SimPolitique - Jeu de Simulation Politique

Incarnez le dirigeant de votre propre nation. La limite est votre imagination !
Nous sommes actuellement le Mer Jan 24, 2018 11:27 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Ven Déc 01, 2017 10:28 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image

En octobre-novembre 2034, la lutte s’invite à Marinduque, au Kaiyuan, pour ses championnats du monde.

Image





Médailles par pays :
Or
Argent
Bronze

  1. Amarantie
  2. Thorval
  3. Kodomo
  4. Caskar
  5. Deseret
  6. Uhmali
  7. Lianwa
  8. Vanuaha
  9. Magyarie
  10. Montalvo
  11. Txile
  12. Lorthon
  13. Enaake
  14. Horbarash
  15. Circadie
  16. Zeederland






Précisions HRP :
Trois disciplines seront simulées : la lutte libre, la lutte gréco-romaine et la lutte féminine, avec pour chacune six catégories de poids.

Chaque message correspondra à la simulation entière d’une catégorie de poids dans une discipline. Donc, à chaque message, des médailles seront attribuées. Ils seront découpés en deux parties pour des raisons pratiques mais il faut comprendre le tableau comme l'ensemble de ces deux images.

En cas d'égalité de points, c'est le sportif ayant réalisé les meilleures prises qui l'emporte.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 01, 2017 11:13 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte libre – Hommes
59 kg

Image
Mudrik al-Yassin (Hachémanie), éliminé en huitièmes de finale





Image
Image




Image





Les favoris de la compétition ont fait une piètre prestation. On retiendra notamment l’échec du Sengaïais Kasemchai Thumying dès les 32e de finale face à un Hachémanien Mudrik al-Yassin survolé, qui ne s’inclinera qu’en huitièmes de finale. À noter aussi un match thorvalo-thorvalois, qui a pris un enjeu presque politique : les deux hommes, issus de villages rivaux, se sont violemment affrontés mais c’est finalement Ejvind Andresen qui a pris le dessus sur son « compatriote ». À la surprise de tous, Arashi Torazo a été largement battu par Darren Cheng, qui a fait tomber son adversaire au cours d’une action de grande amplitude, qui a épaté le jury. Le petit Lianwandais, largement outsider, est devenu la vedette de la compétition et a cumulé les victoires : après une seizième de finale face à un adversaire aminavien peu adroit, Darren Cheng s’est confronté au redoutable Thorvalois qui a failli l’emporter jusqu’aux dernières secondes. La demi-finale fut encore plus serrée mais le Lianwandais a tenu bon et s’est offert le privilège d’affronter l’ultra-favori Tom Therkildsen. En s’offrant une inattendue médaille d’or, ce jour peut être inscrit dans l’histoire de la lutte lianwandaise.

Image
Darren Cheng offre la première médaille d'or de l'histoire de la lutte lianwandaise


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 02, 2017 3:49 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte libre – Hommes
66 kg

Image
Finale entre Côme Gouin (en rouge, Kodomo) et Didako Buzuco (en bleu, Txile)





Image
Image




Image





Comme pour la catégorie des 55 kg, l’Amarantie n’honore pas son statut de favorite. Plinio Cidonio avait bien démarré la compétition en dominant le match en faisant une « liane » à son adversaire posnan Stanislas Emmanuelli, le retournant à quatre surprises. Le match fut plié par supériorité technique au bout d’une minute à peine. Toutefois, le Zeederlandais Remco van Vollenhoven a surpris le public et semble avoir donné toutes ses forces pour vaincre l’Amarantin. Fatigué, le Zeederlandais n’a pas résisté très longtemps à Didako Buzuco (Txile) en huitièmes de finales.

Dans la deuxième série, le rouleau compresseur kodomo fut en marche, conduit par Emile Edouard et Côme Gouin. Les deux compatriotes se sont d’ailleurs retrouvés en huitièmes de finale, à l’avantage du dernier. À noter la bonne performance du Deseran Nicholas Murphy, qui décroche la médaille de bronze au terme d’une petite finale essentiellement défensive.

En finale, le Txiléen Didako Buzuco a joué la prudence, peut-être un peu trop. Le jury a ainsi accordé un point à son adversaire pour le sanctionner de sa passivité. Revenant à l’égalité après avoir repoussé le lutteur du Kodomo en dehors de la zone, il s’est fait surprendre par ce dernier qui décroche la victoire grâce à ses 2 points supplémentaires gagnés après une « mise en danger ».


