à Choenglung, non loin du siège de l’OCC. Les cellules qui y travaillent ont pour objectif de réfléchir aux structures économiques régionales ainsi qu’aux fluctuations économiques mondiales pour proposer aux membres de l’OCC les réformes et les partenariats économiques qui seront les plus bénéfiques aux économiques nationales et à la cohésion de l’Organisation. Les propositions issues du CDEC seront discutées au siège de l’OCC lors des sessions de réunions de l’assemblée.

Le Centre de Prospectives Climatiques et Météorologiques (CPCM) se trouve à Fuxianji. Il dispose d’antennes dans chacun des pays de l’OCC et a pour objectif de devenir l’une des têtes de pont de la climatologie régionale puis internationale. Prévoir et anticiper le temps de demain est un élément déterminant, car les récoltes sont la base de beaucoup d’économies sur terre. Le CPCM a même une cellule "Surveillance et étude des événements météorologiques extrêmes" active dont le rôle sera à l'avenir des plus cruciaux. Le CPCM pourra offrir ses conseils aux membres de l’OCC et même élargir ses conseils à d’autres nations afin d’acquérir une dimension supplémentaire. Les chercheurs qui travaillent au CPCM sont kaiyuans, sengaïais, lianwéens et uhmaliens et travaillent dans chacune des antennes du Centre dans chaque pays de l’OCC.

Le Centre de Lutte contre la Criminalité et le grand Banditisme (CLCB) se trouve à Aravindapura, au Lianwa. L’OIMD avait souligné les problèmes migratoires que connaissaient les pays de la région de l’OCC. En effet, attirés par le fort PIB/hab du Lianwa, des milliers de personnes quittaient les nations ventéliennes pour le rejoindre, engendrant des problèmes de trafics humains. En plus de cela, le libéralisme de certaines nations régionales a favorisé certains réseaux mafieux. Afin de lutter contre la menace régionale du banditisme de grande échelle, la CLCB a été créé lui aussi. Il est essentiellement constitué de cellules de coopérations entre les marines et les douanes de chacun des pays signataires. Le débat a déjà été ouvert de la création d’un corps armé commun uniquement dédié à lutter contre les nouvelles menaces du monde, du banditisme au terrorisme en passant par les trafics les plus sombres.

Le Centre de Coopération Culturelle et Universitaire (3CU) se trouve à Ruziwu en Uhmali. Volet essentiel de l’OCC, il a pour objectif de renforcer les liens culturels entre les nations signataires. Cela implique tant les procédés visant à faciliter l’obtention de visas que les accords pour des échanges estudiantins entre universités et grandes écoles. Le 3CU sera, dans quelques mois, présent sur chaque campus des pays de l’OCC pour construire ces partenariats. De la même manière, dans le domaine scientifique, le 3CU pourra mettre en relations les laboratoires et chercheurs pour un meilleur travail et des développements technologiques mutuels.

En projet

Le Centre d’Etudes Atomiques (CEA) qui, comme son nom l’indique, aurait pour but de participer au développement nucléaire des nations signataires. Mettre en commun la matière grise et les portemonnaies aidera sans aucun doute l’OCC à constituer le premier groupe de nations disposant du nucléaire civil et à long terme militaire. Sujet à débattre.

Le Centre de Recherches Spatiales (CRS) aurait pour but de mettre sur orbite des satellites. Il possèderait donc une ou plusieurs rampes de lancement ainsi que de vastes programmes d’études visant à créer des satellites performants qu’il serait ensuite possible de vendre sur le globe à des nations fréquentables. C’est un projet de longue haleine qui assurerait à l’OCC une stature inégalable. Sujet à débattre.

_________________
« Les rationalistes fuient le mystère pour se précipiter dans l'incohérence » - Bossuet
« Moi l'Eternel, J'ai fait toutes choses, seul J'ai déployé les cieux, seul J'ai étendu la terre. Je fais reculer les sages et je tourne leur science en folie » - Esaïe 44:24-25
« Dieu finit en parasite dans les âmes où domine l'éthique » - Nicolas Gomez Davila


Soli deo gloria


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer Avr 12, 2017 7:43 pm 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 1:07 pm
Message(s) : 428
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image
Republic of Lianwa


Lettre interne

Concerne : actualité internationale et menaces sécuritaires régionales au sein de l'OCC
Destinataires : Royaume du Sengaï, Empire du Kaiyuan, Royaume d’Uhmali


Citer :
Image


Excellences, honorables ministres des affaires étrangères, membres des délégations permanentes au sein de l'OCC, la République du Lianwa entend réagir de manière coordonnée aux différents événements internationaux en sollicitant la coopération des membres de l'OCC.