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Déc 03, 2017 11:40 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte libre – Hommes
75 kg

Image
Blessé, le Magyar Király Sándor (en vert) s’est incliné face à Zeno Nanos (Caskar, en bleu) en finale





Image
Image




Image





Le début de la compétition a été marquée par la performance de Haani el-Soliman (Kandjar), qui a largement dominé l’ultra-favori Tamhas Druimeanach (Lorthon). Le Marquésien, après avoir fait tomber son adversaire à deux reprises, a réussi à contrecarrer toutes les attaques du Lorthonien, qui a vite capitulé. Par ailleurs, Anil Chipalunakar (Horbarash) n’a fait qu’une bouchée du Thorvalois Bertel Paulsen.

Autre tête brûlée, Cleon Spanos (Enaake), connu pour son jeu agressif, a tué le match contre le Kodomo Natalio Casey Yujuico avant de confronter au mur txiléen Irrintzi Ingunza en seizièmes de finale. Au cours des huitièmes de finale, l’agressivité de l’Enaakien s’est illustré au travers d’une prise dangereuse pour le Magyar Király Sándor. Ce dernier, sonné et blessé, a toutefois pu reprendre le match après cinq minutes d’arrêt, en portant un bandeau jusqu’à la fin de la compétition. Sanctionné pour cette prise, Cleon Spanos s’est finalement incliné 2 points à 4. Király Sándor a quant à lui continué sa route jusqu’en finale, après un match assez calme contre le Circadien Kresnik Zhivkov.

Zeno Nanos (Caskar), quant à lui, a eu un parcours plus prudent. Face à un Király Sándor très défensif, le Caskar a crocheté une jambe de son adversaire avec le poussant sur le côté pour le plaquer à terre, une action récompensée de 3 points. Deux actions plus mineures ont permis au Caskar de gagner la médaille d’or au terme des six minutes, malgré la remontée du Magyar en deuxième partie de combat.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar Déc 05, 2017 11:21 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte libre – Hommes
85 kg

Image
Représentant de la minorité balte du Thorval, Simas Ruseckas remporte l’or




Image
Image




Image





Habitué aux compétitions de glima dans ses terres natales du Nord du Thorval, Simas Ruseckas a fait une remarque entrée de jeu face à l’Enaakien Ivan Chaconas, avant de réitérer le spectacle face à Baibhav Sinha (Horbarash). La huitième de finale, qui l’opposa à l’Amarantin Evelino Vizelon, fut quant à elle plus difficile mais grâce à un moment d’inattention de ce dernier, le Thorvalois a pu prendre l’avantage en toute fin de combat. Face à lui en finale, le Movopolitain Alex Siskos a terrassé ses adversaires un par un mais s’est confronté au mur thorvalois, aussi impassible qu’un roc, lequel remporte une médaille d’or bien méritée.

Autre parcours qui mérite d’être souligné, celui du Zeederlandais Joren van den Bovenkamp. Cet outsider s’est remarqué face à Nicolas Colbert (Gombet) avant un match extrêmement tendu face à Ingolfur Eliasson (Ragvarld) qui a donné lieu à plusieurs arbitrages vidéo pour déterminer le gagnant de ce match à égalité. Malheureusement pour lui, le Zeederlandais a perdu tous ses moyens face à l’Amarantin Alex Siskos qui a remporté le match après à peine une minute de combat. C’est toutefois sur le même podium que lui qu’il a fait une dernière apparition, grâce à sa victoire surprise face à un Emile Daucourt (Kodomo) qui a donné des signes de fatigue lors des derniers matchs.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 07, 2017 12:57 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte libre – Hommes
98 kg

Image
Finale très tendue entre l’Amarantin Zmitro Simila (en rouge) et le Montalvéen Bellino De Nunzio (en bleu)




Image
Image




Image





La catégorie des 98 kg est parmi les plus disputées, les outsiders ont souvent peu d’espoir d’atteindre la finale. Cette assertion est assez vraie mais il existe parfois des exceptions, comme Bellino De Nunzio, qui a affronté le coriace caskar Alexander Callis avant de ne faire qu’une bouchée du Posnan Ludovic Balzac. La huitième de finale l’a opposé à l’Amarantin Makio Demuelilo, un match essentiellement défensif, difficilement gagné par le Montalvéen, après que le jury eut tranché en sa faveur. Cette victoire inespérée lui a donné les forces de vaincre le colosse Samejima Haruko (Uhmali) sans trop de peine.