Depuis plusieurs années, nos pays sont confrontées à de multiples difficultés sur la scène internationale et extrêmement importants pour nos économies respectives et notre sécurité collective. L'intervention en Ashurdabad, menée par les vénérables forces royales sengaïsaises puis rejointes par les forces armées du Lianwa, témoignait de cet engagement en faveur de la fluidité du commerce international et de la sécurité régionale.

Aujourd'hui, le retour en activité du gouvernement de l'Eashatri et ses revendications de souveraineté sur la Principauté d'Ashurdabad, couplée aux projets d'un nouveau canal, laissent présager d'une perte de marge de manoeuvre sécuritaire pour nos Etats wenleiens, laissant les fruits de nos sacrifices être récoltés par d'autres. Une situation que la République du Lianwa n'entend pas tolérer face à l'augmentation des tensions entre pays (EFO, Aminavie, Janubie, Sud Algarbe).

Nous proposons dès lors que la question de l'Ashurdabad soit réglée par un engagement de l'ensemble des forces armées de l'OCC afin d'éliminer une rébellion shuktène dont nous soupçonnons d'être aider depuis l'Eashatri. Nous invitons également les gouvernements des Etats de l'OCC à créer une liste de groupuscules terroristes dans laquelle figurerait le mouvement shuktène afin de lutter efficacement contre ses financements et soutiens, tout en condamnant les Etats soutenant la cause shuktène.

Secondement, nous estimons extrêmement important d'établir une position commune vis-à-vis du Commonwealth et de ses engagements qui participent à un climat international tendu et instable. Il s'agirait de discuter, lors d'un prochain sommet sécuritaire à Aravindapura, des mesures et de position à adopter pour freiner l'impérialisme briton.

Puissiez-vous recevoir l'hommage de nos Ancêtres



Mi Wuzia, présidente de la délégation lianwadaise à l'OCC





Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Avr 13, 2017 2:33 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Mars 26, 2011 10:30 pm
Message(s) : 3504
Localisation : Fuxianji, Empire du Kaiyuan.
Image


Lettre interne
Concerne : actualité internationale et menaces sécuritaires régionales au sein de l'OCC
Destinataires : Royaume du Sengaï, Empire du Kaiyuan, Royaume d’Uhmali

Citer :

Le Gouvernement de Sa Majesté ne voit pas en quoi un retour sous souveraineté Eashatri de la Principauté d'Ashurdabad pourrait représenter un danger pour la sécurité de nos États. Au contraire un retour de la principauté au sein de l'Empire d'Eashatri pourrait permettre de stabiliser la région, d'autant plus que les autorités de l'Eashatri ont clairement exprimé leur intérêt d'une continuité harmonieuse du commerce entre l'Orient et l'Occident, principale objectif de l'opération militaire à Ashurdabad. Dans un contexte de problème de piraterie dont un de nos navire à été victime au Cap de Janubie, du conflit piétinant en Ashurdabad et à la tension grandissante entre l'Occident (Commonweatlh) et l'Orient (Janubie-Ventélie) nous croyons nécessaire de participer à la main tendu par l'Eashatri à la Ventélie au Sommet d'Astapur.

Nous ne croyons pas qu'une intervention militaire plus poussé pourra solutionner le problème de la rébellion, sans compter que les autorités princières ont été incapable d'éviter un tel désastre. L'Empire d'Eashatri ouvre la possibilité d'une solution pacifique, du moins partielle, du conflit et nous devrions saisir l'opportunité de participer aux négociations à Astapur afin d'émettre le point de vue de nos nations et d'amener l'Empire d'Eashatri au sein de notre cercle d'influence plutôt que de le considérer comme un adversaire géopolitique. Je crois même qu'il serait judicieux d'envisager une adhésion de cet État au sein l'OCC.

Ty Rathana, Président de la déléguation Kaiyuanaise à l'OCC



_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Avr 14, 2017 12:01 am 
Hors-ligne
Maitre du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Juin 25, 2011 3:34 pm
Message(s) : 1714
Image


LETTRE INTERNE
- UNIQUEMENT AUX MEMBRES DE L'ORGANISATION DE COOPERATION DE CHOENGLUNG

Concerne : Actualité diplomatique - Ashurdabad

Citer :
Frères et soeurs de Ventélie,

Nous avons été surpris, comme beaucoup d'acteurs sur la scène internationale, de l'émergence de l'Empire d'Eashatri. Nos Etats-majors respectifs connaissent la situation en Ashurdabad et nos médias respectifs se font le relais d'un ralentissement de notre vigueur militaire et d'une opinion publique de moins en moins enjouée. Face aux facteurs présents, nous sommes obligés de reconnaître qu'une solution pacifique de court terme est préférable pour le moment, et doit servir de base à une solution sur le long terme.

Pour cette raison, nous proposons que chacune de nos nations envoie une délégation au sommet d'Astapur afin de faire peser ensemble notre poids sur la balance. En effet, nous souhaitons attirer votre attention sur un point : nos divisions au cours de l'histoire ont eu raison de notre puissance. L'Organisation de Coopération de Choenglung est un remède à cela, et nous briser les doigts ici serait contraire à l'esprit de l'Organisation. Rappelez-vous qu'il y a quelques mois seulement, des dizaines de milliers de militaires occidentaux étaient prêts à débarquer en Ventélie pour libérer trente-six otages. Bien que certaines nations, comme l'Amarantie, peuvent être dignes de notre confiance, nous émettons les plus grandes réserves sur d'autres, et nous pensons notamment à la Ligue Montalvéenne, qui s'immisce dans une affaire qui de prime abord ne la concerne pas. Le Sengaï adoptera face à elle une attitude équilibrée et souhaite que le même comportement soit présenté par l'OCC : ni complaisance ni désobligeance. Si une nation occidentale, le Montalvo ou une autre, tente d'avancer ses pions en Ventélie ou en Janubie, nous devons poser des barrières et construire des portes que nous contrôlerons habilement.

Ainsi, dans la même optique, nous appuyons la proposition du Kaiyuan de proposer à l'Eashatri de rejoindre l'OCC.
Un membre de plus dans l'OCC, dans cette région éminemment stratégique, ne pourra être qu'un plus. Nous demandons au Lianwa de bien étudier ce cas présent. Les appels d'offres pour la réalisation du canal pourront, par une directive interne de l'OCC, être réservés en majeure partie au membre de l'OCC, justement, nous donnant à terme des avantages économiques dans cette région qui est, nous le soulignons, l'avenir du commerce mondial. En réagissant ainsi, nous disposerons non seulement d'un atout géopolitique et économique majeur, mais aussi d'une diversité accrue au sein de notre Organisation, qui ne pourra en ressortir que plus forte et avec dans son sac un plus grand nombre de cartouches.


LETTRE PRIVEE
- UNIQUEMENT A DESTINATION DU LIANWA

Concerne : Tensions en Ashurdabad

Citer :
Frères et soeurs du Lianwa,

Nous avons entendu vos inquiétudes quant à la proposition de l'Eashatri de résolution du conflit.
Il est tout à fait vrai que son discours rassembleur et ses positions vis-à-vis des Shuktènes ne nous ont pas réjoui non plus, mais il faut comprendre que la situation dans laquelle l'Empire se trouve le pousse à éviter tout discours clivant et potentiellement créateur de dissensions, la région en souffre déjà bien assez.
Par ailleurs, les Taktounes, comme vous le savez, ne sont pas nos ennemis et nous devrions saisir l'occasion de ce sommet pour honorer nos accords et leur garantir une place dans le nouvel ordre régional en construction, dans l'intérêt de tous.
Pour les Shuktènes, considérez ceci : notre appui aux Taktounes et la guerre rude que nous menons à la rébellion depuis des mois ont considérablement affaiblis lesdits Shuktènes. Leur présence n'est plus que, à notre sens, symbolique. La rébellion est exsangue, et imposer des conditions justes et bonnes sera une action à notre portée.
Dans la même veine, nos services secrets disposent des contacts nécessaires à une bonne utilisation de la situation en Ashurdabad pour parvenir enfin à mener à son terme ce conflit.

Nous avons toutes les cartes en main, abattons les sur la table d'Astapur.

_________________
« Les rationalistes fuient le mystère pour se précipiter dans l'incohérence » - Bossuet
« Moi l'Eternel, J'ai fait toutes choses, seul J'ai déployé les cieux, seul J'ai étendu la terre. Je fais reculer les sages et je tourne leur science en folie » - Esaïe 44:24-25
« Dieu finit en parasite dans les âmes où domine l'éthique » - Nicolas Gomez Davila


Soli deo gloria


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Avr 17, 2017 9:19 am 
Hors-ligne
Dirigeant puissant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Fév 29, 2016 1:07 pm
Message(s) : 428
Localisation : Aravindapura, République du Lianwa
Image
Republic of Lianwa


Lettre interne


Citer :

Nous avons pris notes de vos remarques tout à fait pertinentes et démontrant l'intérêt d'un dialogue et d'une intégration poussée de l'Eashatri ; l'alarmisme lianwadais ne faisait que s'inquiéter de la possible mise à l'écart de l'OCC après son implication prépondérante sur la question de l'Ashurdabad et le maintien du régime en place. Les arguments présentés par les délégations kaiyuanaise et sengaïaise autorise le Lianwa à rejoindre leurs avis sur l'ensemble de ces questions.