L’autre finaliste, Zmitro Simila (Amarantie) a eu un parcours sans faute, devançant ses adversaires d’au moins 3 points jusqu’en demi-finale. Après avoir défait un Fekete Mark (Magyarie) dont la défense est assurément son point fort (ses adversaires passés n’ont pas réussi à marquer le moindre point contre lui !), Zmitro Simila a affronté son voisin montalvéen. Si le public est conquis à la cause de l’Amarantin, Bellino De Nunzio a su dominer dans un premier temps le match, avec une belle prise couchant au sol son adversaire. Mais, profitant d’un moment d’inattention, l’Amarantin lui a fait un crochet de jambe avant de lui plaquer les épaules contre le sol. Cette prise décisive permet à l’Amarantie de remporter sa première médaille d’or de la compétition.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 08, 2017 12:51 am 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte libre – Hommes
130 kg

Image
Défait en demi-finale Peeyush Khamavant (Horbarash) fut le lutteur le plus commenté de cette catégorie




Image
Image




Image





Toute l’attention fut portée sur l’Horbarien Peeyush Khamavant, dont les commentateurs ont loué le mérite. Le Janubien, énergique, est notamment l’auteur de plusieurs matchs d’exception, notamment face à Koriolano Beguiristain (Txile) qu’il a fait tomber avec une action de grande amplitude qui a laissé le jury bouche bée. Sans doute trop sûr de lui cependant, Peeyush Khamavant a trébuché sur l’Uhmalien Arashi Torazo qui a plié le match dès la mi-temps. Mais à l’issue de la petite finale, il se contentera du bronze.

La finale qui s’est jouée entre Arashi Torazo (Uhmali) et Anatolie Torje (Enaake) était quant à elle beaucoup plus classique, voire ennuyeux, sans grande action ni ambition. L’Uhmalien est sorti victorieux après avoir sorti à plusieurs reprises de son adversaire – visiblement mal réveillé – de la zone de match, cumulant ainsi les actions à 1 point.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Déc 14, 2017 5:27 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte gréco-romaine – Hommes
59 kg

Image
À 36 ans, l’Amarantin Mantaro Hela (en bleu) remporte une nouvelle médaille d’or face à Eachann MacRoibeirt (en rouge et noir)




Image
Image




Image





Cette compétition a vu, en finale, un duel entre l’expérience représenté par l’Amarantin de 36 ans, Mantaro Hela et le jeune Eachann MacRoibeirt, âgé de 19 ans. Si le premier a gagné le match grâce à deux prises de grande amplitude, le Lorthonien n’a pas démérité et malgré sa jeunesse, a su terrasser ses adversaires un par un. Le celte démarre sa carrière internationale avec une médaille d’argent, tandis que l’Amarantin l’achève par une nouvelle en or.

À noter également la très bonne performance de Tackin Khalol (Eashatri) qui, malgré sa position de outsider, a battu Zenono Silentin 7 points à 5 en 32e de finale, avant toutefois de s’incliner face à l’école magyare en 16e de finale. Un parcours similaire a été réalisé par Lucien Baumé (Posnanie) qui arrache la victoire d’un cheveu face à son adversaire du Lorthon, avant de perdre face à celui de l’Uhmali, une autre école de lutte notable.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Déc 15, 2017 7:23 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte gréco-romaine – Hommes
66 kg

Image
Malgré sa prise de souplesse arrière (ici photographiée) lui ayant valu 5 points,
le Caskar s’est incliné face à son adversaire du Vanuaha.




Image
Image




Image





Une finale assez inattendue entre deux concurrents qui ont, chacun de leur côté, battu les favoris pour arriver jusque-là. D’un côté, Hinano Lani (Vanuaha) n’a laissé aucune chance au Magyar Vincze Richard, qui n’a pas réussi à le coincer. Le Néchinésien a ensuite terrassé le Déchinésien Vasile Stinga (Enaake), en pliant le match au bout d’une minute trente. Le match le plus compliqué fut celui contre le plus outsider des huitième-de-finalistes, Dominic Pearce (Comonwealth), à l’avantage toutefois du Vanuaha. Face à lui, le Caskar Phaon Makos a su saisir les opportunités dès qu’elles se sont présentées notamment face à l’Horbarien Jatayu Misra et à l’Amarantin Isamio Lavorto, qui ont tous les deux sous-estimé leur adversaire. En finale, malgré une prise de souplesse arrière lui ayant valu 5 points, Hinano Lani a multiplié les prises de moins amplitude, mais lui permettant d’avoir l’avantage, 7 points à 5. Le Vanuaha remporte ainsi une médaille d'or inespérée.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Déc 16, 2017 3:21 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte gréco-romaine – Hommes
75 kg

Image
Finale houleuse entre le lutteur du Thorval et celui du Kodomo, durant laquelle l’arbitre kaiyuanais a été pris à parti.




Image
Image




Image




        Le suspens aura duré jusqu’au bout et de cette compétition sans grande surprise, on ne retiendra que sa finale particulièrement tendue. D’un côté, le Thorvalois Nicolaj Søndergaard a eu un parcours assez épineux, confronté à de nombreux favoris, tels que l’Amarantin Tito Pennas en 32e de finale ou Jules Clair (Kodomo) en 16e de finale. De l’autre, représentant le Kodomo, Karson Jameson Ringia a failli se faire surprendre par le pourtant outsider Asafuk Farooq (Aminavie) et a, à deux reprises, échappé à la défaite face au Txile et à la Magyarie en inversant le match à la toute fin de celui-ci.

        La finale oppose donc deux lutteurs très combattifs, qui, alternativement, prennent la tête du match durant la première mi-temps. La seconde mi-temps a, quant à elle, donné nettement moins d’opportunités. C’est une action du lutteur kodomo qui a mis le feu aux poudres : récompensé de trois points par l’arbitre pour une action qui n’en valait en réalité qu’un seul, le lutteur kodomo s’est confronté à une vive contestation du camp adverse, qui a demandé un arbitrage vidéo. Après plusieurs délibérations, le jury a finalement convenu de ne lui attribuer qu’un seul point, au bénéfice du Thorvalois, qui remporte de fait la médaille d’or. Le finaliste malheureux, ulcéré, a refusé de serrer la main de l’arbitre et de son adversaire à la fin du match, ce qui lui vaudra une sanction disciplinaire de la part de la Fédération Internationale de Lutte, pouvant aller jusqu’au retrait de la médaille d’argent.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Déc 17, 2017 4:30 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte gréco-romaine – Hommes
85 kg

Image
Finale houleuse entre le lutteur du Thorval et celui du Kodomo, durant laquelle l’arbitre kaiyuanais a été pris à parti.




Image
Image




Image
Diodoro Laeron (Amarantie) a gagné sa médaille d’or dans le sang et la sueur.





        L’Amarantin Diodoro Laeron décroche enfin une médaille d’or ! Cet éternel second de 25 ans, qui a déjà raté plusieurs occasions par l’occasion n’a pas boudé son plaisir ce soir. L’aventure, pourtant, avait démarré difficilement, avec une victoire à la Pyrrhus face à Gustave Couturier (Gombet), particulièrement épuisante. L’Amarantin a ensuite eu beaucoup de chanc,e notamment en seizième de finale où il a pu remporter le match en avance, grâce aux 6 points d’écart qui offrent en lutte la victoire immédiate. La demi-finale fut beaucoup plus laborieuse face au Kodomo mais l’Amarantin, qui ne voulait pas voir la médaille lui échapper une nouvelle fois, a joué avec prudence. Il a en revanche abordé la finale de manière guerrière, se blessant sur le front et l’arcade.

        Face à lui, le Thorvalois Elias Jepsen s’est bien défendu, mais le nordique a puisé trop rapidement toutes ses forces. Il faut dire qu’il a gagné ses matchs avec une faible avance, au moins jusqu’en huitièmes où il s’est montré plus ambitieux, une ambition qu’il a concrétisé face au Caskar en demi-finale. À noter aussi le beau parcours de l’outsider Santosh Kamath (Eashatri) qui est parvenu jusqu’en huitième de finale, et qui a créé bien des frayeurs à son adversaire ultra-favori du Kodomo.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Déc 18, 2017 3:33 pm 
Hors-ligne
Maitre de la galaxie
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Avr 05, 2011 10:00 pm
Message(s) : 3442
Localisation : Amarantie (V4) / Sébaldie (V3)
Image
Lutte gréco-romaine – Hommes
98 kg

Image
Pour gagner en finale, le Deseran Troy Hancock a joué la montre face à Baldueno Lareĝo (Amarantie)




Image
Image




Image





        La revanche des outsiders pour cette catégorie des moins de 98 kg ? C’est la lecture qu’on peut en faire, au regard de plusieurs performances inimaginables, telles que la victoire du Krvorquène Sulev Kirsipuu en 32e de finale face au lutteur kodomo Aurélien Belyea ; celle du Kaiyuanais Xia Bai qui a battu deux Txiléens d’affilée ; ou encore celle d’Abdellah Al-Aziz (Kandjar) qui a réussi à se hisser jusqu’en huitièmes de finale. Mais sans conteste, le public retiendra le très beau parcours du Zeederlandais Bastijn Haverstrenk qui s’est confronté aux écoles kodomo et amarantines, avant de s’incliner face au Deseran Troy Hancock.

        La finale opposa ce dernier Deseran à l’amarantin Baldueno Lareĝo. De forces équivalentes, il a été difficile pour l’un de prendre l’ascendant sur l’autre et la finale a laissé très peu d’occasions, contentant le match à un jeu strictement défensif. C’est ainsi que, pour capitaliser sa maigre d’avance d’un point, Troy Hancock (Deseret) a joué la montre : ne souhaitant pas prendre le risque de s’exposer face à son adversaire, il adopta une posture défensive tout au long de la deuxième mi-temps, rendant la finale assez décevante pour le public. Mais au moins, elle fit un heureux, en la personne de Troy Hancock, qui embrasse l’or.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.
phpBB SEO