Nous estimons qu'il est en effet préférable d'adopter une feuille de route commune pour le sommet d'Astapur afin que nos revendications n'aient que plus de poids, tout en évitant à des nations tiers - la remarque sur le Montalvo est partagée - de s'immiscer et profiter de la bienveillance de l'Eashatri. Les discussions préalables ici-même témoignent de notre volonté à tous d'éviter les erreurs du passé et d'affaiblir notre coopération.

Nous vous soumettons quelques points, à discuter au préalable ici, vis-à-vis du retour de l'Ashurdabad dans le giron Eashatri :
  • Le maintien de la famille royale d'Ashurdabad dans le système de royauté fédérale de l'Empire et son adhésion au conseil des ducs
  • L'octroie d'une large autonomie accordée aux régions taktounes et shuktènes
  • L'adhésion de l'Eashatri à l'OCC afin de permettre la création du Consortium pour le Canal possédé conjointement par les membres de l'OCC visant à financer et réaliser sa modernisation.
  • L'opposition au maintien de troupes étrangères afin d'encourager l'Eashatri à rejoindre l'OCC. Après peut-être acceptera-t-il qu'une base commune de l'OCC soit installée dans la région comme force de dissuasion.

Mi Wuzia, présidente de la délégation lianwadaise à l'OCC





Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Avr 20, 2017 2:26 pm 
Hors-ligne
Dirigeant toléré
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Jan 15, 2017 12:06 pm
Message(s) : 75
Localisation : Vanuaha
Archipels unis du Vanuaha, du Maïa et du Hipolulu

Image

Affaros Evantraés y Comacialos [Affaires Etrangères et Commerciales]


Lettre externe à l'Organisation de Coopération de Choenglung destinée à l'ensemble des ses membres


Citer :
Image

Chers membres et représentants de l'Organisation de Coopération de Choenglung,

La proximité géographique et historique de nos pays sont évidentes. La confrontation et la coopération durant des âges entre nos différents peuples sont à la base de nos civilisations. L'ensemble est d'autant plus marquant avec l'Uhmali, qui à transmis durant l'Histoire l'importance de la famille dans le développement de notre culture.
C'est pour ces proximités que je viens d'abord à vous, chers confrères ; pour recréer un lien que nos passés communs ont tissés depuis des lustres. Nous pensons pour nous qu'il est primordial pour notre peuple de resserrer ce lien, rompu après l'Accident noir et la Guerre. Nous voyons ainsi ce rapprochement non pas comme une recommandation, mais une nécessité avant tout profondément humaine et sociale. Si l'intérêt d'un tel rapprochement ne vous viens pas à l'esprit ; alors des siècles d'ententes communes se retrouvent à brûler sur le brasier de l'ignorance. Si la discussion d'une entente au vu de nos points communs culturels semble légitime, je conviens que certains domaines peuvent poser problèmes.

Ces problèmes, où nous ne pouvons nous aligner face à vous, sont notamment militaires, diplomatiques et économiques. Même s'il ne font pas tout et que l'Histoire et la culture doivent passer avant de par l'immuabilité de ces derniers, ces points en restent essentiels, notamment dans le cadre de cette organisation. Si le développement militaire n'est pas envisagé car nous considérons qu'il s'agit pour nous d'une perte inutile dans de nombreux domaines, nous cherchons de plus en plus à faire un effort sur les plans économiques et diplomatiques.
Si notre P.I.B ne s'élève qu'à 25 milliards et que les entreprises ne nous font pas confiance ; nous cherchons en ce moment à réaliser de forts investissements et pouvons presque nous prétendre parmi les meilleurs mondiaux dans le domaine touristique et culturel. De surcroît, nos investissements dans les activités pétrolières vont sûrement reprendre, grâce à une certaine pacification du pays ces derniers temps et nos ressources pétrolières bien trop inexploités. Pour ce qui relève de la diplomatie, récemment renforcé, des accords avec la Soverovie mais surtout le Caskar sont un début d'engagement et de développement nous permettant un minimum de reconnaissance sur la scène internationale.

Si notre économie et notre diplomatie comportent cependant d'évidentes lacunes, nous sommes prêts à nous soumettre totalement à vos recommandations et vos conseils pour essayer de continuer notre effort et de nous mettre à votre niveau ; chose nécessaire et profitable à la fois pour les pays de l'Organisation de Coopération de Choenglung et pour le Vanuaha.

Nous demandons alors une entrée des Archipels Unis du Vanuaha, du Maïa et du Hipolulu dans l'Organisation de Coopération de Choenglung, pouvant, si ceci est nécessaire, commencer seulement sur un poste d'observateur de l'organisation. Notre volonté reste cependant, à terme, de faire partie intégrante de l'Organisation.

En espérant une réponse des plus positives,
Toah Azo'ha, Doyen des Archipels Unis
.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO